Quelques (longues) réflexions sur le piratage

WARNING SUJET SENSIBLE
Je réfléchissait à quelques trucs sur le piratage. Alors je vais exposer mes réflexions, mais je vous demanderais de réagir de manière constructive pour éviter que le thread ne parte en couille. De toute façon, je fais confiance aux modos :smiley: pour éviter les dérapages.

Donc pas d’URL louches, de trucs curieux ou illégaux qui n’ont pas leur place dans ce débat !!
WARNING SUJET SENSIBLE

« Putain, c’est ce qui s’appelle prendre des gants ! »

J’avais lu quelque part qu’il est dégueulasse de profiter des créations des gens sans leur payer ce qu’ils méritent. Jusque là, on est tous d’accord ?

Graver et jouer à un jeu que l’on n’a pas payé est totalement honteux. J’ai été l’un des premiers à le faire (que ceux qui ne l’ont jamais fait me jette la première pierre) et j’avoue avoir complètement changé d’avis sur la question. Surtout quand on voit tous les studios de développement qui ont fermés… J’avoue que dans certains cas, je culpabilise.

Donc un jeu disponible qui nous plait, on le paye, ou on n’y joue pas, pareil pour un CD, on le paye ou on ne l’écoute pas. Jusqu’ici, toujours rien à dire ?

Voilà donc pour la théorie… N’avez-vous pas remarqué un petit mot qui gêne ? Oui, oui, je veux parler de : « Disponible ». C’est bien beau de dire « Paye ton jeu », et je ne suis pas contre. Mais, si on ne trouve nulle part où l’acheter, on fait comment ?

Ca s’applique surtout pour les jeux consoles. Car en général, il est rare de voir un jeu PC ne pas être importé dans nos contrées, aidé en cela par la compatibilité entre les PC du monde entier.
En revanche, les constructeurs de consoles s’acharnent à vouloir cloisonner les différents marchés. Les joueurs sont les premiers pris au piège par cette politique de distribution fermée car tous les marchés ne disposent pas des mêmes jeux. Dès lors, le joueur est limité dans le choix du jeu auquel il veut jouer. Surtout le HardCore Gamer qui est souvent frustré car il connaît les jeux disponibles sur les autres marchés. Et c’est justement sur un autre marché que se trouve ZE JEU !

A ce moment là, le joueur se retrouve face à une alternative :
1°) Il achète Ze Jeu en import :

C’est la solution qui parait la meilleure car ainsi, les créateurs voient leur savoir-faire rémunéré. Néanmoins, il va payer la peau des couilles… De plus, pour y jouer, il devra utiliser sa console de manière plus ou moins légale (puce, action replay…). Il peut encore utiliser un émulateur mais c’est pareil, c’est pas très légal non plus.

Enfin, la dernière chose qui me gène avec l’import la manière dont cela booste les chiffres de ventes artificiellement dans le pays d’achat. Je m’explique : Admettons que les éditeurs aient fait une étude de marché. Ils se rendent compte que Ze Jeu ne marchera jamais en Europe. Du coup, Ze Jeu ne sera vendu qu’aux US et au Japon.
Le problème c’est que beaucoup d’Européen veulent Ze Jeu (l’étude de marché est donc mal faite, bidon ou, plus probable, n’a jamais été faite). En joueurs honnètes, ils l’achètent en import aux US parce qu’ils ne captent rien au Japonais. Du coup, Ze Jeu se vend super bien aux US.
Les éditeurs sont contents et se disent « Ze Jeu s’est super bien vendu au Japon et aux US. Pourquoi irai-t-on se faire chier à l’exporter en Europe, continent bizarre et arriéré où les gens ne parlent pas la même langue, alors que nous avons largement eu notre retour sur investissement ? ».
C’est mon analyse personnelle, mais je ne pense pas qu’elle soit éloignée de la réalité. Les éditeurs s’intéressent-ils à la proportion que représente l’export des jeux US vers l’Europe dans leurs chiffres de ventes ? Je met ma main à couper que non.
Car sinon, ils sauraient que Ze Jeu intéresse des européens, même en anglais, et qu’au pire, ils ne sont pas obligés de dépenser des milliards en différentes traductions exotiques (Français, Espagnol, Allemand…) pour vendre Ze Jeu en Europe.

2°) Il récupère Ze Jeu par le biais d’internet et du P2P :

Vous aurez compris que si Ze Jeu n’est plus disponible en import ou que son prix est trop élevé, et c’est souvent le cas en import, c’est le dernier recours. Par contre c’est illégal.

Si notre HardCore Gamer veut Ze Jeu, il devra dans tous les cas mettre un pied dans l’illégalité. Maintenant, trouvez vous cela normal ?

