Rock & Knol

Ce sont les détracteurs de Wikipédia qui vont être contents : l’alternative tant attendue de Google vient enfin de voir le jour ce 23 juillet : Knol (mot valise issu de Knowledge et mol) a l’ambition de devenir la première source consultée par les internautes en quête d’information sur un sujet particulier. Rien que ça.

Et pour y parvenir, Knol compte bien se différencier de son concurrent : pas d’anarchie collaborative, tous les articles seront chapeautés par une seule et unique personne, supposée experte en la matière. Qui définira ce degré d’expertise ? Mystère. Quoiqu’il en soit, les internautes pourront laisser des commentaires et suggérer des modifications mais c’est le responsable de l’article qui aura le dernier mot.

[center]
[/center]
Cédric Dupont, responsable du projet pour Google, explique que ce choix n’est pas juste une volonté de ne pas faire comme le voisin : “Nous pensons que ce mode permettra de résoudre en grande partie l’un des principaux problèmes rencontrés par Wikipedia : les interminables discussions entre utilisateurs pour valider ou non telle modification à un article.”

Et il a bien raison, l’ami Cédric : une bonne dictature, rien de tel pour s’affranchir des lourdeurs de la démocratie. Je force le trait, bien sûr, mais c’est un peu l’idée.

Sauf que… Le problème d’un tel système, c’est qu’il risque à terme d’avoir un effet pervers assez pénible : la multiplication des articles sur un même sujet. Car si le créateur de l’article reste maître chez lui, rien n’empêche un autre quidam de mettre en ligne sa version des faits. On pourrait par exemple voir cohabiter “Windows Vista, par Jean Microsoft” avec “Windows Vista, par Pierre Mac”, deux papiers sur un même sujet, mais avec des contenus sensiblement différent. À vous de choisir lequel vous allez prendre comme référence… Je vous laisse imaginer le joyeux bordel qui se prépare…

Dernier point, et non des moindres : on pourra aussi gagner un peu de sous en bardant son article de pubs. Si certains y voient une manière radicale d’attirer les “wikipédiens” avides d’arrondir leurs fins de mois, d’autres s’interrogent sur la pertinence de mélanger sans vergogne encyclopédie et brouzoufs.

En attendant, le projet de Google a au moins le mérite de venir titiller l’hégémonie de Wikipédia en proposant une alternative a priori viable. Bon, après, Cédric se la raconte un peu en déclarant, non sans une certaine arrogance : “Nous espérons, sur le long terme, que les encyclopédies telles que Wikipedia utiliseront nos articles comme références”. Mais c’est de bonne guerre : Jimmy Wales n’a pas vraiment la réputation d’être le garçon le plus humble de la planète non plus.

Source : knol.google.com.

Et hop, une quote convenablement coupée :slight_smile:

Rien ne vaut une monarchie quand le roi est bon :crying:
J’ai vraiment hâte de voir ce que ça va donner et quel sera le ton.

joli titre en tout cas, le jeu de mot est sympa !

Knol… c’est moche comme nom je trouve… et moi aussi je subodore que ca va etre un joyeu bordel.

et avant qu’il y ait autant d’articles que wikipedia et donc une telle somme de connaissance, il va se passer du temps. car bon la liste des articles fait un peu tiep quand meme. (oui, je ressors des vieilles expressions )

Je n’ai rien contre un unique valideur mais je voyais plus cela comme un rédacteur en chef ou un responsable éditorial de thème. Que le rédacteur ait le dernier mot s’il était spécialiste reconnu dans son domaine ça ne me gênerait pas trop. Mais si les rédacteurs ne sont pas spécialistes dans leur domaine on risque d’avoir qu’un seul son de cloche partial.

Après tout dépend comment ça sera géré. Si c’est la course à l’article ça sera effectivement l’anarchie, par contre s’il y a des articles complémentaires à l’article initiale, et que c’est bien modéré, on pourra mieux voir les querelles de chapelle que les suivis de modifications de wikipédia que je n’ai jamais pris le temps de lire.

