[Rech] Appart à Paris

Amis geekzoniens,

Le contexte : je me retrouve dans une situation que je ne vous souhaite pas : le CROUS de Paris m’a donné son accord pour un T1 en résidence il y a de cela 4 5 mois, j’ai reçu 4 ou 5 lettres de confirmation, j’ai envoyé mon chèque bien avant le délai maximum et j’ai toujours mon dossier en mode “attribution de logement” sur le site. Sauf que voilà non, j’ai reçu un recommandé aujourd’hui avec mon beau chèque dedans, et une lettre générique me disant que “désolé, on vous prend pas, commencez à chercher chez des particuliers”.
Je doute de la légalité de la méthode, mais bon, comme on dit dans Portal, The cake is a lie.
La surcouche (parce que c’est pas drôle sans) : j’ai fait à peu près tous mes choix d’université et de cursus en fonction de cet appart, j’avais des choses mieux ailleurs mais dans mes choix jme suis toujours dit “putain mec t’as un appart à Paris à 220�?�/m connecté en fibre, tu vas pas faire ton chieur après tes 3 ans à raquer en prépa”.
Sauf que voilà, je me retrouve maintenant avec un double master que je pourrais sûrement pas faire vu qu’il faudra payer un loyer bien plus gros et donc bosser à côté, et le pire, sans toit en septembre.
Le bonus (parce qu’il en faut toujours un) : confiant, je n’ai pas du tout cherché d’appart, et je me suis pris un job saisonnier en aout à 800km de Paris…

Donc voilà, j’ai moins que rien et je ne peux pas chercher, je sais que je crois un peu aux miracles, mais si quelqu’un d’ici avait un bon plan pour un appart de 7 à 20m², de 200 à 400-500�?�, pas trop loin de Paris IV (ou sur une ligne de métro, mon CROUS était à Bastille par exemple)… vous savez où me joindre !

Bah, je pense que tu devrais préciser un peu pour tes exigences ou pour ton budget, parce que pour 400 ou 500 euros tu vas trouver sans problème 10m2 0 peu près n’importe où, mais est-ce vraiment ce que tu veux ?
C’est quand même pas hyper sympa les chiottes/douche communes :stuck_out_tongue:

Règle n°494 : dans la vie, toujours chercher le logement en fonction du reste, et par l’inverse.

Tape clairement dans la colloc’ pour obtenir des prix décents à Paris.

(Pour info cette règle se situe entre la “493 : ne jamais oublier le PQ dans le coffre de la voiture en revenant des courses” et “495 : non les cornichons ça ne se mange pas avec du Nutella”)

((J’espère que cette touche d’humour viendra égayer un tout petit peu ce qui doit vraiment être une grosse semaine de merde pour toi :))

+1 pour la colloc.

Essaye de contacter ta fac des fois qu’ils centralisent des offres ou des demandes de potentiels colocataires.

Sinon, seloger.com est ton ami. Bonne chance, le logement dans le coin c’est pas toujours simple.

Héhé, oui ça remonte toujours un peu l’humour… et je préfère pour pas m’enterrer dans une mauvaise humeur.
Donc oui, j’étais un peu pris de cours, pour les précisions : l’idéal ça serait les toilettes/douches dans l’appart. Enfin l’idéal, le requis même. 500�?� c’était un grand max aussi, c’est la limite du hors budget.
Je vais aller voir seloger.com, mais comme je l’ai dit, je suis pas disponible avant le 31 aout… Trouver un appart sans le visiter c’est mission impossible, c’est pour ça que j’essaie de faire marcher le bouche à oreille avant de me faire une arrivée à Paris rentrée + visites appart + chercher un boulot en moins d’une semaine.
En tout cas c’est gentil pour les infos.
Si vous avez eu des expériences, même à la bourre ça se fait les collocs ?

[quote=“Histrion, post:3, topic: 51522”]
Règle n°494 : dans la vie, toujours chercher le logement en fonction du reste, et par l’inverse.
[/quote]

“Youth is wasted on the young” comme on dit… mais c’est sûr que j’y penserai la prochaine fois.

Alors précise mieux ton besoin : quand on est pas étudiant ou ancien étudiant Paris IV, ca parle pas
Ou alors c’est l’arrondissement ?
Sur une ligne de métro ? laquelle ?

N’oublie pas la banlieue et le RER , ca peut être plus rapide et moins cher qu’un appart situé dans paris mais loin du métro.

Edit pour Twin : Oui , c’est simple a googler , mais c’est pas dit que tout le monde fasse la recherche.
Autant maximiser les chances en étant le plus précis possible.
D’ailleurs laquelle de Sorbonne ?
Celle ci ou Celle la ?

Rooooh, même Google te donne la Sorbonne en premier résultat. :wink:


Ceci est un message fantôme…
Supprime moi gentil modo

Ah tiens, y’en a deux maintenant des Sorbonnes. Bon, je n’ai rien dit alors.
Et effectivement autant préciser le quartier plutôt que la fac.
My bad. :flowers:

C’est complétement abusé le traitement que t’as réservé le Crous de Paris… Si j’étais à ta place, je les aurais au téléphone dans les 10 minutes où je reçois la lettre. Et je lache pas l’affaire. Sachant que

  1. j’ai du mal à croire que tu trouveras un appart à Paris (intra muros) avec de tels critères (malheuresement)
  2. chaque cité u (je pense que c’est pareil pour les résidences) réserve quelques logements « en cas d’urgence » (genre à Vert-Bois à Montpellier - je le sais car j’y ai bossé - ils gardent des apparts vides toute l’année au cas où des fonctionnaires du Crous en auraient besoin lors de déplacements - évidemment ils ne sont jamais utilisés - et en filent de temps en temps quand une maman vient pleurer à la directrice)
    Si t’arrives à avoir au téléphone (ou mieux te rendre sur place) le directeur/la directrice de la résidence (peut-être encore en vacances ceci dit) et que tu dis que tu as pas le choix, qu’il faut qu’ils te prennent… T’as rien à perdre de toute façon.

Sinon, même la colloc, dans ce budget… A tout hasard, fait des simulations caf pour savoir le montant des apl que tu peux obtenir pour un appart dans le quartier que tu vises.

Bonne chance et bon courage. :slight_smile:

Disons que je travaillerai sûrement dans les 4e et 5e arrondissements, entre la rue d’Ulm (pas le résultat encore, et je peux pas compter sur mon intégration possible pour leur demander déjà une chambre ou un appart dans leurs résidences) et la Sorbonne qui est Rue des Ecoles (je crois).
Comme je l’ai dit, je sais de réputation que ces quartiers sont dans les plus chers, et je me contenterais d’un appart intra muros pour peu qu’il soit sur une ligne qui m’amène dans le coin (je pense notamment au RER B, depuis Bastille je comptais le prendre à Gare de Lyon).

@Energyzer : tu me donnes un peu d’espoir, j’ai vu qu’on pouvait faire un “recours gracieux” au directeur du CROUS, je vais tenter ça quand même. Sinon, les numéros des gestionnaire de la résidence tombent sur un répondeur général ville de Paris, signe qu’il n’y a personne non plus.
Et j’aurais fait exactement ce que tu m’as dit (appels et résistance) si ces abrutis m’avaient notifié un peu plus avant. En gros ça fait 2 mois que je m’ennuie, et juste quand je commence mon travail saisonnier, le CROUS m’envoie la lettre et part en vacances (2 aout 22 aout). C’est pour ça que je me sens quand même un peu dans la merde, surtout niveau administratif, et une fois n’est pas coutume avec ces services qui promettent monts et merveilles, je vais devoir me débrouiller tout seul et au dernier moment.

Dans le 13ème arr. (quartier chinois) tu as des choses pas trop cher même si c’est pas les plus beaux coins de Paris. Du côté du métro Chevaleret/Nationale notamment. Mais 500�?�… En intra-muros ça va être un taudis j’en ai peur. Sauf à être en colloc’ parce que pour 3x500�?� c’est le contraire : un 75/80m² à trois dans un quartier un peu mieux c’est tout de suite beaucoup plus agréable.

+1 pour le 13ème, même si coté ligne 14 ça devient de plus en plus cher.

Par contre regarde aussi en banlieue sud, sur le RER B, coté gentilly, laplace, arceuil-cachan. C’est moins de 20 minutes de RER et en sortant à Luxembourg tu es à 5 minutes à pied de ta fac. Ca reste un temps de trajet acceptable sur Paris.

Sinon regarde aussi coté Ivry sur seine, villejuif, kremlin bicètre (sur la ligne 7). C’est loin d’être les meilleurs coin de la région parisienne, mais ça a l’avantage d’être moins cher et pas forcément trop excentré.

Et enfin la colloc, niveau rapport surface/prix c’est ce qui se fait de mieu, mais la vie à plusieurs n’est pas toujours facile! Tu peux tomber sur des gens avec qui ce sera génial, comme sur des gens qui t’en feront baver tous les jours.

