Mémoire HEC

Bonjour tout le monde,

Je suis en train de finir HEC Genève, et donc en train de me triturer la tête pour trouver mon sujet de mémoire.
Le mémoire représente un peu l’apogée du cursus universitaire, étant donné qu’il représente un document de 50 / 60 pages d’analyse sur un sujet précis, avec la jolie bibliographie qui va bien, des graphique so sexy etc etc.

Je le fais sous la supervision d’un professeur de communication d’entreprise. Donc tout ce qui touche de près ou de loin à la comm en général, la publicité, le marketing etc.

Je post ici parcque je me dis que peut être certains d’entre vous on suivi des cours identiques, ou encore travaillent actuellement dans ce domaine.

J’ai plus ou moins trois sujets en tête, mais je ne sais pas trop lequel choisir, étant donné que j’ignore, malgré mes recherches (en cours certes), si il y a assez de livres sur le dit sujet, ou si au contraire je vais vite me retrouver en pénurie de matière.

Alors :

  1. L’identité de la marque
  2. Le marketing dans les jeux videos
  3. Does sex really sell ?

J’attend vos retours éventuels, n’hesitez pas, open fire ! B)

bon… moi en comm je ne m’y connais RIEN, ou plutot R.I.E.N… en revanche, j’ai fais un mémoire de 5ème année en management l’année dernière. meme nombre de pages que toi.

ce que je te conseille, et ce que j’ai fais, c’est lire des livres sur des sujets qui t’intéressent (a priori la comm’); après tu dégages seul ou avec ton tuteur un sujet exploitable et intéressant. et après tu écris, tu effaces, tu améliores, tu coupes… bref tu bosses.

moi ca été comme ca :

[quote]travail documentaire + prise de notes = jusqu’en juin
dégager la problématique + le plan = mi juin
rédaction du brouillon = de juillet à début septembre
préparation de la version finale = mi septembre
soutenance du truc = 25 septembre
remise du diplome B) = 14 octobre[/quote]

bon courage à toi, je sais ce que c’est. si tu as besoin de conseils suite à ma petite expérience, bah n’hésite pas PM.

Doud

Autant dire que sur le n°2 y a absolument que dalle, et je sais de quoi je parle…

Je ne suis pas ce cursus, mais ma mère est prof de commerce en bts. Et je peux te dire que les sujets sur le sexe ou les jeux vidéos, elle en a plus que par-dessus la tête. Les candidats prennent ça parce qu’ils pensent que ça va faire moderne et original, mais quand c’est 20% des gars qui présentent le même sujet, c’est plus du tout original. Peut-être n’y a-t-il pas de publi sur le sujet, mais ça n’est certainement pas des domaines désertés par les étudiants.

Alors bts et HEC c’est pas le même niveau c’est sûr, mais peut-être qu’il faudrait que tu demandes à ton directeur de mémoire si ce genre de sujet n’est pas rongé jusqu’à la corde.

Bonne chance B)

Perso je serais pas aussi catégorique sur la matière du sujet n°2. Si effectivement les ressources académiques standard ne doivent pas être légion, il te sera beaucoup plus facile de faire un travail original et novateur (ce que les profs de HEC ont tendance à apprécier), plutôt que de prendre un sujet pour lequel tu trouveras 12.000 sources de documentation mais sur lequel il y aura aussi eu ouatmille mémoires de fait, et ou tu pourras difficilement mettre en lumière quelque chose qui n’a pas déja été dit. L’approche personnelle et la démonstration d’un esprit critique propre sont vraiment des critères super-importants dans le cadre d’un mémoire.

A titre d’exemple, je suis sorti de l’Ichec (HEC Bruxelles en gros) y a deux ans. j’avais fait mon mémoire sur “L’intégration de la Gouvernance d’Entreprise dans le milieu associatif”. J’en ai bavé pour trouver de la doc, mais une fois que c’était fait, j’ai pu assez facilement démontrer que c’était une approche originale et qu’elle valait le coup qu’on se penche dessus. Dans un autre registre, quelques années avant, des gars avaient fait leur mémoire sur le merchandising des cartes Magic. Là aussi, pas besoin de te dire que les ouvrages de référence n’étaient pas légion, ça ne les a pas empêché de faire un très bon mémoire.

C’est vraiment à toi de voir, mais ne perds pas de vue que c’est un sujet avec lequel tu vas vivre, boire, manger et dormir pendant les mois qui viennent, mieux vaut en prendre un peut-être moins facile mais qui te plaira, plutôt que l’inverse.

