L'élèctro dans tous ses états.(Version Hard)

Dans ce topic vous découvrirez l’élèctro grace a certain madnautes passionés.(dreef,dark chouette et autres)

[quote]Dark Chouette :

Voilà.
Ces dernières années, j’ai découvert de fil en aiguille une scène de psychopates dont je n’aurai même pas osé rêver.
John Zorn, Keiji Haino, Merzbow, et autres cinglés me fascinent de plus en plus.
J’en dirai un peu plus plus tard sur mes découvertes, mais je profite de ce topic pour poster une page que je viens de découvrir avec une bonne vingtaine de petites videos de la scène underground.
Arrow http://reek.tv/yeah4noize-/

Je viens d’y faire de belles (re)découvertes, avec de grands malades comme Yamatsuka eye par exemple, ou des trucs assez fascinants comme Tchkung…
Bref, pour ceux qui connaissent, emplissez vous les yeux et les oreilles (au passage, la plupart des vidz sont bizarrement déformées mais on peut choisir le ratio video avec BSplayer par exemple, pour réadapter correctement), et pour ceux qui n’ont pas peur, essayez (quoique j’imagine que de tels trucs sont du genre à laisser froid une bonne partie de la population terrienne).

Et accessoirement, si vous connaissez la scène citée ou des affiliés, des sites hors GUTS et STNT traitant du genre, ou whatever, et souhaitez faire part de vos lumières sur des artistes de l’ombre, c’est avec un plaisir non dissimulé que je vous lirai, chers (mais j’imagine peu nombreux) collègues.

[quote name=’« dreef »’]voilà un sujet mad qui montrera peut-être à certains qu’il n’est pas question que de « musique de supermarché » sur melomad, puisqu’ici on ne rigole plus en tapant direct dans l’underground le plus obscur.

:arrow: on peut dire sans trop se tromper que le NOISE (rien à voir avec le noise rock hein) est certainement le genre le plus extrême et le plus expérimental qui soit. il s’agit d’une musique électronique underground ultra violente née à la fin des 70’s, dérivée des travaux de l’avant-garde et des premiers groupes d’industriel, utilisant une imagerie mêlant mort et sexe avec parfois des vocaux saturés et scandés sur des textes haineux et provocateurs, quand il ne s’agit pas de simples hurlements. il y a une volonté évidente de choquer le public et de le pousser dans ses derniers retranchements, en cherchant toujours à « faire pire ». les fondateurs en sont les japonais (à ma connaissance le seul genre récent créé par les jap qui ne soit pas une adaptation d’un genre occidental à la sauce asiat) et les américains (dans une moindre mesure) qui ont entrepris cette recherche du « jusqu’auboutisme sonore » avec l’utilisation comme base de travail de sons provenant de différentes sources (larsen, électricité, métal, ondes, feu…) afin d’obtenir un « bruit » à la limite de l’audible et du supportable conçu comme une roulette cloutée déchiquetant le système nerveux de l’auditeur. écouter du noise est une véritable performance physique. les artistes noise poursuivent leur démarche extrême jusque sur scène où certains, face à une baffle et armé d’un micro, se « battent » contre le son et où d’autres n’hésitent pas à se faire vomir.

y a pas longtemps, un reportage dans tracks a fait mention des « sado-musiciens » qui sont justement des artistes noise qui poussent leur trip dans leur performance scénique. je me rappelle notamment cet artiste qui se frappait avec un baton équipé de micros ou cet autre qui s’éclatait des plaques de verre securit sur la tronche et dans la bouche (il finissait avec le visage et les bras tailladés).

merzbow est l’artiste le plus connu internationalement mais il y a aussi masonna (le pire), aube, NON, the haters ou smell & quim.


http://merzbow.net/
http://www.yamazaki-maso.net/

du masonna (pour auditeurs avertis only) :

http://www.yamazaki-maso.net/mp3/sr.mp3

:arrow: vient ensuite le POWER ELECTRONICS qui est une version européenne du noise chargée de la lourdeur de l’indus (plus saturé quoi) qui a vu le jour avec les travaux du groupe londonien whitehouse en 1980. par rapport au noise, le résultat est plus structuré, plus complexe, parfois plus atmosphérique, souvent accompagné de hurlements. ça reste un genre très peu développé.

on trouve ici whitehouse, IRM, institut ou encore certains albums de brighter death now.

http://www.coldmeat.se/sounds/audio/bdn/bdn_mother.mp3
http://www.coldmeat.se/sounds/audio/bdn/bdn_sperm.mp3

http://www.coldmeat.se/sounds/audio/irm/irm_wound.mp3
http://www.coldmeat.se/sounds/audio/irm/irm_cruci.mp3

http://www.coldmeat.se/sounds/audio/instit…stitut_move.mp3
http://www.coldmeat.se/sounds/audio/instit…stitut_pick.mp3

:arrow: on attribue le DEATH INDUSTRIAL au suédois roger karmanik (fondateur de cold meat industry) et son projet brighter death now qui a vu le jour à la fin des 80’s, au son lancinant, lourd et apocalyptique qui a apporté une inspiration morbide à l’indus. pur, minimaliste, terrifiant : enregistrements lo-fi et systématiquement sous-exposés, mélange de nappes atmosphériques sombres et industrielles héritées de l’indus ambient et de rythmes mécaniques et bruitistes issus du power electronics, on ne distingue pas grand chose dans cette masse sonore compacte et constante, si ce n’est une menace sourde et omniprésente, une vibration à la fois malsaine et envoûtante. au loin, un grondement sinistre enfle sournoisement, gagne en profondeur, se rapproche dangereusement. l’enfer se répand, encore et toujours. le rouleau compresseur industriel n’a rien épargné sur son passage et avance inexorablement… lourd, épais, bruitiste, implacable.

brighter death now donc mais aussi megaptera, MZ412, memorandum, lithium ou the grey wolves. j’y classe également genocide organ, dagda mor et ananzephalia, 3 groupes allemands qui se revendiquent power electronics mais leur musique sonne clairement death indus.

http://www.coldmeat.se/sounds/audio/bdn/bdn_hate.mp3
http://www.coldmeat.se/sounds/audio/bdn/bdn_oh.mp3

http://www.coldmeat.se/sounds/audio/megaptera/me_heads.mp3
http://www.coldmeat.se/sounds/audio/megaptera/me_catha.mp3

http://www.coldmeat.se/sounds/audio/mz412/mz_satan.mp3
http://www.coldmeat.se/sounds/audio/mz412/mz_tyranor.mp3

http://www.coldmeat.se/sounds/audio/lithiv…ivm_dormant.mp3
http://www.coldmeat.se/sounds/audio/lithiv…ivm_entropy.mp3

:arrow: enfin vient le POWER NOISE (aka POWER INDUS / RHYTHMIC NOISE). bien que le nom laisse penser à une fusion du noise et du power electronics (ce qui ne donnerait pas grand chose, les deux genres étant très proches), il s’agit en fait d’une forme d’indus rythmique pouvant revetir plusieurs aspects : crade, clean, structuré ou non, « dansant » ou non, entrecoupés de plages ambient, bref un grand fourre tout constituant l’essentiel de la scène indus underground actuelle. les fondateurs sont de longue date puisque l’on trouve des pionniers de la scène industrielle tels que the klinik et dive (deux projets derrière lesquels se cachent le même homme, dirk ivens, qui montera plus tard sonar, son propre projet power noise) bien avant que noisex utilise le terme « power noise » pour la première fois au milieu des années 90.

on trouve ici noisex et arzt & pfusch (à mi chemin entre l’electro-indus bourrin et le power noise), converter, imminent starvation, synapscape, PAL, sonar, morgenstern, architect, empusae, prospero, ah-cama sotz (pour partie), orphx, asche, black lung, displacer, vromb, this morn’ omina, iszoloscope (pour partie), flint glass, edgey, sulfuric saliva.

les principaux labels power noise : ant-zen et ses sides hymen et hands mais aussi sub session ou brume.