Résumons : Un joueur veut jouer à Ze Jeu. Il en reconnais la qualité et est près à débourser des ronds pour récompenser le travail des créateurs. Pourtant, on ne lui permet pas de jouer à ce jeu. Et s’il fait tout pour y jouer, on peut venir le faire chier vis-à-vis de la loi… C’est terriblement hypocrite. Dans ce cas (et seulement dans ce cas), comment blamer celui qui choisi la voie de l’émulation et du P2P ?

Imaginons un éditeur qui attaque un joueur pour piratage parce que celui récupère illégalement un jeu qui n’est pas disponible légalement. Ce serait indécent et déplacé : Si l’éditeur considère que ce genre de jeu occupe une « niche » sur le marché du jeu Européen, alors ce genre de piratage reste marginal et ne peut pas lui nuire.
Si au contraire, ce genre de piratage est massif et lui nuit, qu’est ce qu’attend cet éditeur pour mettre ce jeu sur le marché européen ? Ca couterait trop cher ? Dans ce cas, c’est ce qu’on appelle une niche de marché… C’est un cercle vicieux.

C’est le même genre d’hypocrisie avec l’abandonware. C’est un marché de g33ks ultra réduit. Mais les éditeurs refusent de mettre leurs vieux jeux à disposition gratuitement. Pourtant ils n’ont rien à gagner avec cette attitude : la plupart de ces jeux n’est plus en vente, complétement dépassée techniquement et inconnu du grand public. Et franchement, qu’ont ils a perdre ? R I E N. Ces jeux ne représentent plus rien dans leur chiffre d’affaire.

[u]C’est pareil pour la musique :[/u]
Pendant que je tape ce message, j’écoute les musiques de Grim Fandango. J’ai toujours voulu acheter ce CD. Or, Lucasarts le vendait sur son site, mais uniquement aux US. Maintenant, ce disque est introuvable. Il est épuisé sur le seul site (www.synsoniq.de : SUPERBE !) qui le vendait en Europe. Dans ce cas comment suis-je censer faire pour écouter les musiques d’un de mes jeux favoris ? Parcourir le net pendant des années à la recherche improbable d’un g33k qui voudrait vendre son exemplaire à prix d’or ?
Mais bien sur… Et la marmotte…

Mon grand frère est un des plus grands fans de « Karaté Kid » au monde. Il voulait le CD des musiques. Bien sur, il n’est plus édité depuis longtemps et il a arpenté les rayons des magasins d’occase sans succès. Qu’est ce qu’il doit faire alors ? Prier ?

L’autre jour, je me rend à la Fédération Nationale d’Achat des Cadres pour acheter un CD. Je le demande auprès d’un vendeur qui se fout limite de ma gueule « il n’est plus édité depuis 1 an au moins ! Essayez en import ! ». Ben voyons… Déjà que je trouve les CD hors de prix d’une façon générale, mais en plus il faudrait que je double ce prix pour palier les carences des éditeurs ? En plus, il n’est même pas disponible en import. « Il sera peut-être réédité plus tard » me dit le responsable import. C’est sla ooouuuuiiii…

Où je veux en venir ? C’est tout simple. En vieillissant, j’ai pris conscience que le piratage n’est pas quelque chose d’anodin, et je suis maintenant plus réservé vis-à-vis de cette pratique. Certes, je vais bientot gagner ma vie, et le fait d’avoir de l’argent joue surement la dessus. Mais dans l’ensemble je ne suis plus un fervent partisan de ça. Acheter un jeu, « ce n’est pas sale ». :wink:
Néanmoins, si certains éditeurs ne font pas l’effort de mettre à disposition les produits que je recherche, pourquoi devrais-je avoir des scrupules vis-à-vis d’eux ? Ils ne jouent pas le jeu ? Et bien moi non plus. Le problème, c’est que je risque plus qu’eux est-ce normal ?
Oui, dans le sens où le créateur ne touchera pas ses légitimes dividendes et ça n’est pas normal.
Non, dans le sens où le distributeur ne fait pas son travail en ne diffusant pas les oeuvres comme il le devrait.

Actuellement, la technologie me permet de profiter d’oeuvres et de palier les défaillances des distributeurs qui ne me les propose pas (ou plus), à la vente. Or la loi me l’interdit. Je trouve cela grotesque comme situation, et vous ?

Alors j’entend déjà les insultes venir d’ici :

-« Egoïste » :
Oui, je ne pense qu’à moi. Mais c’est la loi de l’offre et de la demande qui veut ça. On ne me propose pas ce que je demande, et je n’ai pas forcément demandé ce qu’on m’offre (ex : Star Ac’, vous êtes demandeur, vous ?). Je n’ai pas pour habitude de gober tout cru les produits marketing formattés que me propose certains éditeurs. Et s’ils ne me proposent pas autre chose, et bien je vais le trouver tout seul. C’est tout.

