[MySQL] Tu kiffes InnoDB ?

[center][/center]
[center]“Bon les mecs, j’ai trouvé une nouvelle machine à cash avec un truc qu’on a racheté !”[/center]

MySQL sort sa nouvelle grille tarifaire, et comme on pouvait s’y attendre (pas besoin d’être un Oracle), ça va changer : InnoDB et MySQLWorkbench dégagent de la version gratuite.

Alors certes, on est là à gueuler, je sais qu’on nous doit rien, mais la tournure des évènements laisse un sale goût dans la bouche…

Bah il est temps de passer a MariaDB, c’est tout :wink:

ou skysql, le fork de mysql.

ou perconadb qu’on commence à utiliser et dont on est très contents jusque là.

Et la je vois le hold up de Oracle, plus la liste des forks et alternative et je pense « LOL opensource » :slight_smile: mais ca n’engage que moi…

Trop gros. Passera pas.

Haha :slight_smile: non le but c’est pas de basher l’open source, j’ai rien contre, j’en utilise moi meme. Ca comfirme juste le truc que trop de monde semble oublier dans le monde open source: tu controles pas tes dependences et si t’as pas une boite derriere et un mec paye par sa boite pour faire evoluer et maintenir le projet, le projet il va pas bien loin. Apres y a plein de projets ou c’est le cas et qui tournent bien, mais la, dans ce cas particulier, ca fait mal au derriere…

Moi qui travaille beaucoup avec Oracle et SQL Server mais qui n’a aucune idée des prix. ça coûte combien grosso modo les licences équivalentes pour ces 2 bases de données ?

Est-ce qu’ils ont aussi des versions express ?

Ben la c’est par an(!) par server donc c’est dur de comparer. Et c’est plus dur de comparer sans reporting services, etc, mais c’est un peu moins cher, meme si ca reste du meme ordre de grandeur.

MySQL Community existe toujours. La version MySQL Classic Edition n’est pas gratuite, c’est une licence à acheter au coup par coup pour l’utiliser en “embarqué”

Beaucoup de fork pour le moment, il faudra attendre que tout ça retombe, je pense qu’à terme, MariaDB et SkySQL ont tout intéret à se regrouper en une seule entité afin de fournir un unique fork et des services de qualités.

heu oracle, c’est pas loin de 15k�?�/coeur en licence sans reduction … Par contre c’est autre chose que Mysql et Sql server en terme de puissance et de robustesse.

Ne sachant pas ce que signifiait le mot " fork" (basiquement pour moi c’etait une fourchette, voire fourche mais ca doit etre mon coté paysan) , je me suis renseigné sur wikipedia…
et là je tombe sur ce graphique pour linux et je me dit : Ah ouais quand meme ! trop d’opensource ne tuerai pas l’opensource ? nan parceque là ca devient dement.

Faudrait voir aussi la diffusion par fork. Car si 90% des forks font 10% de diffusion ça ne prouve pas que le fork est nuisible.

Il faudrait faire la même étude sur les plus diffusés en volume.

De même à partir de quoi on considère que 2 distrib sont différentes.

Il faut dire que Linux c’est un peu l’exemple extrême.

Tu fais le meme avec les voitures, avec les cereales pour le petit dejeuner etc ? C’est juste de la variété comme tu en as partout pour tout les produits.

Avec la mouvance actuelle de tenter par tous les moyens de monnayer sa passion dans le libre, s’il y a des intérêts eco en jeu, je sais pas si ca marchera.

C’est un des (mauvais) side effect de l’opensource: On peut forker sans demander l’autorisation. Mais en fait c’est très très variable.
Patryn, tu parles des distributions linux et effectivement, il y en a un paquet (j’etais formateur linux et quand on te demande “vous avez teste la demudi?” “euh la what?”, c’est toujours un grand moment de solitude, c’est juste impossible de toutes les connaitre) alors que le noyau linux n’a jamais connu de fork.
Perso, je pense que c’est simplement une question de personnalité, et de la personnalité du leader du projet. A mon sens, il y a rarement de fork quand le leader accepte les nouveautés régulièrement (De ce que je sais, Linus est plus concerné par la qualité du code que par le réel intérêt de la nouveauté) et il est capable de rallier a sa cause des grands noms de la prog du noyau. Mais globalement, si le code est bon, ca passera en mainline.
C’est pas forcement vrai avec d’autres projets (genre freebsd) ou le leader a, apparemment (je suis pas allé voir), un peu le melon et prends des décisions arbitraires (ce qui incite au fork).
Le cas des distributions est encore plus complexe:
_Choix différent sur les logiciels a intégrer dans la distrib
_Système de gestion de logiciels qui diffère
_Mise en avant de tel ou tel logiciel
_Mise en avant de telle ou telle idéologie

c’est clairement un appeau a fork. Mais faut voir aussi combien survive dans tout ce merdier…

Yep, je suis assez d’accord avec ca, reste que c’est encore un point qui fait peur a pas mal de gens…

Sinon concernant innodb et mysql… Je conçois qu’il y a pas mal d’outils sympa pour simplifier le boulot du dev (essentiellement) mais la gestion (cote administrateur) d’une base mysql innodb est passablement pénible (notamment a case de la sauvegarde mal glandée).
C’est plus difficile de se lancer dans PostGreSQL mais c’est une vrai SGBDR, a laquelle il manque (manquait? je sais plus) des fonctions avancés comme le clustering, mais qui est vraiment efficace…

LoneWolf
J’etais parti dans un offtopic et j’ai vu la lumiere… PGSQL, save us from the devil!!

ouais mais toute les cereales sont fait compatible avec les regles sanitaires sinon pas distribué.
toutes les voitures sont compatibles avec les reglementation conception et securité sinon pas distribué.

bon j’y connais boite hein. mais c’est ce que ca m’evoque.

Ben justement. La majorité des développements, surtout en SGBDR, sont compatibles entre eux par SGBDR.

Par exemple je parie que la majorité des développements sur SQL Server 2008, sont en fait compatible SQL Server 2005 puisque les gens sauf nécessité ne vont pas chercher la petite bête. Il s’agit de version et non de fork dans mon exemple mais c’était pour donner une image.

En ce qui concerne Linux, LoneWolf confirme ce que je pensais: le noyau est majoritairement le même, ce n’est que l’IHM, les principes de configuration, et les programmes non standard qui changent. (ex standard : gcc, ex non standard: open office).

Les différences qui peuvent faire mal par contre c’est la prise en charge ou non d’évolutions majeures. De mémoire dans Oracle les versions inférieures ou égales à la 7.3.4 n’acceptait pas le SQL 92 c’est-à-dire que les jointures LEFT, les CASE WHEN et les COALESCE n’étaient pas acceptées. Idem pour les fonctions analytiques.

Pour MySQL, que je n’ai pas touché contrairement à SQL Server et Oracle, les différences fondamentales venaient de la prise en compte ou non des transactions, des contraintes d’intégrité, des clés étrangères. Et je crois que c’est ça qui fait la différence entre MyISAM et InnoDB. De ce fait rendre disponible en gratuit uniquement MyISAM, c’est-à-dire sans transactions (à vérifier), offre finalement une solution plus light que Oracle Express ou SQL Server Express.

Il peut en revanche avoir plus de changements au niveau système, sauvegarde, réplication; mais là a priori cela n’impacte qu’une personne, le DBA, puisque le développement de base de données est relativement indépendant du système.

Ce que je veux dire c’est que si 2 “storages engines” ont les mêmes fonctionnalités (FK, contraintes, intégrité) et acceptent la même syntaxe, c’est plus au niveau DBA, architecture d’entreprise, nombre de connexions simultanées, puissance de calcul que ça va coincer, et non au niveau développement.

(Il faut lire mon message dans le principe, je ne connais pas les détails par license, surtout MySQL que je ne connais pas du tout contrairement à SQL Server et Oracle).

Juste pour apporter une précision : la version community (celle que tu télécharges pour la poser sur ta dristib) conserve un choix pléthorique de moteurs dont InnoDB et NDB. La version castrée à myIsam n’est que la version commerciale (y-compris la Mysql Classic Edition gratuite).

Voir ici : http://www.mysql.com/products/community/

Bah t’as liste les principales différences entre un vrai SGBDR et Mysql, dans sa version MyIsam. Innodb a les contraintes et les FK, pour les transactions dans mon souvenirs, ca existe depuis peu mais c’est relativement limité.

Apres, ca dépend de ce qu’on veut faire mais on peut être limité par Mysql a cause du manque de fonctions (ça m’a toujours fait chier de pas avoir de vues dans mysql, bon c’est arrive récement)

LoneWolf
Non mais PGSQL je vous dit :ninja: