A lire et a voir en 1ere, quoi ?

Bonjour !

Je voudrai savoir, quel sont les livres, pièce de theatre et films à voir/lire pour la classe de premiere (S) et surtout pour le bac !
Je me fait un peu chier ces vacances, alors je me suis dit de commencer a avoir quelque lecture saine (me changera de Warcraft et Joystick ^^ ).

Si vous pouviez me citer ce que vous avez lue/vue votre année de premiere ca serai sympa !

Merci a vous B)

De mémoire (c’était en 1998) en 1ère S :

Les confessions de Rousseau
Pleins de poêmes tous plus chiant les uns que les autres
et une pièce qui se passait dans l’antiquité, over chiante, et dont je me souviens plus du titre (j’éditerais si je retrouve ça dans ma bibliothèque)

même années.

la piece de theatre etait electre, de je sais plus qui.
les confessions, c’est a éviter absolument si tu veux lire pour le plaisir.

si tu veux un truc vraiment intéressant, essaie zola ou malraux. ou celine.
ces trois auteurs pouvant egalement être particulièrement chiants par moments, un peu de détente avec un petit rabelais à déchiffrer dans le texte ne peut pas faire de mal.
sinon, tu peux aussi en profiter pour lire un bouquin qui ne sera jamais au programme, mais dont tu pourras extraire des idées ou citations pour impressionner tes profs et tes petits camarades. à cet effet mon choix se porterait sur destination: void, de franck herbert. car lorsqu’on a suivi pendant plusieurs centaines de pages des personnages s’acharnant à définir la conscience, on est à mon avis paré à 'nimporte quelle discussion avec un prof de français ou de philo dans un lycée. et ça les changera des centaines d’élèves qui défilent chaque année en pensant être originaux parce qu’ils ont trouvé le sens de leur vie dans les ecrits de baudelaire.

je déconseille fortement baudelaire.
premièrement parce que c’est l’auteur préféré d’un tas de types prétentieux se réclamant néo-romantiques et sombrant bien souvent assez vite dans la frange la plus pathétique du ghotisme type “mon coeur renferme des tas de blessures super profondes et c’est pour ça que j’ecris des poemes sur mon blog qui parlent de roses et de sang”.
deuxiemement parce que je trouve ça chiantissime.

(si vous aimez baudelaire, si vous pensez que le gothisme est un courant majeur de ce début de millénaire, si vous avez une blessure secrete au plus profond de votre coeur, ou si vous ecrivez des poemes comparant le rouge d’une rose avec celui du sang que vous mettez sur votre blog, et si ce que j’ai dit a pu vous choquer, je m’en excuse. je promets que je ne recommencerai pas. ou pas souvent.)

(par contre, si vous aimez rousseau et que ce que j’ai dit a pu vous choquer, je ne m’en excuse pas et je vous méprise. parce que rousseau c’est vraiment pourrissime.)

Joystick c’est une lecture saine.

vivement des analyses de tests de jeux au bac…

Plus sérieusement, c’est vrai que c’est un bon moyen de se démarquer la S.F. de geek, d’un autre coté, c’est souvent dénigré par les littéraires… Après tout, du P.K. Dick c’est beaucoup plus poussé que le “mythe de la caverne”…

[quote=“Rabban, post:3, topic: 29844”]même années.

la piece de theatre etait electre, de je sais plus qui.
les confessions, c’est a éviter absolument si tu veux lire pour le plaisir.

[…]

(par contre, si vous aimez rousseau et que ce que j’ai dit a pu vous choquer, je ne m’en excuse pas et je vous méprise. parce que rousseau c’est vraiment pourrissime.)[/quote]
Il me semble avoir lu Antigone de Anouilh (que j’ai vraiment pas aimé. ouh la non pas du tout), c’était pas la même année ou alors je confonds ?

Par contre pour Rousseau, j’ai tellement souffert pour le lire que je suis pas prêt d’oublier que je l’ai lu B)
Aussi passionnant qu’un skyblog, mais en bon français…c’est toujours ça.

Sinon dans les trucs pas trop durs à lire et classiques y’a toujours quelques pièces de théatre de Corneille/Molière/Racine (rayer les mentions inutiles)
Et +1 pour Rabelais, vive le vieux françois !

Et puis pour du plus costaud, tu peux lire un peu de Camus. (Mais surtout pas si tu as des tendances suicidaires par contre)

Edit: Tiens y’a qqchose qu’a buggé dans la fonction quote ?

[quote=« Rabban, post:3, topic: 29844 »]je déconseille fortement baudelaire.
premièrement parce que c’est l’auteur préféré d’un tas de types prétentieux se réclamant néo-romantiques et sombrant bien souvent assez vite dans la frange la plus pathétique du ghotisme type « mon coeur renferme des tas de blessures super profondes et c’est pour ça que j’ecris des poemes sur mon blog qui parlent de roses et de sang ».
deuxiemement parce que je trouve ça chiantissime.
(si vous aimez baudelaire, si vous pensez que le gothisme est un courant majeur de ce début de millénaire, si vous avez une blessure secrete au plus profond de votre coeur, ou si vous ecrivez des poemes comparant le rouge d’une rose avec celui du sang que vous mettez sur votre blog, et si ce que j’ai dit a pu vous choquer, je m’en excuse. je promets que je ne recommencerai pas. ou pas souvent.)[/quote]

Tu y vas fort! S’il y a bien un receuil de poème à lire sur la période c’est bien les Fleurs du mal. Non, Baudelaire n’a absolument rien à voir avec le groupe Kyo contrairement à ce que veut faire croire Rabban. ^^ Baudelaire c’est des poêmes ciselés « techniquement » très maîtrisé. Mais la grande force de Baudelaire fut à l’époque de faire du beau avec du moche. Baudelaire n’a quasiment rien du romantique d’ailleurs, dont le modèle parfait est Lamartine. On pourrait en écrire un roman (c’est marrant je viens justement de commencer La Mort de Charles Baudelaire de BHL jeune) mais j’ai pas les connaissances pour ça. Donc, hop, Baudelaire est l’un des plus grands poètes de notre littérature, sa reconnaissance n’est pas usurpée et le bonhomme peut même être vu comme l’un des premiers auteurs à jouer avec le fantastique. D’ailleurs la deuxième qualité de Baudelaire fut de faire découvrir à l’Europe le grand Poe, que tout le monde conspuait alors outre-atlantique et qui a inspiré tant d’auteurs par la suite.

Les Confessions, ouaip c’est assez ennuyeux, en tout cas je n’avais pas la maturité pour lire ça en première perso. Après tout dépend de toi, à ton âge je n’aimais pas non plus Stendhal alors que désormais je dévore ses oeuvres, question de maturité donc.

Coté pièces il y a de grands classiques que tu vas devoir connaître avant d’aller vers des sentiers plus originaux, par lesquels tu devra aussi passer pour aller au-delà des connaissance de l’élève bien scolaire. En voici quelques unes:
-Les oeuvres de Sophocle, Oedipe Roi notamment. Il a tout inventé en matière de tragédie, ça a très bien vieilli.
-Le répertoire français classique: bouffe du Molière c’est très plaisant et frais malgré l’âge. Passe aussi par Racine et Corneille, plus ardu mais bon il suffit de se faire un peu violence. De Corneille je te recommande la superbe Illusion Comique qui est l’une de mes pièces préférées.
-Pour le mythe grec revisité: l’Antigone d’Anhouil (chef d’oeuvre) et La Guerre de Troie n’aura pas lieu de Giraudoux (idem).
-Ionesco et notamment Rhinocéros ça me semble indispensable pour se frotter au théatre contemporain.

Ensuite libre à toi d’étoffer tout ça. Hugo a fait de bonnes pièces (Hernani, Ruy Blas…), le théatre de Voltaire est peu connu mais pas inintéressant, Giraudoux a fait de bonnes comédies acides, Tchékov aussi c’est baigné d’une ambiance mélancolique très particulière (La Mouette, Oncle Vania…)… Je suis pas très calé sur le théatre mais le mieux c’est d’explorer un peu pour sortir des oeuvres du programme qui doivent toutefois être connu (elles ne sont pas au programme pour rien B)).