-« Hypocrite, t’es qu’un pov’pirate » :
J’était. Je ne grave plus de jeux disponible. Si « Morrowind » m’intéresse, je m’achète « Morrowind ».
Si « Valkyrie Profile » m’intéresse ? Je l’ai DMC ? Je ne suis pas d’accord.
Demandez donc à ce pauvre Garuffo qui recherche déspérément et honnètement « Legend of Mana » et « Chrono Cross ». il a beaucoup plus de respect envers les éditeurs de ces titres qu’ils n’en ont pour lui (Désolé Garuffo de t’impliquer la dedans. Un p’tit bisou ? :frowning: ).
Et dieu sait que je préfèrerait comme lui avoir les originaux. Mais je déteste être pris pour un con et s’ils sont introuvables, au nom de quoi devrais je me priver de jouer à ces super jeux que personne ne m’a proposé ?

Enfin… pour ces jeux PSone il y a encore de l’espoir de les trouver dans certaines boutiques (NeoAyato, GameStation…) mais pour d’autres Jeux comme Tales of Phantasia sur SNES, on fait comment ?

Voilà… Je sais, c’était long. :wink:

Maintenant, je suis sur que vous êtes prêts à réagir. Alors s’il vous plait, si vous n’êtes pas d’accords (ce que je comprendrais, c’est un avis très personnel que j’emet), pas d’insultes, pas de « c’est la loi, t’as rien à dire » et des arguments précis. Merci.

Enfin, un petit mot sur synsoniq.de : C’est excellent. Les BO de jeu jap sont plus cheres qu’à Konci donc on oublie dans ce cas (Konci rulez). Mais c’est le seul site que je connais qui propose des BO de jeu occidentaux. Elles sont cheres mais, par exemple, c’est le seul endroit où j’ai trouvé la BO de Halo. Faut savoir ce qu’on veut dans la vie. Moi, Je vais me la commander. :smiley:

Attention dans le cas présent, justifier est à comprendre dans son acception première, c’est à dire exposer des arguments qui donnent une légitimité à des actes. En ce sent, je pense effectivement que rien ne justifie…
Par contre, cela peut etre une explication (d’ou l’histoire des facteurs agravants ou non).
Par exemple, l’alcool ne justifie en rien le fait que deux mecs se foutent sur la tronche dans un bar (cela reste un délit) mais peut expliquer leur attitude, c’est à dire pourquoi ils en sont arrivés à ce point. :slight_smile:
C’est dans ce sens qu’il faut lire mon utilisation de justifier. Effectivement, tu as raison cela méritait un explication.

[quote]Tout cela pour dire une chose. Quelles que puissent etre nos raisons ou nos motivations, NOUS AVONS TORT, et rien ne oeut justifier ce que nous faisons. Ensuite, certains éléments peuvent « légalement » etres considérés à charge ou à décharge.

Voilou, c’est tout, mais à nouveau, félicitations pour la bonne tenue des posts et espérons que cela continuera.[/quote]
Je ne suis pas d’accord avec toi, Killian, sur ce « nous avons tort », qui est un peu exclusif : nous avons DES torts, c’est sûr, mais les éditeurs aussi, par exemple leur prix sont pour moi trop élevés.

Il y a eu dans ce thread des bons et des mauvais arguments des deux côtés, mais « rien en peut justifier ce que nous faisons », ben, justement, je trouve que si, au moins sur une partie (cf mon post plus haut).

Je suis en train de lire en ce moment un livre de Barbara Ehrenreich, « Nickel and Dimed » (en anglais, je ne suis pas sûr qu’il ait été traduit). C’est l’expérience de l’auteur, qui a vécu dans les mêmes conditions que la grande masse des pauvres aux USA, pendant deux ans. Attention, pas des gens qui ne travaillent pas, hein, au contraire, des gens qui triment comme des malades pour des salaires (légaux) de misère, et je peux t’assurer que ce livre pourrait être à lui tout seul une justification de la tolérance de certains comportements (non dangereux) dans ces circonstances de pauvreté…

Néanmoins, sur toute la longueur de ce post, je suis d’accord, très bon niveau ! :cool:

On est pas les seuls à avoir tort. Les editeurs aussi ont tort.
On s’encule mutuellement. Je vois pkoi l’un de nous deux devrait rester toujours retourné…
Moi kan on m’encule j’aime bien avoir mon tour aussi
(oula calmos … on va me prendre pour un pédé la … :slight_smile: )

Avant d’ajouter mon grain de sel, je tiens tout particulièrement à féliciter (sincèrement) tout le monde pour la bonne tenue de ce thread hyper glissant.

Bon ceci étant dit, il s’est dit tout plein de bonnes choses, mais j’ai l’impression que la réalité devrait etre plus proche d’un mélange de toutes les idées contenues dans tous les posts de ce thread.

Passons outre l’hypocrisie habituelle, je suis à peu près sur que personne dans notre petite communauté ne peut se vanter de n’avoir (que ce soit des films, de la musique ou des softs) QUE des versions franco de porc (d’origine) quoi.

Partant de ce principe, nous sommes tous tentés de trouver des justifications à nos habitudes (peut etre histoire de déculpabiliser) pour minimiser l’aspect “piratage” par exemple, oui j’ai telle musique mais c’est introuvable en france, ou bien je paierai bien, mais c’est trop cher pour moi etc…
Une petite remarque au passage sur l’aspect prix, nos habitudes (et je ne fais pas exception à cette règle) est malsaine. L’idée de vouloir consomes quelque chose que l’on ne peut pas payer se nomme vivre à crédit, et en partant dans cette direction, il faut quand même savoir que les commissions de surendettement sont plein de gens qui comme nous voudraient “tout” avoir mais n’en n’ont pas les moyens.

Dans tous les cas, il n’existe aucune excuse ou justification du piratage. Tout au plus peut il exister des explications sur nos attitudes (encore une foi ne me taxez pas de redresseur de torts, je m’inclue dans ce lot).
Il faut cependant distinguer quelques situations. C’est de cette distinction que les éditeurs tirent (il me semble) leurs politiques de répression à l’égard des pirates :
-Le pirate revendeur de ce qu’il trouve. Attention danger, il fait du bénéfice à la place des éditeurs, il détourne donc de l’argent. Lui doit numéroter ses abatits car il est dans la ligne de mire.
-Le surconsomateur. Lui pirate tout ce qu’il peut pour le simple plaisir de posséder. Il est atteint de collectionite aigue. Il n’utilise pas un tiers de ce qu’il possède, mais il possède c’est l’essentiel. Si celui la n’est pas à prioris la ciles des distributeurs, le simple volume de ce qu’il à déjà piraté fait de lui un candidat à de très sérieuses sanctions.
-Le piratin occasionnel. Nous sommes, à en croire le contenu des tous vos/nos posts dans cette catégorie. Quelque chose nous branche, mais est trop cher, ou pas disponible en france…bon un chtit coup de web et hop roulez jeunesse. Nous sommes dans l’illégalité et nous le savons (ou devrions le savoir). Les risques…quasiment nuls car le cout d’une action contre de telles personnes serait prohibitif par rapport au manque à gagner provoqué par nos acquisitions illégales.

Ne croyez surtout pas que je justifie nos actes ou que je jette la pierre à qui que ce soit. Par exemple, ma copine voulant absolument avoir The princess bride, et le titre étant indisponible en france, hop sur le net et rapatriement. Maintenant qu’il est sorti en DVD, le DivX va rester dans son tiroir et quand j’aurais les sous, hop achat. Le voulais absolument avoir le seigneur des anneaux chez moi, hop internet. Ce qui ne m’a pas empèché d’aller voir le film 7 ou 8 fois en salle et d’acheter l’édition collector. Un jeu me tente à prioris, hop je teste (un démo si cela peut suffire sinon…) s’il me plait, j’achète, sinon je désinstalle et le soft ne retrouvera jamais le chemin de mon disque dur.

Tout cela pour dire une chose. Quelles que puissent etre nos raisons ou nos motivations, NOUS AVONS TORT, et rien ne oeut justifier ce que nous faisons. Ensuite, certains éléments peuvent “légalement” etres considérés à charge ou à décharge.

Voilou, c’est tout, mais à nouveau, félicitations pour la bonne tenue des posts et espérons que cela continuera.

Les posts sont interessants, mais finalement, c’est systematiquement “bon, trouvons un argument pour pirater”. Le plus interessant a mon avis est celui de Rahan, qui parle de l’acces a la culture.

Pour les jeux video, c’est tres limite comme argument, c’est plus proche d’un loisir que de la culture generale. Mais admettons.

Pour la musique en revanche, c’est nettement plus adapte. En fait, la capitalisation du monde a rendu la musique commerciale, ce qui fait que ce type de culture n’est plus considere comme de la culture, mais bien comme un loisir. Et au final, le loisir est un luxe.

Ceci dit, et en partant du principe que la personne a Internet, il y a moyen de se cultiver en toute legalite sur Internet, au moins au niveau musical: Il existe de nombreux site de musiciens amateurs qui n’ont rien a envier au pros. La disparition du site traxinspace.com n’a pas arrange les choses, mais il doit rester des sites de ce type, avec tous les genres de musiques (oui, bon, surtout electronique, mais j’adore ca moi :)).

