Operation Flashpoint 2 : pas la peine de se précipiter

Hello all :
quelques impressions sur OFP 2 après l’avoir acquis hier : acheté et pour le moment regretté !

Bon, du point de vue visuel, c�??est beau de loin mais loin d�??être beau. On sent quand même que le développement console a bien tiré vers le bas : paysages sans trop de détails, arbres qui se ressemblent tous, distance de vue certes importante mais qui n�??affiche que les sols à longue distance, textures pas super détaillées, pas de faune locale.
D�??autant plus que les développeurs on rajouté filtres sur filtres, donnant à l�??éclairage un aspect pas vraiment moche (le crépuscule est joli) mais vraiment pas réaliste (nuit vraiment trop claire notamment, paysages trop orangés ou trop vifs) : on est à des kilomètres du rendu réaliste d�??un arma 2.
La modélisation est parfois peu poussée : on se croirait devant un COD 4 voire même parfois un BF2 !
Chose sympa par contre : les hautes herbes omniprésentes, on s�??y cache, on rampe dedans, dommage qu�??il n�??existe pas de vue troisième personne pour voir notre perso évoluer dans ces herbes.
C�??est donc globalement pas trop mal mais la concurrence fait bien mieux. A mettre au crédit des développeurs : c�??est par contre très fluide.

A noter détail particulièrement chiant : les mouvements des armes : ils sont absolument pas réalistes, elles sautillent dans nos mains quand on court et c�??est très horripilant à la longue. le champ visuel justement : quand on est au poste de conduite d’un véhicule, on ne peut pas tourner la tête (ou alors j’ai pas trouvé la commande).
Point de détail que j�??ai aimé : les bruitages de l�??environnement de nuit (petites bêtes et chouette) sont pas mauvais.

D�??un point de vue gameplay, difficile de dégager d�??éléments trop mauvais ni trop de bons éléments. Je savais qu�??il fallait pas s�??attendre à une suite dans l�??âme d�??OFP 1mais je m�??attendais cependant à un shoot sympa. Mouaif�?�
Les développeurs annoncent avoir mis en place les lois de ballisitque. C’es plus ou moins vrai : à longue distance on cherche la compensation par une élévation de l�??arme, avant de se rendre compte qu�??il n�??est en fait pas nécessaire de compenser. Sur ces distances, Arma l�??aurait demandé : un peu déstabilisant.
La visée justement : celle des ennemis est juste lamentable : sauf à courte distance, ils loupent environ 80% de leurs tirs, qui nous frôlent ou tombent à nos pieds : on peut donc monter à l�??assault de face sans trop de problèmes�?�

Je passe sur les « bidons explosifs »�?�

L�??interface de commandement se veut simple : calquée sur le modèle de communications de BF2. Pas trop mal mais on est loin de l�??efficacité des combinaisons de touches d�??OFP 1, ici, on galère un peu plus. Mais d�??ailleurs, vu le manque de réalisme global du jeu, c�??est comme dans GRAW : l�??interface de commandement, OSEF : on laisse les membres de notre équipe nous suivre et advienne que pourra�?�
Donc niveau difficulté : (en max chez moi) : on se fera tuer de temps en temps, mais on relance la mission en faisant un peu plus gaffe la fois suivante. Plus embêtant : si OFP ou COD 4 offrent des checkpoints c’est pas le cas ici. résultat : on règle la difficulté au max pour s’amuser mais comme y’a alors pas un seul checkpoint dans les missions, si on se fait buter, c’est rebellote du début. assez frustrant.

C�??est là qu�??on touche à un problème grave : OFP n�??est pas assez contraignant pour qu�??on l�??aborde comme une simu. Il n�??est cependant pas non plus un bon shoot.
Explication : on peut encaisser environ autant (voire même plus) de dommages que dans un COD 4. le jeu est parfois aussi rapide que COD 4, mais la platitude des décors, le manque total de cinématiques, l�??absence de background autour des persos qu�??on joue font qu�??on a un contenu très pauvre si on se place du strict point de vue du shoot : rien n�??est fait pour impliquer vraiment le joueur dans l�??environnement de cette bataille.
Certains répondront : oui mais on a la liberté d�??action de la carte : pas faux, mais la carte est franchement moins palpitante que celle d�??arma 2 et si on veut l�??explorer librement, l�??éditeur est pas aussi bien fichu que dans OFP : il faut sortir du jeu, créer une mission, la sauvegarder, relancer le jeu �?� bref c�??est lourd.

OFP 2 n�??est pas une bonne simu, ce n�??est pas non plus un shoot excellent : dans cette veine un peu hybride, je lui ai carrément préféré GRAW (c’est dire!), car ce dernier immergeait plus le joueur dans l�??environnement, à la manière d�??un vrai FPS.
Bilan jusque ici sans avoir encore fini la campagne : c�??est donc CA le super FPS que nous promettent ses développeurs depuis des années ? Un sacré pétard mouillé si vous voulez mon avis �?�
Ca se laisse jouer, mais c’est sans saveur.

POur finir sur une note pas trop négative : il parait que c’est très sympa en coop. A essayer donc.

OFP = Opération FlashPoint j’imagine ?

Oui exact, mais c’est vrai que c’est peut etre pas clair à première vue, je vais editer un peu.

En même temps, les vrais suites de OFP, c’est Armed Assault 1 et 2.
Ce OFP 2, c’était quasi-sûr que ce serait une bouse.

Codemasters n’avait que le nom d’Operation Flashpoint (merchandising quand tu nous tiens). J’ai aussi largement préféré suivre les développeurs du jeu original sur Armed Assault.

ouais enfin pour avoir mechamment testé arma 2… C’est pas non plus tout rose.

Seul truc auquel je me suis eclaté c’est le pilotage d’hélicos et me faire des scénars ou j’y fais tout péter.
Néanmoins, je me suis bien + éclaté sur Hawx en multi.

Il y a qqes années, le super réalisme ca m’amusait, maintenant, vraiment plus. J’arrive plus a passer outre tous les bugs… Et l’instabilité du jeu.

Donc, a t’entendre, OPFP2 fait pas mieux qu’arma2. ouch.

J’vais donc attendre COD:MW2…

toutes les optiques de OFP2 sont fausses .

Soit on fait une ballistique de rayon laser et on met un simple reticule en croix . Ou alors on implemente une ballistique , qui n’est pas obligé d’etre realiste à mort mais au moins que les optique de visée soit juste pour cette ballistique …les stadimetres des optiques donnent 800 m de distance pour une cible , et le telemetre laser donne 600 pour une distance reelle à 500 m et un reticule de visee fantaisiste .

juste inadmissible

quand je pense à OFP 1 , j’étais super fan …

Moi aussi… que d’heures passées à ramper, grimper des montagnes pour éviter des chars, piquer un tracteur et partir à travers champs, commencer à trembler quand le bruit des chenilles ou d’un Mi-24 approchait…
Le top absolu de ces genres de jeu.
ArmA, je l’ai acheté, mais il était tellement buggé que je n’ai jamais pu y jouer chez moi (impossible même de le lancer après moult patchages et réinstallation. Donc ArmA2, je n’ai même pas essayé en espérant que Operation Flashpoint mieux apporte le réalisme dû à son nom et un jeu bien fin et donc pas trop buggé.
Résultat, déçu.
Personnellement j’ai beaucoup apprécié les GRAW (1 et 2), mais ce n’est pas tout-à-fait la même chose que OFP. De plus, là-aussi, il n’y a rien de nouveau qui se pointe à l’horizon.