A bon entendeur… B)

EDIT: Ceci dit, je prenais les JV comme exemple, mais c’est bien évidemment caduque si y a déja eu 8 mémoires sur le sujet dans ton école. L’essentiel selon moi est d’avoir un sujet original et surtout une approche novatrice.

[quote=“JeeP, post:4, topic: 44377”]Alors bts et HEC c’est pas le même niveau c’est sûr, mais peut-être qu’il faudrait que tu demandes à ton directeur de mémoire si ce genre de sujet n’est pas rongé jusqu’à la corde.

Bonne chance B)[/quote]

c’est sur que ton tuteur sera la personne qui va t’aider. enfin, qui doit t’aider. pour le sujet et pour le reste.

[quote=“SinRJ, post:5, topic: 44377”]C’est vraiment à toi de voir, mais ne perds pas de vue que c’est un sujet avec lequel tu vas vivre, boire, manger et dormir pendant les mois qui viennent, mieux vaut en prendre un peut-être moins facile mais qui te plaira, plutôt que l’inverse.

A bon entendeur… B)

EDIT: Ceci dit, je prenais les JV comme exemple, mais c’est bien évidemment caduque si y a déja eu 8 mémoires sur le sujet dans ton école. L’essentiel selon moi est d’avoir un sujet original et surtout une approche novatrice.[/quote]

+1 j’ai vécu avec mon mémoire pendant cinq mois. donc vaut mieux que ce soit un sujet qui te plaise mais qui soit aussi intéressant pour ton tuteur et ton école. bref, que ce soit un sujet réunissant intéret perso, professionel et qui sait académique.

Doud

je n’ai pas suivi d’études la dedans et je travaille encore moins dans ce domaine

Mais pourquoi pas quelque chose qui regroupe les 3 B)

sinon, il y a un sujet potentiellement intéressant (enfin, a mon avis B)) c’est le portage de licences sur différents média.
le meilleur exemple qui me vient en tête : Star Wars. ça commence comme 1 film, ça finit en DVD; romans; BD; jeux vidéo; jeux de cartes, plateau, rôle; dessins animés; série tv (de prévu); jouets; statuettes; fringues, etc.

Ah, le mémoire… Je dois rendre le mien pour fin mai aux dernières nouvelles…

Juste un mot quand même, et je me décide à le commencer B)

Si je devais choisir un sujet, ce serait le #2. Pourquoi ? Le premier ressemble à un gros classique, voire même carrément à un intitulé de cours. Le troisième ressemble à une bonne blague d’open bar. Je veux dire, oui, le sexe fait vendre. Très certainement déjà trop rebattu pour être original. Et le deuxième sujet risque effectivement de passer inaperçu dans une possible déferlante de mémoires « Jeux Vidéo ».

Mais ennsuite je plussois SinRJ : ce sera un sujet vachement intéressant parce que Tes recherches se feront plus à base d’articles et d’interview, alors que dans un gros sujet classique on se contente beaucoup de citer des pontes. C’est plus amusant de tomber par hasard sur une petite perle à absolument mettre dans Ton mémoire alors que feuillete au kiosque innocemment, où de tester une théorie dans un marché où ça n’a jamais été fait. Bref, intellectuellement, ça me semble plus sympa.

Et Tu vas passer des mois avec, alors autant que ça Te plaise. Même si je n’ai pas encore écris un mot pour mon mémoire, j’ai « ouvert mon esprit » au sujet. Je le fait sur « Women and Work in Japan », et j’ai prêté plus attention à l’actualité japonaise et aux articles de Ressources Humaines. Tu lances volontiers le sujet en conversation pour tester un peu ce que Tu penses… Bref, Tu baignes dans le sujet même sans le vouloir, alors autant que ça T’intéresse un minimum.

Ah, et le tuteur mettra une meilleure note si il apprend des trucs sur un sujet qui l’intéresse :smiley: La première chose dont il a été sujet avec le service RH quand j’ai eu le sujet, ça a été de savoir si ils pouvaient le corriger en anglais (c’est pas évident partout), et si ils étaient intéressés par les gender studies et avaient des notions dessus. Et j’ai à ce titre écopé d’un tuteur qui à fait son mémoire sur un sujet « homme/femme au travail ». Va falloir être sérieux B)

Enfin, j’aime bien aussi la proposion de Tchoubou (inscrit tout juste 4 ans après moi, coïncidence…) sur le portage de licences sur les différents média. Je veux dire, Star Wars s’est développé sur de longues années pour devenir la machine à merchandising actuelle, mais quand Tu vois des Matrix, avec du contenu inédit porté sur plusieurs genres et médias, ou du Seigneur des Anneaux, ou des Harry Potter qui sont des stratégies pensées à l’échelle d’une décade… Corps bien même ça aurait été rebattu, il y a moyen de retrouver un nouvel angle.

Voilà comment je le vois jusqu’à présent. Et dire que je croyais mettre les pieds sur un thread parlant d’un nouveau type de mémoire RAM, affublée d’un acronyme étant bizzarement aussi celui d’une école de commerce…

Bon, il me faudrait un plan pour mon sujet maintenant… Et voir comment faire une note de frais pour aller faire mes interviews au Japon :smiley:

EDIT: Smiley overkill

J’ai fait une école de commerce, j’ai fait mon mémoire sur les jeux vidéos. Tout dépend de ce que tu entends par Le marketing dans les jeux vidéos, la notion est assez vague, surtout pour le mot “Marketing”. Demande à ton tuteur de travailler dessus pour savoir ce qui serait le plus intéressant :

  • Une analyse de marché,
  • Une analyse d’une stratégie d’un acteur précis (Moi, c’était la stratégie d’Ubi Soft le sujet de mon mémoire)
  • L’étude de l’importance des différentes variables du MIX sur les ventes
  • Autre chose (qui me vient pas à l’esprit pour l’instant)…

Ensuite, pour la biblio, j’avoue avoir un peu galérer au début. Je me suis surtout basé sur de la documentation produite par les acteurs (Journaux papiers et net, chiffres de ventes, bilans et CR…), et sur des livres de théorie marketing. Après, je suis bien conscient qu’au niveau recherche bibliographique, c’était pas terrible, mais bon voilà.

My two cents…

Déjà merci à tous pour vos réactions, ça fait plaisir!

Malheureusement, l’exemple du portage de licences, bien que super intéressant, ne rentre pas parfaitement dans le cadre de la communication. C’est plutôt dans le domaine des finances et marketing.
Bien que la communication fait partie intégrante du marketing, elle reste néanmoins un domaine avec ses propres règles, un peu un domaine spécifique.

Vos réactions démontrent bien le dilemme que j’ai en fait. D’une part un sujet sûrement chauffé et réchauffé mais je pense bien documenté (does sex sell?) et d’autre part un sujet pour lequel je suis très intéréssé mais dont le manque de documentation me fait peur.

[quote]Glasofruix Écrit Hier, 16:57
Autant dire que sur le n°2 y a absolument que dalle, et je sais de quoi je parle…[/quote]

Peux tu être plus précis Glasofruix s’il te plait?

Ah et j’ai oublié un point important, le prof étant old school, une étude sur le terrain est obligatoire, donc il faut que le sujet se prète à un questionnaire que n’importe qui peut répondre.

Glasofruix, es tu là? ^^

Sinon je viens de penser que j’ai quand même les bureaux Marketing Europe d’Electronic Arts à Genève, ça pourrait faire une bonne source d’informations, pour le peu qu’ils soient coopératifs.

Kaybee, les options que tu nous as données sont à peine des thèmes, et sont encore bien loin de pouvoir représenter des sujets.
Un thème c’est large, un sujet c’est précis. Donc je pense que tu veux déterminer un thème avant de choisir un sujet.

J’ai eu à rédiger pas mal de papiers durant mes études, je vais te donner en exemple mes deux mémoires principaux :

Un mémoire de maîtrise en 2004 :

  • Thème : L’industrie de la musique
  • Sujet : Quel modèle économique pour l’industrie phonographique internationale dans un contexte dématérialisé ?

Un mémoire de master en 2006 :

  • Thème : Outsourcing and Business Intelligence
  • Sujet : French SME’s Business Intelligence Strategy: in-house or outsourcing?

Tu vois quelle différence je fais entre un thème et un sujet ?
Essaie d’abord de déterminer le thème que tu veux, de beaucoup lire et faire ta documentation dessus. Ensuite choisis un sujet qui soit assez proche de ta problématique mais seulement après t’être bien documenté sur le thème.
Une règle d’or pour la rédaction d’un mémoire de ce genre : Je pars du général pour aller au particulier.
Ca dépend bien sûr de ton degré de spécialisation, HEC en Suisse, c’est un équivalent quoi en France ? Bac +3 ? Bac +5 ?
(je pose la question parce que j’ai un pote qui a fait HEC Montréal et c’est pas du tout l’équivalent de HEC Paris…)

[quote=“Madsnail, post:12, topic: 44377”]Kaybee, les options que tu nous as données sont à peine des thèmes, et sont encore bien loin de pouvoir représenter des sujets.
Un thème c’est large, un sujet c’est précis. Donc je pense que tu veux déterminer un thème avant de choisir un sujet.[/quote]
+8.000, je détaille en dessous…

au début j’avais compris pornographique… hum, moui, Doud… B)

bon, soyons plus sérieux. je plussoies énormément Madsnail, car moi aussi comme je le disais au dessus j’ai fait très récemment mon mémoire de Master.

mon thème au départ c’était les énergies renouvelables et leur potentiel. on voit bien que c’est très vaste et surtout très vague.
mais mon sujet à été sensiblement différent dans le sens ou son titre était :
" Energy Scarcity and Climate Change: An exploratory research in the French residential sector "

Comment on en est arrivé là ? en lisant, en lisant et en lisant. et en prenant des notes aussi, des kilotonnes de notes. Les looongues aprem’ à la bibliothèque au lieu de boire des pots ou de faire du sport, je m’en souviens comme si c’était hier, et c’était en mai dernier.

bref, bon courage et un peu de patience pour ton sujet bien défini, lit déjà des trucs dans un domaine qui te plait avant de définir un sujet précis. tu verras, ca marche ! B)

Doud

Vous avez tout à fait raison, ce n’était pas des sujets mais plutôt des thématiques dans lesquelles je voulais trouver un sujet. Merci d’ailleurs pour vos réactions !

Alors HEC Genève, c’est bac+5 si on veut comparer comme ça. C’est pas votre équivalent d’HEC Paris qui si je comprend bien est une Grande Ecole, j’ai bon?

Alors sinon je pense que je vais me porter sur quelque chose du genre : Shockvertising - les risques et avantages de choquer pour mieux vendre.

Les jeux videos c’est fun, mais j’ai pas réussi à vraiment déceler une thématique assez solide, avec la biblio jolie qui va avec.

C’est exactement l’approche qui j’ai fini par choisir Doud. Faut pas déconner, c’est clair que l’idée ne va pas me tomber sur le coin de la tête toute seule ^^.

Bref, je suis toujours un peu en phase exploratoire si on peut dire, mais ça avance.

Mais continuez seulement à partager vos expériences, il me semble que ce Mémoire, ça marque pas mal l’existence. Puis il y a aussi toute la fierté d’avoir conçu et exécuter une idée de A à Z, et ça ça rend pas peu fier je trouve.

Kaybee, bien impatient de finir sa licence quand même B)

retour d’expérience sur mon mémoire ?

le fumier m’a donné envie de faire un Doctorat. ca et mes profs à Nantes, qui possédaient tous ou presque des Doctorats.
en gros, un jour je vais me dire que je vais passer trois ans en mode " rat de bibiothèque " (ou pas en fait, la vie est tellement imprévisible… )

nan, mon mémoire ca m’a beaucoup plus, lire, écrire c’est ma grande passion. un petit bonjour à l’ami Omar a qui je dédicace ce post.

Doud, got to work

Pour ce qui me concerne, j’ai donc fait deux mémoires bien différents. Tous deux solides et qui m’ont valu des bonnes notes.
Le premier sur l’industrie phonographique était peu pratique dans une optique business mais bon, c’était un mémoire de maîtrise (Bac +4). Ils voulaient surtout voir notre capacité à mener une réflexion dans la longueur, pas tellement quelque chose qui puisse mener à du concret dans la vraie vie.
Par contre, mon mémoire de master sur l’outsourcing et business intelligence concernait un aspect business peu exploré, avec une vraie recherche en vue d’utiliser mon modèle en entreprise. C’est quelque chose que je peux utiliser aujourd’hui comme une sorte de portfolio quand je vais voir une entreprise pour un entretien, en leur disant “voilà ce que je suis capable de faire”.
Pas de PhD pour moi, ce type de recherche pour moi c’est terminé, en plus le domaine ne s’y prête pas tellement.
J’avais pensé faire un MBA dans quelques années, mais plus le temps passe moins je pense le faire (trop cher, manque de capacités intellectuelles).

[quote=“Madsnail, post:16, topic: 44377”]…
Pas de PhD pour moi, ce type de recherche pour moi c’est terminé, en plus le domaine ne s’y prête pas tellement.
J’avais pensé faire un MBA dans quelques années, mais plus le temps passe moins je pense le faire (trop cher, manque de capacités intellectuelles).[/quote]
le MBA c’est aussi et surtout pour moi une question d’abnégation. les capacités intellectuelles, c’est selon moi important, certes, mais pas le seul facteur. on bossait pas mal avec des MBAs et franchement ce qui me faisait halluciner c’était la quantité monstrueuse de taf qui’ls avaient.
le MBA, je sais pas mais ca me tente pas plus que çà. ca m’aurait tenté à une certaine époque, mais plus maintenant

et moi, mes mémoires ont peu de valeur commerciale pour une entreprise. c’est plus une réflexion d’ordre général qu’entreprenarial.