Intro JdR pour les petits, feedback needed

Salut les… geeks. Je suis tellement toujours à la recherche de JdR pour les petits (enfants ne sachant pas encore lire ou compter) que je vais bientôt avoir fini par créer le mien. J’aurais besoin de feedback et/ou alpha-testeurs en culottes courtes…

Le problème: J’ai remarqué que mon fils (5 ans) raffole déjà de JdR (ca c’est pas un problème), et je peine a trouver un JdR qui fonctionnent (ca c’est le problème). La plus part des « JdR pour enfants » que j’ai trouvé, partent du principe que les enfants sont capables de faire des additions simples et peuvent déjà se projeter dans des mondes fantastiques. Mon fils adore les dragons et tout, mais dans un monde nouveau il est un peu « paralysé », il a du mal a « jouer son personnage ». Il sait jouer avec des dés et reconnaitre les chiffres, mais les additions c’est pas encore son truc.

Ma solution, un JdR:

  • ultra simple
  • avec des scénarios très courts (15 min)
  • avec des personnages que l’enfant connait déjà (ex: un lapin, un renard, un blaireau, un écureuil et un ours au choix)
  • avec des petites figurines pour aider l’enfant a visualiser son personnage et ses actions
  • un monde déjà connu: une forêt

Exit les mondes fantastiques, exit les personnages complexes, exit les règles alambiquées, l’unique but de ce jeu est de participer a une histoire. Et la seule variable d’ajustement c’est un d6 qui me permet (en tant que GM) à le pousser à utiliser son imagination: “Tu veux grimper à l’arbre petit renard? Jette un dé. Il faut que tu fasses 5 ou 6. * Roll * 1. Karambaencoreraté, tu sautes pour essayer d’attrapper la première branche. La manque de peu et tombe par terre sur tes fesses en faisant un petit cri * kai *. Tu te dis que c’est pas une bonne idée, va falloir trouver un autre moyen”.

En tant que GM je joue un animal moi aussi. Comme ça je peux influencer l’histoire de l’intérieur. Je choisis souvent l’opposé de ce qu’il prend. S’il prend un renard ou un ours, je prend un écureuil ou un lapin et vice-versa.

Un exemple de scénario. Extrapoler et sur-jouer a l’envie. Mixer les animaux en fonction des choix de l’enfant. Et finalement saupoudrer de jets de d6 a chaque fois que l’enfant essaye de faire qqch:

Ce matin le petit écureuil se réveille, sort de son nid et remarque que tout est blanc et qu’il fait froid. Il n’a jamais vu ca et se demande ce que c’est.
Faire jouer le personnage avec la découverte de la neige. Mettre une patte dans la neige. Faire des empreintes. Jouer avec le froid etc.
Soudain, ton copain le petit ours arrive en courant l’air enjoué!
Jouer l’ourson complêtement barré, qui est trop heureux de pouvoir faire des glissades, rouler dans la neige etc. Ce dernier arrive a convaincre son copain de jouer avec lui dans la neige.
L’ours propose d’aller de l’autre coté du lac, demander a la vieille chouette si elle sait ce que c’est que ce truc blanc et froid.
Les deux copains descendent le flanc de la colinne et arrivent au lac. La ils découvrent que l’eau ne bouge plus et est devenue tout dur. Re-experimentations avec la glace.
Soudain un louveteau arrive a toute vitesse dans leur dos et saute sur la glace. Il fait une enorme glissade. Tout le monde trouve ca marrant. Jusqu’a ce que le louveteau finisse par passer au travers de la glace et tomber dans l’eau glacée.
Les deux copains devisent ce qu’ils pourraient faire. Ils remarquent une barque tirée sur la rive, avec des cordages dedans. Le plus léger des animaux (lapin ou écureuil) va pouvoir marcher sur la glace et porter la corde jusqu’au louveteau sans tomber dans l’eau, et le plus gros va pouvoir tirer sur l’autre coté pour le faire ressortir.
Le louveteau est sauvé! Youhou!
(Si l’enfant est encore attentif, on peut jouer le retour a la maison) le louveteau a très froid et du mal a marcher, alors les deux copains décident de l’aider à rentrer chez lui. Plusieurs possibilités: trouver un adulte qui peut porter le louveteau. L’ourson le prend lui même sur son dos. etc.

Voila les questions qui me taraudent:

  1. Est ce que vous avez fait le même genre d’experience avec vos enfants?
  2. Je fais ces scénarios en impro. Le pavé ci dessus est le premier scénar que je couche sur le papier. Est-ce qu’il manque des informations pour jouer?
  3. Quelles infos supplémentaires dois-je donner aux parents-GM novices?
7 « J'aime »

J’adore ce sujet, j’ai pas le temps de développer et ma fille est top petite pour que ton idée fonctionne.
Des recherches que j’avais faite il y a quelques semaines, j’étais tombé sur ca. Age recommandé : 7ans.

https://www.black-book-editions.fr/produit.php?id=3661

J’essaierai de développer ma rélexion un peu plus tard si j’y arrive. Mais j’en étais arrivé comme toi à l’idée que je voulais développer moi même le concept car aujourd’hui y avait rien qui était adapté.

J’avais pour habitude de raconter l’histoire du soir avec une tendance “choix multiples”, comme les livres dont on est le héros.
Ça allait parfois plus loin mais sans règles, plus le ton de la conversation.

J’ai eu un peu la même avec mon gamin, mais j’ai plutôt joué la montre. J’attendu qu’il ait 7-8 ans pour le lancer dans la campagne d’intro de Pathfinder plutôt que de lui servir un truc à ma sauce. A 5 ans je jouais plutôt de façon complètement détachée de « règles » avec lui, sans condition numérique pour évaluer les actions qu’on peut faire et ne pas faire, je trouve ça un peu bridant personnellement.

Et effectivement, comme @AlwaysBoris le soir c’était lecture de LDVELH. Résultat, ça a plutôt bien payé, à 13 ans il veut faire sa propre campagne Pathfinder et construit lui-même ses jeux de plateaux (pions, règles, cartes, etc…) que je dois beta-tester avec lui :rofl:

3 « J'aime »

Est-ce que tu as vu ces règles cis ? Ca ressemble à ce que tu as déjà imaginé.

http://www.ffjdr.org/wp-content/uploads/reves-telecharger-REVES_Tout_petits.pdf

Je n’ajoute rien a part que je vais tester ca avec mes petits ce weekend. On a deja fait des histoires a plusieurs, qui plait beaucoup. J’aime beaucoup ce que tu proposes, j’ajouterai peut etre juste des characteristiques pour que les regles soient plus connues, en restant simple: Intellect, Physique, Social. Ca sert toujours pour debloquer des situations.

Je trouve l’idée excellente. J’invente déjà des histoires avec des personnages récurrents (animaux) pour ma fille qui va avoir 5 ans. J’essaye aussi d’y mettre en scène des situations de sa vie, adaptées pour l’histoire. Elle aime ça. Ca me donne l’idée de rajouter des choix qu’elle pourrait faire et continuer l’histoire…

Je pense qu’introduire des situations que les enfants vivent, ça peut être intéressant. Par exemple, les animaux vont à l’école, et il se passe quelque chose avec la maîtresse, etc.

Chez moi l’intro aux JdR s’est faite avec HeroKids (apres avoir jete un coup d’oeil a plusieurs autres JdR pour les 4-8 ans).

Pas besoin d’addition – juste de comparer quels chiffres sont plus grands que d’autres. Le livre de base essaie d’emuler D&D bien evidemment (dans la mesure ou c’est vaguement medieval, et dans l’un des scenarios de base, tu te retrouve a aller chasser des rats dans une cave), mais il y a plein de supplements pour d’autres genres/univers/etc. Au pire, tu peux juste reprendre le systeme de regles (mais avec potentiellement 3 attributs differents) et jouer dans un autre genre/univers.

Il me semble qu’au tout debut j’avais meme ignore la partie “inventaire”, les abilites speciales, et les points de vie (donc en gardant juste les 3 attributs de base et les jets de des).

Pour le reste, ce que tu decris ressemble bien a un JdR simplifie donc pas de probleme la dessus.

Tiens sinon un pote vient de me recommander “Stuffed Fables” qui serait peut etre plus le truc de @JakeGrafton: