Et pour vous ce sera?

Je viens de voir sur France 2 un reportage sur un docteur Belge qui a trouvé le moyen de donner la possibilité aux parents de choisir le sexe de leur enfant… Bon c’est “seulement” sûr à 75% mais on sait tous que les progrès peuvent arriver vite selon certain cas.

Je sais pas moi, ce genre de sujet il devrait faire la une et les gens devrait en parler pendant plusieurs heures ! Mais c’est super grave ce qui arrive là… Le comble c’est que le docteur répond “mais je ne vois pas ce que la société à à dire là-dessus”…

Je sais pas, je trouve pas les mots pour exprimer à quel point je suis horrifié que ce genre de chose arrive, même les smiley qui sont bien utiles par moment ne peuvent m’aider. Encore, que le sujet vienne c’est presque normal car la science progresse mais de voir comment il est abordé… je sais pas… je trouve ça démotivant, blasant, horrible, triste. Inhumain même, alors que ça ne l’est finalement pas.

ps : j’ai connement loupé les infos d’Arte (je me suis donc rabattu sur Fr2) alors si quelqu’un a vu ce sujet dessus, merci de me dire comment ils l’ont abordés.

[quote]Après tout il y a des bons coté et peut être que dans quelques années se demander si on préfère une fille ou un garçon paraitera tout à fait « naturel »[/quote]Je vois surtout une cause de dispute de couple supplémentaire ! :wink:

Courrier International n=°619 :

Un petit effort :
Un Népalais de 96 ans s’est marrié pour la huitieme fois dans l’espoir de donner enfin naissance à un garçon. Dhanarup Sejuwi a déjà 30 filles, mais pas d’enfants mâle, une malédiction au Népal, où seul le fils du défunt peut proceder au rituel qui empeche la damnation de l’âme dans l’au-delà. “Je suis fiere d’être l’épouse d’un homme qui a pratiquement vécu un siecle” a déclaré Sunpura, 35 ans, au Kathmandu Post.

Nop, plutot les mutations « differentes du model », qui pourrais tres bien etre benefique a long terme…

Ah mais je suis bien d’accord, le sujet mérite d’être développé… Tout ce que je disais c’est que pour le moment on ne peut pas affirmer ce que serait cette société… On peut le supposer, on peut l’imaginer en avancant des arguments.

Je n’essaye pas de montrer que tu as tort, j’essaye de montrer qu’il s’agit d’un sujet complexe… suffisament pour que les gens ne réagissent pas en disant génétique = pas bon mais qu’il rfléchissent et qu’ils débatent…

[quote]Sauf que la notion de défaut est historiquement et culturellement située. Ce qui en soi signifie que pour que tous les hommes deviennent les mêmes, il faudrait qu’une culture devienne universelle et que plus rien ne vienne la contredire. Tant que ce ne sera pas le cas, tu auras des hommes qui ont des visions différentes de ce qu’est un défaut… et donc pas d’homogénéité…

Concernant les préjugés sur ce qui n’existe pas encore… c’est tout le principe de mon raisonnement. Ce que tu dis sur ces futurs être humains n’a pas de fondement et donc peut être parfaitement contredit… Ton affirmation ne sert donc à rien dans le sens où je pourrais dire le contraire… ce serait tout aussi valable…[/quote]
Ca c’est ton avis, car j’ai soumis des arguments que je pense valable et au contraire ils sont tout à fait fondé. Je ne dis pas que j’ai la science infuse mais avoue quand même que le sujet mérite d’être développé.

Sauf que la notion de défaut est historiquement et culturellement située. Ce qui en soi signifie que pour que tous les hommes deviennent les mêmes, il faudrait qu’une culture devienne universelle et que plus rien ne vienne la contredire. Tant que ce ne sera pas le cas, tu auras des hommes qui ont des visions différentes de ce qu’est un défaut… et donc pas d’homogénéité…

Concernant les préjugés sur ce qui n’existe pas encore… c’est tout le principe de mon raisonnement. Ce que tu dis sur ces futurs être humains n’a pas de fondement et donc peut être parfaitement contredit… Ton affirmation ne sert donc à rien dans le sens où je pourrais dire le contraire… ce serait tout aussi valable…

