Hidden&Dangerous 2 [mon avis sur ce jeu]

Tout d’abord, un petit cours d’anglais qui va choquer plus d’un lecteur. On prononce hideune et non pas haïdeune, comme j’ai l’habitude d’entendre. C’est vrai quoi, ça fait tâche !

Après avoir installé les trois CD me voilà prêt à égorger du SS à tir l’abricot (haha). Je double clique sur l’icone et le programme de détection automatique du matos se met en branle et choisi la configuration des graphismes la plus jouable. Après une superbe intro en troidé pré calculée me voilà finalement dans le jeu.

Si vis pacem, para bellum[i]

[/i]Pour commencer dans les règles de l’art, il faut se taper une mission d’entraînement qui ne dure pas plus de trois minutes. On peut se demande d’ailleurs à quoi elle sert puisqu’elle ne couvre même pas la variété de mouvements à disposition, ni même le maniement des armes. Pour se faire, il faudra aller feuilleter le manuel qui somme toute est très correcte, malgré quelques erreurs de typographie et de traductions. On aurait pu espèrer une mission d’apprentissage digne de splinter cell mais au lieu de ça, nous voilà contraint d’apprendre sur le tas. Mon premier reflexe aura été d’aller dans les controls pour changer les touches mais c’est tellement mal foutu qu’on est obligé de tout changer, ou de tout garder. Heureusement c’est pas trop traumatisant de garder la config des touches de base.

Fertur moriturus in hostes[i]

[/i]Au début, on nous permet de choisir différent personnages dotés de plus ou moins d’affinités avec certaines compétences tel que l’habilité au tir, à la médecine ou à la furtivité. On a aussi droit au stats RPG (“role playing game” pas “rocket propelled grenade”, idiot !) habituelles tel que la force, l’endurance etc. Après le choix de son équipe de quatre homme dont son avatar, un briefing explicite puis le choix des armes survient. La mission consistant à traverser un forêt puis une phase de combat de localité étant prévu, la décision fut prise d’équiper mon avatar d’un PM Sten muni d’un silencieux, d’un fusil à lunette Lee Einfield, d’une paire de jumelle, d’un Colt 1911 et de leurs munitions respectives. Les autres membres de l’escouade ont été équipés de mitrailleuse et de fusil style M1 Garand. Après avoir validé l’équipement, une jolie cinématique faite avec le moteur du jeu s’ensuit et nous met directement dans l’ambiance. On se retrouve dans un DC 3 dans le ciel mouvementé de Finlande en plein hiver. Là on commence à se rendre compte à quel point c’est bien foutu. Les animations sont parfaites mais on a encore  doute vu que c’est qu’une intro.

Première mission

Le parachutage effectué et l’équipe regroupée à proximité d’un bois, on prend possession de son personnage en vue à la troisième personne. Purée c’est sombre !! J’avance un peu, j’entend deux Bosch discuter a proximité d’une cabane mais je ne les vois pas tellement c’est sombre. Je vois une silhouette et je tire dans le tas. L’allemand s’effondre sous les balles et son pote me tire dessus sans que j’arrive à distinguer sa position. AAARGH ! Bon, je reload, et je met le gamma à fond. Ouf, c’est mieux mais pas encore ça. J’en profite pour passer à la première personne et trouver les commandes d’ordres. C’est bien foutu, ça ressemble au système d’Operation Flashpoint. On peut donner des ordres en chuchotant ou en criant, selon les situation. Bref, je continue la mission en ordonnant à mes équipiers de me suivre.

J’avance en suivant le bord d’une montagne. Au bout d’un moment, ayant aperçu un feu, je m’équipe de mon fusil à lunette et me couche afin d’observer… et plus si affinités.
Je compte quelques patrouilles et un Spit écrasé en tout relatif bon état. Le pilote à dû survivre et dans ce cas là, la récupération de ce dernier constitue un objectif prioritaire. N’ayant pas encore conscience de la touche S qui permet de connaître les objectif et ainsi de voir que la récupération du pilote n’est pas un objectif dans cette première phase de la mission, je décide d’allumer les patrouilles que j’ai dans ma lunette. Vu de loin, afin de probablement gagner du framerate, les mouvements des ennemi sont saccadé mais avec la lunette ça change tout. On aperçoit même la buée produite par l’expiration de notre futur victime. Je pointe la crosshair sur la tête d’un allemand et bang il s’effondre lourdement. Je fini par tuer tout ce qui porte un casque bizarre puis j’approche prudemment du spit. N’ayant rien trouvé de plus je continue la mission et vais à la rencontre de mon contact, un type de la résistance. Le type en question, non content d’avoir un nom imprononçable, m’apprend qu’il a caché le pilote chez lui et qu’on pourra le récupérer plus tard. En attendant on a des commissions à faire dans une base navale allemande qui cacherait un atelier de développement aéronautique secret.

Mon avis
 
Au fil de cette mission j’ai du me faire les dents sur le système d’inventaire et de gestion de l’équipe très bien foutu. On peut soit donner des ordres vocaux lorsque nos unités sont a proximité (suivez-moi, tirez à mon ordre, etc.) soit appuyer sur la touche espace qui met le jeu en pause et permet d’avoir accès à la gestion de l’équipe globale via une camera avec tout plein de fonction permettant de paramétrer la vitesse de déplacement, la position etc.
Gros bémol quand même au niveau du pathfinding foireux. C’est super chiant et ça arrive souvent qu’une unité se bloque contre un mur ce qui nous contraint à redonner l’ordre. Je parle même pas du combat de localité où on préfère se balader seul plutôt que de se trimballer trois ou quatre imbéciles qui se cognent dans tous les murs. Le système de sauvegarde est, quant à lui, vraiment exécrable. En effet, le jeu nous permet de sauvegarder autant de fois qu’on veut mais à chaque fois, elle écrase la précédente, rendant impossible le retour en arrière de deux sauvegarde. De plus, le raccourcis est F4 alors veillez a ne pas vous tromper (ça m’est arrivé!).

Stealth Assassin

Vous comptiez vous cacher dans l’ombre, muni de couteau de combat, attendant qu’un ennemi croise votre chemin et finisse avec un deuxième sourire ? Et bien ne comptez pas sur H&DII pour ça. C’est d’ailleurs extrêmement frustrant vu le niveau de luminosité du jeu. L’ennemi lui à des yeux bioniques ILR et voit même si le joueur est dans un coin tellement sombre que ce dernier ne voit rien, si ce n’est les flammes sortant de la bouche du canon d’un MP40 allemande.

Point positif, on peut voler les habits des ennemis capturé, c’est à dire ceux qui ont eu tellement peur qu’ils se sont immédiatement rendus, et se faire passer pour eux. Ils faut alors les menotter puis les fouiller, mais là encore ce n’est pas une science exacte car je ne sais pas comment mais malgré mon déguisement ridicule ils continuent à me reconnaître.

Au niveau de l’IA, l’ennemi semble lié télépathiquement à ses coéquipiers. En effet, même après avoir égorgé silencieusement un type, certains de ses potes savent miraculement ce qui s’est passé et se mettent à vous chercher.
Par exemple : Je me suis planqué derrière des débris, et j’ai flingué au silencieux un type assis dans l’herbe qui se trouvait à 40 mètres de mois. Résultat, je me retrouve avec la base entière sur le dos alors que j’étais parfaitement invisible. A contrario, il m’est arrivé de flinguer un type sans silencieux et que ses potes continuent leurs patrouillent à 200 mètres de là, comme si de rien n’était.

Autre preuve que les soldats allemands sortent tout droit de Deus Ex (et encore!), lors d’une approche silencieuse en camouflage, couché dans la neige j’ai approché une station gardée. Là, à plus ou moins 300 mètres des soldats patrouillaient. A cette distance j’étais censé être invisible mais non, un des méchant m’a allumé à coup de K98 et m’a touché alors que lui était debout à 200 mètres de moi et sans lunette de visée.

Au niveau des explosifs il est possible d’en placer ça et là, aux endroits PREVUS à cet effet. Je n’ai testé que la dynamite alors ce n’est peut-être pas le cas pour les autres explosifs. En plus, le temps donné au joueur pour fuir l’explosion est prédéfini et ne permet aucune modification. Je trouve ça à chier compte tenu du fait que parfois c’est 15 secondes, et qu’on est obligé de prendre ses jambes à son cou ce qui ne manque pas d’avertir les ptits copain qui nous cherchent.

Bref, ce sont des défaut qui rendent ce jeu beaucoup moins plaisant et forcent le joueur à bourriner dès le départ alors qu’on aurait peut-être voulu se la jouer Dark Project.

