Le Baltringue

Au départ, ça part comme une blague: “parait que Lagaf a fait un film, et qu’il a fait 17 entrées à la première séance”.
Pas de bandes annonces à l’UGC (alors qu’on vous a infligé RTT avec Kad Mérad pendant un bon mois), seuls deux cinés qui le diffusent à Paris (dont le Publicis, connu pour sortir les films dont personne ne veut). En plus le film est produit par “Wesh Wesh productions”, ce qui ne peut être que gage de qualité.

Là, une affiche qui confirme que c’est un film de vainqueurs

Ni une ni deux, c’est l’occasion de doubler en une seule fois les entrées du film.

Le baltringue, c’est donc Vincent Lagaf’, qui joue un rôle à la mesure de son talent : un présentateur TV. Incroyable. Un vrai rôle de composition car Vincent, enfin il s’appelle Guy, est un gros reloud qui fait des blagues pas drôles relégué à faire se palucher la ménagère dans un télé-achat du cable (ou de IDF1). Le Laurent Chabrol du pauvre avec moumoute quoi (attention, gags en série avec la moumoute sinon ça nous aurait manqué).
Par un incroyable hasard de scénario, notre Pierre Dhostel de chez Lidl (ouaip, y a la tapette à mouche électrique de Lidl, j’vous dit que c’est du placement produit de concours) se retrouve mêlé à une incroyable affaire de vente d’armes qu’il doit empêcher par tous les moyens.

A ce stade, le spectateur ne peut plus retenir ses larmes, et se cramponne à son siège pour ne pas quitter la salle sous les applaudissements de la foule hystérique (3 spectateurs de l’autre côté de la salle, les yeux exorbités et la bouche béante).

Son acolyte, joué par Philippe Cura, est un espion con comme un balai. On est rassuré, il a donc réussi à s’extraire de son rôle de brute conne comme un balai dans Caméra Café. Sam, donc, est la seule personne au monde capable de ne pas lancer une fatwa sur “merci Guy” (oui, la blague est faite une bonne dizaine de fois, au cas où) après avoir été enfermé avec ce dernier dans une voiture en partance pour la Normandie (hahaha, en Normandie! C’est drôle on vous dit).
Après avoir lamentablement échoué au premier essai, nos compères vont se téléporter au 2e point de rendez-vous et braquer les mallettes. 1 flingue pour deux contre 50 malfrats, c’était jouable.
Après s’être cachés dans une mare, ils se feront rattraper dans une cité de Rouen, car tourner à Argenteuil coutait trop cher. Heureusement ils pourront compter sur la caillera locale pour démonter nos marchants d’arme en leur lançant des ballons de foot à la gueule. Ouf.

Comme vous n’y irez jamais le voir, enjoy la bande annonce qui spoile presque tout le scénar (si on peut utiliser ce mot). Oui, c’est les meilleures blagues du film. Oui l’éclairage et la prise de son sont aussi lamentables sur pellicule.

La bonne nouvelle c’est que le film ne dure que 1h10, ce qui vous évitera d’avoir le temps de vous ronger vos ongles de pieds. Et on capte la 3G dans la salle. C’est sorti mercredi et ça devrait dégager mercredi prochain, non sans avoir réussi à engranger 1% des 4 millions d’euros que le film a couté.

Ah oui y a une scène de presque nu ou Lagaf’ saute sa productrice. Vous pourrez pas dire que vous n’étiez pas prévenus.

PS: Pardon à la madame qui était au 2e rang et qui n’a pas pu profiter du film dans de bonnes conditions. On ne nous y reprendra plus.

==========================
J’oubliais la quote qui tue dans le programme ciné:

« J’étais à un moment de ma vie professionnelle où j’aspirais à faire autre chose. Ma première idée du film était de mettre en scène un animateur populaire d’access prime time. Tout le monde le prend pour le plus gentil de la Terre mais une fois les projecteurs éteints, l’animateur se transforme en tueur à gages. Je voulais vraiment interpréter un personnage dur, un salaud. Mais on m’a prévenu : "�?a y est toi aussi, tu veux faire ton Tchao Pantin’’ »

Je tiens à le rassurer, il ne devrait pas gagner les Césars cette année.

Mmmmmmh… en fait non, je me tairai :smiley:

Edit : en plus tu spoiles sans balises! Que c’est affreux! :smiley:

BO, BO, IL EST BO LE GROS BLAIREAU

Et donc tu l’as vraiment vu au cinéma ? C’est pas sympa de parler de ce nanard, maintenant j’ai envie de le voir, comme j’ai envie de jouer après avoir lu un test d’un navet. Pour le coup, on doit vraiment s’identifier au « héros » et avoir envie de tuer Lagaf. :smiley:

j’aime les propositions youtube qui entourent la BA de ce film :

“petite pipe à noël”
“Bo le lavabo”

“l’autre Dumas” ? ça confirme ce que je pensais à la vision du trailer de ce film !!

Tu as fait quoi dans une vie antérieure, pour qu’on t’inflige ce genre de trucs ?

Qui t’a payé pour parler du film (et donc en faire sa promo) ? :smiley:

En tout cas, il a doublé ses entrées, c’est cool ! 34 entrée, meilleur démarrage depuis Avatar ! :smiley:

Haha, j’ai croisé une affiche sur les grands boulevards samedi dernier et je me demandais qui pouvait aller voir ce genre de trucs.
J’ai la réponse: “personne” (enfin 34 personnes)

Perso, c’est la première fois ou je vois un film que tout le monde critique SANS l’avoir vu. Et pour le coup, on a des preuves que personnes ou presque ne l’a vu !
C’est quand même de la pure mauvaise fois, si ca se trouve le film est pas mauvais, ou pas pire que d’autre merde ! Et puis quand Lagaf en sera à faire une carrière internationale de superstar du cinéma, tout le monde dira : "et oui mon petit gars, moi je le suis depuis le début, j’étais dans les 17 !"
Ou pas en fait…

34 entrées oui mais à Paris. :smiley: D’après allociné il passe dans presque 100 salles en France, je suis sûr que dans le reste de la France il aura plus de succès… :smiley: Ca fait mal à dire mais les daubes passent souvent mieux en province.

Et on a pas l’électricité, ni l’eau courante, d’ailleurs mon hamster-générateur est en train de claquer mon pc va s’étein…

Mais enfin, tu connais le deal: les Parisiens font « HAHA on a tout ici et plus mieux », et nous, on se moque d’eux sur nos plages ou nos pistes de ski, car ils ont l’air con. :smiley: Ca a pas changé depuis des siècles, on va pas changer maintenant.

Sauf que le monsieur en question, il habite entre Strasbourg et Montpellier.

/Edit: Damned ZGoblin m’a devancé.

Dans le nord il est en bonne passe pour depasser Bienvenue chez les ch’tis hein.

Attend peuchère. Nous z’autres on va le voir qu’en 2024 hein, tu sais !

Aller je vous laisse, ils passent la Grande Vadrouille au cinéma de quartier là ! Je vais voir ! (pas pour le film, mais pour le camion qui emporte le cinéma de plein air. J’en ai jamais vu de ma vie ! Il parait que c’est grand, gros, et que ça peut tracter mieux que 3 chevaux de labour ! Ah, ces gens de la ville…).

meuh arretez vouzotes
il voulait pas parler dela province…mais juste de la campagne…le truc qui commence après le periph’

J’ai grandi à la campagne, je n’ai jamais vécu à Paris. A vrai dire, je ne vis en ville (Montpellier puis Strasbourg) que depuis 5 ans. Et encore, pas toute l’année. :smiley: Je ne voulais vexer personne, je pensais que ce que j’ai dit était un fait acquis.
Le film n’est distribué que dans 1 salle à Paris, est-ce un hasard ?

Taxi 4 : Paris a représenté 11% des entrées totale en France (511 470 entrées à Paris, 4 553 198 dans toutes la France)
Les Bronzés 3 : 11%
Gomez VS Tavarès : 22 %
Da Vinci Code : 18 %
Children of Men : 43 %
Caché (Haneke): 34 %
Mulholland Drive : 43 %
There Will Be Blood : 48 %
Eternal Sunshine of the Spotless Mind : 44 %
Garden State : 51 %
(sources : chiffres d’Allociné qui viennent de CBO-Box Office)

Alors évidemment, ma sélection est totalement abitraire (mais alors totalament), mais vous remarquez pas comme une tendance ? C’est tout ce que je voulais dire par « les daubes passent souvent mieux en province ». Je vais pas sortir des théories, mais ça peut s’expliquer sans pour autant accuser qui que ce soit de quoi que ce soit.

[quote=“FMP_thE_mAd, post:16, topic: 50714”]Attend peuchère. Nous z’autres on va le voir qu’en 2024 hein, tu sais !

Aller je vous laisse, ils passent la Grande Vadrouille au cinéma de quartier là ! Je vais voir ! (pas pour le film, mais pour le camion qui emporte le cinéma de plein air. J’en ai jamais vu de ma vie ! Il parait que c’est grand, gros, et que ça peut tracter mieux que 3 chevaux de labour ! Ah, ces gens de la ville…).[/quote]
Et puis faut surtout pas arriver en retard sinon on loupe les actualités !

Tin, les vieux jugements de valeur gerbants quand meme qu’on peut tirer a partir de 3 chiffres et 2 neurones. Tu t’es pas dis que pouvait yavoir environ un million et demi de raison pour que les daubes passent mieux en province ?