Elon Musk et l'ITS : sur Mars, et ça repart !

Article publié sur : http://www.geekzone.fr/2016/09/28/elon-musk-et-lits-sur-mars-et-ca-repart/
Vous n’avez pas pu passer à côté de l’info : Elon Musk, le Tony Stark de la vraie vie, veut coloniser la planète Mars. Et si possible, assez vite, d’ici une centaine d’années maximum. Pour étayer ce fantasme, le magnat s’est fendu d’une présentation de son nouveau système de transport interplanétaire, ITS, lors du Congrès…

12 « J'aime »

Ca a le merite de faire rever quand meme.

La video de presentation de l’ITS m’a colle les memes frissons que le trailer de Civ Beyond Earth. https://www.youtube.com/watch?v=qtYWqE55s24

Je ne sais pas pour vous mais ca me fait quand meme super bizarre (dans le bon sens!) de voir ce genre de “science fiction” etre de moins en moins fiction, et de plus en plus science, et tout ca de mon vivant.

3 « J'aime »

Elon Musk :heart:

Je me suis fait la même réflexion, cette impression de lire du Jules Vernes et de le voir devenir vrai devant mes yeux. Le futur passe de demain à aujourd’hui, et j’aime ça !
Il y a loin de la coupe aux lèvres (de la conception à la réalisation quoi :slight_smile: ) mais ça se tient et ça vend du rêve. Elon Musk, génie, visionnaire, mégalo ? En tout cas il a le mérite d’avoir la volonté de démystifier ce que les autres vendent pour « impossible » ou pour « dans un futur très éloigné » et il y a un coté humaniste dans ses entreprises, perso je suis client.

Question technique, si le vaisseau est capable de repartir d’une planète sans booster, pourquoi il n’en fait pas de même depuis la Terre ? Une question de charge (et quid du carburant) je suppose ? Et de gravité élevée sur Terre ?

2 « J'aime »

Tout à fait, c’est une question de gravité à contre-balancer. Sur Mars, la gravité est telle que l’ITS peut décoller sans booster. Sur terre, le vaisseau pourrait aussi le faire, mais… sans charge utile. Pas très utile donc.

Le principe d’une fusée étant que à masse donnée il faut mettre X de carburant. Qui augmente la masse de la fusée. Il faut donc encore rajouter plus de carburant. etc… c’est ce qu’on nomme l’équation de Tsiolkovski.

2 « J'aime »

Complement d’info

2 « J'aime »

Ya que moi qui trouve qu’on dirait un dildo geant ?

2 « J'aime »

Un peu comme toutes les fusées, c’est pour optimiser la pénétration.

5 « J'aime »

Yep, plus facile pour déposer la cargaison à l’endroit désiré.

J’attends le “ça me rappelle une soirée dans un bar scifi-sex” de @Bussiere ^^

Ça me rappelle un triple épisode de Dirty Biology

Sinon oui, très intéressant et pour une date pas si éloigné, même en prenant quelques années de retard. Dire qu’on verra peut être ça de notre vivant !

Sur l’aspect réutilisable, c’était justement le concept du Space Shuttle américain et il est apparu que le coté réutilisable était loin d’être gratuit (remise en état de la navette, des booster à poudre…) Le matériel est soumis à de telles contraintes qu’une réinspection était nécessaire. A tel point qu’à la fin l’inspection se faisait également avant de rentrer dans l’atmosphère. Ce qui n’a pas empêcher les drames que l’on connait.

1 « J'aime »

Le but dans ce cas la c’est de tout re-utiliser et d’avoir des techniques de construction qui permettent de diminuer énormément le cout de la remise en service. Comme les moteurs d’avions, en premiere generation y a un TBO (Time Between Overhaul) très court, et plus le modele est prouve plus le temps entre les gros travaux s’agrandit.

C’est beaucoup plus complexe que cela, en ce qui concerne le Space Shuttle.

Le Department of Defense américain a complètement changé la portée du projet et le Shuttle est devenu le monstre que l’on connait aujourd’hui: la défense souhaitait que le shuttle puisse transporter des satellites militaires espions, qui sont bien plus gros que leurs équivalents civils, et supposait que les satellites allaient devenir de plus en plus gros. Le shuttle a pris en embonpoint et en complexité a cause de ça. Fun fact:

De plus le rapport préliminaire pour le sénat estimait jusqu’à 50 lancements par an, juste pour diminuer les coûts de R&D et rendre le projet viable aux yeux de ce dernier:

Or, la NASA n’avait ni le budget, ni le personnel nécessaire pour effectuer une telle rotation de navettes. Bref si la navette n’était pas réutilisable, c’est en partie du à la composante politique du projet…

Les principale différences entre la NASA et SpaceX:

  • SpaceX est dans une politique de réduction de coûts. La NASA n’avait pas cette problématique, résultat d’un prix beaucoup plus élevé pour du matériel équivalent.
  • Les objectifs de la NASA sont décidés par le sénat; ils sont donc extrêmement politisés. Les objectifs de SpaceX sont décidés par Musk (qui n’est même pas le PDG de SpaceX :D)
  • Trente ans se sont passés entre le Shuttle et Falcon. Les techniques et technologies ont évoluées depuis. SpaceX fait par exemple la simulation de la dynamique des fluides dans le moteur grâce à une ferme de GPU Nvidia.

Certes SpaceX n’a pas encore prouvé la ré-utilisabilité de ses boosters. Mais il a déjà été capable de rallumer les moteurs des boosters récupérés, et la ré-utilisabilité des boosters est possible, comme prouvé par Blue Origin avec son New Shepard.

Le pire, c’est que pour Columbia, l’accident aurait pu être évité. Ils le savaient. Même pour Challenger, la destruction de la navette fait écho à des soucis de management

1 « J'aime »

Merci pour cet article hyper détaillé.
Moi, cela me fait rêvé :slight_smile:

1 « J'aime »

Fun fact: à priori, tous les noms des vaisseaux (maritimes / fusées) font référence à de la science fiction ou de la fantasy.

  • Falcon vient du Millenium Falcon
  • Of Course I Still Love You et Just Read The Instructions, les deux barges d’atterrissage, font référence à un livre de Banks
  • Dragon, pour la capsule, fait référence à la chanson “Puff the Magic Dragon”
  • Merlin pour le moteur des falcon
  • Raptor pour les moteurs de l’ITS.
3 « J'aime »

Elon Musk a cette année aussi participé à l’IAC, pour donner un update de son architecture ITS. Je vous laisse la vidéo, je ferai un résumé dès que je l’aurai vue.

2 « J'aime »

Je laisse PERECil faire le résumé mais si vous avez le temps la vidéo se regarde bien. On sent qu’Elon a les idées claires en tête et qu’il les transmets sans avoir répété sa présentation. J’ai hâte de voir les premiers lancements en tout cas !

Sinon y’a ça pour les feignants