Mainframe et COBOL, la ruée vers l'or?

Salut la zone !

J’ai pas posté depuis longtemps maintenant (RIP la guilde de la Chopine Dorée), mais aujourd’hui j’aimerais vous solliciter pour votre aide et vos conseils sur un projet d’orientation professionnel.

Pour commencer un petit tour sur mon parcours : après une licence de maths et un master de modélisation en écologie, j’ai eu l’opportunité de faire un doctorat en modélisation/écologie. Cependant, comme pour beaucoup d’autres, il n’y a pas eu de suite pour moi dans la recherche (pas envie, pas de postes, etc…). Ayant fait beaucoup de programmation pendant mon cursus et un peu de machine learning pendant ma thèse, j’ai rapidement eu le projet de me réorienter vers les métiers de la data (Data Analyst et Data Scientist). Et là, c’est la partie rigolote. En effet, j’ai eu la « chance » de soutenir ma thèse le 2 mars 2020 (oui oui 15 jours avant le premier confinement). J’ai donc envoyé énormément de candidatures, j’ai passé beaucoup d’entretiens (une cinquantaine) dont plusieurs cycles de recrutement jusqu’à leurs termes, mais je n’ai pas eu de propositions :confused:

Comme le chômage n’est pas une chose éternelle, j’ai cherché d’autres possibilités pour moi et un jour j’ai reçu un courriel de Pôle Emploi pour une formation (POEI pour les connaisseurs) en mainframe et développement COBOL. Après plusieurs entretiens, j’ai été pris dans cette formation avec à la clef (si tout va bien) un poste dans une SSII en CDI. Malheureusement, c’est un métier dont je ne connais pas grand chose et les renseignements/témoignages ne sont pas nombreux sur le net.

Je cherche donc actuellement à me renseigner sur le métier de analyste développeur COBOL. Si quelques uns d’entre vous sont passés par là, ça m’intéresserai d’avoir vos témoignages/retours d’expérience. Globalement, j’ai compris que ce type de profil était recherché car il n’y a pas beaucoup de gens qui sont formés sur ces technos (notamment car ce métier véhicule une mauvaise image, vielle techno, etc.) et que les entreprises n’arrivent pas à ce débarrasser du bon vieux COBOL. Néanmoins, lorsque je regarde les offres de postes (apec, linkedin, indeed), les salaires qui sont proposés (pour les juniors au moins) ne sont pas à la hauteur de la rareté du profil…

Oui, parce que je vous l’ai pas dit, mais j’ai été (peut-être) recruté pour un poste à… 29K. Et j’ai l’impression que c’est la foire à la saucisse. Je vois des poste à 24K et des postes à 40K en province pour la même expérience (2 à 4 ans). J’ai quand même la chance d’être dans une petite ville en région où la vie n’est pas chère. Bref, je me pose quelques questions :

  • Le mainframe et le COBOL sont-ils une vraie ruée vers l’or ? Peu de profils et beaucoup d’offres (contrairement à la data) et des salaires qui peuvent VITE augmenter avec l’expérience, surtout si on couple ça avec une expertise JAVA par exemple.

  • Le salaire junior (entre 28-30K) est-il la norme lorsque l’on parle de développeur ? Il me semble que certains langages se détachent un peu, mais que globalement tous les développeurs commencent vers 30K.

  • Vers quoi on peut évoluer à partir de ce type de poste ? Du management j’imagine, mais bon.

  • De mon expérience, on fait tout un foin autour des métiers de la data, mais il n’y a pas TANT de postes que ça. Il y a énormément de candidats et le ratio candidats/offres n’est pas bon. C’est juste une déformation de ma part ou il y a une part de réalité ?

Je sais que pour faire avancer le cheval, il faut mettre le pied dans l’étrier. Donc je suis globalement content de faire cette formation, mais s’il y a ici de vieux cobolistes qui peuvent m’aider à y voir un peu plus clair, ce serait génial :slight_smile:

Merci d’avance !

1 « J'aime »

Dans mon labo, IA et SI d’entreprise, si on propose moins de 35k pour une thèse, on a personne. Tout les an on a des démissions de doctorants qui partent sans même finir leurs thèse pour des jobs « avec un vrai salaire ».

En plus avec ton doctorat, tu peux faire miroiter du CIR à ton employeur.

Pas vraiment, car ils tiennent déjà des solutions. En ESN (SSII), ils recrutent aussi des gens sans formation de développeur, leur font une formation accélérée en moins de 6 mois en interne au COBOL. Ils sont à niveau d’expérience inférieur mais à tarif aussi largement inférieur. J’imagine que si t’as au moins un peu d’expérience ou une vraie formation ça doit gagner mieux.
Le côté ruée vers l’or, c’est surtout la ruée vers la dépression, à mon avis. On te demande de maintenir des vieux softs, qu’on touche avec des pincettes. Certes, tu vas pouvoir avoir un poste quasiment à vie, mais à quel prix.
J’ai une amie qui fait exclusivement du COBOL, je lui demanderai combien elle gagne en région parisienne, tiens.

Au sujet de la double compétence, je dirais que c’est surtout un rêve d’ESN qui aura des chances de te refiler les missions de COBOL dont personne ne veut. Mais j’imagine que c’est recherché dans les rares projets de refonte qui ont pas encore finis enterrés dans le jardin.

Ça dépend beaucoup des régions. Pars pas du principe que t’auras le même partout. Tu pourrais avoir moins dans certains coins ou plus dans d’autres. Ah et gros salaire de début de carrière, ça veut souvent dire que la boîte a un gros turnover.
Désolé, je peux pas être plus précis que ça, j’ai pas de juniors dans mon entourage.

Faut pas se leurrer sur les perspectives d’évolutions des devs. Sur une équipe de 10 devs, tu vas pas avoir 10 managers, 10 architectes, 10 tech leads ou 10 chefs de projets. Les évolutions existent mais ça n’est pas la norme. La norme c’est de devenir pseudo senior au bout de 3 ans et souvent pas grand chose après. Au delà de 3 ans, ça dépend beaucoup des boîtes, les postes de développeurs expérimentés n’existent pas partout.

Je suis vraiment d’accord.Surtout quand on voit ton CV @lhooq, j’ai vraiment peur que tu trouves les projets COBOL très peu stimulants intellectuellement …

1 « J'aime »

Oui, il y a eu il y a pas longtemps, des SSII ESN qui cherchaient beaucoup de monde pour des formations COBOL, CGI en est une (en plus de la blague que seuls le vieux comprendront), mais tu as aussi les banques (Crédit Mutuel en tête) et je crois aussi l’école ENI. Ces boîtes-là passaient toutes par Pôle Emploi.

Je pense que la plupart des grosses banques, et d’une façon générale toutes les institutions un peu grosses qui ont de l’informatique depuis longtemps ont des Mainframes et donc du COBOL quelque part dans leur SI, donc effectivement avec un profil COBOL, il ne devrait pas être trop compliqué de trouver un travail. Après je ne suis pas dév, donc il y a plein de trucs sur lesquels je suis incompétent. Cela dit :

Yep, le Crédit Mutuel (enfin, la partie basée à Strasbourg) a recruté du monde en partenariat avec Pole Emploi pour des reconversions dans le dév, et par extension le dév COBOL. Je crois qu’ils le font toujours et je suis sur qu’il faut au moins être bac+5.

De là, il faut s’attendre à plusieurs choses : c’est du développement d’application interne, il y a de paperasse à gérer (pourquoi on veut faire un changement et montrer qu’on ne va pas tout casser en prod,…) et pas mal de règles à respecter. Effectivement, il n’est pas certain que ça soit aussi stimulant qu’un doctorat. Cela dit, si tu te fais embaucher directement par la banque, la convention collective bancaire est… plutôt intéressante pour rester modeste.