http://www.ant-zen.com/
http://www.hymen-records.com/
http://www.handsproductions.com/
http://www.sub-session.com/
http://www.zone51.com/brumerecords/

http://hymen.darkambient.net/y746/y746-01.mp3 (power noise mélodique)

http://ant-zen.darkambient.net/mp3/act142-s.mp3 (power noise rythmique)

http://ant-zen.darkambient.net/mp3/act133-s.mp3 (power noise harsh)[/quote]

[quote name=’« dreef »’]1930 est un des albums les plus bruitistes de merzbow. quant à masonna, son but est de faire pire à chaque nouvel album. sinon, pareil, la 1ère fois que j’ai écouté du noise j’ai cru que le morceau était couillé mais en fait on s’y habitue et on fini même par arriver à apprécier. le problème c’est qu’une fois habitué à cette musique, y a rien au-delà, on est arrivé au bout du truc (illumination élitiste ^^).

bon pour changer du bourrin, je signale une brèche récemment ouverte dans l’indus par detritus avec son album origin, sur lequel il a mêlé power noise mélodique et rythmique avec du classique / neo classic, pas vraiment évident donc expérimental. le résultat est réussi.

http://www.adnoiseam.net/label/catalog/51/…tus-dil_wyn.mp3

kattoo sur l’album megrim avait déjà tenté quelques expérimentations en mélangeant power noise, mélodies, instru classique et chants.

http://hymen.darkambient.net/y747/hymen01.mp3
http://hymen.darkambient.net/y747/hymen02.mp3
http://hymen.darkambient.net/y747/hymen03.mp3
http://hymen.darkambient.net/y747/hymen04.mp3 (celui-ci surtout)

sublime.[/quote]

[quote name=’« dreef »’]en parlant de drone, voilà je pense l’autre extrême. d’un côté on a le rapide et le bourrin, de l’autre le lent et l’atmosphérique. et dans le metal le plus lent c’est bien sur le drone.

le DRONE DOOM c’est une forme atmosphérique et minimaliste du doom, plus lente et plus lourde que toutes les autres. tout comme le funeral (skepticism, funeral, esoteric, shape of despair, swallow the sun, pantheist…), le drone met en avant les sentiments de désespoir et de solitude mais abandonne l’aspect mélancolique et dépressif traditionnel du doom pour une mise en abîme radicalement ténébreuse. la plupart des morceaux se contentent de répéter un ou deux riffs dont la durée peut dépasser la minute, accompagnés d’effets d’ambiances (« drone ») en background et de l’utilisation d’échos, de basses accentuées et même de nappes noisy. les vocaux et la batterie sont souvent absents et la musique ne possède aucun rythme. véritable descente aux enfers, le drone se rapproche musicalement du death indus. un morceau typique de drone dure de 10 à 30 minutes, d’ailleurs quelques albums ne sont constitués que d’un seul très long morceau. le groupe earth peut être crédité de la création du genre.

je connais quelques noms comme burning witch ou teeth of lions rule the divine mais jamais écouté. mais ce qui nous intérêsse ici ce sont surtout les extrêmes et là, y a pas foule, juste sunn o))) et khanate.

avec black one, sunn o))) a été plus loin en introduisant des influences black pour un résultat plus ténébreux que jamais.

le principal label est southern lord :arrow: http://www.southern.net/southern/catalog/SNN

http://www.southern.net/southern/band/SUNN…_To_Believe.mp3

http://www.southern.net/southern/band/KHAN…gh_to_touch.mp3[/quote]

[quote name=’« dreef »’]de l’AMBIENT donc.

le terme et le genre ont été inventés par brian eno en 1978 avec son album music for airports qui rejoint les travaux de l’avant-garde et de la musique concrète. plusieurs artistes ont contribué au genre dans les années 70 comme pink floyd, tangerine dream et ashra. dans les années 80, l’ambient s’est vu approprier par le mouvement techno sous l’influence d’aphex twin, FSOL, biosphere ou the orb, avant de s’affirmer dans les années 90 dans les chill out rooms et les musiques low impact non dansantes. le terme « ambient » est aujourd’hui utilisé pour définir une musique (le plus souvent électronique) lente qui se base plus sur la texture et l’atmosphère que sur le rythme et la mélodie et s’applique à de nombreux courants : AMBIENT TECHNO, AMBIENT POP, AMBIENT TRANCE, DARK AMBIENT, INDUSTRIAL AMBIENT…

pour la petite histoire, eno a eu l’idée de ce genre alors qu’il était sur son lit d’hôpital, écoutant de la musique classique dont le volume était très faible, limite inaudible, en raison de hauts parleurs défectueux.

après, il y a surtout 2 styles d’ambient que je connais bien.

