Le sous-monde roxx

Ca y est: après de longs mois d’attente angoissée, le nouveau skud d’Underworld est enfin dans les bacs, et c’est une bombe. Petite rétrospective d’un groupe hors normes…
En 1981, Karl Hyde et Rick Smith, entourés de quelques amis, déguisés en ersatz de Kiss, fondent le groupe Freur, plutôt orienté glam-rock. Le premier album, Doot Doot sort en 1984 et connaît un succès modeste. 1985 voit la sortie de Get Us Out Of Here, leur second LP, dans l’indifférence générale (comme ils le soulignent non sans ironie sur leur site officiel). Le groupe splitte peu de temps après.

En 1987, première incarnation de Underworld (baptisé aujourd’hui Underworld MK1), sur les cendres de Freur, dont il suit d’ailleurs la même orientation musicale. Le réel déclic se produit en 1990, lorsque Karl Hyde et Rick Smith (seuls rescapés d’Underworld première formule) rencontrent un jeune DJ de 17 ans, encore inconnu: Darren Emerson. Celui-ci va insuffler une nouvelle vie à la formation et l’orienter vers une voie nettement plus électronique. Underworld MK2 est né. Leur première sortie, le magnifique et culte Dubnobasswithmyheadman connaît un vrai succès d’estime, mais n’explose pas encore dans les ventes.

En 1995, sans beaucoup de bruit, Underworld sort Born Slippy dont la face B (Born Slippy .NUXX) figurera un an plus tard sur la BO du film Trainspotting. C’est seulement à ce moment, poussés par le succès du film, que le groupe va réellement se révéler au grand public, et bombarder les ondes FM de leur second opus Second Toughest in the Infants. Viendra ensuite, en 1997, Beaucoup Fish (sur lequel figure le classique King of Snake, construit sur la base du I Feel Love de Donna Summer).

A la surprise générale, probablement parce qu’il aspire à une carrière solo, Darren Emerson quitte le groupe. La consternation est grande parmi les fans, et on redoute que le départ de celui qui a apporté à Underworld sa dimension électronique ne signe l’arrêt de mort du projet.

Aujourd’hui, nous voilà rassurés: A Hundred Days Off est une bombe electro, d’une originalité désarmante, et fidèle à la “patte” qui a fait d’Underworld ce groupe dont l’influence sur la scène électronique mondiale est désormais incontestable.

Un conseil: si vous avez l’occasion de les voir en “live”, foncez ! C’est un pur moment de bonheur, et de loin, un des meilleurs concerts qu’il m’ait été donné de voir…

Je confirme, c’est réellement excellent. :o

Et pour ceux que ça tente, ils seront en concert le 9/11 au Flanders Expo de Gand (Belgique) et le 19/11 au Bataclan à Paris. Mangaisan.

Born Slippy etait pas terrible quand meme !!!

(limite eurodance quand meme)

Two month off dechire.

“Everything Everything”, le live en CD ou DVD qui donne un bon apercu de leur qualité scénique

Euh, comparer Born Slippy à de la Eurodance (= Pet Shop Boys), t’es dur là… T’as déjà entendu la version originale du morceau? Pas celle qui est sur Trainspotting, et que tout le monde connait, l’autre, l’instrumental breaktek, celle qui déchire?

hmmmm v me le prendre alors