Je viens de jeter un coup d’œil, on dirait que ce sont des spécialistes mais est-ce ça sera toujours le cas ? Il semble que non quand on voit le bouton “Write a Knol” à moins qu’il faille montrer pattes blanches.

Google a prouvé qu’ils sont extrêmement innovants donc il vont sûrement pas trop mal s’en sortir. Finalement le fond du problème n’est pas l’organisation mais le contrôle de la véracité des articles. Donc ça sera sûrement une bonne alternative à wikipédia si ça réussit, mais ça sera ni mieux ni moins bien avec les mêmes inconvénients liés à la véracité, et à son contrôle, que wikipédia j’ai l’impression.

edit: et y’a pas knol.google.fr

C’est moi ou il n’y a pas de sommaire/ liens vers les principqux domaines ?
C’est assez genant dans la mesure ou pour le moment on a vite un resultat “No Result” quqnd on tqpe un sujet. Donc pas acces aux articles qui nous interessent et donc on peut pas voir les signatures des “specialistes”.
Ca pourra etre interessant, mais ca me fera pas quitter les bases de donnes specialises.

oui encore une fois, desole pour mes accents: clavier US, toussa,…

Ya un truc que je comprends pas : si seuls des “experts” peuvent chapeauter des articles, pour quoi Faskil parles-tu du danger de multiplication des articles avec pierre mac et kevin linux qui font des papiers sur vista ? Je croyais avoir compris qu’une seule et unique personne serait désignée pour un article.

Ben je viens de cliquer sur le bouton «Write a Knol» et on dirait bien que quiconque a un compte Google peut écrire un Knol. Après, je ne sais pas si c’est publié directement comme ça ou s’il y a une phase de contrôle quelconque, je ne vois pas trop ce que je peux écrire là maintenant tout de suite à l’improviste alors que le but de ce projet a bien l’air d’être quand même d’encourager à faire dse articles un minimum poussés et recherchés.

Je note par contre sur le plan formel une certaine incohérence dans les styles et la mise en page qui n’existe pas trop sur Wikipédia et c’est bien dommage, parce que je trouve Knol et son look Google assez sympa.

Pour moi l’approche de Google est assez intéressante. Le fait qu’il puisse cohabiter plusieurs « Knols » sur le même sujet permettra d’avoir accès facilement à plusieurs points de vues et plusieurs sensibilités.

On pourrait ainsi imaginer que l’utilisateur puisse choisir de lire un article de vulgarisation ou d’approfondissement en fonction de sa maîtrise du thème abordé. Ou comme l’a précisé Faskil, cantonner les points de vue radicaux à certains « Knols », évitant ainsi les trolls sans fin. (ex: un Knol pour les pro OGM et un autre pour les anti). Comme ça le lecteur pourra facilement lire les vrais arguments de chaque partie. Et aussi se faire un opinion plus tranché qu’avec un article bancal, parce que ne pouvant pas prendre clairement position.

Le fait de connaître le responsable/auteur du Knol permet aussi au lecteur de tracker ceux qu’il préfère. Un peu quand on suit les publication d’un journaliste en particulier. Et au contraire d’éviter ou de reconsidérer certains articles par rapport à la sensibilité de leurs auteurs.

Bref pas mal d’avantages par rapport au système de Wikipedia qui « essaye » tout le temps de rester neutre. Et puis c’est toujours bien d’avoir un peu de concurrence dans le domaine de l’information encyclopédique.

Mais il y a quand même deux ou trois points qui seront à mes yeux intéressant de surveiller dans le futur.
[ul]
[li]Comment Google jugera-t-il de l’autorité d’un auteur sur un thème donné ?[/li][li]Est-ce que Google va inciter, voire payer, des experts de renommée internationale à écrire pour eux des Knols dans leur domaine de prédilection ? (Personnellement j’adorerais, ça permettrait d’avoir des bagarres d’opinion de scientifiques presque en direct)[/li][li]Comment la pondération entre les Knols traitant du même sujet sera faite ? Quels seront les critères de hiérarchisation ?[/li][li]Comment vont-ils gérer la masse d’utilisateurs qui vont simplement faire du copier/coller de Wikipedia dans le but de se faire des sous facilement ? On sait que Google n’aime pas trop la repompe de contenu, seront-ils aussi intransigeants sur leur propre plateforme ?[/li][li]Comment seront positionnés les articles de Knol vis-à-vis de ceux de Wikipedia dans les requêtes faites via Google ? On sait que les articles de Wikipedias sont pour l’instant toujours très bien positionnés. Se verront-il relégués 1 ou 2 pages après ?[/li][/ul]
En soit le fait que les articles publiés soient rémunérés ne me choque pas plus que ça. Du point de vue des auteurs cela peut être rapproché à la publication d’un ouvrage. Et du point de vue de l’utilisateur, ce n’est pas très grave puisque les pubs Google ont l’avantage de pas être trop intrusives et qu’elles font maintenant quelque peu partie de notre paysage quotidien sur le web.

Dans le fond je ne suis pas sûr que le principal adversaire de Knol soit Wikipedia. La rémunération change beaucoup de choses. De mon point de vue les revues scientifiques et plus généralement la presse sur internet sont bien plus menacées. Car par le biais de Knol, Google offre un plateforme simple, nominative et rémunératrice de publication pour les auteurs, journalistes et scientifiques.

Depuis quelques semaines resurgit le serpent de mer de la fin des journaux à cause de quelques billets postés sur le blog de Jeff Jarvis. Jarvis, qui dirige la chaire de journalisme interactif à l’Université de la ville de New York (CUNY), est l’un des gourous américains du journalisme en ligne depuis plusieurs années. Il propose une taille sèche (-30%) dans les effectifs de la presse sur internet. (ici pour le résumé en français et là pour le billet original) Il part du principe que de nombreux média sur le net traitent bien mieux que les journaux (et leurs sites web) certains domaines. Et qu’il faut donc les délaisser pour se recentrer sur le « rubricage » des informations et le journalisme d’investigation. (En gros le vrai boulot de journaliste).

En poussant le raisonnement plus loin il imagine même la fin des sites web des journaux. Il se dit qu’en fin de compte Google s’occuperait bien mieux de tout ça (un peu à l’image de S3 d’Amazon pour les applications web). Comme ça plus de problème de gestion des aspects techniques de l’hébergement, et plus de problème de SEO. Bref que Google devienne une sorte de méga maison d’édition du journalisme sur le net.
Knol ressemble selon moi à une sorte d’ébauche qui va dans cette direction de la part de Google.

Mais bon on sera fixé dans 2 ou 3 ans (et encore…), pas avant.

PS: pardon c’est long et pourtant j’ai coupé :slight_smile:

Les articles peuvent être écrit par n’importe qui, même le premier abruti venu a le droit d’écrire un article du moment qu’il a un compte google. Mais l’idée de Google c’est que si un article est particulierement bon et pertinent il sera linké par plein de monde et donc ressortira quand on fera une recherche Google : si tout fonctionnne bien, seuls les articles écrient par de vrai expert ressortiront.
On verra bien, mais effectivement je n’ai pas l’impression que wikipedia soit en concurrence, et ce genre de systeme me parait tres approprié à des publication scientifiques.

Pour certains domaines scientifiques (bien peu, malheureusement), tu as Scholarpedia, qui est un Wikipedia peer-reviewed. Il y a une élection des auteurs à laquelle n’importe qui peut participer et la qualité des articles est vraiment élevée. Certains auteurs comptent même les pages qu’ils ont écrites comme des publications.