Fantasy...Faites connaître vos perles


#161

Hehe, j’adore meme pas mort/chasse royale, mais je suis toujours frustré par le fait que les tomes soient court, et le temps entre chaque tome n’aide pas à se souvenir de toute l’intrigue.
Et j’ai du mal à suivre le découpage, là on en est au 4eme livre, mais tome 3 de la branche deux :laughing:
Mais sinon c’est de la balle.


#162

Je suis en plein dans Oathbringer, c’est long mais qu’est-ce que c’est bon :heart_eyes:


#163

Je le guettais à la fnac ces derniers temps, et c’est en postant le message plus haut que je me suis apperçu qu’il était disponible depuis le 17 janvier.


#164

Il y a aussi le premier tome de l’adaptation BD de gagner la guerre qui est sorti il y a quelques temps. C’est pas mal, à voir ce que ça donne sur la longueur.


#165

Bon comme tout le monde, Le Nom du Vent, c’est de la balle, mais on veut le tome troouaaarghh.
J’ai déjà relu les deux tomes, ce que je ne fait JAMAIS, en désepoir de cause.
Et le tome 4 de Locke Lamora, pareil. Ils ont tous décidé de nous faire une GGR Martin :tired_face:

+1 j’étais passé à côté pendant longtemps, ca ne me disait pas trop, et puis je me suis lancé l’année dernière dans la trilogie First Law et j’ai adoré.
Logen Ninefingers, ça c’est du caratère badass, mais sans jamais en faire trop, il reste sobre, et il a toujours ce côté “I’m too old for this shit” que j’aime bien, ca change du sempiternel jeune beau gosse à qui tout réussi. Et toute la galerie de personnages derrière est solide et originale.

Je me suis pris son autre trilogie, Shattered Sea, en promo il y a quelques temps, je me garde ça pour les temps de disette (d’ailleurs je viens juste de tilter que ca ne se passe pas dans l’univers de First law :fearful:)

À noter aussi qu’il écrit une nouvelle trilogie dans l’univers de First Law, avec la particularité qu’il écrit les trois livres en même temps. Premier tome prévu pour septembre, les autres pour 2020 et 2021. A priori les persos ont vieilli, et ont des enfants. Et Bayaz est toujours dans les parages, et probablement toujours un enculé :sunglasses:

Pour poursuivre dans la littérature anglo saxonne, j’aimerais vous parler de N.K. Jemisin, et sa trilogie Broken Earth. C’est ma plus grosse claque de ces dernières années, gros coup de coeur.
De la science-fiction-fantasy, matinée de dystopie et de post apocalyptic :sweat_smile:

L’action se passe sur une planète similaire à notre terre, mais ne possédant qu’un unique super continent. De temps en temps (toutes les X centaines d’années) une catastrophe environmentale survient, une “cinquième saison”, d’oú le nom du premier tome.

Certains habitants de cette planète, les orogènes, ont le pouvoir de controler certaines énergies, notamment les forces telluriques (pour simplifier, pensez tremblement de terre), et la température.
En général ils sont, soit tués à la naissance, étant donné la menace qu’ils représentent tant qu’ils ne maitrisent pas leurs pouvoir, soit s’ils ont de la chance, recupérés pour être envoyés dans des endroits où ils seront encadrés et entrainés.

Le premier tome suit l’histoire de trois orogenes.
Une femme d’une cinquantaine d’années qui vit dans un village en essayant tant bien que mal de cacher sa véritable nature aux yeux de tous, mari y compris, et de protéger ses enfants, eux même certainement orogenes.
Une jeune femme faisant partie de l’élite des orogènes, envoyée en mission avec un des orogènes les plus puissants existants, avec comme but imposé de procréer avec lui.
Et enfin une jeune fille dont les parents viennent de découvrir sa véritable nature, mais n’ont pu se résoudre à la faire tuer. Il s’arrange donc pour qu’elle puisse être prise en charge.

