Raffarin ne joue plus au solitaire

Le Premier ministre rencontrera vendredi matin des éditeurs et créateurs de jeux vidéo, secteur dans lequel la France est dans le caca boursier jusqu’aux pointes de cheveux.
Monsieur Raffarin visitera un studio indépendant (Darkworks), dans le quartier du Sentier, dans le deuxième arrondissement de Paris (à côté de chez moi, quoi “on s’en fout” ?). Pour info: trois sociétés françaises figurent parmi les dix leaders mondiaux de la conception et de l’édition de jeux vidéo (Infogrames, Vivendi Games et Ubisoft). La “french touch” va peut-être s’en tirer finalement ?

Source: Yahoo! France.

Franchement Infogrames et Vivendi games, c’est pas avec leurs compétences dans le milieu du jeu français qu’ils peuvent frimer. C’est surtout parce qu’ils possèdent respectivement des trucs comme UT2003 ou Warcraft…

Chez Ubi, à la limite, ils ont Rayman.

oui, effectivement, excellent dossier à un petit détail près : le débat sur le prix de vente des jeux (ben vi, je persiste, à 350f j’hésite … à 100f j’achète) et surtout sur les rapports assez foireux entre les éditeurs et les vendeurs (fnac en premier lieu, grande distri juste derrière) … ces deux points là ont été un peu oubliés et pourtant, ils ne sont pas étrangers au problème du secteur en ce moment !!

Il suffit de voir le nombre de jeux en game budget que j’ai chez moi (60%). Mais bon ce problème n’est pas spécifique aux jeux vidéos (CD audio : 23 €, DVD 35 €, c’est quoi ces prix à la con ???)

Et a propos d’infogrames et de la bourse, ils risquent d’etre viré du nasdaq outre atlantique : http://www.rpgdot.com/index.php#12855

Vivendi Infogrammes et UBI n’ont plus grand chose de français.C’est juste des boites à licences (Harry potter)

oui, je suis d’accord avec toi à un bémol près pour les prix budget : si on y trouve souvent d’excellents jeux, les gros hits eux n’y arrivent que tres tres tardivement (ex : quake 3 qui est descendu en dessous de la barre des 200f au bout de 2 ans seulement et qui vient à peine de descendre en dessous de la barre des 100f). Et encore, on ne parle meme pas des jeux online (l’abonnement à 80f / mois ça va etre trop rigolo ça aussi).

Pour les CD no comment, tout le monde sait que les majors sont des voleurs :wink:

Pour les DVD oui il y a abus, mais c’est un marché jeune qui a tendence a empièter sur les ventes de la vidéo (en gros les gens achètent moins de VHS en prévision d’un DVD mais n’etant pas tous equipé, les ventes tardent à rattrapper le niveau des vhs). Mais je doute que les baisses soient pour bientot … là encore on est un peu des vaches à lait …

Etant un peu plus impliqué dans le domaine des jeux vidéo depuis quelques temps, j’ai vite compris pourquoi les prix risqueraient de ne pas baisser. Je vous donne 2 raisons :

Parce que ca coute de plus en plus cher de faire un jeu (en temps, en comptétence et en personnes)

Parce qu’il y a 3 acteurs : dev’, éditeur et distri, que chacun a des investissements lourds a rentabiliser et que la sortie d’un jeu représente une prise de risque pour chacun (l’éditeur achete ou finance un jeu et il ne sait même pas si il va rentrer dans ses frais, et le distributeur prends le rique de réserver des places pour des jeux qui ne marcheront peut etre pas alors qu’il pourrait donner ses rayonnages à des valeurs sûres et qui lui procureraient un retour sur investissement. Et pis c’est cher à faire tourner un magasin).

Il y a des tas d’autres raisons, mais reflechissez à ceci : quand vous achetez un jeu, le rapport prix/temps d’occupation est hyper interessant comparé à un disque ou un DVD. Seul le livre peut prétendre battre le jeu vidéo (enfin, si vous achetez des Poche, parce que sinon, c’est moins évident.

Et pourtant je militais comme vous au départ, mais je peux vous dire que l’équation est complexe.

Sauf qu’après t’as la volonté ou non de passer en marché de masse sur certains titres… Voir les ventes de GTA3 avec son prix à 100 francs de moins que le reste des titres PS2 l’année derniere… Comme quoi c’est très faisable… Mais toi t en école lavage de cerveau. :slight_smile:

Puisque l’on en parle je ne suis pas sur d’avoir adoré le dossier de Wanda. Je l’ai trouvé bourré de lieux communs sociologiques et, merci la vulgarisation economique!!!

Non, franchement j’ai rien appris d’allucinant en lisant sa prose.

Par contre le dossier sur l’IA dans les jeux m’a beaucoup plu. Je l’ai trouvé tres interessant, bien ecrit (je veux dire: pas trop compliqué à lire) et j’ai appris plein de trucs.

Enfin, d’aucun diront surement le contraire… lol

Nous en sommes toujours au même point. Et pour rejoindre l’auteur du commentaire original, moi aussi j’ai beaucoup de jeux budget environ 75%. Le dernier grand jeu que j’ai acheté, c’est Neverwinter Nights, je l’ai payé 250 FRF en Angleterre sur le net, alors qu’en France il est à au moins 100 FRF plus cher.

C’est sûr qu’il y a plusieurs facteurs qui interviennent, dont la distribution. Mais il y aussi la trouille de la part des éditeurs et/ou distributeurs. Infograme avait déclaré il y a quelques temps qu’ils allaient baisser les prix des jeux vidéo car ils sont trop chers… Oui… Mais rien n’a été fait, et plus personne n’en parle.

Je râle aussi quand je vois FS2002 Pro à 500 FRF SANS documentation papier… à imprimer soi-même… Hum… Je m’écarte du sujet.

Pour en revenir aux moutons, un éditeur préfère vendre à 350 FRF un jeu, ainsi si 10 personnes l’achètent, il aura un chiffre d’affaire de 3500 FRF, or si il le vend à 250 FRF, il NE SAIT PAS (je vous parlais de trouille avant), si il va le vendre à 10 personnes (donc 2500) ou à 20 personnes (donc 5000), alors qu’à 350FRF, ils sont sûrs que 10 personnes l’achèteront (et donc CA et bénéfice en conséquence). Ils préfèrent rentabiliser rapidement plutôt que sur le long terme.

Mais beaucoup devrait faire comme l’éditeur de GTA3 et le vendre à 250 FRF, plus de personnes l’achèteraient… Mais bon il faut encore que la config matérielle suive.

L’avantage avec les jeux budget d’aujourd’hui, ils tournent bien voir très bien sur un Celeron 500 =)

Merci Wanda…

Si on prends en compte le rapport Durée de vie / Prix, les jeux ne sont pas si chère comparé à d’autres loisir payant (CD, DVD, Cinémà, Arcades de jeux,…)

arf, rien à voir avec l’article mais c’est en rapport avec le monsieur cité dedans :

ferait-il une apparition dans le jeu GTAIII, dans la page du chargement d’une partie (en plein milieu de l’écran, on peut pas le rater, le grisonnant) ?

Je suis perplexe à ce sujet ^u^.

juste pour dire que son dossier est vraiment super. c’est long (ce qui me plait bien), intéressant, visiblement documenté…

de meme pour l’article sur l’intelligence artificielle.
c’est une super idée de faire des articles pas uniquement sur les jeux mais sur l’univers du jeu. j’en veux encore!!!

… un autre truc aussi, la société gilbert software a-t-elle disparue ?

Maiheu ! Espece de vieux gars qui fait du Tuning et qui confond son PC et sa caisse ! D’abord… :slight_smile:

Ceci dit, je sais pas trop quel plan ils ont suivi pour GTA3, je sais meme plus si le jeu etait deja moins cher a sa sortie sur PS2, mais je suis pret a ce quon m explique

A bon entendeur :slight_smile:

Euh a ma connaissance, c’est Electronic Arts qui a la licence Harry Potter

Bah Infogrames et Vivendi sont des editeurs. Ce n’est pas tellement leur role de faire eux meme des jeux videos.

De plus il me semble que Infogrames a (ou avait ?) des studios de dev internes.

Quant a Vivendi, l’affaire est bien plus complique. Entre les achats et les rachats, c’est une entite bien a part.

Il me semble que ca commence par Sierra qui rachete Coktel Vision, l’ensemble se fait bouffer par Cendant Software, qui lui meme rachete Blizzard, qui malheureusement pour Cendant a une excellente annee fiscale gonflant le prix d’achat et mettant sur la paille Cendant. Ensuite viens Havas interactive, qui rachete l’entite, puis ca devient Vivendi Interactive. Bref c’est un gros sac de noeuds.