A propos des unités sous Max

Bonjour

Je sais pas trop régler de façon judicieuses les unités dans Max Moi j’ai mis une unité = 100mm…

Pour ceux qui ont Max, comment avez-vous réglé ce paramètre ?

Mieux je sais pas , il n y a pas de bonne ou de mauvaise lumiere mais juste des bons ou mauvais eclairages. Les rendus utilisant des lumieres photometriques peuvent paraitre de meilleur qualite car ces lumieres sont tres souvent utilisees en parallele a des algorithmes de rendu en GI.Et c est lui qui fait la difference pas la lumiere utilisee(photometrique ou non). On peut tout a fait utiliser une lumiere photometrique pour un rendu scanline. Pour reprendre les termes du manuel de max qui est tres bien fait :“Les lumières standard sont des objets informatiques qui permettent d’imiter un éclairage réel (…) Contrairement aux Lumières photométriques, les Lumières standard n’ont pas de valeurs d’intensité physiques.” Et c est là que reside l essentiel de la difference . Avec une lumiere standard la couleur est exprimee en niveaux RVB et l intensite par un “vague” multiplicateur qui ne represente rien de concret. Avec l habitude on fini par anticiper la qtt de lumiere que va diffuser un spot avec un multiplicateur de 0,5. En revanche , avec une lumiere photometrique , la couleur ext exprimee en degres kelvin . On parle alors de “temperature” de la lumiere. L intensite elle est exprimee(le plus souvent) en candelas . Il est aussi possible d exprimer cette intensite en lumens , lux ou autre en fonction du plug que tu utilises. Cela devient tres pratique lorsque l on souhaite reproduire avec precision l eclairage que produirait une ampoule de 100 W( 139 candelas) dans un cabannon. La pluspart du temps , l intensite lumineuse d une ampoule figure sur l emballage de celle ci . Elle peut etre exprimee en differentes unites en fonction notamment de sa provenance. Les ricains mesure l eclairement en candelas par pied…(va comprendre)
Enfin derniere chose et pas des moindres l attenuation d une lumiere photometrique (c est a dire la perte d intensite lumineuse en fonction de la distance) est calculée a l aide de la formule (R/D)² ou R est la source radiale de la lumiere et D la distance entre la source radiale et l objet eclairé. Cette formule est la veritable formule utilisée en optique pour justement mesurer l attenuation de la lumiere en absence d atmosphere. L attenuation d une lumiere standard est calibrée " a la main" , on choisi le point d intensite maximal (source radiale) puis de là on choisi le point où la lumiere n eclairera plus . De ce fait , lorsqu on utilise les lumieres photo , il est important de connaitre les dimensions de la scene car comme je l ai dis plus haut dans le thread, l intensite d une ampoule de 100 W ne suffira jamais a eclairer un stade de foot.
Il y aurait encore beaucoup de choses a dire sur les lumieres photometriques notamment en ce qui concerne la luminance , la reflectance , le flux lumineux , la destribution d energie etc etc. Si vous avez l opurtunité d utiliser max 5 entrez ceci :“Lampes à faible tension M16” dans le module de recherche de la reference utilisateur . Vous devriez en principe tomber sur une page unique intitulee “Valeurs communes de lampes des lumières photométriques”. Il s agit d un tableau recapitulatif des intensites en candelas de la pluspart des lampes utilisees dans la vie courante. Il contient egalement d autres informations tres precieuses car on ne peut pas se rappeler de tout hein…
Voila et excusez moi pour le manuscrit :pleure: , je n ai pas la science infuse mais pour la petite histoire sachez que je suis - a cote de mon boulot - intervenant aupres de certaines ecoles d infographie 3d situees dans ma region. C est mon cote pedagogue qui ressort…

Houla, ca m’intéresse ca moi qui suis toujours sous Max4.2 (pour les plugins)
Je passe bcp de temps à essayer d’éclairer convenablement mes scenes et cette histoire de lumières photométriques me titille … c’est vraiment mieux ?

Jarod pour ma part voici comment je procede et pourquoi :
Jusqu à l arrivee de max5 , je travaillais en unités generiques (donc ni metre ni millimetre ni quoi que ce soit) sauf pour les reproductions de modeles a partir de plans ou de schemas techniques de facon a avoir une fidelité dans les proportions puisque c est bien de cela dont il s agit.
Avec max5 , les choses ont changé et je travaille desormais en mètres. Cela s explique surtout par l introduction du moteur de radiosité physique et donc des lumieres photometriques. En effet pour calibrer convenablement un eclairage photometrique , il faut connaitre l intensité des sources lumineuses mais aussi les dimensions de la scene .
Place l intensité lumineuse d un halogene dans une boite de 2 x 2 millimetres et toutes tes couleurs seront pales voir blanches . La meme intensite lumineuse pour un stade de foot et tu n y verras plus rien. D’ ou l utilité de connaitre les dimensions de la scene . Cela n est pas le cas si on utilise des lumieres “standard”. Un omni avec un multiplicateur de 0,5 eclairera avec la meme intensité une boite d allumette qu un stade de foot.(avec parametres par defaut)
Bref le mieux etant a mon avis de laisser les unites en metres et de jouer sur la subdivision de la grille (genre 1 carreau = 0,01 metre) en fonction de la scene.

pareil, jamais fait gaffe …

ce qui compte c 'est que tes éléments soient bien proportionnés quelquesoit l’échelle que tu choisis … mais pour le travail milimétré, tout dépends de ce que veux reproduire …

Bah à mon avis tu fais comme tu le sens ! :wink:

En fait, c’est important que si tu veux faire du travail à l’echelle (genre des boulot d’ingénieurs/architectes ou travailler à partir de modèle…) et puis ça doit jouer quand tu t’amuse à jongler entre plusieurs logiciels ou meme lorsque que tu « Merge » des objets de scènes différentes… enfin je vois pas autre chose. Moi j’ai laissé par défaut.

Tout ce que je sais, c’est que chez moi, 10 équivaut à un petit carreau de ma grille et puis basta :slight_smile: