Doit on laisser crever l'ECTS ?

C’est en lisant les articles sur l’ECTS que je me suis posé la question.

Parce que ça fait 2 ou 3 ans que les articles (je me limite à Joypad et Joystick par ce que je ne lit pas d’autre mag) sur l’ECTS et à chaque fois c’est la même rengaine :
“Ouais, ce salon est naze, y’a personne, vivement que ca crève définitivement.”

L’article de Rahan dans le dernier Joypad était d’ailleurs très explicite à ce niveau.

En regardant la situation, je vois plusieurs choses qui m’énerve dans ce genre de discours.

Déjà que l’Europe est à peine considérée des éditeurs japonais et américains, n’est ce pas la meilleure manière de discréditer encore plus ce continent vis-à-vis des autres ?

Je m’explique : Imaginons un éditeur qui dépense des sous pour monter un stand à l’ECTS et ainsi faire un effort de communication sur ce continent. Quelle va être sa réaction quand il va lire les journaux détruisant complétement son initiative ?

“Pourquoi dépenser de sous dans un évènement qui n’intéresse personne ?”
Résultat : un exposant de moins l’année suivante ou, dans le meilleur des cas, il sera présent mais sans se décarcasser (pas de nouveautés, pas d’exclu, rien …) outre mesure puisque de toutes façon il lira : “quel salon de merde!” dans tous les magazines.

Je veux juste rappeler que l’ECTS est le SEUL salon du jeux vidéo en Europe. Il a la chance d’exister depuis plusieurs années, donc d’être un peu légitime.

Donc plutôt que de faire fuir les éditeurs qui viennent, le rôle des journalistes européens ne devrait il pas consister à précher pour sa paroisse (le continent européen) et convaincre les éditeurs absent de venir ?

Alors on va me dire “oui, mais l’E3 c’est mieux et il y a le TGS”. Alors là vous êtes mignon mais l’E3 je rêve d’y aller mais c’est pas ouvert au public, j’ai pas la chance d’avoir ma carte de presse, moi.

Et puis le TGS, c’est peut-être ouvert au public, mais qui va me payer le billet d’avion ? J’aurais du mal à faire passer ça en frais de reportage, je suis pas pigiste…

Alors continuons à tirer sur l’ambulance !
Enterrons définitivement le seul véritable évènement Européen des jeux vidéo !
Et après continuons à nous plaindre de n’être considérés, les européens, comme la cinquième roue du carosse !!

Ils doivent franchement en rigoler les Japonais et les Américains, de voir qu’on se tire dans les jambes plutôt que de chercher des solutions.

Voilà voilà…

sans vouloir cracher sur mes collegues de joystick ou de joypad, je crois que quand un salon est petit sans grande nouveaute, il faudrait justement en profiter pour aller voir les petits developpeurs qui, comme par hasard, n’ont pas eu de probleme de place ou de €€ pour avoir un stand cette annee ou l’annee passee

meme si l’annee passee et cette annee, je ne suis pas allee a l’ects, j’ai fait les deux precedents et je prefere de loin voir il2 sturmovik 2 ans avant que la presse ne daigne en parler que d’entendre bill roper annoncer warcraft 3.

Du coup je vais pas me faire couillonner l’annee prochaine, j’irai a cet ects meme si aucun journaleux de joystick n’y va (y’avait qu’ackboo et wanda cette annee de joystick hein et ackboo etait pas tres decide) et je montrerai que ok y’avait pas de gros jeux mais qu’il y avait ces jeux la en developpement de sympa et je comparerai ma liste a la liste des jeux avec au moins 8/10 un an apres …

en plus cette annee, y’avait le gdc europe qui est le bon moyen pour amener des produits frais a l’ects

resume : je prefere voir et entendre parler de a dog’s tale un jeu concept de david braben (mr elite) ou l’on dirige un chien que d’entendre parler de world of warcraft alors qu’il n’y a rien a dire dessus (car pas d’alpha du jeu au minimum, c’est un jeu persistant, je le rappelle)

sinon je ne parlerai pas de l’incompetence de certaines attachees de presse meme pas foutus de parler de tous les jeux qu’elles ont dans leur catalogue et de preferer parler des jeux qu’elles veuletn que les magazeines parlent genre 6 pages sur le hit de noel et un encadre sur les 4 autres jeux.
lamentable ce genre de comportement, je pense que je vais ameliorer ma skill “esquiver l’attachee de presse et parler directement du jeu avec le chef de projet”

