Blade Runner


#141

Je crois que ça ne marche plus ça, maintenant, vu que 6 mois après sa sortie un film est digéré/oublié/sorti des esprits. Soit il fait référence quand il sort, soit il disparait dans les limbes.
Il y a tellement de turn over, il n’y a plus de diffusion TV qui donnait lieu à une attente et à des discussions avant et après (elle existe, mais les diffusions télé ne sont plus un évènement vu qu’on peut regarder le film quand on veut).


#142

Ok, je viens de découvrir que Sean Young (Rachel) avait joué dans Dune et pas n’importe quel rôle : Chani. Je ne l’avais pas reconnue :sweat_smile: Faut dire que ça fait longtemps que je n’ai pas revu Dune.

Et je découvre aussi qu’elle avait passé une audition pour le rôle de Marion dans Les Aventuriers de l’Arche Perdue !


#143

Un signe qui ne trompe pas : j’ai très envie de revoir le film.


#144

completement d’accord, sauf que moi pas du tout, mais J’ai très envi de revoir le premier par contre :smiley:


#145

1er que j’ai revu hier pour voir le suivant demain :slight_smile:
Y’a pas à dire, le Final Cut en blu-ray sur le plasma, ça claque ! :slight_smile:


#146

Non Internet est devenu un média très important pour le culte du film à long terme.
Regarde les séries par exemple : The Wire qui n’a pas très bien marché lors de sa diffusion, est pourtant aujourd’hui reconnue comme une série majeure, si ce n’est même LA série.
Et c’est bien Internet qui a permi ça.

Je pense que ça sera pareil pour les films. Ceux qui resteront auront été commentés, analysés, critiqués sur le web et deviendront cultes grâce à ça.


#147

The Wire était déjà reconnue comme une série majeure, dès sa première saison. Que les audiences aient suivi ou pas, c’est autre chose. Et pour le coup, Internet n’a rien à voir avec ce statut. Qu’elle ait été largement vue depuis et engendré un culte, en revanche, ça d’accord. Mais tu mélanges un peu tout.


#148

Vu ce weekend, bon mais pas mais pas marquant comme le premier.
Et j’ai envie de dire, où est passé la BO ? Pour moi c’est ce qui rendait le premier si marquant justement, et le seul moment où je me souviens avoir entendu un bout de BO c’est la scène finale :face_with_raised_eyebrow:


#149

Je comprends pas bien ce que tu veux dire. Tu différencies un succès critique d’un succès public c’est ça ?
Et tu veux dire que le succès public de The Wire ne doit rien à internet ?

par qui du coup ?

Pour aller dans le sens de @FMP_thE_mAd on assiste avec The Wire et internet à un phénomène de longue traine peut-être ?


#150

Non, je veux dire qu’elle était déjà considérée “majeure” bien avant son succès public postérieur.

Les critiques et la presse en général, les nombreux prix décernés… Perso, je différencie “majeur” de “culte”. Ce n’est pas la même chose.


#151

Autre signe qui ne trompe pas, j’ai passé des heures à en parler avec diverses personnes, qui ont aimé ou pas, pour diverses raisons, mais il y a toujours matière à réflexion et ouverture de débat.

Je retourne le voir ce soir pour la peine aussi, avec les idées plus claires que la dernière fois ! :smile:


#152

Oui c’est vrai elle était effectivement déjà considérée comme importante lors de sa diffusion avec les quelques prix qui lui ont été décerné et par la critique.
Je voulais dire qu’Internet a permis qu’on en parle encore presque 10 ans après sa dernière diffusion et que grâce au “non oubli” que procure Internet, la série est devenue culte.

Je pense que c’est pareil pour les films : plus un film aura été commenté à sa sortie (pas forcément vu donc), plus il lui sera facile de devenir “culte” ou référence grâce à Internet (du fait que les commentaires autour de lui resteront et seront réappropriés par les internautes).

Avant Internet aussi y avait des films cultes, mais peut-être qu’Internet facilite leur apparition.

je sais pas trop en fait :slight_smile:


#153

Oui et non.

Aujourd’hui avec Internet (phrase de vieux, j’ai honte), on colporte tout aussi facilement le bon grain comme l’ivraie, et on s’étale plus facilement sur le mauvais, parce que ça reste un peu drôle/libérateur de le faire.
Avant ça, j’ai l’impression qu’on ne gardait surtout en mémoire que le bon pour en parler autour de soi et donc faire vivre le “culte”.

Aujourd’hui, on a plus de facilité à voir et communiquer sur des films qu’on a pu voir, apprécier ou non.

AMHA.


#154

Agreed et agreed.

Après revisionnage concentré de bout en bout, mon avis plus arrêté est que c’est un film magnifique, intéressant, mais pas quelque chose de fondateur comme l’original. En même temps c’est difficile pour une suite vous me direz.
Et la musique oui, quand ce ne sont pas des évocations de Vangelis, on est trop souvent dans le POUIIIINNNN qui fait trembler le postérieur. Ça marche bien, mais ce n’est pas mémorable… Et quand les notes originales résonnent dans la scène finale, la, tout de suite, on voit la différence. :cry:


#155

Vu hier soir aussi. Perso j’ai beaucoup aimé l’ambiance, les images et je suis vraiment heureux de m’avoir laissé la possibilité de le découvrir totalement sans aucun autre spoil que la bande annonce
Maintenant, même s’il s’agit clairement d’une suite du premier, je ne peux pas me résoudre à le regarder avec les mêmes attentes et espérer retrouver la magie de “l’original”. C’est juste… different
J’ai du voir le premier à l’age de 12 ans… avec mes yeux de gamin passionné par la SF et les lectures d’un certain Stanislaw Lem et depuis beaucoup d’eau à coulé sous les ponts, et le monde d’aujourd’hui, avec l’évolution technologique, et la manière dont je me suis construit conditionne évidement la forme que ce film prendra dans mon esprit.
J’aurais adoré savoir quelle serait mon appréciation de cette suite, si je l’avais vu avec les mêmes yeux de gamin

En tout cas, que j’attends de le revoir avec impatience :slight_smile:


#156

http://designingsound.org/2017/10/soundworks-collection-the-sound-of-bladerunner-2049/


#157

Passionnant et instructif. Merci.


#158

Les plus du nouveau film :

  • l’ambiance fidèle
  • les acteurs
  • la suite de l’histoire sans être un vulgaire clone du premier
  • le scénario et les enjeux très réussis

Les moins :

  • la musique m’a laissé un peu sur ma faim
  • trop de placements de produits vraiment pas subtiles
  • des problématiques laissées un peu trop vite de côté (dit autrement, beaucoup de sujets SF vraiment très intéressants, mais du coup qui n’ont pas le temps d’être approfondis comme ils le méritent)
  • un “grand méchant” pas assez fouillé

Au final c’est un super film, fidèle, et extrêmement prenant. Chacun des sujets qui y est abordé mériterait un film à lui tout seul.


#159

C’est pour être fidèle au premier


#160