Pour finir, en lisant le post de Rahan, je n’ai pas m’empecher de penser au combat de Stallman contre les logiciels proprietaires. J’ai lu une interview de lui recement, et la derniere question etait:
_“Imaginons que tout le monde utilise des logiciels libres et que les entreprises ne vendent que le support et le développement. Quel serait votre prochain combat ?”
_“RMS : Si tout le monde utilisait du logiciel libre et des encyclopédies et dictionnaires libres, je voudrais lutter contre les maisons de disque qui essaient de nous ôter la liberté de copier la musique, en même temps qu’elles emmerdent les musiciens. En fait nous devons commencer maintenant cette lutte”
http://www.koudou.org/article.php3?id_article=9

LoneWolf
Un thread veritablement interessant. Et bouffez les tous, Mr Stallman.

Argh, saloperie de timeout, post effacé !!! :jesors: Ma super argumentation toute perdue !!! :casstet:

Bon, je reprends, alors :

comme dans toute situation de conflit, il y a des torts des deux côtés (copieurs et copiés), et chercher la réponse à l’oeuf ou la poule, ça n’est pas très constructif : par exemple, « les jeux vidéos sont chers car ils sont copiés » (un des deux arguments principaux des éditeurs), et « les jeux vidéos sont copiés car ils sont chers » (argument principal des piratins).

De la même manière que pour l’application de la loi, le débat sur la copie d’oeuvre recouvre en fait un débat vieux comme le monde : la tolérance. Un exemple :

Dans la loi, en France, posséder de l’herbe qui fait rire, c’est illégal et ça peut être pénalisé très lourdement. Dans la pratique, si vous vous faîtes coincer avec 2 ou 3 g, quatre fois sur cinq, ils les confisquent (quelque fois pour eux, d’ailleurs ! :stuck_out_tongue: ) et vous laissent partir, parce qu’ils savent bien que ce n’est pas trop dangereux…

De la même manière, la loi, c’est : pas de copie, sauf « copie de sauvegarde » (hahaha). Dans la pratique, je ne connais personne qui n’ait jamais copié quoique ce soit… Et je me rappelle bien que quand j’étais lycéen/étudiant, j’avais beaucoup de temps (=pour jouer), mais peu de budget. Donc oui, je copiais des jeux, mais j’en achetais aussi (certes, moins que je n’en copiais, mais je jouais vraiment beaucoup…). Pareil pour la musique, les films, …

Maintenant, j’ai un (bon) boulot, une copine à domicile, et beaucoup moins de temps pour jouer, donc je peux me permettre (budget en hausse, dépenses en baisse) d’acheter tous mes jeux. Mais c’est parce que les circonstances ont changé !

Maintenant, c’est sûr, à environ 27 euros le DVD, c’est pour moi beaucoup trop cher pour un film que je vais au mieux regarder une fois par an. J’ai beau louer, ils n’ont pas toujours ce que je veux, pour des questions de rentabilité évidentes.

Donc c’est sûr, il y a des abus sur la copie, mais sans cette possibilité, ce loisir resterait un loisir de riches… C’est facile pour monsieur le directeur artistique de Sony payé 10 à 20 mille dollars par mois d’avoir toutes ses oeuvres en originales, mais moi, même avec un salaire tranquille (2400 euros par mois pour deux), je ne peux pas tout acheter. Alors que fait le mec qui est au SMIC ? Il achète uniquement les DVD de Steven Seagal qui sortent à 10 euros ?

Donc c’est aussi, une question de tolérance, et même si j’achète des jeux, des CD et (parfois) des DVD, je comprends bien qu’un lycéen fasse des copies. Mais les majors ne veulent pas de cette tolérance, elles sont très « sarkoziennes », de ce côté là… C’est « vous achetez, ou vous écoutez NRJ ».

D’ailleurs, si on appliquait la loi à la lettre, on n’aurait pas besoin de juges, il suffirait d’un ordinateur qui connaisse les lois, de tout surveiller, même votre vie privée, et Hop ! arrêté ! Hop ! Prison, pas de procès ! C’est très Georges Orwell, très 1984, et ça a un nom, ça s’appelle une dictature…

Donc tout le monde, des deux côtés (copieurs et copiés) peut trouver des arguments, parfois compréhensibles (« DVD trop chers » contre « bénéfices nécessaires »), parfois de mauvaise foi (« Copie de sauvegarde » contre « bénéfices en baisse »), mais le débat de fond est pour moi celui de la tolérance, et ça, selon vos intérêts, c’est une notion très variable, donc le débat n’est pas près d’être fini !

Bon ben, c’est tout, merci à ceux qui ont eu le courage de me lire jusqu’au bout !

J’ai un avis un peu particulier quand même.
Bon, le piratage, SAIMAL, “ok ok ok” (© Lethal Weapon 2), mais n’ayant pas de taff, j’ai beaucoup de mal à me payer des jeux (pas de bras, etc.). Si en plus je vois la démo de Splinter Cell sur PC, qui est ridiculement courte, franchement, ça me donne pas un véritable avant-goût de ce que sera le jeu. J’achète les jeu dont je suis sûr qu’ils me passionnerons (BF1942, Advance Wars, FFVII, Mario Sunshine), j’achète les jeu que j’ai pu essyer et que j’aime bien (L’Aigle de Guerre), mais maintenant je n’utilise plus la puce de ma PS2, de toute façon, ça ne me dit plus rien. Je préfère m’acheter le jeu que j’aime vraiment (MGS hum), quand au reste…
Concernant l’abandonware, ok l’éditeur est roi (après tout, il est blindé de thunes nan ?), mais attendre 70 pour jouer à des jeux LucasArts, faut arreter quan même.
J’imagine déjà mon petit fils foutre de ma gueule quand je lui montrerais Day Of The Tentacle (-“Mais tonton, pourquoi il est tout moche le jeu ?

  • " Tu vois cette bouteille de lait ?..")

Pour les musique, c’est encore plus dur. Oui, j’ai des mp3, ce qui ne m’empèche pas de m’acheter des disques (voir mon blog), mais franchement, vu ma façon d’apprecier la musique, je ne peux pas acheter un album: Je n’aime pas forcemment tous les titres d’un artiste. J’entend (Radio/Tv), ça me plait, hop, je choppe, et si tous les titre de l’album me plaisent, bah j’achète. J’avais vu qu’il avais mis à disposition du public, dans un Virgin (je sais pas où, mais c’est suremment pas en France hein), des bornes permettant d’acheter des titres séparemment, sur carte mémoire (comme les Smart Média par exemple), et à je dis bravo. Vous allez me parler des CD 2 titres nan ?, oui, ça coute pas trop cher, mais j’ai pas forcemment envie d’écouter le titre dont la grande maison de disque pense que c’est le seul de l’album à mettre en avant. Je n’aurais aucun remors si on me permettais d’acheter mes titres séparemment, et pas trop cher (0,50€ le titre, ça serais cool). Et puis comme le disais Rahan, sans le mp3, honnetement, je serais devenu un gros inculte question musique. Là je découvre plein de choses…
Pour le film, c’est beaucoup plus simple, pour moi, il y a des films que je me paierais forcemment en DVD à leur sortie (Minority Report, etc).

Quoi qu’il en soit, si les médias tel que le CD de musique ou le jeux vidéo coutait moins cher, je pense que ça changerais quand même pas mal de chose…Pourtant, je souffre de cette situation de crise (qui est la mienne hein), car je préfère 100x avoir le CD de FF??, tenir la boite, parcourir le manuel, etc, comme pour MGS ou d’autres jeux, pour lesquels je suis obligé d’acheter de jeu, physiquement, sinon je n’aurais plus l’âme d’un véritable joueur (putain, elle sont efficaces leur pubs). Pareil pour la musique, il faut que j’achète le CD de l’artiste que j’aime, ce qui est très dur pour moi qui n’aime quasiment aucun artiste en particulier. Pour le films, n’en parlons même pas.

Rahan>ok, ya aucune loi qui oblige l’éditeur à faire une trad, mais pour FFVI (et les autres avant) bordel !, la rom à été entièremment traduite !, et là Square nous pond une version totu juste remixée (3D en intro et en fin de jeu), jeu pas traduit, temps de chargement, bref pas optimisé, tu pense pas qu’ils se foutent de la gueule des Européens. Bon, je reconnais qu’il l’ont au moins sortit ici, et à un prix très petit mais franchement…

“…Vous êtes en état d’arrestation pour le futur téléchargement illegal d’un film…”

[Edité le 14/1/2003 par lagora.fox]

Moi le piratage je suis plutôt contre mais j’ai par exemple Neverwinter nigths en Anglais, je l’avais sa sortie ici…
J’ai essayé, j’ai aimé, j’ai acheté…
Mais peu de gens le font…
Je pense que les éditeurs ne justifieront jamais ce genre de pratiques car en ouvrant cette porte, cela permettrait à beaucoup de gens de jouer avec les textes… comme d’habitude.

Sans vouloir faire l’apalogie depiratage il y a un point qui a été , la censure.

