A-t-on vraiment besoin de la 5G?

Vous savez ce qui change techniquement pour qu’ils arrivent à faire fois X sur les débits entre chaque génération ? Je trouve ça dingue que ça augmente autant.

D’autant qu’en effet une 4G réponds déjà à un usage individuel bien suffisant à mon sens.

1 J'aime

Ça commence bien. « not a specialist, but ».

Donc : la question devrait être posée différemment. En vrai, c’est : aura-t-on besoin de la 5G dans 10/15 ans ?
Pour rappel, le déploiement 4G n’est pas encore fini en France et continue, les enchères ayant eu lieu en 2011. Pour avoir de la 5G correctement déployée dans 10 ans, et bien il faut commencer maintenant, pour plein de raisons (chaîne industrielle, lissage des coûts dans le temps, maturité des équipements telco et clients…).

Sur la comparaison avec la fibre, il n’est juste pas envisageable économiquement (et probablement écologiquement d’ailleurs, vu le génie civil généré) de mettre de la fibre vraiment partout. Après, la fibre ne permet pas non plus des usages en mobilité.

Sur la 5G en tant que techno, déjà, c’est une norme très large, qui inclut beaucoup de choses (de l’optimisation de bande passante, l’utilisation de nouvelles bandes de fréquence, des normes pour les objets connectés basse conso). Sur la partie grand public réseau mobile, ce n’est pas une révolution, mais permet l’accompagnement de l’augmentation des usages des réseaux. La partie la plus intéressante est sur les objets connectés, principalement pour des usages pro de mon point de vue.

Une fois ça dit, on peut considérer que la 4G est suffisante pour un usage grand public, et que nous sommes arrivés à un plateau ou le gain de l’évolution technologique entraîne un bénéfice limité (remember 640k).
Cette question peut se poser pour toutes les technologies et sciences (conquête spatiale, santé… ) avec un risque très fort de stopper net la recherche sur ces domaines, parce qu’un déploiement aussi important tire toute une industrie.

14 J'aimes

La 5G est « modulaire » , la 5G pour l’IoT est comparable au réseau Lora ou Sigfox. Plus économique en terme d’énergie pour le device comme pour l’infra. Les estimations basse font réver : avec une batterie de 5Wh, on a 5 ans devant nous.

La ou Lora était du bricolage, avec la 5G, l’IoT aura une archi dédiée et sécurisée.

4 J'aimes

Ha ok :slight_smile:
Ca c’est interessant. Ca permettrait d’uniformiser un peu toutes ces normes et d’aider au développement de ces objets. Par contre, du coup il faudra que les fabricants achètent le livre « la sécurité pour les nuls » parce qu’a ce niveau là, ce n’est pas terrible.Et si tout est relié directement au Net, c’est un peu flippant!

@kaneloon Il est claire qu’il ne faut pas arrêter la recherche et l’évolution. Il faut juste s’assurer que l’évolution est réelle et interessante, et pas juste marketting pour booster les CA des entreprises du secteur.

(je dévie, mais c’est pour ces conversations que je ne regrette jamais d’être ici, merci à vous tous !)

2 J'aimes

Oui, c’est une autre histoire mais sache qu’il existe ce livre, qu’il est en livre accès et que toutes les briques logiciels sont accessible (souvent en opensource) soit en auto-hebergement, soit chez des grands. Le plus souvent gratuitement.

Même si c’est pas forcement mes meilleurs souvenir de boulot, on peut trouver ça ici.

C’est pas pour faire le puriste, mais batterie de 5w c’est un concept qui m’échappe totalement.

5w c’est une puissance. Pas une capacité.

Tant que tu fournis 5w, ton système peut tourner indéfiniment.

Peux-tu développer cette estimation de la consommation ? Et as-tu les chiffres des estimation des ancienne tech (3g,4g) pour comparaison ?

j’ai corrigé :wink: c’est bien 5Wh.

