Quand le jeu devient une drogue

Je suis tombé par hasard sur un article qui parle d’un roumain de 14 ans accro à Counter Stike qui a joué jusqu’à l’épuisement durant 9 jours et 9 nuits : ici.

Je sais que c’est un peu du déja-vu malheureusement mais ne peut-on pas dans ce cas précis se poser la question suivante : Le jeu vidéo peut-il être assimilé à une drogue dans les cas extrêmes ?

[quote]Lol quand j’ai dit ça j’y ai pensé !!! :)[/quote]LOL !

Bref pour dire ( oui je recommence :wink: ) pour moi cela vient d’une predisposition.

Accro/drogué/dependant, kif kif.

mais bon tres bon sujet.

Mouaif, je suis sûr que je pourrais me passer de tout genre d’écran pendant un bout de temps, surtout si c’est volontaire. Le tout es de trouver d’autres occupations. Là je dois dire que je passe la grande majorité de mes journées devant un écran, normal je bosse dans l’info, mais tout laisser et partir en vacances dans un endroit sans rien ne me fait pas plus peur que ça. Par contre prive un gars un mois de ses clopes, tu verras…disons que je ne me sens pas du tout « drogué » par l’écran.

J’ai plus cette sensation quand on fait des LAN avec les potes et que tu vois pas le temps passer. Et je pense qu’avec un MMPORPG ça doit être un peu pareil…c’est pour ça que je résiste à en tester un :slight_smile: . Mais des fois prendre 5 ou 6 bons bouquins et ne rien faire d’autre que les dévorer pendant un mois ça fait du bien :slight_smile: . Et ça on a tendance à l’oublier, c’est bien plus « facile » de jouer. Enfin xentyr expliquait très bien ça dans un autre post :wink:

Lol quand j’ai dit ça j’y ai pensé !!! :slight_smile:

ah :wink:

et la polémique sur la lune ?
les hommes ont ils reellement marché sur la lune :wink:

koi koi ?
:slight_smile:

Je préfère nettement les srouces de la NASA, question de crédibilité. :slight_smile:

@phenix, car tu crois que je me rappel ce qui c’est dit il y a 10 ans ?
@edit : je l’ai marque : il y a 10 ans lors de cette fameuse polémique, c’est passé dans tous les journaux télé et papier. Donc source : TF1 , france 2, Le monde.

De plus apres c’est simple deduction

pkoi 1% des joueurs peuvent avoir une crise d’epilepsi ?

combien de % d’ epileptique par rapport à la population, combien d’entre eux joue au JV.
Combien de ces personnes sont sensible aux clignotements ?

Bref deduction à 2 francs, mais bon toi il te faut les sources de la nasa « as your wish ».

Car si tout bettement si cela était réel alors tout le monde aurait eu des crises d’epilepsie non ?

Non car il faut etre predisposé !
C’est carrement pas scientifique, mais faut aps avoir fair science po pour deduire.
Meme si cette pseudo argumentation peu etre demonter en 1s top chrono, elle me parait un peu logique.

Car pour etre accro à qq chose de PSYCHOLOGIQUE il faut avoir des predispositions, un moment de faiblesse, un pblm neuronal ( ca c’est physique :slight_smile: ) pblm familieux etc etc etc etc.

Comment on fait pour rentrer dans une secte ? Bah on se fait rouler lors d’un moment faiblesse : decé d’un parent, depression nerveuse, chomage, etc etc ( vue dans ca se discute n° je sais pas)

@edit : mise en forme
[Edité le 1/4/2003 par silka]

[Edité le 1/4/2003 par silka]

Silka, me dire qu’une étude qui a été menée il y a longtemps démontre ceci ou cela n’a pas tellement de valeur si tu n’est pas fichu de dire quand et où tu as entendu cela. Et accessoirement quel institus de recherche.

[quote
Silka, ça me suffit pas —> Dégage !! :wink:

[/quote]
euh… il te fait les rapports de tout le cnrs ?

Bah , google.fr :slight_smile:

( je ne metterais pas l’image qui est blessante et tout betement ridicul.)

Car vois tu ma mémoire ne se rappel pas les noms des professeurs :stuck_out_tongue:

De plus je crois que l’etude à été aussi mené au USA ( mais bon, vue leur études debiles qu’ils font desfois, et qui passe dans les sections insolites des news… )

@edit de plus on peut rendre dependant qq un à n’importe koi !
Tout depend comment tu t’y prends !

cf : orange mecanique. ( houla la référence :smiley: )

Il n’y a pas que la maniére forte : te mettre devant un jeux et obliger à le regarder.
Il y a des maniére autre , car le cerveau est completement maniable : comment entrer dans une secte :casstet:

Donc je le dit, il y a des predispositions !

[Edité le 1/4/2003 par silka]

[quote][quote]C’est juste. Cela dit, une substance qui va faire mal à quelqu’un ne va jamais le rendre dépendent.[/quote]Je comprends ta logique, mais ce n’est pas tout à fait exact. La drogue provoque des dégâts sur l’organisme, dans des proportions variables (le LSD étant à mon sens la plus dévastatrice). Dans le cas de l’héroïne, le sentiment de bien-être est induit physiquement (par réaction chimique) sur le sujet. Alors que dans le cas du jeu vidéo, cette « satisfaction » est psychologique et liée à la réceptivité du sujet par rapport au média. Mon raisonnement dans ce cas-ci est le suivant : pour être accro aux JV, il faut être prédisposé psychologiquement (il faut « aimer » ça, et probablement dans une mesure qui dépasse la norme). Pour être accro aux drogues (dures, en l’occurence), il faut simplement en prendre. La dépendance s’installe physiquement, que tu le veuilles ou non, que tu aimes ça ou pas (seule variera l’importance de la dépendance en fonction de ta réactivité à la substance).

Pour schématiser de manière simpliste : force quelqu’un qui n’aime pas ça à faire du JV pendant 1 mois, la dépendance sera très loin d’être automatique. Selon toute probabilité, elle ne s’installera pas. Fais la même chose avec une drogue dure, comme l’héroïne. Il n’y aucun doute possible quant à la dépendance qui va se mettre en place.

[Edité le 1/4/2003 par Faskil] [/quote]
Il y a evidemment une notion de drogue dur et de drogue douce.
Force quelqu’un, qui n’aime pas, ça à fumer de l’herbe ou du shit pendant 1 mois et la dépendance sera tout aussi loin d’être automatique. Même chose pour la cigarette et j’en ai fait l’experience pendant mon adolescence.

Mon frère, qui est peintre, fumait régulièrement, et de savoir qu’il n’avait pas d’inspiration lorsqu’il n’avait pas eu sa dose de tetrahydrocanabinol (ortho ?) le rendait fou. Il s’est pas coupé l’oreil depuis mais il a heureusement arrêté. C’est ce qu’on appelle la dépendance psychologique.

Silka, ça me suffit pas —> Dégage !! :slight_smile:

Zekiller, ton expérience me donne raison puisque tu joues à la playstation. Dans mon cas c’était la même chose ; je jouait à des jeux que j’avais déjà fini ou auquel je n’avais pas accroché.

Une habitude plaisante tu dis ??

Je pense que ça dépend du contexte. En effet si dans ta vie cotidienne (comme moi) tu arrives chez toi, te connecte au net, ça fait partie de ta « monotonie quotidienne », de ton train-train journalier. Donc ça te fait chier. Si ce soir j’ai l’ordi qui pète et que je peux pas me connecter ou jouer un peu je vais me faire chier. Pendant 2, 3, 4 soirs. Mais après tu te trouves des autres activités qui comblent ce manque. Pour moi ce n’est pas une dépendance, c’est une habitude. Quand je regardais la télé ça me faisait chier de ne pas en avoir, là le net à remplacé la télé, hop plus besoin de ça, je passe mon temps avec autre chose.

Par exemple quand je vais en Suisse visiter la famille j’ai pas le net à la maison, pas la télé non plus, et j’en profite pour lire pas mal, faire d’autres activités (hum jouer a la PS2 avec mon cousin aussi, quand je vais chez lui ;)).

Donc à mon avis c’est pas une NECESSITÉ comme une drogue, mais plutôt une habitude plaisante, et ça te fait chier de la perdre. Mais la dépendance n’est pas si grande, en tout cas pour moi :slight_smile:

bah tout simplement sur les études qui ont été faite à l’époque.
LArgement diffuser dans les medias.
Mais il suffisait d’avoir les 2 sons cloches ( comme dans toute polémique)

Et il c’etait avérer que la plus part des jeunes enfants qui avaient eu une crise ou ( dans la plus part des cas un debut de crise) avait des predisposition sur l’epilepsie.

Mais je n’ai pas nié que ca ne provoquait pas d’epilepsie ! attention.

[quote]C’est juste. Cela dit, une substance qui va faire mal à quelqu’un ne va jamais le rendre dépendent.[/quote]Je comprends ta logique, mais ce n’est pas tout à fait exact. La drogue provoque des dégâts sur l’organisme, dans des proportions variables (le LSD étant à mon sens la plus dévastatrice). Dans le cas de l’héroïne, le sentiment de bien-être est induit physiquement (par réaction chimique) sur le sujet. Alors que dans le cas du jeu vidéo, cette “satisfaction” est psychologique et liée à la réceptivité du sujet par rapport au média. Mon raisonnement dans ce cas-ci est le suivant : pour être accro aux JV, il faut être prédisposé psychologiquement (il faut “aimer” ça, et probablement dans une mesure qui dépasse la norme). Pour être accro aux drogues (dures, en l’occurence), il faut simplement en prendre. La dépendance s’installe physiquement, que tu le veuilles ou non, que tu aimes ça ou pas (seule variera l’importance de la dépendance en fonction de ta réactivité à la substance).

Pour schématiser de manière simpliste : force quelqu’un qui n’aime pas ça à faire du JV pendant 1 mois, la dépendance sera très loin d’être automatique. Selon toute probabilité, elle ne s’installera pas. Fais la même chose avec une drogue dure, comme l’héroïne. Il n’y aucun doute possible quant à la dépendance qui va se mettre en place.

[Edité le 1/4/2003 par Faskil]

Sur quoi bases-tu ton affirmation ??

J’ai un ami qui est au RMI et qui paye son abo à l’adsl et son ptit abo à un mmorpg , car pour lui c’est une passion et un moyen d’eviter un peu la realité ( meme si il a toute sa tete)

De plus, c’est bizarre on ne parle pas de l’epilepsie ?

Car cela à fait polémique il y a 10 ans, car une minorité de joueur avait eu des crises d’epilepsie ?

Resultat : on à droit à un belle avertissement sur chaque jeu.

Et resultat ?

Il c’est averé que ces enfants etaient Predisposé à des crises d’epilepsies !
Mais que personne ne le savait.

Jeux video ? un moyen de prevention ?

Bref, il y a des joueurs predisposé à être accro à jeux video, mais c’est une PREDISPOSITION ( pblm avec les parents, manque de communication, pas de vie social, etc etc)

Il y a des execptions, mais la pluspart rentre dans ce schema la.

J’ai un ami qui est au RMI et qui paye son abo à l’adsl et son ptit abo à un mmorpg , car pour lui c’est une passion et un moyen d’eviter un peu la realité ( meme si il a toute sa tete)

De plus, c’est bizarre on ne parle pas de l’epilepsie ?

Car cela à fait polémique il y a 10 ans, car une minorité de joueur avait eu des crises d’epilepsie ?

Resultat : on à droit à un belle avertissement sur chaque jeu.

Et resultat ?

Il c’est averé que ces enfants etaient Predisposé à des crises d’epilepsies !
Mais que personne ne le savait.

Jeux video ? un moyen de prevention ?

Bref, il y a des joueurs predisposé à être accro à jeux video, mais c’est une PREDISPOSITION ( pblm avec les parents, manque de communication, pas de vie social, etc etc)

Il y a des execptions, mais la pluspart rentre dans ce schema la.

[quote]On est tout à fait d’accord : la dépendance est envisageable dans le cas du JV. Mais elle n’est pas physique au même titre qu’une drogue. Si une personne consomme de l’héroïne de manière régulière, elle développera inévitablement (dans des proportions variant d’un individu à l’autre, mais réelles) une vraie dépendance physique à la substance, peu importe ses prédispositions psychologiques. Par contre, une personne mise face au jeu vidéo pourra y être totallement indifférente, ou au contraire, développer une forme de dépendance, mais avant tout psychologique dans ce cas. Donc, JV >< drogue.

[Edité le 1/4/2003 par Faskil][/quote]
C’est juste. Cela dit, une substance qui va faire mal à quelqu’un ne va jamais le rendre dépendent. Un JV qui ne va pas plaire à quelqu’un ne pourra pas non plus être représentatif. Maintenant il reste l’incertitude de la dépendance physique ou psychologique.

J’avais compris mais ça pouvait être mal intérpreté.

[quote]Ca depend des fois: Quand c’est prevu et planifie, ca ne me gene pas. Par contre, quand c’est un imprevu (quand j’ai eu mon accident de moto, j’ai pas pu revenir chez moi avant plusieurs jours), la c’etait penible parce que j’avais prevenu des gens que je serais revenu a telle date, ce qui ne fut pas le cas.
Ceci dit, il arrive que, quand je suis en vacances, le fait de ne pas « faire parti de la toile mondiale » me gene un peu, mais comme ca me permet de me changer les idees (et de faire des trucs que je n’ai pas le temps de faire habituellement), je pense que c’est une bonne chose.

Maintenant, est ce que c’est comparable avec un drogue, je ne sais pas…

LoneWolf
PSO & DAOC addicted. Mais pas autant que d’autres[/quote]
Difficile d’être objectif sur une experience de court terme, encore que même dans ce cas j’ai de la peine. Une de mes potes qui était parti en vacance en espagne un été n’a pas pu résister à aller dans un cyber café pour jouer à CS :casstet:

On est tout à fait d’accord : la dépendance est envisageable dans le cas du JV. Mais elle n’est pas physique au même titre qu’une drogue. Si une personne consomme de l’héroïne de manière régulière, elle développera inévitablement (dans des proportions variant d’un individu à l’autre, mais réelles) une vraie dépendance physique à la substance, peu importe ses prédispositions psychologiques. Par contre, une personne mise face au jeu vidéo pourra y être totallement indifférente, ou au contraire, développer une forme de dépendance, mais avant tout psychologique dans ce cas. Donc, JV >< drogue.

[Edité le 1/4/2003 par Faskil]

[quote]Même si elle prend une empleur variable sur chaque individu la dépendance est bien réelle. En plus tu fais allusion à un stéréotype de la dépendence (main qui tremble) pour illustrer ton argument.[/quote]Oui, mais c’etait une plaisanterie ;). Je n’ai jamais eu la main qui tremblait a cause de ca :wink:

[quote]Demande toi une chose ; si aujourd’hui on te dit « Plus de PC, plus de jeux video, plus de net » comment vas-tu réagir ?? Ne me répond pas de connerie, je sais que je suis pas le seul à ne pas pouvoir m’en passer. J’en ai fait l’experience et ça a été une période difficile. Je suis certain qu’il ne faut pas le prendre de manière negative et plutôt se dire que c’est les choses de la vie. Je veux dire qu’on peut être tout aussi accros au sport (bon ça va hein :wink: ) qu’au JV, qu’au modelisme ou qu’a la philatelie.[/quote]Ca depend des fois: Quand c’est prevu et planifie, ca ne me gene pas. Par contre, quand c’est un imprevu (quand j’ai eu mon accident de moto, j’ai pas pu revenir chez moi avant plusieurs jours), la c’etait penible parce que j’avais prevenu des gens que je serais revenu a telle date, ce qui ne fut pas le cas.
Ceci dit, il arrive que, quand je suis en vacances, le fait de ne pas « faire parti de la toile mondiale » me gene un peu, mais comme ca me permet de me changer les idees (et de faire des trucs que je n’ai pas le temps de faire habituellement), je pense que c’est une bonne chose.

Maintenant, est ce que c’est comparable avec un drogue, je ne sais pas…

LoneWolf
PSO & DAOC addicted. Mais pas autant que d’autres :wink:

Même si elle prend une empleur variable sur chaque individu la dépendance est bien réelle. En plus tu fais allusion à un stéréotype de la dépendence (main qui tremble) pour illustrer ton argument.

Demande toi une chose ; si aujourd’hui on te dit « Plus de PC, plus de jeux video, plus de net » comment vas-tu réagir ?? Ne me répond pas de connerie, je sais que je suis pas le seul à ne pas pouvoir m’en passer. J’en ai fait l’experience et ça a été une période difficile. Je suis certain qu’il ne faut pas le prendre de manière negative et plutôt se dire que c’est les choses de la vie. Je veux dire qu’on peut être tout aussi accros au sport (bon ça va hein :wink: ) qu’au JV, qu’au modelisme ou qu’a la philatelie.