Amer Béton (Tekkon kinkreet)

Pas de thread sur ce film? Je pensais Cafzone à la pointe et là ça n’est même pas par l’intermédiaire de ses forums que je découvre LA B.A de ce début d’année? Pot pourri en mode hargneux:

Je suis tombé sur la B.A en allant voir Le Vieux Jardin et, attention, chef d’oeuvre en vu! Un petit coup d’oeil sur youtube ou ailleurs (j’ai vu un trailer bien plus long au cinéma) aura tôt fait de vous convaincre. Ce qui s’annonce comme une perle est réalisé par un américain qui avait pris part au projet Animatrix, une bonne petite ligne sur le CV qui semble se concrétiser avec Amer Béton. D’abord la presse est unanime, ce qui n’est pas négligeable, ensuite… bah pas grand chose puisque je n’ai pas vu le film (han!). La blague c’est que, selon Allocine, le film est projeté dans… attention… 10 salles. Pas 13, pas 12, pas 11, 10 “ridicules” salles à l’échelle de la France. Alors déjà si vous habitez loin d’une ville de plus de 100.000 (voire 200 ou 300.000) habitants, vous pouvez oubliez. Et c’est bien malheureux parce que depuis Metropolis on a pas été autant emballé par un film d’animation (il faut dire que les copies de Metropolis n’étaient pas bien nombreuses non plus…). La chere ville de Lyon me permettra de voir l’objet filmique en question mais sa faible distribution à l’échelle nationale pose à nouveau la question de la promotion du cinéma (qu’il soit d’animation ou non), disons, “alternatif” dans notre pays.

D’ailleurs, à l’heure où je vous parle (aujourd’hui 2 mai) la ville de Clermont Ferrand (ma “deuxième ville”) vit un petit drame culturel: alors qu’un unique petit cinéma, le Paris, faisait résonner modestement les trompettes de l’indépendance en la capital de l’Auvergne le 2 mai 2007 marque le début d’une période de travaux dont le but principal et de transformer la vénérable institution en… centre commercial! Vous savez, on se croirait dans ces téléfilms niais diffusés les jours feriés où un méchant magnat de la finance veut détruire un orphelinat pour y construire un mole. Et bien ça n’arrive pas que les 1er et 8 mai sur vos écrans de TV (surtout sur M6 si mes souvenirs sont bons) puisque même en Auvergne (imaginez!) la culture est violentée par le mercantilisme le plus primaire. Ahah, il ne pas s’agit de vous servir un discours d’extême gauche idiot, je n’ai rien contre la société de consommation, mais c’est juste qu’imaginer, à la place de ma salle obscure préférée, des rayonnages de Déli’Choc (cela dit c’est très bon les Déli’Choc) qui serviront à engraisser une génération d’obèse ça me chagrine un peu…

De là je pourrai embrayer sur le film Idiocracy que je n’ai pas vu mais dont un petit hebdo culturel local chante l’intelligente connerie (ce sont leurs termes). Je pourrai si je l’avais vu puisque… devinez quoi? Allocine n’indique même pas le nombre de salle qui en ont une copie, gageons qu’il tend vers zéro. La boucle est bouclée, et je suis toujours aussi énervé. B)

Je sais pas si c’est fait exprès, mais c’est pas mal B)

Sinon après avoir lu le manga, ça me fait bien envie cette histoire, j’étais assez content quand j’ai vu l’affiche sur les murs de mon quartier. Un peu peur aussi qu’ils en fassent une bouse remarque, mais on dirait que non d’après les premiers echos.

Arf j’étais entrain de le préparer. Tu m’as coiffé. B)
Donc je valide : allez le voir, et avant spiderman parce qu’il ne va pas rester longtemps à l’écran.

[quote=“winny, post:3, topic: 33871”]Arf j’étais entrain de le préparer. Tu m’as coiffé. B)
Donc je valide : allez le voir, et avant spiderman parce qu’il ne va pas rester longtemps à l’écran.[/quote]

Arf, désolé Winny. Tu en aurais sûrement dit des choses beaucoup plus intéressantes que moi en plus vu ton CV. B)

Sous l’oeil de l’expert ça donne quoi? Animation, esthétique, couleurs, décors… on est en présence d’une oeuvre majeure ou pas?

[quote=“garuffo, post:4, topic: 33871”]Arf, désolé Winny. Tu en aurais sûrement dit des choses beaucoup plus intéressantes que moi en plus vu ton CV. B)

Sous l’oeil de l’expert ça donne quoi? Animation, esthétique, couleurs, décors… on est en présence d’une oeuvre majeure ou pas?[/quote]
Je l’ai pas encore vu en entier. J’ai juste vu des séquences via catsuka. les trailers et des trucs de prod.
J’y vais demain soir.