AUssi bien de jeux vidéo (exemple en allemagne) ou pire les films comme dans certains pays.
La censure sévit partout avec des film comme “philadelphia” tronqué de plus d’une heure de film avec comme morale “il avait qu’a pas être gay” ça blaze quand même…
En fait trouver un vrai dvd devient impossible, je ne parle même pas des cd audio…

Le pire c’est que les colis (si on veut rester dans la légalité) sont suceptibles d’être bloqué à la douane…

Voila, voila

A+

Angus kinécensuré

Je suis tt a fait d’accord avec rahan dans la mesure ou j’ai pu éveiller ma culture musicale grace aux mp3! J’ai ainsi découvert qu’il y avait du super hip-hop, et je me suis mis a écouter d’autres musiques qui m’étaient jusqu’ici quasi-inconnues.
En bref merci le mp3!

PS: j’ai un peu dévié du topic de départ(j’espere ne pas trop avoir enrayé la bonne marche du débat), mais j’avais envie de réagir sur ce qui avait été dit…

arf High Fidelity, bouquin terrible, film excellent, et BO parfaite…
au fait c’etait quoi la question ?

ha oui…ben je sais pas , enfin si comme ash-barrett, mais plus du coté Faskil alors…

J’ai pas tout lu à partir du second post de Faskil.
Mais va-t-en dire aux pirates de ne prendre que les jeux imports ou les abandonwares ! Va-t-en dire aux éditeurs qu’ils ne font que ça (je pense que si c’était le cas, ça serait minime et ils s’en taperaient) !

Ben non, le problème est que ça ne sera jamais comme ça, et qu’on ne peut pas vraiment se plaindre des éditeurs. Leur lutee obstinées est compréhensible. Si les piratins s’arrêtent…

[quote]Ouais, continuez, ça me fait des idées de Sujet Réflexion, c’est cool…

(ceux qui comprennent pas c’est pas grave )[/quote]
Bon bah c’est pas grave alors …

Yaouuu c’est avec ce post de merde sans interet (un flood quoi) que je passe Lord jedi geek …
Si c’est pas pitoyable …

Ouais, continuez, ça me fait des idées de Sujet Réflexion, c’est cool…

(ceux qui comprennent pas c’est pas grave :P)

Rapidos pour le Lone: Oui bien sûr si tu achètes une console étrangère et que tu y fais tourner des jeux imports, vu que tout ça c’ est des originaux c’ est tout ce qu’ il y a de plus légal (et de toute manière même s’ il y avait des histoires “d’ exclusivité à tel territoire”, ce qui est possible après tout, je pense que les éditeurs préfèreront poursuivre ceux qui piratent véritablement leurs jeux que ceux qui essaient de rester le plus possible dans la légalité, donc bon…).

Par contre bonne chance pour trouver un revendeur qui ne revende “pas trop cher” les jeux étrangers, ça peut se trouver, mais après une longue et âpre recherche…

Ouais, moi tout pareil que Caf’, le sujet est intéressant mais j’ai pas le temps, vous faites chier…

Simplement, quelques petites choses…

[quote]Car sinon, ils sauraient que Ze Jeu intéresse des européens, même en anglais, et qu’au pire, ils ne sont pas obligés de dépenser des milliards en différentes traductions exotiques (Français, Espagnol, Allemand…) pour vendre Ze Jeu en Europe.[/quote]Précision : il y a aussi des lois précises qui obligent les éditeurs à traduire certaines choses s’ils veulent sortir un jeu en France, notamment la jaquette, la doc… Je ne sais pas jusqu’où elles s’étendent, et si tous les respectent, mais beaucoup doivent en tout cas s’en soucier.

D’une manière générale, et comme Caf’, histoire d’élargir le sujet de vous faire perdre encore plus du temps que nous on n’a pas (;p) : le problème concerne aussi la culture en général. Sans le mp3, par exemple, j’aurais eu bien du mal à éduquer mon oreille de mélomane averti. Fut un temps, les musiques éléctroniques m’étaient insupportables, et le Rap n’avait, tout de moins c’est ce que je croyais, rien de bon à m’offrir. La facilité d’accès du MP3 et sa gratuité relative m’ont permis de m’éduquer musicalement, et de contredire ces assertions avec un plaisir qui me fait aujourd’hui regretter d’avoir perdu du temps auparavant à penser ces choses-là.

En un mot comme en cent : la culture coûte cher. Mais tout le monde a le droit d’accéder à la culture et à l’éducation, sous toutes ses formes (c’est aussi dans les droits de l’Homme). Sauf que tout le monde n’en a pas les moyens (et c’est aussi le cas des imports, qu’il s’agisse de jeu vidéo, de disques, ou même de livres, etc.). Alors dans ce cas qu’est-ce qu’on peut faire pour se cultiver sans pirater ?

