Death Sentence

[center] *
[/center]
Vous vous souvenez de Death Wish (Charles Bronson en justicier) ? de Harry Callaghan ? (“Smith, Wesson & me !”) Et bien Kevin Bacon incarne, sans le badge, un rôle de cette envergure. Réalisé par James Wan (Les Saw ainsi que le méconnu “Dead Silence") ce film raconte l’histoire d’un père de famille sans histoire dont la vie va basculer après le meurtre de son fils par un gang. Résolu à ne pas laisser les meurtriers de son fils s’en sortir avec de légère peine, il prend le taureau par les cornes et part donc faire justice soit-même. Le souci, c’est qu’il déclenche alors la furie du gang entier.

"you’re condemned
” annonce t’il aux responsables, destiné à aller jusqu’au bout de sa croisade et quelqu’en soit le prix …

Script simple dans la veine des célèbres vigilante des 70’s & 80’s, Death Sentence se démarque du lot grâce à son traitement sans concessions : jusqu’au boutiste et hardcore dans le scénario, Death Sentence l’est aussi dans le traitement de la violence (bastons brutales et réalistes, pas de karaté ou close-combat, fusillades à la Soldier Of Fortune, course-poursuite à échelle humaine)

On parvient à ressentir la peur d’un homme confronté à un gang entier, en simple humain. Ce traitement réaliste permet de donner une dimension dramatique fort apréciable et d’éviter de sombrer dans un manichéisme simpliste.

Techniquement, plusieurs tours de force : plan-séquence de folie (putain, le parking et la course-poursuite, rien que pour ça je retourne le voir) photographie crasspec’, gunfight clair et brutal.

On peut soulever la question de la justification de l’autodéfense lors de la vision. Fort intelligemment, James Wan parvient à poser un regard neutre et laisse aux spectateurs toutes les clefs de reflexions quant aux agissements des deux parties (bien qu’il soit difficile de comprendre celle du gang et de ses rites initiatiques …) Un film qui prend aux tripes, j’ai eu la chance de le voir en avant première, avec “Magnum Force” projeté juste avant. (A noter que pleins de gens sont partis durant la scéne final, il est vrai assez hardcore …) Ça sort le 16 de ce mois par chez nous, j’espère vous avoir donner envie d’y jeter un oeil.

La bande annonce

*ça vous rappelle pas Max Payne l’affiche ? ^^

Ouais et le pitch à mort aussi hein :slight_smile:

Mordorion a fait une très bonne présentation je trouve.
Pour moi ça reste un film très classique mais Carré. Bien foutu, bien tourné. Sans surprise mais au moins on sait ce qu’on va voir et pourquoi, et surtout on est bien servi.
J’aime beaucoup le coté “réaliste” et “simple humain” comme le décrit Mordorion. ça donne à l’ensemble un coté “ça pourrait arriver dans la vraie vie” (Même si encore une fois c’est pas nouveau du tout) et du coup la question “ferait-on la même chose à sa place ?” prend tout son sens. Même si évidement personne ne ferait la même chose au moins on ressent bien son malheur et on comprend son envie et ses décisions.

Bref, ça fait juste plaisir de voir un film où le script et les intentions se tiennent jusqu’au bout. C’est suffisamment rare pour être souligné et apprécié.
J’ai passé un bon moment.

carrément max payne inside ^^ un peu moins dans la Ba mais ca doit faire parti des références.

Du bon gros film ricain comme on les aime :slight_smile: « sont fort ces américains ! »

Jvien de me rendre compte que kevin bacon a une voix carrément plus crédible que dans ses doublages francais :s

Tain’ je viens de voir qu’il est déjà dispo en Z1 sur Cd-wow \o/ Version unrated

Outre l’affiche et le pitch, quelques plans du film m’ont fait penser aux cinématiques de Max Payne Chez lui avec sa famille, puis la préparation des armes, les jeux de caméras à travers les murs dans le final

J’ai vu ce film y a quelques temps et j’ai vachement aimé Kevin Bacon, il déchire. Et comme dit au dessus, la scène du parking est démente et très bien agencée mais le film en lui même c’est comme si c’était; hé, mais donnons un paquet de thune à un étudiant pour faire un film. L’étudiant étant James Wan, OK il a fait Saw, y’a pleins de bonnes idées dans Death Sentence mais aussi pleins de non-sens ou d’hypocrisie. Le gunfightfinal dans l’église m’a rappelé celui de Taxi Driver, lorsque Bacon mange des bastos (sinon la comparaison s’arrête là), bon, ça fait partie des bonnes idées je trouve, ou la scène chez le fourgue, ou bien la musique trash lorsqu’il se prépare, Bacon et ses amis.