:arrow: INDUSTRIAL AMBIENT : dès le début du mouvement industriel, des projets ont exploré les possibilités d’une musique plus calme et plus organique mais non dénuée de radicalisme, à la recherche d’un sentiment de malaise ou d’angoisse : bourdonnements sourds, ronflements industriels, bruits de machines, nappes pesantes, échos, cris, hurlements inhumains, tintements, distorsions spatiales constituent les lignes directrices de ce style expérimental et avant-gardiste. paysages soniques opaques, abstraits se fondent dans des atmosphères cosmiques et ténébreuses, égrenées de motifs de l’au-delà ou de sons en provenance directe du cauchemar. on se prend souvent à devenir paranoïaque, à se sentir observé à travers les ténèbres de l’espace, à guetter l’arrivée d’une créature dont on perçoit le râle se rapprochant… une véritable torture mentale.

genre peu développé qui constitue l’une des bases du death indus et que l’on trouve sur des labels comme ant-zen, eibon ou hermétique.

:arrow: http://www.ant-zen.com/
:arrow: http://www.eibonrecords.com/
:arrow: http://www.hermetique.net/

quelques artistes : ZOVIET FRANCE, NOCTURNAL EMISSIONS, CAUL, LUASA RAELON, SQUAREMETER, AXIOME, SILK SAW, TRIATOMA, THE UNQUIET VOID, DUSK OF HOPE, POST SCRIPTVM…

bon je suis pas fan d’indus ambient pure et dure, je préfère les combo dark / indus ambient comme ceux-ci :

http://www.eibonrecords.com/samples/Luasa_…rible_place.mp3
http://www.eibonrecords.com/samples/Luasa_…y/03_Hunted.mp3

http://www.cycliclaw.com/media/Scotopic%20Vision.mp3
http://www.cycliclaw.com/media/Decompositi…Of%20Forces.mp3

http://www.middlepillar.com/mpp/mpp980/innsmouth.mp3
http://www.middlepillar.com/mpp/mpp980/esoteric.mp3
http://www.middlepillar.com/mpp/mpp980/rlyeh.mp3

http://www.hermetique.net/soundfiles/doh%20track2.mp3
http://www.hermetique.net/soundfiles/doh%20track6.mp3
http://www.hermetique.net/soundfiles/doh%20track8.mp3

http://www.hermetique.net/soundfiles/track2ps.mp3
http://www.hermetique.net/soundfiles/track3ps.mp3
http://www.hermetique.net/soundfiles/track7ps.mp3

:arrow: DARK AMBIENT : forme d’ambient apparue en 1984 avec l’album paradise disowned de lustmord, sur laquelle repose en grande partie l’histoire du label cold meat industry. psychologique et esthétique, doté d’une atmosphère sombre, mélancolique voire terrifiante et funèbre, parfois minimaliste, parfois bruitiste, parfois théâtrale, le dark ambient a apporté ses lettres de noblesse au label de roger karmanik. musique fantomatique, spatiale, textures synthétiques lourdes et oppressives, samples organiques (pluie, vent, bruits de pas, râles…), claviers mineurs, percussions sommaires, orgues religieux, sons de cloche lointains, crissements de ferraille rouillée, craquements, vocaux distants en suspension, chœurs monastiques entêtants rythment cette lente descente vers les profondeurs de l’être. les disques sont souvent construits sur un thème précis : déliquescence de l’esprit, marche funéraire, lieu hanté, vide spatial, forêt mystique, emprisonnement carcéral, etc. rien ne respire la gaieté ici bas, bien au contraire. très vite, la nuit tombe, les contours d’un vaste lieu inconnu se dessinent, des murs de pierre humide apparaissent, des bougies s’allument, des carillons lointains agités par le vent se font entendre… plongé entre rêves et cauchemars, l’auditeur se laisse bercer par cette musique propre au recueillement qui construit le donjon de l’esprit et le condamne à perpétuité. sensation de vide, de vertige et d’abandon. les secondes s’étirent et s’entremêlent. gagné par une léthargie narcotique, on ne sait si un titre a duré trois minutes ou bien trois heures. jamais les ténèbres n’auront été aussi belles, aussi imprégnées de vérité que celles-ci. succession d’ambiances terrifiantes, sourdes et glaciales, le genre s’avère exigeant sur le plan de l’écoute : il s’agit de se réfléchir dans ce miroir d’émotions et de phantasmes, tandis que les atmosphères d’outre-tombe forment une chape intemporelle, un endroit où l’esprit se meut dans la torpeur et parfois l’émerveillement. un moment d’éternité, la bande son des tréfonds de l’âme humaine. genre vaste, le dark ambient se divise en plusieurs courants, il peut ainsi être « spatial » (LUSTMORD), « religieux » (RAISON D’ETRE), « lovecraftien » (DESIDERII MARGINIS), « tribal » (SEPHIROTH) ou encore « théâtral » (SHINJUKU THIEF).

outre cold meat industry, des labels comme cyclic law, middle pillar, soleilmoon et ant-zen se sont illustrés dans ce style.

:arrow: http://www.coldmeat.se/home.html
:arrow: http://www.cycliclaw.com/
:arrow: http://www.middlepillar.com/
:arrow: http://www.soleilmoon.com/
:arrow: http://www.ant-zen.com/

artistes : LUSTMORD, INADE, RAISON D’ETRE, DESIDERII MARGINIS, SEPHIROTH, COPH NIA, ATRIUM CARCERI, LETUM, CAITHNESS, SHINJUKU THIEF, MINDSPAWN, AGHAST, ULF SODERBERG, KAMMARHEIT, SVARTSINN, ISZOLOSCOPE (pour partie), GUSTAF HILDEBRAND, INVERCAULD, ZOAR, NORTHAUNT, LEAK, BEYOND SENSORY EXPERIENCE, VISIONS…

http://www.coldmeat.se/sounds/audio/raison/raison_shadow.mp3
http://www.coldmeat.se/sounds/audio/raison…sintegrates.mp3

http://www.coldmeat.se/sounds/audio/desiderii/dm_mantrap.mp3
http://www.coldmeat.se/sounds/audio/desiderii/dm_twain.mp3

http://www.coldmeat.se/sounds/audio/sephiroth/sep_garden.mp3
http://www.coldmeat.se/sounds/audio/sephiroth/sep_uthul.mp3

http://www.coldmeat.se/sounds/audio/atrium…sion_breaks.mp3
http://www.coldmeat.se/sounds/audio/atrium/hidden_crimes.mp3
http://www.coldmeat.se/sounds/audio/atrium/incubation.mp3

http://www.coldmeat.se/sounds/audio/letum/let_tallriksis.mp3
http://www.coldmeat.se/sounds/audio/letum/let_process.mp3

http://autumnproductions.chez.tiscali.fr/m…Les%20Anges.mp3
http://autumnproductions.chez.tiscali.fr/m…a%20Lumiere.mp3

http://www.coldmeat.se/sounds/audio/cophnia/erotomedley.mp3

http://www.cycliclaw.com/media/A%20Room%20…The%20Rooms.mp3
http://www.cycliclaw.com/media/All%20Quiet…0The%20Land.mp3

http://www.cycliclaw.com/media/Stoirmeil.mp3
http://www.cycliclaw.com/media/Tiamhaidh.mp3

http://www.cycliclaw.com/media/Lost%20In%20Reveries.mp3
http://www.cycliclaw.com/media/All%20The%2…re%20Fading.mp3

http://ant-zen.darkambient.net/mp3/act178-s.mp3

matte black de shinjuku thief est l’album le plus minimaliste du genre que je connaisse : son à peine audible et constant, le top pour s’endormir (mais seulement pour ça).

:arrow: à noter aussi l’existence de l’AMBIENT NOISE, forme ambient du noise, assez rare, que l’on trouve sur l’album music for bondage performance de merzbow par exemple ou encore jeux de terre de vromb.

en revanche, bon nombres d’artistes power noise glisse des plages ambiantes sur leurs albums.[/quote]
[/quote]

Voila faite vous plaisir et re-mercié dreef (notamment). :stuck_out_tongue:

:stuck_out_tongue:

Le genre de post d’une inutilité exemplaire.C’est bien continue comme ca !
Tu as le droit de ne pas aimé (ce genre de musique,ou mon post) mais tu as aussi le droit de donner tes opinions.Donc ma question est la suivante :“Qu’est ce qui cloche ?”

17!37

Ben écoute, navré, mais je tente de “comprendre” (s’il y a quelque chose à comprendre bien sûr). Ton énormité de copier-coller, c’est frustrant. Tu ne tenterais pas de donner un sens à ton thread, ou du moins expliquer l’intérêt plutôt que de nous envoyer un texte de 120lignes en pleine figure?

Pas mal, tu as un compteur qui s’élève à 7post à l’heure actuelle, donc tu est nouvel arrivant, et tu viens me dire comment je dois faire? Elle est bien bonne tiens celle-là.

YouHouu un post qui cite Aghast… je ne peux qu’être content. Un des groupes les plus étranges que j’ai croisé, et également un des plus difficiles à écouter. Faut vraiment être fan de ce genre, où ne pas avoir peur des découvertes étranges, glauques. Musique rituelle, en partie fondé par la femme du célébre Fenriz de Darkthrone, la belle Nacht :

(à droite) (photo de merde)

Hexerei Im Zwielicht Der Finsternis aka “Album pour hopital psychiatrique”. Avec le dément “Sacrifice”, à écouter en jouant à Doom3, dans une forêt pendant un orage, et c’est bon pour la crise cardiaque.

Cold Meat Industry, miam.

Et pour ce qui est du Drone Doom, je me permet de citer Nortt, une référence.

Unc’ tu n’as qu’a lire le thread, cliquer sur les liens pour comprendre l’utilité du topic hein. Et niveau argumentation ton post-smiley est pas mal non plus.

[quote=« Unc, post:4, topic: 28282 »]Ben écoute, navré, mais je tente de « comprendre » (s’il y a quelque chose à comprendre bien sûr). Ton énormité de copier-coller, c’est frustrant. Tu ne tenterais pas de donner un sens à ton thread, ou du moins expliquer l’intérêt plutôt que de nous envoyer un texte de 120lignes en pleine figure?
Pas mal, tu as un compteur qui s’élève à 7post à l’heure actuelle, donc tu est nouvel arrivant, et tu viens me dire comment je dois faire? Elle est bien bonne tiens celle-là.[/quote]

:stuck_out_tongue:

Bon,écoute je suis assez admiratif des connaisances de la personne que j’ai quoté,c’est lui qui m’a fait découvrir l’élèctro.Je trouve que c’est une mine d’or,j’ai donc voulue faire partagé cette « mine » avec d’autres personnes pour qu’eux aussi puissent apprécier ce style si particulier.De plus je n’ai pas les conaissances nécéssaire en la matière pour commencé un post de cette ampleur moi même.

Sinon le coup des postes on ne me l’a jamais fais.Tu as 600postes tu es donc supérieur?Nan,mais sérieux arrête la.Si encore c’étais mon premier forum…mais non j’en ai écume des boards,du moins assez que le nombres de postes signifient vraiment rien.

MordOrion,
Dans le genre du limite insoutenable il y a masonna,ou on commence a apprécié après quelques écoutes.

http://www.yamazaki-maso.net/mp3/sr.mp3

Intéressant et çà confirme que j’apprécie de plus en plus la dark ambient.
Merci Dop. :stuck_out_tongue:

(vraiment intéressant les liens coldmeat, çà fais plaisir)

J’apprécie pour ma part beaucoup le dark ambiente aussi.L’indus est aussi très sympa.

