Quel format de musique ?

Suite à la lecture de cet article , je m’interroge sur la qualité de ma musique. Perso, je ne crois pas trop percevoir la différence mais peut-être est-ce aussi du à un manque d’expérience et d’éducation de l’oreille (cerveau ?). J’aimerais bien garder une musique de qualité sur mon ordinateur / baladeur sans pour le moment me préoccuper des questions de taille de fichier ou de qualité des écouteurs, etc.
Encoder en mp3 semble inutile dans ce cas là mais aucun autre format de sort tant que ça du lot : tous amène le cerveau à combler ? Je veux que mon cerveau se repose ! Vous utilisez quoi ?

http://www.zdnet.fr/produits/logiciels/aud…39161987,00.htm

Question adjacente, l’influence du lecteur (decodeur ?) doit être terrible alors… Foobar est reputé pour sa qualité mais y a t-il un format qui lui convienne mieux ?

Etc. Etc. En gros je veux apprendre à écouter de la bonne musique (sans demander auw musiciens de venir chez moi…). Vous faites comment ? Vous en pensez quoi ?

ben deja, qui dit musique numerique dit echantillonnage. ton cerveau devra toujours combler…

comme ils ont pas l’air de se plaindre de la qualité d’un CD, je dirais qu’il faudrait un format lossless, style FLAC ou WMA (quelqu’un pour confirmer que WMA est lossless ?)

Sinon, pour la remarque de djktk, il a pas tord, mais le problème des MP3 d’après l’article c’est que tu as plus (+) besoin de ton cerveau pour écouter un MP3, et donc celui-ci est moins enclain a ressentir des émotions… Enfin c’est ce que j’en ai compris

pour WMA comme pour mp3, ou ogg, tu peux demander un encodage sans pertes… Il utilisera juste l’algo de compression (au lieu de faire 400 400 400 Hz il fait 400Hz*3temps)

Bah d’après ce que j’en ai compris, ils se plaignent aussi des CD : “D’après le Seattle Pi, un CD contient moins de la moitié des informations enregistrée sur les disques durs des studios.” mais cela dit, on y peut rien à notre niveau. On peut donc simplement récupérer les pistes en copie conforme en quelques sortes ?
Le gros problème pour moi c’est de trouver un encodage qui n’amène pas mon cerveau à bosser. C’est un peu exagéré mais c’est le principe : si je dois écouter une musique qui m’oblige à faire un effort pour l’entendre correctement, je comprends que je ne puisse pas toujours aimer cela. Je ne parle pas de comprendre la musique etc. Je veux bien travailler pour ça B)

alors encodage dynamique, format sans perte de donnees par rapport au cd, et peu importe le format de compression…

Euh je comprend pas trop là. T’as lu l’article, et tu t’es dis “tiens, mon cerveau travaille donc je ne peux pas apprécier la musique”, alors qu’avant l’article tu ne t’en plaignais pas et que tu pouvais très bien apprécier un morceau comme tout le monde.

lol.

Non sérieusement faut arrêter là, je veux bien que notre cerveau “travaille” plus, mais pas de là à ce qu’il y ait une différence réellement significative avec du wav ou du son de studio. je veux bien qu’on perçoive une différence entre du mp3 192kbps et du flac, encore faut il des enceintes/écouteurs corrects pour ça. Alors pour entendre la différence wav/“enregistrement de studio”, il faut quoi? Des enceintes à 100 000€ dans un studio insonorisé ?

[quote=“djktk, post:2, topic: 45615”]ben deja, qui dit musique numerique dit echantillonnage. ton cerveau devra toujours combler…[/quote]Héhé, marrant ça : parce que le son qui est perçu par ton oreille, c’est des 1 et des 0 tu crois ? C’est le DAC qui s’occupe de combler hein, pas ton cerveau… B)

Assez d’accord. Tiens ma question bete à moi… y’a beaucoup de baladeurs qui lisent du FLAC ? B)

Desole de schematiser le truc, hein, je voulais dire par la que le fait que ce soit enregistre en format numerique impliquait que tu ne peux pas stocker toutes les informations, du au temps d’echantillonage… (desole pour les accents, mais changer la langue de mon clavier toutes les 2 minutes c’est juste lourd)

Y’a deux ans, un bonhomme avait voulu essayer de devenir célèbre en faisant paraitre une étude foireuse comme quoi le MP3 rendait sourd en faisant disparaître certaines fréquences du son.
Je sens que c’est le même genre de truc, à prendre avec des méga pincettes.

Non, non je ne m’en plains pas mais je me dis qu’une musique doit parfois souffrir de cette diminution de qualité. En respectant mieux le travail des artistes on peut en profiter pour écouter une qualité meilleure. Après je suis conscient que je ne verrais pas la différence (quoique avec de l’expérience, je pense que ça vient) mais cela ne m’empeche pas de m’interroger. Après, peut-être faudrait il aussi que le CD soit à la base mieux rendu (encore une fois c’est suffisant à mes oreilles B))

Pas de soucis hein, c’est juste qu’effectivement ça me fait penser à l’exemple de Sined, j’ai l’impression que c’est à peu près la même chose là. Parce que je veux bien que le mp3 ce soit “le mal”, qu’il y ait de meilleurs formats, etc. Mais faut pas exagérer non plus B).

edit: d’ailleurs j’aimerai bien voir l’article, le vrai, en entier ^^.