Cependant je ne pense pas qu’il faille prendre très au sérieux ce film, et malheureusement ce n’est pas une comédie ni un Rodriguez-like. Death Sentence m’a terriblement déçu. J’ai presque envie de dire que ce n’est pas un bon film malgré les quelques bonnes idées.

Le père de famille pas très rassuré qui n’a jamais vu de flingues de sa vie et qui sait s’en servir comme un pro après avoir lu les notices… la violence gratuite j’adore mais bon, ou bien il la vengence donne des ailes, ça j’ai plus tendance à y croire. Ou laisser sa famille chez soi alors que des types te pourchassent et savent où tu taff, ça tient pas. Puis le méchant de service n’est pas du tout effrayant. Et la fin, mais c’est à mon avis ce qui gache tout. On dirait un blague.

Je pense que si vous êtes en manque de sang, de gunfights ou de violence simplement alors Death Sentence est votre film, c’est déjà cool.

Vu il y a quelques temps aussi, attiré par l’aspect “Max Payne” (!!!) de l’affiche et le côté “vigilante” du pitch (pas très étonnant, puisque c’est une adaptation d’un bouquin du scénariste des … Death Wish).
Pour faire court : j’ai trouvé ça juste mauvais. Le film commence plutôt bien, Wan n’est pas un manche à la réalisation et la musique de Charlie Clouser colle plutôt bien à ses films MAIS, vu l’indigence du scénario, le côté irréaliste des situations et le manque de crédibilité des personnages, ça se suffit pas à sauver le film (imho). Ce n’est pas la première fois qu’il me déçoit d’ailleurs, le James Wan, son Dead Silence sorti un peu en catimini en période d’halloween m’avait laissé bien froid (malgré la réa sympa et l’ambiance, le scénar était très plat :)).

Surtout, c’est la similitude troublante avec The Brave One, produit et sorti en salles à peu près en même temps, qui m’a frappé :

  • même thème classique du vigilante, de la justice privée, de celui qui y cède et des conséquences
  • certaines scènes aux similarités trop évidentes pour être fortuites (un exemple parmi d’autres : le héros balance un méchant du haut d’un immeuble de parking, présent dans les deux films)

Si vous avez l’occasion de voir les deux à délai rapproché, ça peut être amusant de comparer les deux approches du même thème …

Je n’ai pas aimé. Du tout. Et je le démontre, en 3 points :

  1. la réalisation est archi-classique. On passe par des poncifs du genre, comme :
  • le travelling qui s’éloigne du coprs, vers le ciel
  • le ralenti du mec qui marche sous la pluie
    Ok, la séquence de la course-poursuite du parking rattrape un peu la chose. Sauf que c’est pas du tout ça niveau cohérence (voir le point 2).
  1. le scénario, à rallonge. Pour la séquence du parking par exemple, pourquoi Kevin Bacon perd 10 minutes à sauter sur les voitures, au lieu de sprinter jusqu’à la sienne et de partir sur les chapeaux de roues ? ça n’amène même pas la police ! (ou si, mais trop tard de toute façon).
    Et ça vallait vraiment le coup de faire descendre le reste de la famille (sauf le fils, qui plus est) ? A part rallonger encore et permettre à Kevin Bacon de se la tailler à la Taxi Driver ?

  2. l’ambiance qui ressort du film : on ne sait pas où on en est. C’est du premier degrès ? On a tout le temps l’impression que ça se prend au sérieux… Et c’est ça qui est grave, parce qu’avec la première partie qui tourne à la guimauve, et la deuxième où tout s’enchaîne sans coup d’éclat, j’ai vraiment trouvé que tout sonné faux. Trop mou.

Alors, ok, Kevin Bacon est impeccable. Mais il ne sauve pas le film. Du tout.
(et ils auraient mieux fait d’adapter Max Payne, ou au moins de reprendre son scénario, qui était meilleur.)