Les logiciels libres chez les end users

Un texte veritablement bien ecrit est disponible
ici
(Thanks to Linuxfr.org).

Ca part dans le Paladium a la fin, donc merci de ne pas feeder le
troll, on l’a deja suffisament nourri

LoneWolf

Les gens qui n’ecrivent pas que du FUD existent.

Oui c’est vraiment pas mal, ça fait un peu commercial, mais c’est bien pensé.

le truc qui m’a marqué c le 99% des utilisateurs ne savent meme pas que ca existe le logiciel libre.

Bon alors je vais juste vous dire que 80% des utilisateurs ne savent meme pas ce que c un OS (mon ex par exemple se sert de windows, mais elle est infoutue de dire que windows ca vient de microsoft - elle sait meme pas ce que c microsoft -). Alors de la a les faire changer. A mon avis c du coté des assembleurs et des constructeurs de manifester. Les end users, eux s’en foutent tant qu’ils arrivent a faire ce qu’ils veulent avec leur PC.

Personnellement j’utilise pas linux, parce que je suis un grand joueur et que les jeux sous linux a part quelques conversions (Quake…) ben nada. Alors le jour ou yaura tous les jeux que je veux sous linux, ben la pas de problème je serais le premier a changer.

Oui c’est beau, le manuel du parfait
prêcheur. C’est cool je me reconnais bien là dedans… Le
“linux plante jamais” j’étais capable de le sortir avant
même d’utiliser vraiment Linux , maintenant
j’évite… C’est quand même à cause de ce genre
d’arguements que je suis tombé dedans ( entre autres) au
début

  Très important le coup du " ne pas imposer",
c’est valable pour tout bien sûr: à partir du moment
où on essaye d’imposer qauelque chose, paf ! braquage, blocage
et rébellion… Il faut être sournois… Avec les
logiciels libres il y a peut-être en plus une sensibilité
particulière, je sais pas: on a failli perdre la bataille du
libre dans mon labo à cause de ça . Pfff, quel manque
d’adaptation…

Ce message a été édité par Quercus le 05/06/2003

Rhaaaaa, pourquoi a-t-il fini par Palladium ? Je sais, j’étais prévenu, mais emporté par le bon sens de ses conseils, je suis retombé sur ce point de trollage discret En fait, il faudrait qu’il enlève ces 4 lignes ridicules : Primo, un débutant ne sait PAS ce qu’est TCPA et n’a pas besoin de le savoir dans un premier temps, si on respecte ses conseils d’avant, deuxio, Palladium ne contrôle pas l’information, si on veut résumer en quelques mots sans troller, il "la crypte si on le veut"… Bref, qu’il dégage ce petit point. On a l’impression qu’il a voulu rajouter ces lignes pour étoffer la partie Contenu. Et bien, il n’aurait pas dû. Se limiter au prix d’un OS et au problème des formats propriétaires qui sont des standards étant AMPLEMENT suffisant IMHO !

Hop un petit 8 sur 10 à cause de ça.

Edit :
Tiens, sur www.linuxfr.org, j’ai trouvé un bon petit résumé du pourquoi le Libre n’est pas viable tout seul, pour les quelques utopistes qui sont sur CafZone [oui on sait déjà que vivre sur les services n’est valable, et encore, que pour les grosses structures qui ont de gros clients…] :

[quote]Pas besoin de bosser chez MS pour cela.

Le jour où tu me montreras comment les développeurs d’aujourd’hui peuvent vivre de leur travail en faisant du libre, t’arriveras peut-être à me faire changer d’avis.

La réalité est qu’aujourd’hui, les boîtes qui font du développement libre ne font que des déficits pour l’énorme majorité. Une des rares à s’en sortir est Redhat, elle s’en sort car elle fait des services, et c’est ça qui paie pour le développement.

Si tu arrives aussi à me montrer comment est-ce que l’on peut éviter le parasitage avec le libre, alors là, je commencerai peut-être à envisager de faire du LL à longueur de journée.

Par “parasitage”, j’entends le fait qu’un type te prend les sources que t’as pondues depuis 2 ans, y rajoute 2 features et te fait concurrence en vendant le soft 2x moins cher que toi. Vu qu’il n’a rien dépensé en développement ces 2 dernieres années, ca lui coûte rien, alors que toi tu te mets à perdre de l’argent, résultat final, tu te retrouves sur le carreau.

Bref, moi je veux vivre en écrivant du code, et je veux pas me faire parasiter. Aujourd’hui, le propriétaire répond à mes besoins et pas le LL.

et voici une réponse intelligente :
Arezki Feth a répondu:

Dans la situation actuelle, le conflit entre les intérêts des producteurs (développeurs en l’occurence) et du public profite comme d’habitude toujours aux mêmes : aux commerciaux.

Aucune solution jusqu’ici ne représente un compromis satisfaisant, entre les deux extrêmes que sont les modèles de développement de la SSII et de la GNU GPL. À part pour ceux qui financent leurs développements par le service, tu l’as souligné.

Maintenant pense par exemple à une grosse entreprise, une association de petites entreprises ou d’administrations (je connais au moins un exemple de chaque catégorie) ressentant un besoin spécifique. Historiquement, afin de subvenir à ce besoin, elles font appel à une société extérieure qui va produire une solution finie, à un prix lui permettant d’amortir jusqu’à 30 fois, si ce n’est plus, son développement et le service associé. Ces structures auraient évidemment intérêt à financer un développement sous licence libre.
Et tout comme un architecte peut intervenir sur une façade dont il n’est pas le créateur (le premier reste propriétaire de l’oeuvre), un plombier sur une installation qu’il n’a pas montée, le commanditaire pourra demander à un autre prestataire d’intervenir sur le logiciel, en complément ou en remplacement du premier.
Les développeurs auront été payés pour leur travail, en fonction du nombre d’heures passées, tandis que les utilisateurs ne resteront pas prisonniers d’un monopole.

C’est la vision la plus supportable du “Software in the Public Interest” que je vois.[/quote]Ce message a été édité par xentyr le 06/06/2003

Pour info, PasBill, je le connais bien pour avoir discuter avec lui sur irc, il bosse chez microsoft comme certains ici

Et il est tout seul sur linuxfr (a ma connaissance) a essayer de defendre MS sur les commentaires

LoneWolf

PasBill, Le don quichotte de linuxfr