Déli shock


#521

[quote=“Chernyfox, post:520, topic: 19015”][/quote]
 

Après la fin, le Brooker du jeu n’a jamais existé, tout comme Elizabeth. Puisque leur existence (et tout le jeu en fait) ne sont que le résultat du baptême et de la “naissance” de Comstock.

 

[quote=“Chernyfox, post:520, topic: 19015”][/quote]

Et pour la frustration du non-choix, c’est voulu. Après, ça fonctionne ou pas, ça dépend des gens, c’était sans doute un risque, mais c’est complètement raccord avec les mécaniques du reste du jeu : arrivé à ce stade, tu sais que tu n’as pas d’autre alternative, même si tu as l’illusion du contraire. L’illusion du choix, c’est vraiment un élément clé du jeu. Levine aurait pu t’offrir l’alternative de ne pas accepter de mourir et donc de recommencer depuis le début, ce qui aurait pu être une possibilité cohérente avec la narration, puisque les Quantic Twins expliquent à un moment qu’il y a déjà eu de nombreuses tentatives de briser le cycle mais sans succès. Mais je ne suis pas sûr que ça t’aurait moins frustré d’avoir à tout refaire juste pour valider un choix qui n’a pas de raison d’être. :stuck_out_tongue:



Franchement, pose toi quelques minutes quand t’as les idées claires et lis le texte du lien que j’ai posté, tout y est. :wink:


#522

Et donc, mon edit avait raison :wink: Je me suis fait exactement la réflexion que tu m’as donné au moment où j’ai posté :wink:

Je ne suis donc pas d’accord avec la timeline du wiki officiel(?) posté plus tôt ici, je crois.
Pour un simple détail, mais il est impossible qu’on retrouve des morceaux de Columbia dans les années 80… A moins d’invoquer une cabine de police bleue :wink:

Cela dit, oui, je lirai le lien (Je suis crevé ce soir ^^) demain je pense et ça m’éclairera surement (Je me réserve le droit d’émettre des réserves quand même, à moins qu’il soit écrit par Levine lui-même :wink: )


#523

[spoiler]La Columbia des années 80, elle cesse aussi d’exister après la fin du jeu. Du coup, je vois pas le problème. :stuck_out_tongue:

Il faut faire super gaffe à un truc : la timeline du wiki n’est pas “linéaire” et encore moins définitive. Elle tient compte de tous les “instants” du jeu. Mais si tu pars de la fin, tout ce qui suit la mort de Dewitt après le baptême cesse d’exister, donc la timeline est réduite à quasiment plus rien. Les années 80 où Columbia attaque New York (scène qu’on aperçoit dans le jeu d’ailleurs) cessent d’exister après la fin du jeu.

Edit : après vérification, la timeline du Wiki précise bien "1984 : In a timeline where Booker DeWitt and Elizabeth meet […] donc pas de confusion possible.

Edit2 : pardon, la mention apparaît en 1984, mais pas avant le texte de 1981. Petite omission du wiki mais au final, c’est la même chose. Le texte relatif à cette année est tiré d’une vidéo “virale” qui présente des ruines de Columbia découvertes dans les Alpes. Avec ce qu’on sait, on peut aisément en déduire (par la mention de Comstock) qu’il s’agit d’une timeline alternative qui n’existe plus après la mort de DeWitt/Comstock. Donc pas de souci de cohérence non plus. Bon, si on veut pinailler, par souci de réalisme, on pourrait dire que cette vidéo aurait dû être supprimée une fois le jeu terminé, mais ça commence à devenir compliqué à gérer là. :p[/spoiler]


#524

Merci pour ton explication, parce que du coup, le wiki m’avait plus “enduit d’erreur” (comme disait l’autre) qu’autre chose. C’est effectivement peut-être un oubli, mais ça m’avait mis dans le doute ^^
Bon du coup je comprends mieux la fin post-générique. Mais j’aurais préféré rester sur le “tu dois ne jamais exister pour éviter que ces évènements se produisent” (comme je l’avais compris au départ), ou en tout cas ne pas vivre les évènements de la scène post-générique, qui ne correspondent pas à “notre” Booker. Bon cela dit c’est pas très grave :slight_smile:

Merci en tout cas pour toutes ces précisions :slight_smile:


#525

Yap, c’est bien ça, le Booker post-générique est un Booker qui ne s’st pas baptisé et qui a vendu sa fille (d’où sa surprise), je pense


#526

[quote=“Le-Captain, post:525, topic: 19015”][/quote]

A priori dans la scène post-générique, Anna est bel et bien vivante, dans son berceau (cette scène se déroule dans une timeline où Comstock n’a jamais existé, et donc où Brooker n’a jamais pu lui vendre sa fille pour rembourser ses dettes de jeu). Mais c’est ouvert à débat, il n’y a pour ce point précis pas de version définitive, même si personnellement, je pense qu’elle est vivante et saine et sauve avec Brooker.


#527

J’ai donc mal interprété le “voice acting” alors. Au temps pour moi :wink:


#528

Du gros dossier sur le gameplay de Bioshock Infinite et en particulier les armes (mais pas seulement) : http://gamasutra.com/blogs/EricSchwarz/20130415/190441/BioShock_Infinites_Combat_Mechanics_Regression.php


#529

[quote=“Faskil, post:526, topic: 19015”][/quote]

Ouais enfin saine et sauve, vu le taudis… :stuck_out_tongue:


#530

[quote=“Saucisse, post:529, topic: 19015”][/quote]

Bioshock Infinite 2 avec l’arrivée des services sociaux ou de la protection de l’enfance depuis une autre réalité


#531

gallery_13786_149_43787.jpg

…je passe beaucoup trop de temps sur ces conneries…


#532

Voilà, j’ai fini le jeu. Waouh ! 

Je suis partagé. Difficile de donner un avis tranché sur le jeu. On rentre dans le jeu émerveillé et l’on en sort abasourdi, mais entre les deux c’est mitigé. La faute au gameplay, trop rigide et son univers, statique. Je suis un peu frustré que le monde ne soit pas plus vivant (les PNJ ne se déplacent jamais par ex) et le jeu manque de variété au niveau des actions. Même si c’est un FPS, j’aurai voulu faire d’autres choses que d’enchainer des séquences de shoot, fouille et ramassage de loot en boucle. Bon, il y a bien un aspect exploration, si on a envie comme moi, de ramasser le maximum de voxophones, infusions, etc (c’est d’ailleurs grâce à cet aspect que j’ai passé une trentaine d’heures sur le jeu ! ). L’absence de mini-jeux (puzzle par ex) ou “d’interactions narratives” est dommage (les quelques “choix” sont anecdotiques). On se retrouve donc avec un jeu agréable à jouer et sympathique… jusqu’à l’approche du dénouement. Et là, c’est du bonheur si on rentre dans le trip ! On se rend compte que certains petits détails sont en fait très importants pour comprendre l’histoire. (ne rushez pas si vous voulez savourer la fin). Au final, je dirai qu’il ne faut pas passer à côté de Bioshock Infinite, il mérite le détour. Il est juste dommage que le gameplay n’ait pas été plus riche (marketing sans doute…)

Ces articles ci-dessous décrivent assez bien les points faibles du jeu, même si je les trouve trop sévère. Attention il y a du spoil, notamment sur le deuxième : 
http://www.nofrag.com/2013/avr/16/42682/
http://merlanfrit.net/Metropolis-en-bouillie

Grâce à l’article de Merlant frit, je suis tombé sur ce lien où on peut trouver une tonne d’informations sur le jeu (attention, tout le jeu est spoilé !). J’y ai découvert quelques détails qui m’avaient échappés ! 

Autre chose encore, jouez au premier Bioshock avant de jouer au dernier épisode. Vous y prendrez plus de plaisir, croyez-moi !

 

#533

Bon, ça explique toujours pas pourquoiSlate n’a pas reconnu Dewitt en Comstock
Mais c’est plutôt cool.

Mais le bruit de Songbird dans Bioshock 1 , si c’ets pas un montage…Beau boulot. 


#534

[quote=“Le-Captain, post:533, topic: 19015”][/quote]

En même temps DeWitt ne se reconnait pas lui même… Le bonhomme a bien changé.


#535

D’un autre côté, il ne s’attend pas vraiment à se voir et a bien du mal à se faire à cettte histoire de faille, alors son “lui maléfique”… :wink:


#536

La barbe, ça change un homme :smiley:

Concernant le cri qu’on entend dans Bioshock, c’est surement une coïncidence. Et je ne suis pas sûr que ce soit exactement le même son. Si ça tombe, on l’entend dans d’autres parties du jeu. Ça peut être toute sorte de choses. 


#537

Grrrr, je voulais jouer à Bioshock 2, mais le jeu plante quand je tente de me connecter sur Games for Window Live (obligatoire pour sauvegarder sa progression…)

Envie de meurtre  :pinch:


#538

Mode offline noob.


#539

Tu veux dire en mettant Steam offline ? (pas testé comme ça)

Parce que le mode offline n’apparait plus dans le système de microsoft. Ca fait plus d’une heure que je m’arrache les cheveux dessus en essayant plein de trucs (diverses mises à jour). Là, je télécharge les patchs du jeu, car ce gros noob de Steam est incapable de le mettre à jour alors que l’option “mettre automatiquement à jour” est coché…

edit: refailed :mad:  même après avoir patché le jeu en 1.5, le jeu plante à la connexion Games for Windows Live. 

edit 2 : et aucun souci en mode multi pour se connecter  :frowning:

edit 3 : j’ai réussi à créer un compte local sur Games for Windows Live (faut connaitre la manip…) Et maintenant le jeu plante dès que j’arrive sur le menu principal ! Merci Microsoft !  :pirate:  :cry:


#540

“Youpi”. Enfin. Ça marche. Peut-être par ce que j’ai modifié des droits sur un répertoire ou que j’ai supprimé des fichiers corrompus (sauvegardes).

J’espère que Microsoft se plantera en beauté avec sa prochaine console et que ça entraînera la chute de son Games for Windows. Qu’ils aillent brûler en enfer.  :devil: (et fallait pas abandonner le XNA, nah)