Je suis un utilisateur final (je traque des conteneurs avec une petite balise (qui ont des toutes petites batteries). 5 ans c’est ce qu’on obtient pour notre utilisation (contre 3 mois avec Sigfox). Ce que notre partenaire industriel regarde c’est le nombre de bytes qu’on peut envoyer. Ce qu’on remarque, c’est que la transmission n’est pas le plus énergivore et que plus vite la data est envoyé, plus le coute par byte total est faible. Comme on a pas encore de NB-IoT sous la main, on se base la littérature.

c’est assez bien vulgarisé ici
Sci-hub t’aidera pour celui la ou celui ci

1 J'aime

Détail de plus, toute personne qui pense que la 4G suffit n’a pas jamais tenté de passer un coup de fil dans une zone chargée à une heure de rush (genre la sortie des bureaux) : un autre point important de la 5G c’est de gérer bcp plus de connexions simultanées.

L’erreur de base c’est de ne voir que la vitesse. Le passage à la 5G, c’est une course de fond, il faut partir le plus tôt possible comme le dit @kaneloon et ça impacte positivement plein d’aspects côté communications mobiles.

6 J'aimes

Mais le problème de la 5G est sa portée de chie. Du coup seules les moyennes et grandes villes en profiteront.

bonjour
OK je comprends mieux la portée et l’impact sur l’industrie et les objets connectés. mais qui va en bénéficier? les industries ,OK mais les industries ont besoin des utilisateurs … et actuellement il n’y a pas la 3G partout, et tout le monde ne peut pas se payer des objets connecter !et je dirai même peu de gens et là je ne parle que de la France! ,ça serait bien que tout le monde est la 4G avant .L’argent que l’on met dans la future 5G ,une partie pourrait servir a équiper tout le monde en 4G! non!

Je ne ferai aucune explication technique, @kaneloon à l’air infiniment bien plus calé que moi :sweat_smile:
Mais ce que je vois, en interne chez un fabriquant de matos de télécom (qui commence par eric et fini par sson :p) , un des grands challenge de la 5G c’est bien de la « vendre » au final, en tout cas au grand public.

Elle est plein d’utilitées évidentes quand on à bien tous les éléments en tête et qu’on regarde à 10 15 ans, comme cela à été précisé.
Mais expliquer ça au quidam, on sait pas bien faire simplement, tout le monde à été habitué aux précédentes évolutions, marketées à base de « ça va aller beaucoup plus vite ».
Là ce n’est pas aussi simple, et c’est vraiment un casse-tête.

Ça reste à voir, plusieurs villages ont déjà des antennes à proximité des zones de peuplement, donc en les passant en 5G ça permettrait du haut débit là où l’ADSL rame et la fibre n’arrivera jamais - comme par exemple chez mon frangin en Ardèche qui a une belle vue sur l’antenne Free de sa fenêtre mais un ADSL ultra moisi.

Et sinon ici à Shanghai comme on est bien couverts, il me semble que les opérateurs proposent depuis un bout de temps les petites box 5G pour le net à la maison, pas besoin de savoir si tu est câblé ou pas. C’est vachement plus simple je trouve.

Alors, j’y crois pas un instant.

Mon village est équipé d’antennes mobiles depuis des années et celles-ci viennent seulement de passer 4G et encore pas tous les opérateurs.

Euh non, l’argent ira là où c’est le plus profitable pour les opérateurs (privés), vu que c’est eux qui investissent au final. Donc si des particuliers ou entreprises sont prêts à payer pour la 5G, ça se fera.

Ben c’est logique de mettre à jour d’abord les antennes dans les zones urbaines les plus « rentables », mais d’ici quelques années si la 5G prend (ce dont je doute peu) les antennes passeront en 5G meme dans des zones ou le câble n’arrivera jamais.
Faut pas s’attendre à un déploiement du jour au lendemain…

Ah mais complètement: j’annonce la couleur clairement et je crois pas être le seul à pas bien comprendre les enjeux il me semble.
Et je me sens encore plus légitime en lisant les commentaires ici :blush:
Idiot un jour plutôt que toujours hein ^^
Merci de tes éclairages de spécialiste en tout cas : tu profiteras certainement à ton tour de l’éclairage d’autres spécialistes dans d’autres domaines.

Pour revenir au sujet: de ce que je comprends ça sera surtout des usages professionnels et une capacité à gérer plus de connexions en même temps.

Là je trouve que c’est intéressant.

Car comme dit @Cafeine la possibilité de pouvoir passer un appel lors de gros regroupements (type match ou sortie de bureau) ça a du sens.
Pour les secours par exemple.

Ça me rappelle aussi les débats Intel/AMD sur course à la fréquence Vs course à l’architecture.
On a bien vu que l’amélioration de l’architecture par AMD à été une avancée technologique intéressante.
Ici je pense qu’il faudrait communiquer sur les avantages à long terme et sur la simultanéité des connexions.

Maintenant d’un point de vue marketing c’est clairement le «toujours plus vite» qui est vendu.
Ce qui fait que concrètement les gens se posent légitimement la question de cette avancée technologique.

Alors, une grosse erreur : La 5G. Non il y a un ensemble de normes sous la 5G (comme la 4G etc…). Certaines permettent des communications plus ou moins longues, plus ou moins denses. Il est vrai que l’enjeux de la 5G est la densité. Donc la comm est accés sur ça.

Enfin, une autre erreur, C’est de parler de révolution. La 5G, c’est juste un jalon dans l’évolution.

1 J'aime

« je ne suis pas spécialiste mais » pour répondre à ta question, j’ai cru comprendre qu’il s’agit d’ondes beaucoup plus courtes, et donc de fréquences beaucoup plus élevées, ce qui augmente la quantité d’informations mais va réduire la portée, et nécessiter plus de relais, plus proches. Je laisse humblement les autres me corriger si je suis à côté de la plaque :slight_smile:

2 J'aimes

Aucun soucis :). Pour préciser, je ne suis pas un spécialiste de la 5G, mais je suis dans les telco depuis pas mal de temps maintenant.

Pour répondre au sujet des investissements (mais pourquoi dépenser dans la 5G maintenant alors que la 4G n’est pas déployée partout?), on va prendre un peut de recul et prendre l’exemple de la 2G : premiers travaux sur la norme au début des années 80, premiers déploiement début 90 puis tout le long des années 90 et 2000, fin de vie et décommissionnent dans fin des années 2010 et début 2020.
On n’est sur un cycle de presque 40 ans, du coup, heureusement qu’on attend pas le déploiement complet d’une génération pour commencer à travailler sur la suivante. Les premiers travaux sur la 5G ont commencé il y’a plus de 10 ans.

A un moment donné, pour avancer technologiquement et faire mûrir la chaîne industrielle, il faut mettre sur le terrain et déployer en vrai (entre les labos et la vraie vie, il y’a toujours un écart et donc des corrections/ajustement à faire).

Sur les promesses « marketing », effectivement, on est souvent sur les mêmes choses (vitesse, connexion partout, vidéo). Je rappelle que la 3G a été vendue sur la promesse visio au départ en France :slight_smile:
Plus globalement, et c’est un avis personnel, les promesses sur un réseau semblent réalisées sur le réseau suivant pour le grand public
2G : internet sur son mobile --> apportée vraiment par la 3G
3G : appels vidéo et multimédia --> Apporté par la 4G

Sur la question des zones denses et non denses : c’est comme toujours pour des infrastructures. S’il y’a une rentabilité (zone denses), le privé peut s’en charger. Ensuite, on peut forcer les acteurs privés à déployer même sur des zones moins denses via de la régulation, en gardant la préréquation des prix. (En gros une part de la marge des zones denses est utilisées pour financer les déploiements en zones non dense). C’est le cas en France avec des obligation strictes de déploiement et des prix identiques sur le territoire.

S’il n’y a pas du tout de rentabilité, alors en général il y’a des partenariats public privé, avec des cofinancement, de la délégation de service public, ou autres.

2 J'aimes