Le roman, pareil: réfère toi d’abord au programme, essai de lire les oeuvres étudiées pour prendre une longueur d’avance (ça va vite: Nathalie Sarraute, Voltaire… j’ai oublié le reste) et ensuite t’attaque un spectre bien large. SF, Fantastique (Poe!) mais je préconiserai surtout de bien creuser la littérature française qui poutre bien il faut bien l’avouer. :smiley: Salambo de Flaubert, 93 d’Hugo, La Chartreuse de Parme de Stendhal, pour ne citer que les mastodontes. Mais n’hésite par à lire du Herbert (mais évite Werber), du Asimov ou du Bradbury, c’est aussi de la grande littérature! Bref, tu n’as que l’embarras du choix.

Pour les films c’est pareil, c’est tellement vaste, y a tellement de classique à connaître… Essai de trouver une médiathèque fourni et recherche des réalisateurs comme Bunuel, Kurosawa (Chien enragé pour sortir des éternels 7 Samouraïs), Resnais, Kubrick, Fritz Lang, Renoir… Oriente toi avec tes goûts mais pas seulement, faut pas hésiter à se faire un peu violence, à perséverer un peu même si à priori tu trouves un film ennuyeux. Surveille aussi ton programmes TV, Arte propose des cycles très bons et France 3 a un cinéma de minuit assez intéressant, je suis tombé sur un film de Granville, Menaces, très bon il y a quelques jours. Les collections du monde sont très biens aussi pour se faire une petite culture classique.

Voilà mais quelques conseils. Pas forcément dans une perspective d’optimisation de la note au BAC, je te conseil vraiment de te forger TA culture en plus de ce que propose la scolarité. Attention pour le BAC ça paye pas, l’idéal c’est de rester gnangnan et scolaire, mais en revanche c’est très bien pour la suite, si tu envisages une prépas HEC ou même littéraire, ou encore un IEP, la sélection s’orientant alors plus vers une recherche d’originalité, de savoir qui te différencie des autres et que tu maîtrises.

Un dernier petit nom quand même: Kafka, c’est divin!
Edit> Et puis Malraux, ça retourne! Il y a beaucoup de matière, de quoi développer des paragraphes sur bien des concepts.
Attention à Camus, extremement riche, difficile à exploiter dans une dissertation (Kafka aussi cela dit).

Merci pour toute ces reponses, j’en attender pas autant ^^
Je vais aller me coucher la, je consulterai la liste que vous m’avez donner demain !
Merci beaucoup, bonne soirée/nuit !

Rahlàlà la première… * Vague expression nostalgique et retenue du héros. On pouvait lire dans son regard tant de souvenirs bienheureux, quelque amertume aussi, mais l’adolescence ne réunit-elle point ces deux états d’àmes ?..*

Au programme de cette superbe année, la meilleure de ma scolarité, j’avais eu "Les Fleurs du Mal de Baudelaire dont Rabban à fait une trés bonne description je trouve, mème si j’atténuerai le coté chiantissime. Je conseillerai plutôt « Le Spleen de Paris ».

Sinon on avait eu aussi « Candide » de Voltaire ou les poèmes de Ronsard… Chouettes souvenirs :smiley:

Sinon hors sujet baccalauréal (parce que tu le vaux bien), je te conseille « Le Parfum » de Patrick Süskind, trés chouette histoire d’un sérial killer dans le France du XVIIIeme siècle. Juste parce que ce livre poutre. Pour reprendre Bernard Pivot : « Ici, chaque page sent, on a jamais lu ça ». Si tu te laisse emporter par cette histoire de serial killer froid, méthodique et « original », peut ètre que tu n’impressionnera pas tes profs ou tes potes, mais tu auras lu un superbe bouquin, prenant, original et diablement efficace ! B)

Sur ce, bonne nuit.

Perso, les trucs les meilleurs que j’ai lu en première, c’était les résumés des oeuvres des trucs que j’étais censé lire, mais qui me gonflaient au plus haut point.

Par contre, les confessions de Rousseau, c’était un grand moment, avec la prof qui se débat tant bien que mal avec le vocabulaire non hardcore somme toute limité quand il s’agit de décrire qu’il découvre ses premiers émois sexuels en se faisant fesser par sa nounou.

Sinon, ne pas hésiter à taper chez les Bradbury, K. Dick (SIVA c’est quand meme un grand moment de recherche existantialiste, mélangée à sa schizophrènie), Maupassant ou Edgar Allan Poe (oui, chuis un ouf, je mets Bradbury, K. Dick, Maupassant et Poe dans la même liste, parce qu’à mes yeux ils ont tous autant apporté à ce genre dit “mineur”).