Oh putain ! Je perds en geekrie !! Me suis fait dépasser par les études ! J’croyais que vous parliez de l’ECTS (European Credits Transfert System) Système de notation européen que certaines écoles françaises utilisent (de toute manière ca sera obligatoire)
Arg !
Comment ca mon post sert à rien ? Ah ?
Désolé :love:

combien y a de ps2, xbox et gamecube aux states et en asie ?
juste comme ca c pour savoir pk j’pense que la succes de la playstation a connu un tel succes du fait de son coté underground au depart un nouveau constructeur qui se lancait face a sega et sa saturn qui n’a pas bien marché par ailleurs…

Juste une précision en passant, le continent où il s’est vendu le plus de PSone, c’est l’europe. Ca fait beaucoup pour un petit marché :slight_smile:

C’est p’tet pour ça que squaresoft nous a refourgué il y a qq mois FFVI sur PSone. plutot qu’un Xenogears :smiley:

il faut dire aussi que l’europe est seulement le 3eme marché du jeu video loin d’etre le japon et l’amerique du nord
la plupart des editeurs de JV sont localisé en asie ou aux states et du coup pour moi c un peu normal que les plus grands salons soient l’e3 ou le tokyo game show enfin laisser mourir un salon de JV sous pretexte que l’europe a toujours ete delaissé au niveau du JV j’trouve ca un peu abusif

[quote]C’est exactement vrai ! :wink:

C’est l’attitude des éditeurs qu’il faut juger plus que le salon lui même.

Maintenant, si ces derniers ne jouent pas le jeu et ne viennent pas, en quoi les organisateurs sont responsables ?

Là, j’avoue que je manque de recul parce que si ça trouve les organisateurs sont incompétents et font tout pour faire fuir les exposants. Mais vu que la survie de leur bébé (le salon) serait directement menacée, je me permet d’en douter.[/quote]

Hum quand une entreprise dépose son bilan c’est rarement parce qu’elle l’a voulu

Si les éditeurs ne font pas d’efforts pour l’ECTS il doit bien y avoir une raison…
Si vraiment c’est lié au marché et tout, on aurait pu dire : « l’ETCS c’était bien mais c devenu tout pourri »

Maintenant regardons d’autres salons dans d’autres domaines , en Europe il ya au moins 4 salons automobile de grande envergure : Francfort , geneve , madrid et Paris

Maintenant pkoi celui de Paris a le plus de succes plutot que celui de francfort par ex?? pourtant l’allemagne est un marché + puissant que la France et les constructeurs allemands + riches et plus cotes et plus nombreux que leurs concurrents francais (lesquels francais ne font pas la renommée du salon de paris)

donc il ne faut pas se focaliser uniquement sur les éditeurs en ce qui concerne l’ECTS

C’est exactement vrai ! :wink:

C’est l’attitude des éditeurs qu’il faut juger plus que le salon lui même.

Après tout, ça fait plusieurs années que le salon existe et je pense que les organisateurs ont l’expérience nécessaire pour accueillir les éditeurs de la meilleure façon.

Maintenant, si ces derniers ne jouent pas le jeu et ne viennent pas, en quoi les organisateurs sont responsables ?

Là, j’avoue que je manque de recul parce que si ça trouve les organisateurs sont incompétents et font tout pour faire fuir les exposants. Mais vu que la survie de leur bébé (le salon) serait directement menacée, je me permet d’en douter.

[quote]ca pourrait etre le cas dans (le cas où) les éditeurs font partie d’un salon et on leur dit “VOTRE STAND est pourri” , mais si on leur dit : “tout le salon est pourri” les éditeurs peuvent rien y faire, c’est aux organisateurs de persuader les éditeurs de venir, de leur demander de mettre des nouveautés, de faire la déco, d’oraganiser des conférence ,de mettre des hotesses, de faire la pub adhoc, de régler le prix des billets etc…

Bref dans le cas de l’ECTS i lmfaut blamer les organisateurs et non pas des éditeurs[/quote]
Effectivement, il y a une nuance entre le salon et l’ensemble (enfin, la plupart plutôt, parce que quand même tout ne doit pas être mauvais !!) des exposants. C’est le fait de dénigrer le salon, autrement dit l’évènement, qui lui porte préjudice et non pas les reporters qui jugent les éditeurs et en cela je comprend parfaitement qu’on râle contre les reporteurs débinant l’ECTS.

