Ces jeux sans challenge

Il y a une flopée de jeux qui sont sortis ces dernières années mais avec un challenge nul ou quasi nul: Cities Skyline résolvait le problème de la taille des cités mais il est impossible de perdre à ce jeu. Il faut juste passer un temps infini à le regarder avancer. Planète Coaster, idem, en attendant, inévitablement on fini par gagner. Ou encore des jeux comme Farming Simulator ou Euro-Truck simulator.

Je suis pas du tout un bon joueur mais il me faut tout de même un minimum sinon c’est vite ennuyeux.

Ce ne sont donc pas des jeux pour toi, ok, on a chacun nos goûts.
En quoi est-ce un problème ? :neutral_face:

3 « J'aime »

Je ne fais pas une critique, je souhaite juste savoir si c’est moi qui n’accroche pas avec le concept ou si il y a une chose que je n’ai pas vu.
Par exemple, toi, tu y trouves quoi comme plaisir ?

City Skylines c’était sympa jusqu’au moment où j’ai tout débloqué. Après ce n’est plus que de la construction. Planet Coaster c’est pire, le coté gestion est quasi absent et ce n’est que du sandbox. J’y avais joué seulement 4h…

J’ai joué des heures et des heures à ce genre de jeux.

À part le début, où effectivement il y a des gros risques de perdre, après une certaine taille on a peu de chances de perdre une fois qu’on a compris le truc mais ça ne veut pas dire que c’est simple. S’il y a suffisamment de gestion c’est passionnant de trouver de nouvelles solutions et de voir l’évolution du monde que l’on a créé.

Clairement c’est toi qui n’accroche pas avec le concept.

“voir l’évolution du monde que l’on a créer”. C’est peut être là que pour moi le bât blesse, c’est que justement je ne vois pas trop les choses avancer. Comme l’a dit Cédric, tu débloques mais à un moment Cities Skylines, c’est juste: mettre de nouvelles zones en sachant qu’un jour ou l’autre, elles se construiront.

Je trouvais le challenge plus tendu sur SimCity.

Moi je suis plus Dark Souls que Firewatch, donc je ne suis pas la bonne personne pour t’expliquer ça.

Mais un jeu c’est énorméments d’éléments différents (graphismes, ambiance, musique, univers, histoire, gameplay, challenge…) qui sont apréciés par chacun en fonction de ses goûts.

Toi tu cherches du challenge, tu es le seul à pouvoir expliquer pourquoi cet aspect là est indispensable pour que tu t’amuses avec un jeu.
D’autres personnes cherchent autre chose, je pense que même sans partager leurs goûts il n’est pas trop dur d’imaginer qu’on puisse trouver son plaisir sur d’autres éléments qui composent un jeu.
(tu peux faire la même sur toutes les autres types d’oeuvre “composites”, comme le cinéma)

Il me semble que c’est Will Wright qui a dit il y a très longtemps qu’il ne faisait pas de jeux vidéos, mais des jouets vidéos.

La différence entre un jeu et un jouet, c’est que l’un a un but et des règles, et l’autre ne sert qu’à amuser le joueur selon ses propres envies.
Aujourd’hui ce concept se retrouve derrière le terme de sandbox games.

Essayez RimWorld ou Dwarf Fortress. Il y’a tout un panel de regles et de reglages pour avoir plusieurs types de challenges et de perturbations pour garder certains aspects “Challenge”. C’est plus punitif, certes.

Apres pour Cities Skyline ou Planet Coaster, qu’est ce que vous anticiperiez comme challenge dans ces contextes? Des evenements aleatoires catastrophiques? Des modifications insidieuses en arriere plan, invisible si tu n’as pas les bons “detecteurs” et qu’il est trop tard pour corriger quand tu t’en rends compte? (pollution, contamination des canalisations par le plomb, etc?).

A l’opposee de ce genre d’evenements aleatoires tres perturbateurs, on peut se poser la question legitime de leur viabilite dans un systeme de regles. J’ai un systeme complexe de regles qui sont interdependantes, et j’introduit des elements qui ne respectent en rien ce systeme, qui vont detruire sans possibilite de defense, et forcer le joueur a tenter de reconstruire malgre la perte non anticipable. N’est on pas dans ce cas dans l’injustice totale du systeme de regles?

(vous avez 3h, je ramasse les copies a la fin)

1 « J'aime »

Pour faire très simple : sandbox = lego , tu construis des trucs et la seule limite c’est l’imagination, mais d’un autre coté il n’y a pas vraiment de challenge ou alors très léger pour donner une « ligne d’évolution ».

Si tu aimes les jeux de gestion/simulation essaye peut être les Tropico qui sont un peu plus dur.
Sinon après y a Civilization :slight_smile:

Bah, il faut un peu de tout, non ? Pour chaque public. Moi-même, je jongle entre différents styles de jeu.

Et je pense qu’on n’a pas trop à se plaindre avec la pléthore de jeux qui sortent à notre époque. Il y en a vraiment pour tous les goûts. Ce qui était moins le cas avant que le jeu vidéo devienne mainstream.

S’il n’y a pas de challenge, il faut bien sûr qu’il y ait autre chose. Ca peut être juste le plaisir de construire et voir évoluer sa ville, ou une histoire bien faite … parfois, ça peut être aussi bête que de la contemplation devant une belle DA.
Dans des jeux « classiques » ces plaisirs se gagnent en récompense de quelque chose. Mais de temps en temps, j’aime bien juste profiter :slight_smile:

2 « J'aime »

Je n’ai jamais accroché aux événements aléatoires de Sim City justement à cause de ce que tu expliques…je ne sais plus ce qui était possible mais je crois que je désactivais ces événements aléatoires et/ou alors après 3 attaques de Godzilla je laissais tomber.

Pour moi ces événements ont autant de pertinence qu’un mauvais joueur qui renverse un plateau de jeu d’échec.

1 « J'aime »

Pareil que phili_b, pour moi les évènements aléatoires et destructeurs de Sim City gâchaient le plaisir.
Les Sim City auxquels j’ai joué étaient difficiles, le challenge était que la ville se développe, et il n’était pas simple d’y arriver. C’était un équilibre à trouver, dans mon souvenir limite de l’acrobatie (j’étais jeune, peut-être que ça ne me paraitrait pas aussi dur aujourd’hui), et y arriver était une joie. Ca pouvait être juste transitoire, parce que le système paraissait équilibré mais n’était en fait pas viable.
Ajouter là-dedans les catastrophes aléatoires était injuste : ça revient à faire perdre le joueur alors même qu’il a “gagné”.
Je reproche aussi à Cities Skyline d’être trop simple. Tu plantes et ça pousse, à peu près. Du coup j’y ai assez peu joué. J’aimerais un peu plus de challenge.

1 « J'aime »

Ces jeux n’ont effectivement pas de challenge, même si pour certains d’entre eux (Cities Skyline et Eurotruck Simulator 2 pour ceux que je connais), on trouve assez facilement des mods pour rendre le jeu plus dur. Mais le principe de ces jeux n’est pas d’être un défi, mais d’être relaxant, envoutant. J’ai 80 heures sur ETS2 et c’est juste une expérience zen. Cities Skyline a a peu près la même philosophie mais dans un genre tout différent. J’ai du passer des heures à theHunter à chasser le canard avec un bouquin dans les mains (véridique), parce que c’est juste tranquille et ça fait un bruit de fond sympa. Bref, ça fait du bien.
Franchement, autant je joue en ce moment à DOOM 2016 en hurt me plenty (et je regrette un peu de pas avoir mis la difficulté plus haut), mais parfois, juste profiter tranquilement d’un jeu sans prise de tête c’est cool aussi.

Ce qui est bien avec les jeux vidéo, c’est qu’il y en a pour tous les goûts.

4 « J'aime »

Le jeu sur lequel j’ai passé le plus de temps est certainement transport tycoon. Et je joue exclusivement sans concurrence et avec cheats. Et je prends un pied fou à me créer des problèmes et à les résoudre.

Par contre les jeux avec challenge et skillz de ouf. ça me gonfle assez vite…

2 « J'aime »

Intéressante vos réponses. Etant une brelle absolue en terme de jeu, je m’étais tourné vers ces jeux sans challenge. Mais la sandbox pure et dure, j’ai dû mal. Le post de Zontrax sur la création de ses propres difficultés est intéressant, à penser (surtout avec des jeux comme cities skylines).

@damaki
assez d’accord avec toi. ETS, je l’utilise pour me détendre. Je joue uniquement en mode “sans infraction”, conduite auto et j’ai dû plaisir à simplement passer 20 mn à voir la route défiler.

Après en terme de skill, je suis nul et surtout je ne suis pas un hardcore gamer, plutôt un casu qui attends d’un jeu, un shoot rapide.

Je confirme. C’est mon petit moment de zénitude quand j’ai besoin de décompresser.

C’est pour ça que la mode des rogues à progression me plait bien perso. Ca prend plus de temps que pour un bon joueur mais normalement à un moment je vais finir par arriver à passer grâce aux trucs débloqués :slight_smile:
Pareil pour les metroidvania. Si tu es un hardcore gamer le but du jeu est plus de le finir en speedrun. Pour moi au contraire je vais tenter de choper toutes les upgrades et du coup c’est plus facile, mais pas trop non plus.

Rien à voir avec le sujet, mais je trouve ça délirant de se dire que certains d’entre vous se détendent en simulant ce qui doit être un métier aussi pénible, contraignant et exigeant que chauffeur routier ^^