Par contre, évite les “livres dont vous êtes le héros”, ça, ça passe mal.

je n’ai pas tant critiqué baudelaire qu’une certaine partie de ses amateurs, à savoir ceux que l’on peut rencontrer lorsque l’on est lycéen ou étudiant (enfin, pas tous, mais… une grosse partie), qui peuvent avoir le même genre d’attitude que le personnage de clark dans will hunting: beaucoup de prétention et une extraordinaire capacité à régurgiter de l’information en pensant avoir découvert le sens de la vie à chaque fois qu’ils découvrent un nouvel auteur.

concernant l’oeuvre de baudelaire en elle même, c’est surement très bien. mais j’aime pas.

[quote=“Shoods, post:7, topic: 29844”]Merci pour toute ces reponses, j’en attender pas autant ^^
Je vais aller me coucher la, je consulterai la liste que vous m’avez donner demain !
Merci beaucoup, bonne soirée/nuit ![/quote]

Par contre, sans vouloir paraître désagréable, il te faut aussi consulter un Bescherelle.
Les ‘é’ ‘er’ ‘ait’ ‘etc.’ mélangés, ça choque vraiment. Et quelque soit la qualité de ton discour et de tes références, si tu les expose dans un texte bourré de fautes, il perd de sa valeur. (un peu comme un soft basé sur un tip top concept mais blindé de bugs)
Mais avec un tout petit peu d’attention, et après une bonne cure de littérature, tu dois pouvoir t’améliorer facilement.

Je veux pas te décourager, mais ce que tu as à lire ça dépend énormément de ton professeur, alors ce que tu vas lire cet été, cela ne te servira peut-être jamais pour tous les textes présentés à l’oral, mais seulement pour les lectures facultatives servant à l’entretien avec l’examinateur.
Alors ce que je te conseillerai, ce n’est pas d’essayer de lire des auteurs connus ou qui tombent souvent à la suite de conseils, mais plutôt de t’acheter un livre de 1ere ou un livre de révision pour le bac, de prendre les courants et de lire un livre représentatif de chacun de ceux-ci.
Et puis d’un côté, un conseil : emmerde-toi cet été. Tu n’y regoûteras pas tout au long de ta 1eS, alors profite (ça reste, de l’avis de tous les gens que j’ai rencontré qui ont fait des études plus tard, l’année la plus galère. Si tu as des questions hein, je suis là B) ).

Je suis un vieux de la vieille, mais notre prof de 1° nous avait filé en fin d’année de seconde les ouvrages que nous avions à etudier, ce qui a permis à certain de s’avancer un peu. C’est peu etre trop tard, mais si tu connais ton futur prof il pourra peut etre te renseigner.

Je ne me souviens que de ces deux là :

  • Moderato Cantabilte - Maguerite Duras
  • Rui Blas - Victor Hugo

Sinon si tu veux lire une pièce pour ton propre plaisir, je viens de finir “Le songe d’un nuit d’été” qui est vraiment passionant

[quote=« jbaptiste, post:11, topic: 29844 »]Par contre, sans vouloir paraître désagréable, il te faut aussi consulter un Bescherelle.
Les ‹ é › ‹ er › ‹ ait › ‹ etc. › mélangés, ça choque vraiment. Et quelque soit la qualité de ton discours et de tes références, si tu les exposes dans un texte bourré de fautes, il perd de sa valeur. (un peu comme un soft basé sur un tip top concept mais blindé de bugs)
Mais avec un tout petit peu d’attention, et après une bonne cure de littérature, tu dois pouvoir t’améliorer facilement.[/quote]Son orthographe m’a choqué aussi, mais quand on corrige quelqu’un, il faut s’assurer de ne pas soi-même faire des fautes ! :smiley:
Et tant que j’y suis, t’en as raté(es) trois autres : (je fais le malin, mais tout d’un coup, j’ai un doute sur l’accord du « raté » avec le « en » qui désigne « trois fautes » B) EDIT : Trouvé ! En gros, on fait ce qu’on veut.)