C’est captivant, originale, les personnages sont très bien écrit, le lore et world building très poussés.
Les trois tomes sortis sur trois ans, ont raflé le prix Hugo trois années de suite :scream:

En littérature française j’ai lu l’année dernière le troisième tome du Sentier des astres, Meijo, du belge Stefan Platteau.
Le premier tome, Manesh, un très bon livre de fantasy, aux accents nordiques matinés d’influences hindoues, avec un peu de Mythago Wood pour l’idée de s’enfoncer dans une forêt pour un voyage sans retour, s’achevait sur un cliffhanger de malade.
Le deuxième tome Shakti réussissait à enchainer de manière brillante, en se concentrant sur un autre personnage de la compagnie, et des scènes d’actions vraiment vraiment bien écrites.
Le troisième, Meijo donc, est un peu en deça mais reste tout de même très solide, j’ai hâte de lire la suite.

Toujours chez les moutons électriques, je conseille aussi fortement la série Le livre de l’énigme, de Nathalie Dau, avec deux tomes parus pour l’instant, La somme des rêves et Bois d’ombre
A la lecture du premier tome, c’était un peu du facepalm a chaque page au début, j’avais peur d’être tombé sur un premier livre typique, qui tombe dans tous les poncifs du genre en se prenant les pieds, mais l’auteur rattrape vite le coup et au final j’ai été vraiment emballé et surpris par la tournure du livre.

Bon je vois que j’ai déjà écrit un gros pavé, je vais m’arreter là pour aujourd’hui.

Bonne lecture.


#166

Haaaa! Cool, je vais l’acheter. Bon j’achète les tomes depuis le début et j’en ai toujours pas lu un seul, j’attends que ma saga se finisse. L’avantage étant qu’on sait combien de bouquins vont paraître.
Du coup j’en a plus qu’un non ? À part s’il le divise en plusieurs volumes


#167

C’est ça le problème, on sait pas, il peut tout aussi bien diviser le dernier livre en quatre tomes et nous trainer jusqu’en 2023 :stuck_out_tongue:


#168

Rois du Monde est dans ma liste depuis un moment! Si c’est aussi bon que les récits du Vieux Royaume je peux que me réjouir!


#169

Tout récemment j’ai lu Les Petits Dieux de Terry Pratchett. J’ai a-do-ré :smiley:

Le thème de cette histoire se déroulant dans l’univers du Disque-Monde, c’est bien évidemment la religion (et la philosophie). Le dieu Om, dont l’église est puissante, s’est réincarné en tortue ! Un comble quand on apprend que les adeptes de la religion omnienne sont persuadés que la terre est ronde. Ceux qui osent remettre en doute le dogme savent qu’ils auront affaire au diacre Vorbis, un personnage très puissant de l’église omnienne. Parmi les disciples, un jeune novice nommé Frangin semble être le seul à entendre la voix du dieu Om. C’est le début d’une grande aventure !

Comme d’hab avec Pratchett, les personnages sont hauts en couleur, les dialogues sont croustillants. Ça fourmille d’idées, d’humour. Il y aussi des passages riches en émotion. La traduction est merveilleuse (faut que je lise en anglais un de ces jours). C’est sans aucun doute l’un de mes romans préférés dans l’univers du Disque-Monde.

Bref, foncez !


Petite note pour ceux qui comme moi ont l’habitude d’acheter leurs livres aux éditions L’Atalante, j’ai remarqué avec le précédent tome que le format a changé. J’étais un peu triste au départ. Puis je dois avouer que le nouveau me plait bien. L’image occupe totalement la couverture maintenant et surtout la lecture est plus agréable (car les livres sont un peu plus grand)

Pour comparer :

Je posterai peut-être une photo pour montrer la différences des formats.


Le nom du codec audio “ogg vorbis” vient en partie de ce roman :joy: :

“Vorbis” is named after a Discworld character Exquisitor Vorbis in Small Gods by Terry Pratchett.[10] The Ogg format, however, is not named after Nanny Ogg, another Discworld character; the name is in fact derived from “ogging”, jargon that arose in the computer game Netrek.[10]

source : https://en.wikipedia.org/wiki/Vorbis#Name