Oeuvre majeure ?
Je ne pense pas. Les critiques s’efforcent de diffuser ce message, je ne vais pas aller contre. Après tout si ça peut amener des gens au cinè et par la même, leur changer l’idée qu’ils se font de la jap anim, tant mieux.
Je pense qu’il y a juste un manque de culture dans le domaine. Amer béton c’est pas tout jeune quand même. Et son graphisme fait déjà parti intégrante de la plus part des références visuelles qu’ont tous les fans d’animation ou les professionnels.
On nage dans l’univers Steampunk dont il est une des sources, mais qui n’est pas tout jeune non plus.
Ensuite, il ne faut pas oublier que c’est une adaptation. Donc on va retomber une nouvelle fois dans les mêmes débats que par exemple pour Akira: le film est bien. La bd est mieux. Il y a des fans du films, des inconditionnels de la bd etc … Toute une effervescence véhiculée par les otakus en tout genre (dont je fais parti) avec pour principal phénomène de diviser.
Un exemple pour moi d’oeuvre majeure : Paprika. Tombeau des lucioles. Mind game.
Essentiellement parce qu’ils sont hors d’un système trop flagrant de commercialisation.
Il n’en reste pas moins que c’est un film au graphisme particulier qui met tout le monde d’accord.
C’est beau, intelligent, efficace bref ça créé une référence qui elle, est majeure, oui.
Le film en lui même n’est qu’un produit qui utilise un média plus approprié que celui du papier noir et blanc pour faire découvrir un univers qui le mérite.

Animation, esthétique, couleurs, décors ?
Une grosse claque. Je pense pas qu’il faille trop développer là dessus. Ce n’est pas nécessaire.

Le fond, la mise en scène ?
Là par contre j’ai hâte de le voir en entier pour pouvoir développer. Ce qui sort des quelques extraits que j’ai vu est plus que prometteur. ça me parait très humain, très sensible, donc très violent. Je ne m’avancerais pas plus pour l’instant.

Pour ceux qui vont rater la sortie ciné (ils sont nombreux je le sais). Le dvd sera disponible en france le 3 novembre 2007

Aaaah, Idiocracy, un de mes films préférés de 2006 ! Bonne chance pour trouver une salle qui le passe, même aux US le film a eu une histoire mouvementée, le studio l’ayant totalement laissé tomber au moment de sa sortie (sortie limitée sur le territoire US, alors que le budget était celui d’une sortie nationwide B)). Je suis même carrément surpris que la sortie en France ait été maintenue. En tout cas, tu ne perds rien à le voir en DVD plutôt qu’en salle, ce n’est pas tant du grand spectacle qu’une bonne tranche de rigolade (pas très subtile, mais pas non plus idiote comme un “**** Movie”).

Personnellement j’ai trouvé Paprika (vu au début de l’année) largement au dessus de Metropolis, sur beaucoup de points. Un des meilleurs film d’animation que j’ai pu voir. Et aucune salle à Bordeaux ne semble diffuser Tekkon Kinkreet… Dégouté. Peut-être l’Utopia, dans quelques semaines…

Arg, ne m’en parle pas, je l’ai loupé Paprika. B)

Katorza je t’aime : )

Arf, après Paprika, encore un autre animé que je vais rater. Le pire c’est que Paprika est passé à un moment dans mon ciné, mais c’était lors d’un festival, une seule scéance en plein milieu de la semaine, à l’heure où tout le monde bosse. J’vous jure… B)

Toujours surveiller les CNP(s) de Lyon jeune jeune padawan B)
Ils passent vraiment des trucs différents , a des tarifs abordables , et en plus le public est top .

Je fais partie des quelques chanceux qui peuvent aller voir le film en salle (Le Mélies Reprazent !), donc j’y suis allé ce soir. Mes impressions à chaud : Visuellement ça claque, décors superbes, je trouve l’esthétique à tomber, l’univers est super cohérent, tout s’intègre superbement. Pour ce qui est de la mise en scène, à part deux trois effets que j’ai trouvé lourds, c’est aussi super-efficace, j’ai clairement pas vu passer les deux heures du film. On sent vraiment que ça vit à l’écran.
Peut-être même trop d’ailleurs, car il y a un truc qui m’a un peu géné, c’est l’enchainement des situations. J’ai pas lu le manga original, donc je peux pas trop évaluer le degré de respect/trahison par rapport à ce dernier, mais ça sent le condensé à plein nez quand même : c’est elliptique à mort, pas mal de trames secondaires se greffent à l’intrigue principale, et on passe parfois trop peu de temps sur celles-ci, au risque de s’attarder sur des scènes qui donnent dans le contemplatif pour le contemplatif (j’ai quand même eu l’impression une ou deux fois de voir un film made in Luc Besson B) brr). Ce qui fait qu’on survole quand même pas mal dans le film.
La bande-son donne aussi cet impression d’équilibre un peu bancal (j’attendais aussi ce film pour ça) : Ca tape pas toujours juste, pas au bon moment mais Plaid a fait un super bon boulot (et j’espère que l’OST va rapidement pointer le bout son museau chez nous)…
On pense pas mal à Akira en regardant le film (par rapport à leurs thémes assez semblables), mais pour moi Tekkon Kinkreet ne fait pas mieux que le film d’Otomo. Ca reste quand même pour moi un très bon film qui mérite vraiment d’être vu, mais pour répondre à la question de garuffo, je pense pas qu’on tienne là, une oeuvre majeure (mais je ne suis pas un expert loin de là B) )…