[quote=« Shoods, post:7, topic: 29844 »]Merci pour toutes ces réponses, j’en attendais pas autant ^^
Je vais aller me coucher, là, je consulterai la liste que vous m’avez donnée demain !
Merci beaucoup, bonne soirée/nuit ![/quote][MODE Denisot ON] Désolé ! :stuck_out_tongue: [OFF]

Merci pour toute les réponses.

J’ai cherché un peu dans ma bibliothèque (celle de mon père surtout ^^).
Il y’a tellement de livre, je pense que je vais essayer de me faire bercer au hasard par le titre d’un livre.
Je retient le nom des auteurs, et je vais essayer de puisés quelque livre chez chacun.

A savoir :
Zola, Malraux, Celine, Rabelais, Stendhal, Kafka, Ronsard, Maupassant, Rousseau, Baudelaire.
Mais aussi, Franck Hebert, Bradbury, K. Dick et Edgar Allan Poe
Je commence a lire “Les confessions” de Rousseau, on va voir ce que ça donne B)

En pièce de théâtre, je vais puisés dans la vidéo/bibliothèque (elle est en fac “art du spectacle” option théâtre, pratique) avec pour référence les nom d’auteur suivant :
Electre, Anouilh, Giraudoux, Corneille, Tchékov, Sophocle et bien sur Molière et Racine.

Je m’excuse pour mon orthographe, et en particulier pour les “é, è, ê, ai, …”, je n’arrive pas a faire la différence dans mon esprit entre ces différents son, ils se ressembles trop et mon cerveau les mélanges, lorsque j’écris aucun ne me vient a l’esprit et je me trompe.
Pour l’orthographe et la grammaire, je vous prie de m’excuser, je n’ai jamais fait beaucoup d’effort (sauf ces deux dernière année, mais c’est un peu tard et il me faut encore du temps et du courage pour m’améliorer)

Encore merci a tous pour vos réponse !

Mon prof de français nous a donné en début d’année une liste de romans/pièces/autobiographies/receuils qu’il conseillait pour le bac de français. J’essaye de la retrouver et, si oui, je l’upload.

les confessions de jean jacques rousseau (pour bien se marrer sur ses tendances et son hyppocrisie), puis le contrat social pour qu’il remonte un peu dans ton estime. (malheureusement l’education nationnal semble préférer les confessions au contrat social legerement subversif).

Bussiere

En pièce de théatre il y a également Ionesco qui est assez apprécié des profs et des éléves.

Et pis y a Hemingway qui est génial : on peut commencer avec “le vieil homme et la mer” et si ça plaît (ça ne saurait être autrement ^^) y a tous les autres “le soleil se lève aussi”, “au delà du fleuve et sous les arbres”… Et “les neiges du Kilimandjaro” (ça se sont des nouvelles)
Y a “voyage au bout de la nuit” aussi, de Céline qui est super bien, mais il faut se faire violence au début… Après, c’est génial !
En littérature américaine y a “La route de Los Angeles” (Fante) et “L’attrape coeur” (Salinger)
Sinon y a les russes aussi, c’est bien, mais tu mets 15 ans à lire une page (je pense à “le sous-sol” ou “les nuits blanches” de Dostoïevsky, que l’on trouve ensemble chez Folio)
Antigone est vraiment génial, et puis le bouquin orange, franchement, ça change ^^ (je parle de l’antigone d’Anouilh, Sophocle ça a l’air vraiment trop chiant)
Pour les polars (faut bien se détendre et j’aime point trop la sf) t’as Dantec, (“Les racines du mal” et “La sirène rouge” en particulier), Delerm avec “La première gorgée de bière & autres plaisirs minuscules”) et Umberto Eco avec “Comment voyager avec un saumon” (c’est une compilation de ses chroniques dans un quotidien italien dont j’ai oublié le nom)

Baudelaire, si tu l’étudies en cours, ça suffira amplement : t’auras vu plus ou moins tous les poèmes majeurs… A part si tu aimes les chats, auquel cas, y en a de très jolis dessus B)
Et dans le genre chef-d’oeuvre t’as “le K” de Buzzati !

Bon je m’arrête là ^^

Ah oui comment j’ai pu l’oublier ?
De Buzzati, “Le désert des tartares” est tout simplement incontournable selon moi.