Je n’ai jamais suggéré de supprimer l"ECTS, je soutenais juste les reporters qui rapportaient (justement) que la qualité de l’exposition était à la baisse en disant que, si c’est un fait vérifié, ils ne peuvent pas dire le contraire et les éditeurs étrangers n’ont pas à se sentir outrés ou quoi que ce soit mais se dire : « Tiens, ils sont un peu plus exigeant en Europe, il va falloir faire des efforts, pour gagner des parts de marché ! » Evidemment, si l’Europe n’est pas rentable pour les éditeurs étrangers, ce raisonnement ne tient plus, malheureusement. :confused:

ca pourrait etre le cas dans (le cas où) les éditeurs font partie d’un salon et on leur dit “VOTRE STAND est pourri” , mais si on leur dit : “tout le salon est pourri” les éditeurs peuvent rien y faire, c’est aux organisateurs de persuader les éditeurs de venir, de leur demander de mettre des nouveautés, de faire la déco, d’oraganiser des conférence ,de mettre des hotesses, de faire la pub adhoc, de régler le prix des billets etc…

Bref dans le cas de l’ECTS i lmfaut blamer les organisateurs et non pas des éditeurs

Ce n’est pas le fait de critiquer le contenu du salon ECTS que je trouve pas normal. Ce que je ne trouve pas normal, c’est de dire " Il faut que ce salon ferme vu qu’il n’y a rien à voir".
S’il n’y a rien à voir dans ce salon, c’est uniquement à cause d’un total désintêret de l’Europe de la part des éditeurs. Et justement, en jettant la pierre au salon et en critiquant sa " raison d’être", on incite encore plus les éditeurs à délaisser ce salon.

Oui, c’est un point de vue qui tient bien la route, je dirai même réaliste. On peut aussi se dire (bon, ok je rêve peut être un peu trop là) que sachant que la presse à trouvé que la qualité de l’exposition était à la baisse que les éditeurs décident de réagir en augmentant cette qualité …(oui, je sais que c’est rarement le genre de la majorité des éditeurs mais bon, ça serait une saine réaction je trouve)

Non, ils n’y sont absolument pour rien !

Tu peux me dire qui sont les gens en contacts avec les attachés de presse des éditeurs si ce ne sont pas les journalistes ?

Les attachés de presse qui vont voir les journalistes en leurs disant “Alors, que pensez vous de la manifestation ?”
Se font répondre
“C’est pourri, y’a rien a voir.”

Il est vrai qu’il n’y a pas beaucoup d’éditeurs étrangers qui lisent les journaux européens, mais s’ils engagent des attachés de presse c’est aussi pour ça non ?

L’information remonte forcément, les Attachés de presse ne la gardent pas pour eux ! Quand ils font le bilan des avis émis par la presse à leur supérieur et que ce bilan est négatif… Tu vois où je veux en venir ?

Le supérieur prend acte, la personne à sa droite (le financier) dit “stop”, et voilà : un exposant de moins.

Ce n’est pas la faute des reporters si la qualité du salon ECTS est à la baisse, ils ne vont pas dire : “L’ECTS c’est génial” alors qu’il n’y a rien à voir (si tant est que ça soit effectivement le cas). De plus, les éditeurs étrangers qui lisent les mags français, ou même européens en général doivent être vachement rare (enfin, je ne parle que des décideurs, bien entendu)

[quote]100% d’accord. Je trouve que la presse de jv a de plus en plus tendance à l’élitisme, c’est pénible.[/quote]chui d’accord aussi

[Mode maso on]
Ouais, après tout ils ont que ca à foutre ces feignasses de testeurs de magazines de jeux vidéo…
[Mode maso off]

bon, j’pense que là, j’merite un bon >

100% d’accord. Je trouve que la presse de jv a de plus en plus tendance à l’élitisme, c’est pénible.

heu…pareil, mais que peuvent donc faire de pauvres petits geeks comme nous ?

d’accord aussi