[quote=« Dop, post:6, topic: 28282 »]MordOrion,
Dans le genre du limite insoutenable il y a masonna,ou on commence a apprécié après quelques écoutes.
http://www.yamazaki-maso.net/mp3/sr.mp3[/quote]

Ah oui bah là on est dans l’expérimental foufou. On dirait du Catasexual Urge Motivation où Sublime Cadaveric Decomposition version techno. J’ai un peu de mal là :stuck_out_tongue:

poozat : ouaip j’aime beaucoup la Dark Ambiant également /copaing

Allez en passant je conseille :
Uruk Hai - A Night In The Forest,
Nargaroth - Orke (Demo 1998),
Haus Arafna - Children Of God
… et cie.

Ah, et celui qui me trouve Geist ist Teufel de urFaust, je l’épouse direct. (non spa du black contrairement à ce que l’on peut voir d’écrit partout sur la toile)

[quote=“Dop, post:3, topic: 28282”]Le genre de post d’une inutilité exemplaire.C’est bien continue comme ca !
Tu as le droit de ne pas aimé (ce genre de musique,ou mon post) mais tu as aussi le droit de donner tes opinions.Donc ma question est la suivante :“Qu’est ce qui cloche ?”

17!37[/quote]
Je suis assez d’accord avec Unc’s sur le coup.

Pour expliquer ce qui cloche, c’est que tu déboule comme ça avec un topic méga long, peu structuré, bourré de liens et composé de copier/coller (provenant apparemment d’un autre forum, lequel?). Je t’avoue que j’ai arrêté de lire après 5 lignes tellement ça me semblait indigeste.

Ton intention est louable et je ne suis pas contre découvrir des trucs nouveaux mais si tu veux interesser les gens faudrait voire à faire des posts un peu plus … lisibiles. Pour preuve seul des passionnés par le sujet ont jusqu’à présent répondu.

Voila, le prend pas mal surtout.

En même temps je trouve que Dop a bien fait de donner tel quel la discussion car je trouve que les descriptifs et explications de dreef sont vraiment représentatifs de ces styles musicaux et vraiment bien, par exemple pour la dark ambiant je trouve pas de mots plus justes pour la décrire. Après d’accord la présentation est pas top et çà pourrait être plus clair mais c’est tellement intéressant.

Pour info la discussion vient de MadMovies qui est un site qu’il est bien aussi.

La force du forum Mad repose essentiellement sur sa communauté,exemple;Le forum disposait avant d’un forum libre,les admnis on jugé bon de le supprimer,les madnautes dégouté on crée un autre forum dit “libre” pour compensé se manque.

En ce qui me concerne je ferme ma gueule sinon ce thread va dévié à une conversation en débats, et si le grand maitre passe par ici ca sentira le bon lock bien frais… (merci Staz :stuck_out_tongue: )

Ca va, c’est bien tendu quand même.
Je m’attendais pas à ça quand j’ai vu “electro” mais bon, bonne découverte toutefois, merci de ces liens.
J’ai du mal à croire que certaines personnes puissent écouter certains des titres pendant plus de 10 minutes.
Genre ça
http://www.yamazaki-maso.net/mp3/sr.mp3
mais warning avant de cliquer ;
un avantage ma “douce” était entrain de me prendre la tête au moment où le sample s’est lancé, ça l’a refroidie

[edit] je demandais précédemment la source du fil, d’ou la réponse du monsieur d’en bas. merci pour cette précision Poozat[/edit]

Içi est la source.

De rien fif, et je confirme que c’est possible d’écouter des sons comme çà plus de 10 minutes.

[quote=« fif, post:14, topic: 28282 »]Ca va, c’est bien tendu quand même.
Je m’attendais pas à ça quand j’ai vu « electro » mais bon, bonne découverte toutefois, merci de ces liens.
J’ai du mal à croire que certaines personnes puissent écouter certains des titres pendant plus de 10 minutes.
Genre ça
http://www.yamazaki-maso.net/mp3/sr.mp3
mais warning avant de cliquer ;
un avantage ma « douce » était entrain de me prendre la tête au moment où le sample s’est lancé, ça l’a refroidie

[edit] je demandais précédemment la source du fil, d’ou la réponse du monsieur d’en bas. merci pour cette précision Poozat[/edit][/quote]
J’ai écouté justement cette « track » dans mon casque et… tcheuuuu, comment ça m’a saisit :stuck_out_tongue:
J’avais déjà vu un reportage mais je me souviens pas que c’etait aussi heu… tordu! Si je me souviens bien, les concerts de ce type durent rarement plus d’une minute tellement il devait se depenser. J’ai aussi vu celui qui se s’eclatait avec du verre…

Moué, c’est le genre d’« art » qui donne matière à reflechir, est-ce que l’on est dans un cas extreme d’art ou est-ce une forme d’exhibition?
C’est à chacun sa façon de voir la chose mais moi, j’ai du mal à capter l’art si il n’y a pas un minimum de structure ou une réelle démarche derrière. Je suis quand même curieux de voir comment les artistes en sont arrivé à cette forme de « musique », peut-être que je pourrais apprécier après :stuck_out_tongue:

Par contre j’aime beaucoup plus la dark ambient et tout ça, en analysant je trouve que c’est une autre forme de bruit mais structurée cette fois-ci :stuck_out_tongue: Quelque chose qui a l’air un peu plus réfléchi. N’empeche que écouter ça en boucle, c’est à en devenir fou à la fin :stuck_out_tongue:

Je pensais pareil que toi avant.Mais bon ca : http://www.yamazaki-maso.net/mp3/sr.mp3 c’est pas l’élèctro que j’écoute sa manque trop de structure,et de changements.Par contre a écouter bourré vers les 4heures du mat quand tous le monde commence a s’endormir. :stuck_out_tongue:

Hum il est quand même bon de signaler qu’y a pas un pet de musique électronique dans tous les styles qu’il cite hein… :stuck_out_tongue: :stuck_out_tongue: Sinon pour ceux que ces styles intéressent, y a une communauté sur http://www.archetyp.org/phpBB2/index.php , avec l’admin qui chronique sur http://www.gutsofdarkness.com/god/home.php (sous le pseudo de Marco), et quant à moi j’essaie de représenter ces styles sur un mag à majorité métal, http://www.vs-webzine.com/new.htm . N’hésitez pas à faire un tour sur ces sites pour découvrir ces styles de musique aussi riches que passionnants, ou à vous inscrire sur archetyp pour découvrir et partager vos impressions.

À noter aussi que Dreef (qui est sur archetyp d’ailleurs), l’auteur de ce long texte, a plutôt une vision moderne (à savoir 90’s 00’s) des genres, j’ai vu des gens avec une vision beaucoup plus proche des racines, qui prétendent que les genres ont commencé bien plus tôt, comme sur ce site pas mal foutu : http://sonhors.free.fr/ .

Ouch mes oreilles…

Je suis ouvert a toutes sortes de musiques, mais la c’est a ce demander si on peut qualifier ca de musique… Ca fait plutot dans la BO de film d’horreur hyper glauque et bourrin a souhait, ou bien horreur psychologique asiatique. Moi quand j’ai vu electro, j’ai penser dans le style Amon Tobin, Faskil et autres, pas a la BO de F.E.A.R.

Mais bon, c’est mon opinion, tant mieux si il y en a qui aime ca. Moi je retourne ecouter du Drum & Bass.

Un peu HS: je rejoins Unc’: j’ai un poil zappé ton post parce qu’il ya trop à lire. Pourtant j’aime l’électro, mais j’ai pas compris tout de suite de quoi tu voulais parler…

Ce que tu aurais pu faire c’est résumer, et poster un lien vers le fil de la discussion sur l’autre forum, au lieu de tout copier ici :stuck_out_tongue: (et si je suis Yoda ici, c’est parce que je suis passé maitre dans l’art de maitriser la force le flood :P).