[edit] ortographe (oui, oui, moi aussi je boucle ;p) [/edit]

[Edité le 11/1/2003 par RaHaN]

concernant les consoles, et plus particulièrement la PS2, je vois une autre raison majeure de passer dans l’illégalité -> les portages NTSC/PAL.

sérieusement, j’ai failli m’acheter une PS2, en prévision de tous ces magnifiques RPG qui m’ont fait rêver sur PSX… mais quand j’ai vu les premiers jeux PS2 PAL, j’ai manqué de m’étouffer : comment peut on accepter un tel massacre du jeu ! les bandes noires écrasant l’image, l’animation parfois défaillante car penser pour du 60hz…
il n’y a qu’a jeter un oeil sur FFX, c’est abominable.

la seule solution pour les européens désireux d’apprécier les jeux correctement : une console modifiée + tous les jeux en imports/piratés… et qui n’aidera pas à revaloriser le marché européen.

Nintendo et microsoft ont semble t ils compris le pb, mais Sony continue de prendre leurs clients européens pour des abrutis…

Pour ce qui est de Chrono Cross et Vagrant Story, je pense que Vagrant est plus rapidement traductible que Chrono Cross qui est beaucoup plus riche niveau texte.
Sinon pour Square, il faut rappeler qu’ils ne se trouvaient pas en si bonne posture que cela à cette époque (échec de FF le film).

[quote]Concernant le fait que tel ou tel jeu ne soit pas distribuer officiellement en Europe est le fruit d’une mûre décision de la part des développeurs. Leur but est de faire de l’argent, c’est clair. Du coup, je ne pense pas qu’ils décident de se fermer un marché sans avoir au préalable fait de grosses études.
Ainsi, soit ils jugent que le marché européen est assez mûr (comprenez par là : gros) pour adapter leur jeu (cela coûte de l’argent…beaucoup même pour des jeux d’aventures tels que Chrono Cross et cela prend aussi énormément de temps) et le sorte en serrant les fesses pour qu’il marche (car en cas d’échec…Aïe), soit ils préfèrent le réserver aux marchés obligatoires que sont les US et le Japon.

Autre chose à propos de tout ce que tu dis : cela ne s’applique qu’aux hardcores gamers, population assez restreinte au niveau ventes. Pour preuve, le jeu le plus vendu ces dernières années est The Sims + addons. Quel hardcore gamer accorderait de l’importance à ce jeu ?
Or n’oublions pas que l’unique raison d’être de la plupart des gros développeurs est de faire de l’argent.
Attention, je ne dis pas nan plus que c’est leur unique objectif, mais c’est cela qui dicte leur volonté de distribuer ou pas.[/quote]
Pour une fois je ne suis pas d’accord entièrement avec toi tiens :stuck_out_tongue: . Par contre Ash, chapeau, je suis presque à 100% avec toi.

Bon, pour Kasper : je comprends que certains petits éditeur japonais ne veulent pas se risquer à faire un flop en Europe, donc ils décident de pas éditer ce jeu ici. Pour ceux-là d’accord. Mais par exemple pour des jeux comme Chrono Cross, alors là je comprends pas. Ce n’est pas un petit éditeur (Square pour ne pas le citer…), et je connais vraiment beaucoup de monde qui achèterai ce jeu. Potentiellement je pense bien la moitié de ceux qui jouent a des FF se l’achèteraient volontiers… (Si ça ce n’est pas un bon marché).

Peut-être que certains font des études poussées, mais par exemple pourquoi Chrono Cross n’est pas édité ici et Vagrant Story oui? Beuh…je ne vois pas de réponse logique. Et c’est comme ça avec beaucoup d’RPGs japonais. Je sais pas vous, mais moi je bave a chaque test d’RPG au Japon dans Joypad. Et la majorité de mes copains aussi. Peut-être qu’on est un groupe bizarre et restreint de japonisant aimant les RPGs, mais je pense que l’Europe doit quand même être un bon marché…non? Bon, on est peut être une l33t d’hardcore gamers après tout…

Tout ça pour dire que je n’ai pas la PSone, ma PS2 n’a pas de chip, mais je suis plutôt une espèce rare: la majorité de mes copains ont mis un chip sur leur PSOne pour jouer a des bons RPGs (ceux qui sont sortis en US quoi, on parle pas encore japonais :D). Or la majorité de ces mêmes copains achète le jeu original dès qu’il sort ici…mais ça n’est souvent pas le cas. Les blâmer? Peut-être, mais je trouve cette piraterie plus « juste » vu que on peut pas dire que les programmeurs perdent des sous…

P.S : cette opinion ne concerne que moi, peace & love, tout ça :stuck_out_tongue: