Nicolas Winding Refn

ça fait maintenant un petit moment que je voulais partager le plaisir que j’ai a regarder les films de cet homme.
Quoi de plus naturel que de le faire ici avec vous et pour vous.
(hop ! Une petite touche de religieux pour donner le ton)

Commençons par une biographie rapide :
Nicolas est un jeune cinéaste danois.
Né en septembre 1970, il semble avoir un caractère bien trempé.
Il quitte Copenhague pour aller suivre des cours à New-york à l’American Academy of Dramatic Arts.
Mais, il se fait virer pour avoir “lancer un bureau” en plein cours. Oo
Je n’ai pas trouvé plus de détails que ça sur cette histoire.
Il retourne au Danemark et postule dans une nouvelle école.
Mais, et vous aller comprendre pourquoi je parlais de caractère, il laisse tomber à un mois du début des cours. Oo
il se fait malgré tout remarquer pour un court métrage qui lui permettra de faire ses preuves avec “Pusher” son premier long métrage et son premier succès en 1996.

Filmographie cinéma exhaustive :

1996 : Pusher
1999 : Bleeder
2003 : Inside Job (fear X)
2004 : Pusher II
2005 : Pusher III
2009 : Bronson
2010 : Le Guerrier silencieux (Valhalla Rising)
2012 preprod : Only God Forgives

J’ai vu tous ses films.
Bilan, c’est une grosse claque cinématographique le tout s’empirant avec les années.

Description jouissive personnelle :
Les sujets abordés par Nicolas sont exclusivement traités au travers du filtre de la violence.
Mais nous sommes très loin avec lui d’une violence gratuite, morbide, ou complaisante.
La violence est ici graphique et justifiée. Empreinte de passion et de vécu.
Les thèmes abordés sont eux aussi assez exclusif.
L’isolement, la paternité, la transmission.
En gros le questionnement de tout être : que vais je laisser derrière moi quand je mourrai ?
Que faire pour laisser une trace de moi, tel que je suis, malgré tout ?
�?me sensible s’abstenir.

�?tant fan de teasing je n’en dirais pas plus.
Mon but n’est pas de faire une critique de chacun de ses films mais juste d’éveiller votre curiosité.
Pour moi cet auteur est à placer très haut dans la hiérarchie, à coté des Eastwood et Kubrick

Pour résumer ma pensée, je trouve que ses deux derniers auraient pû être des Kubrick tellement c’est parfait.
Pusher ça envoie du bois niveau cruauté sociale et horreur du quotidien, la survie et non la vie
Bronson c’est complètement épique dans ta race, maestria de taré tout le long
Valhalla, c’est 2001 dans la foret. T’as le cerveau qui bouillonne à chaque plan, tant d’intelligence dans chaque image c’est dément. 1h30, 1h15 muette, et pourtant niveau profondeur de sujet c’est gargantuesque, je l’ai déjà maté 3 fois et je ne m’en lasse pas.

+1 avec Winny, c’est un mec à suivre de très près ce Refn

Hé ben… Sans pitié les comparaisons. :ninja:

J’ai trouvé Bronson assez rigolo. Jouissif c’est le mot ! Est-ce que ça en fait un très bon film ? �?a se discute, je dirais que non. C’est un bon film malgré tout. Le coté british, l’acteur assez énorme et la BO titille mon objectivité cela dit. :lol:

Mais Valhalla… Rien qu’en voyant qu’il ne durait que 1h20 j’étais déjà déçu. Autant c’est franchement très réussis visuellement, mais c’est super vide… �?a aurait largement mérité d’être un peu plus malin que ça, le coté « mystère » tient vraiment pas le coup.

J’ai bien aimé les deux films malgré tout (je n’ai pas encore vu le reste), mais c’est loin d’être très bon. Je suis pourtant un grand fan de tout ce qui est lent et contemplatif, mais là ça passe pas… Trop bancal.

�?a m’empêchera pas de surveiller ses prochaines sorties. :slight_smile:

!!!
Vide :c

Vacuité de la religion, la survie par la violence, folie, vengeance, exorcisme par l’art, résilience, enfance volée, acculturation, colonialisme … tout ça dans un minimalisme parfait ! si ça c’est vide, je comprend plus rien à rien de chez rien

Je crois que je m’attendais surtout a quelque chose de plus conséquent. J’avais une sensation de potentiel gigantesque en lisant le synopsis.

Je savais bien que ça allait tomber a l’eau avec si peu de temps, et puis voilà… Un peu déçu c’est tout. Pas assez couillu.

Ouais c’est vrai ça, et je me souviens en voyant le premier teaser, je m’étais dis « woputain le 13ème guerrier version hardcore » … bah c’était juste le montage mensonger :fourbe:

Encore une victime du trailer vendeur. Je critique pas du tout je suis tombé moi aussi dans le panneau et il m’a fallu un moment pour comprendre que le film n’avait rien à voir.
faudra u njour qu’on m’explique pourquoi c’est pas le réal qui fait les trailers de ses propres films.
vas y que j’y met toutes les scénes d’action avec un montage en musique et que je te fais passer le film pour une version viking de apocalypto.

Pour parler précisément de ce film. J’en suis sortie changé tellement c’était puissant. 1h20 qui te font voyager 20 fois plus que les 3h d’un avatar ou de tout autre film d’aujourd’hui qui pousse minimum les 2H40 pour rien dire.
Enfin un film dont le rythme et la mise en scéne prouve que durée et contenu n’ont rien à voir.
Je me souviens encore du choc du retour à la réalité quand je suis sorti du ciné et de la semaine qu’il m’a fallu pour m’en remettre.

De plus je rejoins Mordo : ce film raconte mille chose en évitant tous les clichés, sans fausses notes, sans longueur, et sans dial pompeux et inutiles.
l’acteur est fabuleux. (il l’est déjà dans pusher et bleeder)

J’ai vraiment hâte de voir le prochain même si j’attends pas trop parce que d’après ce que j’ai pu lire il est pas du genre à trop se presser pour faire un film.

Ah non non mais je n’avais pas vu de bande annonce, en général j’évite pour ce genre de film, j’avais seulement vu l’affiche et j’ai lu un petit bout de résumé sur allocine.

Et je savais déjà que ça allait être assez spécial, j’avais entraperçu des bouts de discutions sur des forum.

Aaaarf ben pas d’accord du tout ! :lol: C’est forcément un peu bâclé d’avance pour moi… �?a aurait mérité le double niveau durée.

La trilogie Pusher… Wahow, jles ai découverts en même temps que le réalisateur sur Tracks avec un pote, on se les ai enfilé dans la foulée.
Une claque, une baffe, un coup de latte dans tes dents…

A voir absolument.

Bronson, c’est sympa, déjanté mais j’ai trouvé qu’il manquait quelque chose, le truc qui fait que ça surpasse tout (peut être parce que je l’ai vu en VF et qu’il manquait le côté british du coup.)
J’ai adoré quand même mais j’attend de le revoir en VO pour l’apprécier à sa juste valeur.

Valhalla, je l’ai loupé, mais la description de Mordorion me donne une de ses envies de le voir :bave:

Ah ouai nan mais VO obligatoire m’sieur !

Pas eu le choix dans mon ciné de Bretagne… Par contre Pusher: Danois sous titré! et ça défonce :slight_smile:

bon je sais quoi ramener de NY

merci
Bussiere

+1 pour la trilogie Pusher, juste énorme ! Mon préféré restant le 3, puis le 2 puis le 1er à cause de l’appronfondissement des personnages à chaque opus.

Bronson j’ai pas aimé. J’ai pas compris où voulait aller le film. Le héros j’ai juste envie de lui faire une injection léthale au bout de 20 minutes, ne lui trouvant aucune excuse et c’est ce qu’on fait avec les chiens enragés ma foi… :sweating:

Le reste j’ai pas vu mais les pusher m’ont vraiment donné envie d’appronfondir. Bonne idée ce topic !

Mettre Eastwood à côté de Kubrick c’est fort. Trop fort pour moi.

Je n’ai vu que la trilogie Pusher et Valhalla Rising du bonhomme. Ce dernier est bien, vraiment, mais tu vois vois trop de trucs dans le film Mordo.
Les Pusher c’est sympa dans leur genre, qui n’est pas le mien du tout. Le meilleur étant pour moi le deux, sans hésiter. Milo et Frank sont trop moches pour que je m’y attache. Après je ne pense pas voir le reste de sa filmo, du moins pas s’il faut que je la cherche moi même, en dvd ou torrent. Si je tombe dessus je regarderai par curiosité, mais je sais déjà que c’est pas un auteur qui me plait. A tester quand même pour ceux qui ne connaissent pas.

Je cite presque mot pour mot une interview dans un MadMovies, et encore j’ai allégé :stuck_out_tongue: surtout sur le côté « enfant » y’a des tonnasses.

Ahah bah oui Mad Movies, j’aurai du m’en douter… J’ai pas acheter le mag depuis la sortie de Men In Black. Déjà à l’époque il me « reloutait », alors maintenant…

Je ne dis pas que le film veut rien dire, mais j’y ai vu nettement moins qu’eux. :smiley: Après on ne peut nier que l’auteur a clairement la thématique du père et de la transmission/héritage comme sujet de prédilection, mais j’ai du mal avec le traitement, toujours très violent et blindé de drogue.

Next movie : “DRIVE”

Nouvel essai US pour ce réal.
la dernière tentative était moyenne.
On verra cette fois, je croise les doigts pour qu’il reste quelque chose de son univers.

Je rejoins le sieur mordo : Valhalla Rising est une putain de claque.

Bronson je l’avais apprécié sans être transcendé.

Par contre, on m’a vivement conseillé la trilogie Pusher, et Drive, qui d’après des amis qui l’on vu est excellent.

Faudrait que je jette un coup d’oeil à tout ca. De ce que j’en ai vu, le cinéma de Refn est assez efficace.

A vu Drive hier et c’est bon :

Film de commande réussi avec brio.
Musique et montage très année 80 (avec cross dissolve et fade out)
Mélangé à une image léchée tout en lumière.
L’histoire n’est pas spécialement neuve mais la mise en scène mérite son oscar.

Bref, je valide. J’ai passé un super moment.
ps: Carey Mulligan trop mimi à croquer.

Pas lui qui doit faire une film sur le detenus le plus dangereux d’angleterre ?

Bussiere