[Film] La saga Star Wars

star-wars
cinema

#1364

Toujours meilleur que le 7.
:ninja:


#1365

Tant qu’on y est :smiley: :

et

:ninja:


#1366

Haha oui carrément en plus, j’ai mélangé les deux :slight_smile: Merci de la correction !


#1367

On parle de Star Wars, la cohérence a jamais été leur fort depuis le début :smiley:

Et les bombes qui tombent à la verticales c’est déjà le cas dans l’épisode V et le champ d’astéroïdes,
les courses poursuites tout droit dans l’espace c’est le cas dans tous les épisodes avec course-poursuites dans l’espace…

L’argument du réalisme n’est pas un argument dans SW depuis le premier film sorti Genre Solo qui compte des unités de distance pour parler de temps pour le raid de Kessel :3

Vu l’épisode VIII samedi et j’ai énormément kiffé (Spoilers sévères, attention):

La scène d’introduction tout droit sorti des films sur la seconde guerre mondiale et les bombardier clairement inspirés des B-17, ça m’a fait frémir
Le côté “stratégie de l’échec” qui montre à quel point les résistants sont insignifiants et qu’ils sont poussés dans leurs derniers retranchements (coucou le Mon Calamari sacrifié alors que c’est le seul vaisseau qui peut tenir tête à un Star Destroyer)
La fin de presque tous les héros/personnages survivants de la seconde trilogie qui permet d’enfin marquer du renouveau dans la série
La scène du Casino injustement qualifiée d’inutile alors qu’elle a plus d’impact sur l’univers de SW que les traditionnelles querelles Empire/First Order vs Rebels/Resitance: les gens qui gravitent autour s’en foutent du conflit tant qu’ils arrivent à s’en mettre plein les poches
L’évolution de Finn et la destruction de tous les principe du “héros qui sauve le monde à la fin”, le mec ne se prend que des coups dans la tronche et tout ce qu’il entreprend est un échec. Malgré tout, il se découvre du courage et une raison de se battre alors que c’est un déserteur professionnel
Rose, juste Rose <3
Le duo Rey/Kylo qui enterre une bonne fois pour toute les Jedi/Siths: plus de blanc, plus de noir, juste du gris + tout le discour de Yoda et Luke sur l’avenir des Jedi (et le taquet sur le personnage de Dark Vador <3)
L’évolution de Kylo Ren qui en fait enfin un vrai méchant non grabataire (c’est une première parce que, pitié, l’empereur…)
Les scènes sur Crait: qui rejoignent ce qu’on a vu au début, des scènes de film de guerre (avec un petit côté films sur le vietnam croisé à de la seconde guerre mondiale, je veux un Star Wars uniquement comme ça)
Et le fait qu’il n’y a aucun moyen d’envisager comment sera la suite, les résistants sont presque morts et enterrés, aucun de leurs alliés n’a répondu, le règne des Skywalkers touche (enfin) à sa fin.
Et la scène du sacrifice du Mon Calamari, j’ai envie de la voir en boucle <3

Truc que j’ai aimé aussi c’est le ton léger de certaines scènes, ça m’a rappelé les blagues à la con de Solo,
Lando et compagnie de la trilogie originale, chose qui a été perdu ou presque dans la prélogie (avec juste Kenobi ultra reloud).

Je crois que les gosses ont enfin de chouettes Star Wars épiques à se mettre sous la dent et à grandir avec et qu’ils ne seront pas obligés de développer un syndrome de Stockholm comme ma génération avec la prélogie.

Il est direct dans mon top 3 avec Empire Strike Back et Rogue One: des films épiques qui bougent, pas trop convenus, avec leur lot de surprises et qui me donnent de l’espoir quand à l’avenir de SW et de son univers <3


#1368

Des gens ont tenté d’expliquer ça, j’aime bien leur idée : Le faucon étant bien plus puissant et rapide que la majorité des vaisseau, il peut passer plus prêt des étoiles sans danger d’être happé, et donc de faire une distance moindre sans détours.


#1369

Ils ont dit quoi pour Les bombes soniques de Fett dans l’épisode 2 ? :smiley:


#1370

Oui mais ce sont les même gens qui ont forcé Nintendo à inventer une chronologie pour les Zelda.
Les parsec sont une erreur d’écriture, arrêtez de vouloir y trouver une justification diégétique.
Une oeuvre peut être bien avec des défauts, et parfois même pour ses défauts.


#1371

Perso, j’aime bien quand les choses sont cohérentes et vraisemblables, donc j’ai tendance à chercher les explications comme ça. Avoir des erreurs aussi énormes dans un truc aussi réfléchi que l’univers de SW, c’est triste…

Edit : Je rajouterais que dans le script original, ce n’était pas une erreur, mais une vanne :

HAN
It’s the ship that made the Kessel
run in less than twelve parsecs!

       Ben reacts to Solo's stupid attempt to impress them with 
       obvious misinformation.

#1372

Je trouve ça d’une tristesse sans fond d’avoir besoin d’une justification par nature fausse, ou d’interprétations apocryphes du script, plutôt que d’accepter la poésie des imperfections d’une oeuvre . Mais là on est clairement sur un débats de goûts, donc je m’arrête.


#1373

Intéressant le script !

sinon Rian Johnson se justifie:


#1374

Petite question que je me suis toujours posée sur la prélogie (je mets en spoiler au cas où) : est-ce que les fans avertis connaissaient la véritable identité du sénateur Palpatine quand la trilogie est parue ?Est-ce qu’il y avait des indices dans des livres, etc. ?


#1375

Oui, j’avais un livre de JdR qui mentionnait son nom, en tout cas je connaissais son nom bien avant la sortie de la prélogie (mais de là à retrouver d’où exactement…)


#1376

Du coup, tu n’as pas été surpris lors qu’il a dévoilé son vrai visage ?


#1377

Pas du tout, pour moi c’était évident dès la menace fantôme (et pas évident genre “j’avais deviné” mais simplement “je le savais”)


#1378

Exactement, je connaissais aussi le nom Palpatine avant, et je sais plus d’ou, j’avais 9 ans


#1379

Ah ouais, les fans sont donc lésés dans l’histoire :sweat_smile: Perso, je trouvais ce personnage bien soigné et subtilement interprété. Son “coming out” constitue le point d’orgue de cette trilogie pour moi.


#1380

Donc on ne connaissait pas le nom de Palpatine avant 1999 si on n’avait pas lu l’univers étendu ? C’est marrant parce que j’ai l’impression d’avoir toujours connu ce nom, au même titre que Vador ou Yoda.
Comme quoi la prélogie m’a quand même marqué.


#1381

Le nom “Porg” est connu de tout internet alors qu’il n’est jamais prononcé dans TLJ. Marketing…

Là en plus, pour Palpatine, c’était le même acteur : grillé ^^


#1382

C’est normal pour les fan que la pale patine …


#1383

Effectivement, grillé, il fût.