Le dvd est out

Dans deux versions
une collector avec le dvd du film et l’intégral en un volume du manga.
L’autre simple. sachant que c’est exactement le même qui est contenu dans le collector. même boite, même contenu etc …

En gros soit tu achètes le pack dvd plus le manga, soit juste le dvd mais tu n’y perd pas au change c’est la même chose. “exlibris en moins biensur”

pas beaucoup de bonus : un petit entretien avec le réal et Plaid au sujet du boulot sur la musique. un making of et les commentaires audio du réal pendant le film.

EDIT : Je viens de voir le making of il est absolument fantastique. Rien que pour lui l’achat du dvd est amorti.
Vous voulez savoir ce qu’il se passe réellement dans un studio d’anim, au quotidien, avec les erreurs les doutes et les nuits blanches ?
Regardez ce reportage, plus qu’un making-of c’est un véritable journal intime.

[quote=“winny, post:13, topic: 33871”]EDIT : Je viens de voir le making of il est absolument fantastique. Rien que pour lui l’achat du dvd est amorti.
Vous voulez savoir ce qu’il se passe réellement dans un studio d’anim, au quotidien, avec les erreurs les doutes et les nuits blanches ?
Regardez ce reportage, plus qu’un making-of c’est un véritable journal intime.[/quote]

YUMMY! Je me repasse souvent le making-of du collector de Mononoke Hime, si c’est dans le meme gout je suis client. Et le pack manga+DVD je risque de le chopper des mon retour en France. Ou alors il y a une version nord-americaine similaire et j’y ai jamais fait attention…

Ok je l’ai vu ce dimanche.

Conclusion et pour répondre à garuffo : On a bien à faire à une oeuvre majeure.
Tout du moins si on concidère akira, paprika, le tombeau des lucioles, totoro, mes voivins les yamadas et Mind game comme des oeuvres majeures.

Je n’avais lu que le premier tome de la bd. Mais j’en ai parlé à la sortie avec d’autres et visiblement le respect à la bd est complet.
Le défaut qui en découle c’est la longueur du film. Toutes les trames scénaristiques ont été traitées par autant de séquences qui mises bout à bout donne un rythme assez lent à l’ensemble.
Mais n’en concluez pas tout de suite que longueur = ennuie = chiant.
Le film n’est pas chiant et on ne s’ennuie pas une minute. C’est juste trop long et on s’y perd un peu. Certains, dont moi même étaient d’avis qu’une série de 3 Oav correspondantes au 3 livres n’auraient pas été un mauvais choix de réalisation.

Je ne reviens pas sur ce que j’ai dis plus haut. Techniquement c’est du top niveau. Une grosse claque. Animation 2D/3D, décor 2d/3d, intégration, photo (cad lumière ambiance cadrage), tout y est très bien fini. Bref il n’y a rien de plus à dire ce sujet.

Quant au fond, qui est le sujet qui me faisait un peu douter. Bien qu’on le perde un peu sur la longueur et dans le brouhaha graphique et technique, il n’en ai pas moins très présent en permanence, on ne peut plus d’actualité (je pense à notre dimanche sous la pluie. Et sisi je vous assure certains ont vu de la pluie), et très bien amené, très bien développé, presque philosophique. Je dis presque parce que c’est un peu de la philo de comptoir quand même.

insert petite trame à but non spoilante : Deux gamins orphelins, prénommés Noir et Blanc, dans un univers citadin ultra dense, font la loi dans leur quartier quand débarque un nouveau caïd qui veut tout changer à sa manière, dans un but évident de pouvoir mégalomaniaque et d’argent. Regard de psychopate, sourire de hyen et rire de démon au rendez-vous)
Les premiers refusent le changement (Noir) et cherchent l’affrontement quitte à s’y perdre, d’autres s’allient au “progrès” pour des raisons diverses, d’autres regardent de loin et philosophent, d’autres acceptent que le monde change quoi qu’il arrive et que l’important c’est l’amour, et un dernier loin de tout cela veut faire pousser un pommier et aller à la mer (Blanc).

