L'Etrange histoire de Benjamin Button

Synopsis :
en 1918, benjamin Button naît vieux, puis à l’orée des années 2000, il meurt jeune.
Entre temps : 2h30 d’un film qui nous dis que peut importe le sens de la route on finit toujours dans un platane et qu’on est là pour profiter du paysage et des gens.

Bon d’accord, c’est vachement mieux dit : avec de belles images , de beaux effets spéciaux et de vrais plans comtemplatif destinés à succiter de l’émotion (La meme que l’on pourait avoir avec un magazine de mode). Qu’il y a des gens qui meurent et des gens qui continue de vivre… Qu’on est jamais sur de rien, qu’il suffit que quelqu’un se casse un lacet pour que les japonais atterrissent sur la lune avant les martiens…Bref, que la vie c’est pas du gâteau.

Voila, on pourrait en mettre 50 lignes mais on ne ferais que brasser de l’air ce qui serait un spoiler sur le thème du film.

L’étrange histoire de Benjamin Button, un roman photo sur papier glacer de David Fincher vaguement inspiré d’une nouvelle de Fitzgerald.

Visiblement, ca t’a pas trop plus non ? Un petit vote en etoile ? :slight_smile:

Perso j’aime bien ce film, mais je n’ai pas encore lu l’oeuvre originale.

Moi j’y ai vu autre chose qu’un roman photo sur papier glacé.
D’accord, le film a plein de défauts (j’ai pas trouvé d’intérêt à l’analogie de l’horloge par exemple) mais a aussi beaucoup de qualité.
C’est le scénariste de Forest Gump qui a développé l’histoire et ça se sent. Benjamin Button est plus centré sur son personnage mais la construction est similaire, se basant sur l’Histoire, des personnages décalés et de petites touches d’humour.

Le film est long mais je ne l’ai pas du tout vu passé. Sans avoir trouvé Brad Pitt extraordinaire, il tient bien le rôle (même si Finsher l’utilise parfois trop en tant qu’icône : Brad Pitt à moto, Brad Pitt sur son bâteau…). La réalisation est épatante, mais la réussite ne m’a pas semblé que technique. Il fait passer par tout un spectre d’émotions.

Alors, finalement, peut-être que c’est bien un roman photo. Parce que j’ai vraiment eu l’impression de voir toute la vie de Benjamin Button, et que certaines images resteront bien ancrées dans mon esprit, ce qui est loin d’être le cas de beaucoup d’autres films.

Vu et bien aimé.
Le parallèle à Gump dans le traitement du film ressort pas mal, mais ça passe très bien, vu qu’on nous comte une biographie. C’est vrai que Brad Pitt pose un peu trop vers la fin du film, mais le pire, pour moi, c’est le moment où il parait avoir 17/18 ans, le maquillage m’a semblé super artificiel ^^.

Ah, et le type aux 7 éclairs ne nous en raconte que 6, non?

Ma première pensée à la fin du film a été “waow”. J’ai adoré. Cette histoire improbable et fascinante m’a transporté grâce à une réalisation impeccable. Bravo.