Bon courage dans ta recherche.

Je pense aussi qu’il faut pas lacher l’affaire sur le crous : tu as eu des courriers te disant que tu étais accepté, je suis pas sur qu’il puisse decider de changer d’avis comme ca au dernier moment.
Renvoi leur un recommandé en precisant que, comme prevu par leur lettre initial, tu arriverai le xxx pour prendre possession de ton appartement.

Et en //, tu cherches une collocation (parce que il y a que ca qui te permettra de rentrer dans ton budget, j’en ai peur).

Tel que c’est parti, baisses tes critères au maxi (tolérable quand même), pour trouver un toit à la rentrée de façon temporaire, et ensuite seulement tu chercheras la piaule de tes rêves. D’ailleurs ne déménages que le minimum pour ta solution temporaire.

@Cben76 : je vais faire ce courrier oui, parce que j’ai eu plus d’informations. Si d’autres sont dans un cas similaire ça peut toujours être utile donc je vais faire un petit /mylife de plus. Le CROUS envoie à peu près 200 notifications « oui » par résidence, qui ont à peu près 40 nouvelles places par an. Ca fait donc 160 personnes à virer à qui ils ont dit oui.
En ayant eu la secrétaire, elle m’a assuré que je disais n’importe quoi et que je devais avoir eu une lettre début juillet comme quoi mon dossier n’était pas sûr et qu’il ne fallait pas que je me repose dessus. Or, je sais pas comment le prouver à part ma bonne foi, mais j’ai eu effectivement une notification en juillet mais sans la lettre d’accompagnement. Ca m’avait d’ailleurs étonné.
Donc début Juillet : « ok ».
Mi juillet, rebelote, nouvelle lettre et toujours « logement attribué ».
D’ailleurs, si ça n’avait pas été le cas, le CROUS aurait dû automatiquement balancer sur mon choix 2, puisqu’il est dans une autre ville. Ce choix 2 est écrit encore en « choix 1 accepté, donc en attente » à l’heure où j’écris ces lignes.
Mon verdict : erreur administrative, ils auraient dû m’envoyer des lettres pour me dire de faire gaffe, chose qu’ils n’ont pas faite, et conséquence je reçois un « non » brutal qui tombe vraiment vraiment mal.
Ils vont m’entendre, c’est sûr, après je sais pas s’ils peuvent y faire quelque chose à part s’excuser.

@Tous : la zone est toujours aussi magnifique, Loderunner m’a PM pour un plan de sous-location avec un de ses potes, pour 5 mois, si le CROUS n’aboutit pas ce sera parfait pour la rentrée, au moins le temps de trouver un appart et d’être sur place pour les visites :). Caféine va recevoir un courrier du Vatican pour payer la redevance « miracle » :ninja:.

Si ca marche, tu me dois une bière à la rentrée. :wink:
Sinon, tarde pas trop à accepter si ca t’intéresse, la concurrence est ultra-rude à Paris, et la procrastination est ton ennemie (j’en sais qqch).
Si l’administration du CROUS peut changer d’avis à la dernière minute, t’inquiète pas que les particuliers vont pas se priver.

Yep, la bière était prévue :).
Je prends note du conseil, je tarderai pas, c’est déjà une chance que tu ais vu son message si vite.

Je ne peux pas t’aider (j’habite à Nancy) mais vu la réputation de la recherche d’appart à Paris, plus les commentaires ici présents, je ne peux que souhaiter bonne chance. Et bon courage. Et de fêter ça lorsque ça se sera débloqué. :slight_smile:

Ca a l’air terrible comme ça, mais en fait ça fonctionne énormément au bouche-à-oreille : le pote d’un pote qui libère un appart’ ou un collègue. Perso j’ai trouvé mon 40m² parce que j’ai demandé aux collègues, et qu’il y en a un qui m’a dit “bah de toute façon je retourne à Milan avec ma femme et mon fils, je peux te mettre en relation avec la proprio”. Idem, quand j’ai eu un collègue qui libérait un appartement, j’ai immédiatement prévenu tous ceux qui autour de moi étaient susceptibles d’être intéressés, en filant l’adresse et le tél pour qu’ils fassent même passer.

Ceux qui galèrent pour rien ce sont malheureusement les “provinciaux” (je ne dis pas ça pour être arrogant, juste comme un état de fait : ceux qui n’ont jamais mis les pieds de près ou de loin en IdF, et qui n’y connaissent personne).