Je n’ai pas trouvé que l’a contemplation soit vraiment si énorme. Luc besson est à des années lumière de là faut pas déconner. Et surtout rien est gratuit. Le problème sur l’enchainement des séquences vient du fait que le réal Michael Arias est juste le meilleur ami américain de Matsumoto et qu’ils ont souhaités une adaptation très proche de l’oeuvre original et donc loin des trames habituelles de long métrage cinè.

Quelques quotes du réal (copier collé de allociné):
“Un de mes amis et moi observions longuement les immenses chantiers de démolition situés de l’autre côté de la rue. Il possédait une importante collection de mangas et j’ai fini par lui demander de m’en recommander quelques-uns. Il m’en a aussitôt tendu un. En découvrant la première image, qui montre les deux garçons en train de contempler la ville, juchés sur un poteau téléphonique, j’ai eu comme un choc : c’était nous ! Vers la fin du manga, lorsque c’est au tour des yakuzas de se retrouver au sommet d’un immeuble à discuter des changements inéluctables que subit la ville, j’ai de nouveau ressenti cette impression. L’ambiance qui régnait à l’époque à Tokyo était très étrange. Les attaques au gaz empoisonné avaient eu lieu dans un voisinage proche et nous voyions trois hélicoptères patrouiller en permanence au-dessus de nous. C’était aussi l’époque du tremblement de terre de Kobe. Tout cela mis bout à bout, j’avais le sentiment que le sol était en train de disparaître devant nous. J’aime la façon dont l’histoire d’Amer Beton questionne notre vision de l’avenir, nos convictions et ce qui compte réellement à nos yeux. Ces thématiques m’ont semblé très ancrées dans la réalité.”

"J’ai toujours pensé que les Français, les Anglais et peut-être les Américains aimeraient le film, ne serait-ce que parce que son message est très universel. Mais je ne me doutais pas qu’au Japon, il plairait autant aux femmes, tout particulièrement dans la tranche des 25-35 ans. Etant donné la violence de certaines scènes, je m’attendais à ce qu’il touche un public plus adolescent. En même temps, la violence y est suffisamment réaliste pour ne jamais paraître stylisée. C’est une violence qui fait mal. Nous avons beaucoup médité cet aspect durant la production car nous ne voulions pas d’une violence “cool”.

Je l’ai vu. Très bon film et même assez touchant B). Dommage qu’il ne passe plus qu’aux Halles à Paris.

J’ai pas grand chose à ajouter par rapport à Winny, j’ai trouvé ça époustouflant malgré la petitesse de l’écran de mon petit cinéma de centre-ville. Pour ce qui est de l’aspect contemplatif ça ne m’a pas frappé, je trouve au contraire que c’est très vivant. Le personnage de Blanc est vraiment super bien fait, j’adore sa naïveté palpable.

Franchement génial et novateur de mon point de vue de néophyte. Vraiment dommage qu’il ne soit visible que par les happy few…

“Soyons heureux”. ;^)

Voici une critique élogieuse (et constructive) qui donne sacrément envie de le voir ! Je suis maso B)

bonne lecture !

C’est pas mal du tout comme article.
Un peu fumeux quand même. Parce qu’au fond ce qui est dit est plutôt banal. (pour moi en tout cas).
Je ne suis pas d’accord avec tout, en particulier sa description de blanc et noir. Les caractère ne sont pas aussi tranchés que cela. Et blanc est tout aussi démoniaque que noir. Enfin du moins ce n’est pas aussi simpliste qu’il le laisse entendre.

En tout cas il rejoint ce que je disais : cela contribue à changer l’image que les gens ont du cinéma d’animation.

Je suis allée le voir hier soir à Paris, et la salle était complètement pleine puisque on ne savait pas s’il s’agissait de la dernière séance avant le retrait du film.
Je connaissais déja le manga que j’avais acheté il y très longtemps à sa sortie, et relu des dizaines de fois.
Le film est à la fois fidèle et différent. Le design est proche des dessins actuels de Matsumoto, sont style était vraiment différent à l’époque.
Un défaut dû au média cinéma : on ne peut pas avoir la traduction des kanji sur les vetements, graffitis et autres … Matsumoto n’habille jamais ses héros au hasard.
Ex: Noir a un tshirt “96” (“kuro” si on lit juste la première syllabe de chaque chiffre), ou avec le kanji du sang.
Blanc a un tshirt “46” (“shiro”)
Il existe deux autres films live tirés de manga de Matsumoto: Ping Pong et Aoi Haru (Le printemps bleu) disponibles en import seulement (Jap ou Us)