Trêve de points négatifs. Les armes sont parfaitement modélisées et permettent deux modes de tir, un l’arme à la hanche, moins précis voir inutilisable avec certaines armes tel que le panzerschrek/bazooka l’autre, à l’instar d’Opération Flashpoint, permet de voir à travers les organes de visée de l’arme. Le recul est parfaitement géré selon les armes et est digne de Raven Shield.
Il est aussi possible de gérer sa vitesse comme dans Splinter Cell, avec la molette de la souris, et trois positions sont à choix. Couché, accroupi, debout, fait le beau (rayez mentions inutiles).
Les animations sont vraiment superbes et améliorent l’immersion. La gestion des dégâts, quant à elle, est plus mitigée. D’un côté on a le “one shot one kill” très réaliste et de l’autre on peut parfois tirer trois balles dans des endroits par forcément vitaux de l’ennemi et se prendre un tir bien placé en retour, alors que même dans les jambes ça aurait dû le rendre hors de combat. Chose excellente; les casques stoppent les balles et virevoltent. Toujours dans le domaine de la gestion des dégâts, on nous annonce que, comme dans la réalité, les blindés sont nettement plus faible à l’arrière. Lors d’une mission de nuit dans le désert, je devais détruire un blindé. J’ai donc pris deux hommes équipés uniquement d’un panzerschreck et d’un bazooka. J’ai fait approcher les deux homme par l’arrière et ai ordonné le tir. Les deux tirs ont fait mouche mais le blindé n’a pas bronché. J’ai pu recharger dix fois la partie. Finalement j’ai pris la décision d’attaquer par l’avant et je l’ai eu du premier coup. Bizarre…
Graphiquement c’est vraiment très beau, très détaillé et on ne confond pas un brin d’herbe avec un sniper, contrairement à d’autres jeux du style. De plus, ça tourne super bien sur des bécanes pas trop puissante (Xp-2000, 512 de RAM, GF4400).

Bref, ne vous fiez pas trop au nombreuses critiques négatives car si c’était un mauvais jeu je n’aurais pas eu autant de chose à écrire. Je trouve juste dommage qu’on fasse un jeu aussi réaliste dans certains domaines (mouvements, armes, dommages) et qu’on laisse de côté les autres (explosifs et IA trop performante).

Ce jeux est tres bien, maleuresement il y a plein de petit défauts qui le gache:

-Le joueur est poussez a etre bourrin: des le depart le ton est donnez: liquider toute une base. La vitesse que le joueur doit prendre pour egorger un garde est plus base que la vitesse de ce garde, limitant la discretion aux armes silencieuses. Et comme il n’y a qu’une seule arme silencieuse disponible, on fait tous avec un seul personage comme dans n’importe quel FPS. De plus la vision des gardes est assez aleatoire et enerve vite (sauf les chiens: eux ils nous vois a 200 metres a travers les murs, mais c’est pas grave vus que leurs mettres ne s’inquiete pas quand ils partent bouffer du commando et qu’ils ne reviennent pas).

-Les touches: ouille, il y en a beaucoup qui aurait pus etre réunis ensemble, voir automatiser (pourquoi mon perso ne peut t’il pas sautez une barriere tous seul ?), du coup on ne les retients pas toutes, on s’emmelle, ect…

-Bizarrerie de l’IA: on voit souvent des scenes comiques: gardes qui voit un de ses collegue mort, et qui se dirige vers le corp en passant entre mes hommes comme si de rien n’etait. Deux coequipier qui sont mis en embuscade autour d’une porte ne tirent pas quand l’ennemis arrive car l’autre est dans sa ligne de mire ect…

Ya plein d’autre petit défauts dans ce genre qui rende des fois le jeux pénible, mais il faut s’accrocher.

Wild

[quote]Ce jeux est tres bien, maleuresement il y a plein de petit défauts qui le gache:

-Le joueur est poussez a etre bourrin: des le depart le ton est donnez: liquider toute une base. La vitesse que le joueur doit prendre pour egorger un garde est plus base que la vitesse de ce garde, limitant la discretion aux armes silencieuses. Et comme il n’y a qu’une seule arme silencieuse disponible, on fait tous avec un seul personage comme dans n’importe quel FPS. De plus la vision des gardes est assez aleatoire et enerve vite (sauf les chiens: eux ils nous vois a 200 metres a travers les murs, mais c’est pas grave vus que leurs mettres ne s’inquiete pas quand ils partent bouffer du commando et qu’ils ne reviennent pas).

-Les touches: ouille, il y en a beaucoup qui aurait pus etre réunis ensemble, voir automatiser (pourquoi mon perso ne peut t’il pas sautez une barriere tous seul ?), du coup on ne les retients pas toutes, on s’emmelle, ect…

-Bizarrerie de l’IA: on voit souvent des scenes comiques: gardes qui voit un de ses collegue mort, et qui se dirige vers le corp en passant entre mes hommes comme si de rien n’etait. Deux coequipier qui sont mis en embuscade autour d’une porte ne tirent pas quand l’ennemis arrive car l’autre est dans sa ligne de mire ect…

Ya plein d’autre petit défauts dans ce genre qui rende des fois le jeux pénible, mais il faut s’accrocher.

