[Marvel] MCU, Agents of SHIELD et autres super-joyeusetés [SPOILERS INSIDE !]

marvelstudios
comics

#4469

C’était tellement chiant.

Nous vivons un âge d’or du film de super-héros, dans lequel n’importe quelle licence, même la plus obscure, à droit à son adaptation cinématographique ou télévisuelle, avec des réalisateurs de renoms, des équipes qualifiées, et des producteurs qui alignent les billets.
D’un côté c’est cool, puisque le ratio de productions de qualité s’envolent, et que même les fans de personnages tels qu’Ant-Man y trouvent leur compte.
D’un autre côté, le nombre élevé d’adaptation les rend parfois très compliquées de se distinguer individuellement. Et à ce titre, même si la formule des films Marvel a maintes et maintes fois prouvé sa fiabilité, aussi bien populairement que dans le tiroir-caisse, force est de constater que leurs films se ressemblent malheureusement un peu tous.

Alors, quelle solution ? Simple : retourner à l’œuvre originale et se poser les bonnes questions.
Pourquoi elle existe ? Pourquoi les gens la lise et pas une autre ? Si on arrive à répondre à ces questions, et produire une adaptation en gardant les réponses en tête, on peut espérer faire la différence.

Malheureusement, Marvel et Netflix ne veulent pas faire la différence.
Marvel et Netflix ont un cahier des charges. Le but n’est pas de faire une bonne adaptation. Le but est de prendre un personnage -n’importe lequel- et remplir le cahier des charges avec.
Étude de cas avec Iron Fist.

Pourquoi Iron Fist existe ?
Parce que lors de sa création, le kung fu était partout dans la culture populaire (Bruce Lee, Richard Dragon…), et forcément, la Maison des Idées a voulu s’y essayer. Naquirent alors Shang-Chi et Iron Fist, des super-héros qui font du kung-fu.
Pourquoi lire Iron Fist et pas une autre série ?
Parce qu’elle vous proposait un super-héros qui fait des arts martiaux et qui utilise des terminologies sonnant un peu kung-fu pour mettre en scène un super-pouvoir destructeur et des combats dantesques. Tu n’avais pas ça dans Spider-Man ou Daredevil.
Et oui, après, y avait aussi Danny Rand, mais ça on s’en fout. Des super-héros milliardaires t’en avais déjà plein (Moon Knight, Iron Man, Black Panther…).

DONC, pour que la série Netflix Iron Fist se démarque de la quête de justice de Matt Murdock, l’enquête psycho-noir de Jessica Jones ou la blacksploitation de Luke Cage, on pouvait raisonnablement penser que Scott Buck (showrunner d’Iron Fist) se pencherait sur les raisons qui ont fait d’Iron Fist une série intéressante à la base.
Et bé non.

Au lieu de ça, les trois quarts de la série sont consacrés au poids de la responsabilité (Spider-Man), la difficulté de mener deux vies (le Batman de Nolan), à BEAAAAAAUCOUP TROP de personnages secondaires (Jessica Jones), pour un résultat chiant et sans saveur.

Pas de combats de fou. Rien sur K’un-Lun. On voit à peine le pouvoir du Iron Fist. Je parle même pas du look de Finn Jones ou de l’absence du costume original (qui pourtant pète sobrement), sinon je vais chialer.

Alors oui, je comprends bien que les faiseurs aient voulu raconter Iron Fist de manière différente. Et c’est ce qu’il faut faire : de toute manière, rien qu’en changeant de format, tu DOIS faire des choix de narration différente, on ne filme pas une scène comme on dessine une case, PEUT IMPORTE ce que Zack Snyder en pense.
C’est pas ça le problème. Le (GROS) problème, c’est qu’ils ont très manifestement voulu CONSCIEMMENT se DEBARRASSER de l’aspect kung-fu d’Iron Fist, pour raconter leur histoire.

SE DEBARRASSER.
DU KUNG-FU.
DANS IRON FIST.

Alors ne me faite pas dire ce que je n’ai pas dis : y a du combat.
Pas beaucoup.
Mal filmé.
Mais y en a.
Et oui, ça peut être sympa de s’intéresser à l’homme derrière le super-héros, pour le déconstruire, montrer ses faiblesses, etc.
Ce que je dit, c’est que ça a DEJA ETE FAIT. Et qui SI il faut le refaire, essayons AU MOINS de nous rattacher à suffisamment d’éléments qui faisait la différence dans l’œuvre originale pour pas que ça sente le réchauffé.

Et bé non. Iron Flix (je n’appellerai plus cette série autrement) est réchauffée, cramée, carbonisée. Et longue. Et ennuyeuse. Et nulle.
Relations alambiquées. Dialogues mal écrits. Montage lent.

A l’image du générique de la série (qui est de loin le plus mou et le plus inintéressant de toutes les séries Marflix sorties à ce jour).

On était en droit d’attendre La Fureur du Dragon. On a eu La Mélancolie Mal Branlée du Ragondin.

Je suis très triste.

A l’heure où j’écris ces lignes, j’arrive à la fin de l’épisode 12, mais je doute fortement que le dernier épisode me fasse changer d’avis.
(Edit : J’avais raison. Oh que j’avais raison.)


#4470

Je viens de finir Iron fist…

Effectivement on est en dessous de la qualité de DD qui reste pour moi le plus gros succès marvel chez netflix, même avec une deuxiéme saison un peu trop molle par moment. Iron Fist arrive même en queue de classement, après Jessica jones, sauvé par son big bad bien classe (malgré des choix complètement idiots de la part de certains personnages) et Luke cage, doté d’une vraie identité musicale mais tellement mou.

Je ne trouve pas grand chose à sauver dans ce nouvel opus Netflix. Entre les choix du héros complement con, des effets spéciaux ratés, des combats mal filmés et une histoire qui veut traiter trop de choses à la fois mais qui finalement ne va jamais au fond des choses…

Une série sur un maitre du kung fu qui est sensé être une arme vivante où les combats sont bâclés, c’est quand même malheureux.

Comme dit au-dessus, les thématiques récurrentes des super-heros sont répétée jusqu’à la nausée : l’image du père, la responsabilité, le destin… Mais c’est tellement lourd et ca a été tellement mieux fait ailleurs que ça passe assez mal.

L’absence de logique des personnage me met en rogne. Comme par exemple quand Danny est dans l’hôpital psychiatrique. Le psy commence enfin à croire qu’il est effectivement Danny Rand, il touche du doigt une remise en liberté. mais non, ce couillon en rajoute sur la cité mystique qui disparait entre les plans et ne réapparait que tous les 15 ans. il se doute bien que pour le commun des mortels, ca ne coule pas de source.

Une partie des tensions entre les perso n’est du qu’à l’absence de discussion ou d’un minimum d’empathie vers l’autre.


#4471

IRON TRISTE

Bizarrement, je trouve que la série se laisse voir jusqu’aux épisodes 6-7

Ensuite, cela part en sucette totale, les twists / trahison / retournements / Re Re Re trahisons
sont ridicules, et mettent en avant une faiblesse scénaristique évidente, doublé de personnage “cons”

je t’aime moi non plus, qui font qu’ont ne rentre jamais dans l’histoire, que l’on ne rentre pas non plus dans les
combats (on a l’impression qu’ils sont entrain de répétés).

Donc, comme on prend le spectateur pour un abrutie, et que la série est écrite pour durer 8 épisodes, on brode, on tricote, on dé tricote, pour finir sur un file, un truc pauvre, sur un perso principal qui jouai bien le “revenu de null part”, mais qui joue très mal celui qui se pose des questions (car si y bien un perso qui à la tête sur les épaules chez Marvel, c’est bien Iron fist, celui qui fait la morale à Luke cage, et qui est le mec “zen” par excellence)

Elle, avec son gros pétard et son tremblement pour tenir le sabre, est aussi crédible qu’une pom pom girl tenant un M16, ya un truc qui cloche, du coup, on s’attache pas non plus

La soeur, qui change 4 fois d’avis au début, n’a pas de constance, du coup, on ne comprend pas comment elle fonctionne… un élément confusant de plus dans la trame globale, et le peux d’attachements que l’on peut avoir pour les persos

Le vilain frère, en mode rien à foutre, qui retourne aussi sa veste 12 fois, même constat que pour la soeur…

Le père, alors perso, j’ai pas compris pourquoi “la mains” avait besoin de lui après, et c’est le bordel à la fin…

La vielle Chinoise, alors, dans le genre "elle est super puissante, mais c’était juste pour une seul scéne, parce qu’après elle touche plus personne, c’est la main, mais pas la main, c’est con, mais j’avais l’impréssion de voir Jackie chan habillé en femme, et je décollais pas de cette image ^^

BREF

comme je l’ai dit sur Twitter, je crois que les combats sont encore plus affligeant que les dialogues, je trouve qu’avec de vrais scénariste, il y avait de quoi faire quelque chose, et clairement, en 8 épisodes, c’était bien mieux que de nous faire subir 10 000 retournements débiles du genre mort / pas mort, c’est ta boite / c’est plus ta boite, etc etc…

2 / 5 (dont 0.5 pour le générique et la zic du générique qui sont très bien) ^^


#4472

Je viens de finir les 13 épisodes et donc, à chaud, c’est très moyen mais c’est pas aussi horrible que j’ai pu lire. Je ne vais pas placer de balises spoiler vu que c’est pas le but du thread donc si vous n’êtes pas à jour sur la série vous êtes prévenu :slight_smile: (et couillu de traîner dans le coin)

Ce qui saute aux yeux ça reste la réal vraiment bof et l’acting complètement aux fraises. Les combats sont bons mais tellement mal filmés avec des plans qui filent plus la gerbe qu’autre chose. Pour les acteurs, j’ai l’impression qu’ils savent pas comment se placer par rapport à ce qu’ils jouent et il faut avouer que de toute façon, les dialogues aident vraiment pas. Il y’a quelques moments de rédemption, surtout du côté de Ward, mais du coup ça appuie encore plus les passages ratés.

Il y’a d’autres défauts qui sont commun avec les productions Netflix. Pour commencer le format 13 épisodes qui colle vraiment pas. Trop de temps mort relou qui foutent en l’air le rythme et rallongent inutilement la série. Deuxièmement, et c’est un point vraiment personnel pour le coup, Netflix jongle trop entre les spectateurs étrangers aux comics et les fans. En essayant de séduire les deux en foutant des références vraiment obscures qui sortent comme une merde sur le tapis sans aucun rapport avec le reste ou encore en étant rarement rappelées.

Je passe sur les FX, c’est un point noir pour énormément de show TV (surtout Marvel) et même si on est plutôt dans la moyenne basse, c’est pas si laid et ça m’a pas choqué.

C’était le perso le plus tricky dans le line up Defenders et ils se sont pas mal planté côté technique.

Pour l’histoire par contre je trouve pas ça si dégueu. Elle part en vrille principalement à cause des dialogues et de l’acting salement bancals mais sur le fond c’est une origine story classique mais qui revisite bien celle du personnage version papier et laisse quelques portes ouvertes autant pour l’avenir solo d’Iron Fist que pour le plot Defenders.

L’entretien entre Danny et le psy est complètement mal branlé mais quand on prend en compte que le mec vient de passer 72 heures à se faire droguer comme une mule après être revenu de 15 piges d’entrainement par des moines dans un monastère qui voyage à travers les dimensions, on peut comprendre que le compas moral du bonhomme déconne complet et qu’il balance des trucs comme une maison sans réfléchir à si il passera pour un barge ou non.

Dans le même genre, ses crises de colères sont intéressantes sur le papier mais sont tellement mal jouées. Misent en parallèle de son entrainement incomplet, l’idée est bonne. Ça permet d’atténuer le côté pété de son pouvoir et ça colle bien avec son trauma mais on se le tape à toute les sauces au fil de la série. Au final ce qui part d’une bonne idée devient un plot device vraiment mal utilisé.

La famille Meachum a des bons moments également, la descente de Ward, la mise en avant de Joy et le retour du père sont ok mais il y’a tellement de drama et de rebondissements téléphonés que ça vire vite rapidement au n’importe quoi. Je trouve quand même que ça se rattrape sur les deux derniers épisodes et permet de tourner la page sur le vide qu’on endure dans le ventre mou de la saison qui ressemble franchement à un cross over entre Suits et Kung Fu.

Je passe rapidement sur Coleen et Gao qui pourrait être intéressante mais au final servent de love interest sauce ado et de puits à infos quand c’est nécessaire. Je vous laisse déterminer l’ordre.

Ce qu’ils font de The Hand se rapproche énormément de ce qu’on voit avec Hydra, ça a un arrière goût de flemme au premier abord mais au final je trouve l’idée pas déconnante mais encore une fois pas mal bâclée. J’ai vu passer des gens s’indigner de ce qu’ils en font et que ça ressemble pas aux assassins qu’on a dans les comics ce qui est pas entièrement faux mais au final, et il le disent pas mal de fois dans la série, on aperçoit surtout une “filiale” de The Hand qui fonctionne avec ses propres méthodes. Du coup je m’attend à entendre ces même personnes râler parce que c’est trop occidentalisé alors que ça sortait les fourches quand justement il y avait trop de de Ninja dans Daredevil S2. Là ou ça pue, c’est que ce qui semble être le fil rouge pour les Defenders n’est déjà pas constant dans les versions utilisées lors des séries solos.

On voit beaucoup de thèmes déjà rodés sur d’autres licences mais ça reste une adaptation de ceux utilisés pour le personnage dans sa version papier. D’autres films / séries se privent pas pour s’en servir sans que personne leur tombe dessus même si pour le coup une meilleure tournure serait pas de refus dans le cas présent.

Je pourrais continuer encore longtemps sur le pitch et les persos mais pour faire tl;dr les bases sont bonnes mais sont complètement détruites par une réal, une écriture et un casting ratés et c’est vraiment dommage. Personnellement, j’ai plus subis qu’apprécié un tiers des épisodes et j’ai envie de coller des baffes à Jones mais je me dis qu’en team up et avec ce que la saison lance ça sera peut être pas pire pour la suite.

Je noterais quand même que je suis un mélange de naïveté et d’optimisme. Du coup même si je trouve que les critiques, pro ou non, son vraiment très dures avec la série, la version télé d’Iron Fist prend pas un super départ et Marvel TV a intérêt à se sortir les doigts pour redresser la barre.


#4473

http://www.screengeek.net/2017/03/19/anthony-mackie-says-marvel-tv-movie-crossover-wouldnt-work/


#4474

Au passage, je maintiens mes théories sur Shadowland pour DD S3 et Weaver en boss de The Hand pour le continent Américain (au moins).


#4475

On dirait bien qu’on aura droit à la version planète d’Ego.

James Gunn promises ‘biggest visual effect of all time’ for Guardians Vol. 2 - Syfy Wire | SyfyWire http://www.blastr.com/2017-3-22/james-gunn-promises-biggest-visual-effect-all-time-guardians-2


#4476

Chris Pratt sur FB:

:joy:


#4477

The Kurt Russell Guardians of the Galaxy Interview http://www.slashfilm.com/kurt-russell-guardians-of-the-galaxy-interview/

Also :


#4478

Dernier épisode des Clairvoyants (Iron Fist) que j’ai enfin véritablement écouté : clap clap clap.

Très bien messieurs continuez! :wink:


#4479

#4480

#4481

Ils en montrent beaucoup trop :frowning:


#4482

Comme quasi tous les trailers MCU sauf qu’au final on se rend compte que non :smiley:

Même si il y’a Sony et que Spidey m’intéresse pas des masses, je vais laisser le bénéfice du doute.


#4483

Ouais, à tous les coups, la scène du bateau c’est dans le premier acte.


#4484

En tout cas j’aime bien comme déjà on (en tout cas moi oui) a été floué sur les costumes : j’étais parti du principe que toutes les scènes avec le costume homemade se passeraient tôt dans l’intrigue, alors que de toute évidence non, Oncle Tony reprend le costume à Peter durant le film.
(Et en même temps ça va renforcer le rapport conflictuel Tony/Peter qui le poussera finalement à voler de ses propres ailes et se désolidariser de son mécène (et, plus métaphoriquement, de l’univers MCU déjà établi) pour devenir un vrai super-héros à part entière).

Ça va être de plus un ressort scénaristique qui rentre complètement dans le thème du passage à l’âge adulte (conflit avec l’autorité parentale -avec de gros guillemets : Tony l’alcolo n’est pas son oncle Ben ^^).
ET ce sera d’autant plus efficace avec le personnage d’Iron-Man : beaucoup de voix se sont élevées en opposition à la présence de RDJ, comme quoi il prendra trop de place dans le film, etc; alors que justement, ça fait parfaitement sens, puisqu’il est à la fois un super-héros ET un scientifique de renom : l’idole parfaite à déconstruire pour entrer en conflit avec ce gros nerd de Peter, qui devra par la suite gérer son film tout seul, avec SON costume.
Donc ouais, j’aime bien comme le personnage, l’histoire, les thèmes sont traités, j’ai très très hâte de voir tout ça :slight_smile:

MAIS en même temps, j’aurais quand même aimé qu’ils en garde un peu pour quand on ira le voir en salle (en plus, une fois n’est pas coutume, ça sortira une semaine après les US chez nous, va falloir éviter les spoilers).


#4485

Ouais, merci Sony pour ça. :stuck_out_tongue:


#4486

(En vrai ça ne veut probablement rien dire mais bon j’ai pas pu m’empêcher ^^)


#4487

Ah si, si, c’est même officiel.


#4488

Donc du coup c’est pour ça qu’on avait plus eu aucune nouvelle du pilote pour ABC.