Et puis je n’ai pas dit que tout était lié à la génétique de manière totalement déterministe, je dis que tout ce qui est humain a d’une façon ou d’une autre un lien avec la génétique…

Et quand à ce que dit Donjohn, je suis pas médecin mais j’ai fait de la bio poussée (et donc des notions de génétique) et oui, le fait de ne garder que certains gènes précis pour tout le monde est dangereux. Pas pour des problèmes de consanguinité (vu que si je me rappelle bien ça ça a plus trait au croisement de gènes déficients et à partir du moment où tu choisis des gènes, je suppose que tu prends pas les pourris ;)) mais pour des problèmes d’homogénéité. Le principal « but » des la reproduction sexuée est de multiplier les croisement de gènes pour faire un maximum de « différent ». Si tu sélectionne, tu as le même partout et donc une espèce entière sensible dans son ensemble aux même maux…

Ben si y a un médecin qu’il me corrige là où je me gourre… :wink:

[quote]Bon alors premièrement je sais pas ce que tu appelles “génétiquement parfait”… Concernant l’humain, il ny a pas et il n’y aura jamais de perfection généralisée… A moins que nous nous développions tous autour d’une intelligence collective (comme les fourmis) et plus d’une intelligence personnelle.

Deuxièmement, oui l’être humain est une sale bète dans le sens ou il pose trop souvent ses actes en fonction de son propre intérêt dans une temporalité courte : la sienne. [/quote]
Exactement

[quote]
Troisièmement dire qu’ils n’auront pas de personnalité, c’est comme dire qu’une blonde est forcément conne, que les geeks sont forcément boutonneux… Ce sont des préjugés totalement infondés… Une personnalité, comme tu des est bien plus complexe que le résultat des [quote]coups de martaux cruels de la vie [/quote]Là j’ai ris car je me demandais comment ne pas avoir de préjugé sur quelque chose qui n’existe pas encore.

[quote]
Quatrièmement [quote] la resistance à la douleur, la volonté d’aller jusqu’au bout des choses, la peur et le courage ne sont pas des caratéristiques définie par nos gène… En es-tu sur? As-tu une étude qui le prouve ? Y a-t-il quoi que ce soit d’humain qui ne soit pas, toujours en partie, lié avec ce qui, avec le reste, fait son humanité c’est-à-dire son corps et donc… ses gènes ? [/quote]
Non je n’ai vu aucune étude le prouvant pourtant j’admet que certains traits de caractères son certainement propres au code génétique mais comme je te l’ai dit, ça ne fais pas tout; il suffit d’observer les jumeaux…

De plus, tu peux être sur que l’on cherchera à gommer tout les défaut et ces même défauts ont, à mon avis, une importance non-négligeable dans la définition de “caractère”

?? Fenix tu parles de ca : http://www.chez.com/empirestarcraft/histprotoss.htm
en parlant des Xelnaga ?
je connaissais pas !! merci pour l’info mais ca reste qd meme de la SF (meme si c tres proches de nous la SF finalement dans le fond des problemes abordés :D)

Moi je me demande un truc (suite à l’idee de Fenix) : si on effectue des selections genetiques, ne va t’on pas appauvrir le sang, et virer vers le phenomene de co-sanguinité ? On la souvent vu/lu/remarqué que des societes tres fermé sur elle meme avaient qd meme besoin de nouveau sang pour se renouveler ! Cela ne pourrait pas etre la meme chose ? en selectionnant les genes on limiterai l’arrivee de genes “frais”…Et cette societe au long terme ne pourrait presque plus se reproduire sans genes mutants (mutant pour eux hein pas pour nous ;)).
Je pense qu’un geneticien ou un mec de medecine (yen a ici a ce que j’ai vu ;)) pourrait m’eclairer…

Ce ne sont pas les connaissances génétiques qui sont mauvaises, ces sont les règles que les hommes mettent autour et l’utilisation qu’ils en font qui peuvent l’être

Pareil pour moi mais en tout cas, jusqu’a ma mort je n’admettrais jamais le fait que la génétique prenne le pas sur moi. Il faudrait quand même ne pas oublier ce qu’il s’est passé avez les Xelnaga… Ils ont voulu créer une race ultime et sans défaut et il en sont tous mort.

Bon alors premièrement je sais pas ce que tu appelles “génétiquement parfait”… Concernant l’humain, il ny a pas et il n’y aura jamais de perfection généralisée… A moins que nous nous développions tous autour d’une intelligence collective (comme les fourmis) et plus d’une intelligence personnelle.

Deuxièmement, oui l’être humain est une sale bète dans le sens ou il pose trop souvent ses actes en fonction de son propre intérêt dans une temporalité courte : la sienne.

Troisièmement dire qu’ils n’auront pas de personnalité, c’est comme dire qu’une blonde est forcément conne, que les geeks sont forcément boutonneux… Ce sont des préjugés totalement infondés… Une personnalité, comme tu des est bien plus complexe que le résultat des [quote]coups de martaux cruels de la vie[/quote]
Quatrièmement [quote] la resistance à la douleur, la volonté d’aller jusqu’au bout des choses, la peur et le courage ne sont pas des caratéristiques définie par nos gène… En es-tu sur? As-tu une étude qui le prouve ? Y a-t-il quoi que ce soit d’humain qui ne soit pas, toujours en partie, lié avec ce qui, avec le reste, fait son humanité c’est-à-dire son corps et donc… ses gènes ?

ohh bel élargissement du debat, est ce que le physique influence sur le caractère que l’on se forge ? et donc ramené au debat qui nous proccupe c’est hyper interressant !!!
La selection par la genetique va t elle amené une selection du caractère ? car si il existe un lien, la recherche va vite le decouvrir et si il y a de constances on pourra alors en meme temps que de choisir le physique de son gosse, on pourra determiner kel caractère il aura !!

C’est encore plus grave kon l’imagine !! Imaginez un peuple docile qui ferme tt le temps sa gueule ou instinctivement va toujours essayer de faire mieux, etc…??
Bref ce ne sont plus des caractères culturels mais genetiques que l’on aura

brrr ca me fait froid dans le dos :smiley:

Pfff l’humain est décidemment une sale bête. Constemment, il veut controler la nature et la diriger selon ses désirs et ses pulsions. Le fait de créer des individus génétiquement parfait n’est pas une solution en soit et ce sera même un problème. A mon avis, ces gens là n’auront aucune personalité car c’est en subissant les coups de martaux cruels de la vie qu’on se la forge, et non pas en étant physiquement et intelectuellement parfait dès le départ. Enfin, nous verrons bien…

EDIT : Eh oui, la resistance à la douleur, la volonté d’aller jusqu’au bout des choses, la peur et le courage ne sont pas des caratéristiques définie par nos gène…

[Edité le 13/9/2002 par Fenix83]

Et pourquoi ça poserait un problème (mis à part le fait que l’on décide pour son enfant du corps avec lequel il devra vivre)?

Qu’y a-t-il de mal à vouloir contrôler son apparence ? C’est justement profondément humain comme réaction. Alors d’accord on peut dire que mettre en jeu de telles ressources pour un résultat esthétique est … disons… démesuré. Mais à part ça pourquoi est-ce que ce serait mal de reprendre un contrôle total au niveau génétique de notre corps ? Pourquoi serait-il diabolique de muter ? Perso j’aurais bien aimé pouvoir me faire pousser des branchies quand ça me chante, ou bien éliminer mes migraines chroniques…

Je crois que ce n’est pas diabolique en soi, mais comme toute chose, ça doit être fait avec réflexion et SURTOUT, si c’est accessible, ça doit l’être par tous ! Car je dirais que c’est plutôt ça le problème de la médecine de nos jours : des traitements réservés à ceux qui peuvent payer le prix !

Edit pour Veldryn : ok ma définition de l’eugénisme était tronquée, merci de préciser. Mais je persiste à dire que tant que l’on empêche pas à certaines formes d’exister, tant que le choix reste aux gens, ça ne pose pas de problème. De plus, ce que tu fais c’est éliminer des spermatos, pas des enfants !

[Edité le 13/9/2002 par Miaouss]

[Edité le 13/9/2002 par Miaouss]

Je pense plutôt que l’eugénisme c’est créer une population avec certains gènes ou avec l’absence de certains. Pour créer une telle population, soit on crée des enfants avec certains caractères, soit on élimine ceux qui existent déjà et qui n’ont pas ces caractères (ou les deux ensembles). Donc pour moi, choisir la taille de son enfant, la couleur de ses yeux, l’intelligence (des gènes de l’intelligence ? je sais pas mais bon…) est de l’eugénisme.

[Edité le 13/9/2002 par Veldryn]

Teuf05 : ouaip, après réflexion, je suis d’accord avec toi en fait, c’est vrai qu’il ne faut pas (comme je l’ait fait donc) diaboliser tout de suite ce genre de méthode. Après tout il y a des bons coté et peut être que dans quelques années se demander si on préfère une fille ou un garçon paraitera tout à fait “naturel” ou alors cela pourra reduire les écarts mais il faudrait déjà dans ce cas-là être arrivé à une certaine parité homme/femme ce qui n’est pas le cas car au sinon, pour donner un exemple très grossièrement, les gens pourrait se dire “ah oui mais on est pauvre, et un homme a un salaire plus élevé dans notre société alors…” Bon tout ce qu’il faut c’est que ce choix soit détaché de tout et je ne pense pas que cela soit complétement le cas aujourd’hui.

Blood Angel : Oui l’homme a cherché jusqu’à aujourd’hui à éliminer les mutations non viables, il a agit pour sa survie. Mais je pense que de plus en plus apparaissent des mutations non plus pour la survie, mais pour l’esthétique, le beau, le valorisant (selon la société), et c’est là ou ça pose problème.
Hier les gens suivaient la mode, il changeaint de vêtements, pas de problèmes. Aujourd’hui ils suivent toujours la mode, ils se font refaire le cul, la poitrine, les mollets, le visage… là déjà on a passé un cran au-dessus.
Mais DEMAIN, lorsque la science aura un controle important sur l’humain, et surtout lorsque ces pratiques seront abordables, arriveront alors tout une nouvelles serie de mode : plus de poil, les pieds à 35, les yeux différents…

Et c’est là ou se pose le problème je pense, et on y arrive.

[quote]L’homme ne cherche en général qu’à éliminer les mutations non viables…[/quote] si ce n’etait que pour garantir la vie de la personne, okay ! Mais on commence déjà à parler de couleur de yeux/cheveux/forme de visage, de menton, etc… (plus tard ptet, je ne sais pas ou ca en est) et je pense que c’est à ce niveau que l’on va à l’encontre de la théorie de Darwin ? non ?
Je suis d’ac avec toi si ca reste pour de mutation non viable, mais ki sait, une mutation non viable peut ptet avec des effets bénéfiques sur le long terme (genre millier d’année hein ;)), bon c kler que c pas toutes les mutations hein :slight_smile:

Fenix, ce n’est dans les infos que tu donnes qui m’ont dérangé mais la manière dont tu parles (le duschmol en particulier, ou lèche cul aussi tiens…c pas intelligent comme remarque, ca fait vraiment collégiens)
ca ne montre pas que tu es bien informé ou que tu t’y connais et que tu puisses respecter tes futurs collègues…
Je lis aussi des rapports de l’OMS et je trouve cela grand public enfin, faut-il encore avoir envie de le lire :slight_smile:
Donc si tu as kelkechose à dire d’intéressant (un rapport de l’OMS est très souvent intéressant) essaie de le faire sur un autre ton, sinon ca te decrebilise immédiatement :smiley:
Maintenant, je sais ke j’y connais rien et je n’ai jamais dit que je m’y connaissais ! Et je suis à l’écoute de toutes infos qui me permettraient d’avoir de plus amples connaissances :wink: Tu as mal commencé pour qu’on t’écoute.
Donc explique bien ce que tu as à dire dans la politesse et tu ne prendras pas de remarques de moi ou d’un autre :slight_smile:

Hé !!! Pas mal comme réponse !!! J’avais pas pensé à ça… Me coucherai moins con moi ce soir… :smiley:

L’homme ne cherche en général qu’à éliminer les mutations non viables…donc il va dans le sens de la loi de Darwin et non l’inverse…