Wild[/quote]Comique ? Bof bof, je trouve pas comique de passer 20 minutes à sneaker pour arriver au pieds de l’ennemis, pour finalement se faire allumer par un type à 200 mètre qui met moins d’une seconde à identifier, viser, et tirer. Finalement on bourrine un peu plus en dégrossissant an fusil à lunette et s’ensuite une partie de cache-cache mortelle.

[quote]Comique ? Bof bof, je trouve pas comique de passer 20 minutes à sneaker pour arriver au pieds de l’ennemis, pour finalement se faire allumer par un type à 200 mètre qui met moins d’une seconde à identifier, viser, et tirer. Finalement on bourrine un peu plus en dégrossissant an fusil à lunette et s’ensuite une partie de cache-cache mortelle.[/quote]C’est clair…
Mais pourquoi les develloppeurs ne pense jamais au temp que mes un garde pour identifier un ennemis ? les uniforme Allemand son blanc a l’exterieur de meme que celui des britaniques (logique), comment fait un garde pour identifier un ennemis en une seconde, meme a 50 metres c’est difficile (on le vois bien dans OPF en multis, le nombre de coequipier que j’ai pus buter en croyant que c’etait un ennemis… on le vois aussi dans la réaliter cela dit).

Wild

Dans Hitman 2 il y a ça.
Selon l’uniforme que tu portes, la distance par rapport aux gardes, et leur niveau d’alerte, le temps qu’ils mettent pour te démasquer est très variable.
Cela pourrait aller encore plus loin, mais c’est un des meilleurs jeux en ce qui concerne cet aspect de l’IA

Super, le jeu plante lorsqu’un des moteur du JU-88 explose  

Ce message a été édité par Fenix83 le 12/11/2003

Peut-être un effet graphique ou sonore qui ne passe pas sur ta config ? Faut voir avec tes drivers et tes réglages (son 3D, fog, antialiasing, etc)

[quote]
Pour commencer dans les règles de l’art, il faut se taper une mission d’entraînement qui ne dure pas plus de trois minutes. On peut se demande d’ailleurs à quoi elle sert puisqu’elle ne couvre même pas la variété de mouvements à disposition, ni même le maniement des armes. Pour se faire, il faudra aller feuilleter le manuel…[/quote]Euh la phase d’entrainement elle continue (faut regarder ses objectifs): on apprend à tirer, à conduire, à plonger, à poser des explosifs ou encore à se déplacer furtivement.

Sinon, j’ai patché le jeu après avoir franchi quelques mission et j’ai été super content: ils n’en parlent nulle part, mais LE PATCH REND VOS SAUVEGARDES INCOMPATIBLES !!!
Ce message a été édité par [OHM]Funkylolo le 13/11/2003

Grosse déception lors de la mission où il faut se frayer un chemin jusqu’au château en Autriche. J’ai tout fait pour être silencieux mais à chaque fois, un script nous envoye un patrouille ce qui nous obliges à tirer dans le tas. J’ai réussi à faire les 3/4 de la mission sans utiliser d’arme bruyante et sans que l’ennemi puisse me voire, mais je me suis fait avoir sur le dernier bout. En effet, même immobile dans les broussailles et équipé de camouflage, on se fait voir à 100 mètres.

Par contre, j’ai trouvé génial l’assaut de la colline en Birmanie.

[quote]Sinon, j’ai patché le jeu après avoir franchi quelques mission et j’ai été super content: ils n’en parlent nulle part, mais LE PATCH REND VOS SAUVEGARDES INCOMPATIBLES !!!
Ce message a été édité par [OHM]Funkylolo le 13/11/2003[/quote]aïe… moi j’avais vu l’info sur le forum : http://pub28.ezboard.com/bhiddenanddangerous2

en fait tu peut poursuivre la campagne en la reprenant dans le menu (désolé, j’ai plus les noms des menus exacts en tête la tt de suite) mais par contre tu ne peut pas reprendre une mission en cours. donc l’idéal c’est de faire la mise à jour après avoir finit une mission : tu arrête le jeu au début de la mission suivante, tu patche et au lancement du jeu tu recharge la campagne et tu peut redémarrer la mission au début…

Autre truc vraiment pas marrant : J’ai recommencé la troisième mission et je l’ai finie éà nouveau. Après ça, je n’ai plus accès à la toute dernière mission de la campagne et suis obligé de recommencer depuis celle qui précède la troisième mission !!