Si tu suis cette voie-là jusqu’au bout, je te conseille d’utiliser la SSII pour voir si l’ambiance chez le client te plait. Et arrange-toi ensuite pour être embauché directement histoire d’avoir les avantages qui vont bien. De toutes façons, la SSII sert un peu de période d’essai dans ces cas-là.

Alors oui dans le bancaire/assurance il y en a encore plein. Ça ne va pas disparaitre de si tôt, mais ça ralentit avec le temps et on remplace certaines applications par autre chose. Les états de comptes, compta et contrats assurances y seront surement pour encore très longtemps, mais de mon point de vue tu n’y feras pas toute ta carrière. Et au moment de changer tu serras bon pour repartir de zéro.
Ça ne veut pas dire que c’est une mauvaise idée, mais il faut le garder en tête.

Je vais juste rebondir pour dire que 29k pour un débutant en région c’est environ la norme malheureusement. A toi de faire jouer les enchères si ça te tente, mais je seconde tous les gens au dessus : tu vas bosser sur des vieux trucs qu’il faut surtout pas trop casser et une fois que tu seras « senior » dans le langage en question ils voudront jamais te faire évoluer vu que tu seras « le sachant »…

Comme les autres ci dessus le COBOL à gros salaire c’est mort.

Entre les senior++ déjà bien en place (externes comme internes), les junior formés en quelques mois et qui vont bien pour les gros taffs de masse, ça brasse pas grand chose niveau rêves, avenir et salaires.

Ca fait 20 ans qu’on entends parler de décommissionnement sur ces technos, 20 ans qu’on entend parler de profils en or payés une fortune, mais on tarde à croiser l’un comme l’autre, ça doit exister mais c’est rare.

Après ça fait 20 ans que je voyais ça de loin et ça n’est que récemment, au sein d’un gros programme, que j’ai pu approcher ça de près et en contact avec ces DEVS ils sont tous en train de prévoir leur conversion ou leur retraite, pas la construction d’une villa secondaire sur la côte :upside_down_face:

En ce moment ce sont les lead devs avec de belles expériences sur les technos à la mode qui ont l’air de tirer leur épingle du jeu, bonus ils ne sont plus obligés de quitter le dev pour devenir chef de projet, malus ils se trimballent tout à coup pas mal de responsabilités type CDP quand même en rab. A eux de dire si le deal est mieux au final.

1 « J'aime »

29k pour un débutant, ca dépends ou et quel formation.

De ce que je sais, pour en discuter souvent avec des potes dans plusieurs boites differentes, on est sur ces chiffres la :

Sur Lyon, les jeunes ingénieurs trouvent très facilement en ESN entre 34 et 39k€ (en fonction de l’ecole). Pour les bac +2, c’est plutot du 22k€ - 29k€.

Pour Paris, faut au moins 20% de plus, sinon c’est vraiment la merde, rapport au cout de la vie qui n’a juste aucun sens la haut. Sauf si tu aimes vivre dans 12m² à 1h30 de ton lieu de travail …

Donc dans ton cas, 29k€ alors que tu as une thèse, ça me parait peu. Après, tu as une formation purement universitaire, et c’est assez mal coté sur le marché. Chaque année sort l’etude sur les salaires des ingénieurs en France, et depuis une dixaine d’année, on constate que faire une thèse est un desavantage au niveau du salaire. Un ingénieur+thèse gagne moins en moyenne qu’un ingénieur tout court. C’est bizarre, mais c’est comme ca …

Après la règle d’or en matière de salaire, et qu’il ne faut jamais oublier, c’est qu’il n’y a pas de règle … C’est la foire les salaires. Faut bien se vendre pour bien rentrer dans une boite. On peut te proposer la meme mission avec 10k d’ecart suivant le contexte. Ce que j’ai donné plus haut sont juste les salaires moyens qu’on constate autours de nous des petits jeunes qui rentre dans nos boites.

Et essaie d’eviter les ESN / SSII si tu peux. Rentre chez un client final. Ca sera plus facile pour changer ensuite.

2 « J'aime »