Ah l’éternel débat d’audiophile… Tout cela me rappelle Autechre, qui indiquait toujours sur leurs pochettes des versions CD de leurs albums : “Incomplete without surface noise”.

OK, on peut mesurer et quantifier la perte de qualité avec des instruments scientifiques, mais en toute bonne foi, j’ai jamais pu remarquer une quelconque différence entre un CD audio et un MP3 encodé proprement avec un bitrate supérieur ou égal à 192 kbps. Où alors j’ai de mauvaises oreilles, mais je ne pense pas qu’on puisse décemment hurler au massacre du travail des artistes…
Eventuellement, dans certains cas extrêmes comme de la musique classique écoutée très fort, avec énormément de dynamiques, peut-être qu’on distingue moins bien le p’tit coup de triangle à la fin, mais ça ne justifie pas une telle levée de boucliers.

Je ne monte pas trop au créneau, mais cet article est à la fois mal écrit et mal traduit. Alors quant à lui prêter du fond…

Ah, non, je crois que ça s’appelle la radio ça.

C’est sûr que de passer de 24/192 en analogique (oui, ils le font) puis en 16/44, même avec du dither, c’est pas la classe. Et ça, c’est du master au CD et je crois que tout le monde s’en fout (Tiens, question annexe : vous regardez encore le logo AAD ou ADD voire DDD derrière les CD ?)

Ouais, et Elliott Scheiner dit que Nuendo sonne mieux que les autres moteurs audio, mais de toute façon moins bien que l’analogique… Faut faire quoi, on rachète des mange-disques ?

Le bande de fréquence inaudible est en effet manquante et compensée par nos têtes. Mais avant de le savoir, ça vous faisait mal ?

“Musique peu échantillonnée”… Incroyable ! Ce qui explique enfin pourquoi une sinusoïde de f=1Hz nous est absolument indifférente d’un point de vue émotionnel !

edit : l’article original du Seattle Pi, nettement mieux écrit, même si un peu partial et pas très précis (alors comme ça le FLAC ne compresse pas mais diminue la taille ?).

piaz : je vais lire l’article entier, mais le FLAC compresse, puisqu’il reduit la taille (bah quoi, c’est la definition).
Le seul truc c’est que si tu decompresse un MP3, tu vas pas recuperer le wav d’origine, alors que pour le FLAC, si. Ce qui fait que quand tu ecoutes un FLAC, c’est exactement comme si t’ecoutais un CD original.

Au fait, quand je dit qu’un FLAC compresse sans perte, c’est pas tout a fait vrai… Tu trouveras forcement un fichier qu si tu le compresse en FLAC, il sera plus gros que l’original. Mais c’est vrai pour n’importe quel format de compression sans perte, y compris zip, rar et leurs amis. C’est purement mathematique et logique.

EDIT : Je suis en train de lire l’article complet, et je rigole pas mal… Le coup du “tous les formats de compression utilisent le fait qu’on peut degager de l’info”, c’est faux. Preuve : FLAC. le coup du “un mp3 contient 10 fois moins d’infos qu’un CD”, je me demande si ils se basent pas sur le calcul au combien fiable du “10x plus petit <=> 10x moins d’infos”, qui veut pas dire grand chose… J’aime bien aussi le “on s’habitue a la merde. On l’a deja fait avec le fast food”

EDIT2 pour repondre a la reponse de piaz : dsl de pas avoir note l’ironie de la phrase. Maintenant que tu le dit, j’aurais du… Sinon, le rapport entre compresser sans perte et compresser un fichier qui se retrouve plus gros a l’arrivee, c’est juste que si tu compresse, il devient pas plus gros… donc tu l’as “compresse” en utilisant FLAC, mais il est pas compresse pour autant… Bref, boulot…

[quote]piaz : je vais lire l’article entier, mais le FLAC compresse, puisqu’il reduit la taille (bah quoi, c’est la definition).
Le seul truc c’est que si tu decompresse un MP3, tu vas pas recuperer le wav d’origine, alors que pour le FLAC, si. Ce qui fait que quand tu ecoutes un FLAC, c’est exactement comme si t’ecoutais un CD original.[/quote]
Je crois que nous nous sommes mal compris : ma remarque était destinée à appuyer le côté “pas très précis” de l’article en question. C’est dans le glossaire de cet article que l’on décrit le FLAC comme un format qui ne compresse pas mais diminue la taille ! (alors que c’est la définition, nous sommes d’accord, et la raison pour laquelle on distingue compression destructrice de non-destructrice). Désolé que mon ton ironique n’ait pas été relevé…

Je ne saisis pas la relation entre compresser sans perte et compresser un fichier qui se révèle plus gros à l’arrivée. En revanche, je vois tout à fait le pourquoi de la seconde hypothèse, et autant pour FLAC que pour les autres formats, en effet.

Mouais, de toutes façons, les snobs des oreilles /pseudo DJ qui se la pètent avec les histoires de format…

ça me fait marrer ces DJ qui utilisent des vinylles parce que le son est plus “chaud”, alors qu’au final ça sort sur des enceintes saturées dégueux.

Euh, sur le mp3 ce n’est pas des fréquences inaudibles qui sont enlevées, c’est en gros des sons qui sont présents juste après ou avant un son fort, et que l’on entend pas parce que masqués par le précédent ou le suivant.