Shoutbox


#6873

J’en profite pour faire la promo d’un service top lancé par un ancien collègue:
https://threadreaderapp.com/thread/1049523067506966529.html


#6874

also


#6875

Ho merde, DocTB quitte coin-coin PC.


#6876

Je pense que tu me visais plutôt moi que @kaneloon donc je vais tenter une réponse même si je suis pas certain que ce soit nécessaire.

Je suis assez d’accord avec toi que c’est de l’alarmisme. Après, dire que le monde actuel tourne comme il devrait, je ne le pense pas non plus. Sans rentrer dans les détails, le fait qu’il faut X terres potentiellement pour maintenir le niveau de vie actuel de certains pays est juste fou.
Au delà du carbone et du pétrole, l’autre soucis c’est les matériaux rares. D’après les experts (je te le concède, on trouve toujours des experts qui contredisent d’autres experts) même si le pic pétrolier n’est pas encore passé (ca aussi j’en doute) pour certains matériaux rares, on arrive en bout de course.

Et encore on s’éloigne des propose de @Bussiere qui rajoute le niveau de violence de la société actuellement…

Sur ce point, je pense encore une fois que tu as raison, il doit l’attendre son effondrement. Que ce soit demain ou dans 20ans, je pense qu’il s’en fout, le gars vit dans une yourte avec ça femme et ses deux gosses. Le seul truc qui le fait triper c’est la permaculture.
Mais je reste persuadé que son point de vue est intéressant. Son bouquin l’est aussi d’ailleurs.

Comme la politique et l’économie je dirais


#6877

Attention à la notion de “pic”. Un pic c’est une projection à un état des connaissances donné. Le pic prévu pour le pétrole dans les années 80 n’est pas du tout le même que celui prévu dans les années 2000, etc.

Il faut tenir en compte la découverte de gisements, les progrès d’extraction, de transformation, de consommation, etc. Une projection à un instant T a des incertitudes sur chacun de ces points. Chacun des paramètres a un “cône de probabilités” (une hypothèque la plus pessimiste, une hypothèse la plus optimiste, et une répartition statistique de toutes les valeurs intermédiaires). L’ensemble est donc une projection avec potentiellement beaucoup d’incertitude.

D’un modèle à l’autre, on peut vite être tenté de “choisir” quelles projections médiatiser. D’un côté il y aura des vendeurs de fin du monde, comme certains conférenciers très orientés idéologiquement, et de l’autre des intérêts financiers partisans de l’immobilisme. Quoi qu’on “croie” politiquement ou idéologiquement, les meilleures sources d’infos sont plutôt dans les revues scientifique.

Et côté scientifique, actuellement ce n’est pas tellement le pic pétrolier ou les pics de consommation des matières rares le problème de l’humanité. C’est plutôt le CO2.


#6878

Confier de la politique ou de l’économie à des écologistes en même temps, quelle idée !


#6879

Honnêtement je pense qu’attaquer le problème via les forces écologistes est une perte de temps. Elles font ce qu’elles peuvent ( quand elle ne sont pas noyautées de l’intérieur par des ambitieux qui ont reniflé le filon) mais elles n’arriveront à rien avec le système politique actuel (regardez la démission de hulot en est l’exemple criant) .

Je pense que Paradoxalement on ira plus vite si on se concentre d’abord sur un nouveau système de démocratie représentative à la Suisse. Ce qui mettra les lobbies fort embêtés vu que tout passera par Votation et qu’ils ne peuvent pas payer un resto à tous les européens. ET là on pourra agir dans le dur ! et si le peuple décide à la majorité d’arrêter la politique des petits pas , alors on l’arrêtera et le gouvernement ne sera plus que l’exécutif du peuple qui récupérera son pouvoir législatif ( quand on voit le taux de fréquentation de l’assemblée , autant en finir avec ce système qui est censée nous représenter) .

Je pense que notre système démocratique est une raison de l’échec d’une mise en place d’une vrai politique d’urgence écologique.

une petite mesure simple pour diminuer les trajets en bagnoles ? revitaliser économiquement les villes péri urbaines et relancer de l’activité de proximité avec circuit court en soulageant la charge foncière dans les principaux bassin d’emplois ?
facile : Home office obligatoire 4 jours par semaines . du coup on prends pas sa voiture, on reste dans son patelin pour faire ses courses, on peut habiter un peu loin , on réinvestit les centre villes qui devront offrir une nouvelle offre commerciale qui pourra privilégier les circuits courts. etc etc… Si on a un métier qui n’est pas compatible avec le home office , pas de problèmes, le véhicule utilisé devra porter une vignette pour le refléter et c’est tout.

truc tout bête , pas besoin de technologie qui n’existe pas encore .


#6880

Facile…


#6881

oui facile. chiant peut etre un peu au debut pour certains mais oui facile à mettre en place pour la majorité des emplois tertiaires sans contact client direct ( et merci internet , les guichets ca court plus trop les rues) .


#6882

Cet homme à raison. (Même pas d’ironie)


#6883

Le débat est intéressant et complexe mais je n’ai pas le temps de donner mon avis sur l’ensemble par contre j’ai un peu tiqué sur cette phrase : le home office c’est sympa et certainement possible pour plein de gens mais comment on fait pour les gens qui travaillent à l’hôpital, les profs, les gens dont le métier impliquent une interaction physique avec du matériel pas vraiment disponible à la maison (spectro de masse, machine outil, etc.) ?

Tout le monde ne travaille pas dans le tertiaire et même dans le tertiaire certains métiers ne peuvent pas se faire à la maison…


#6884

Ca ne marche que si ta population est eduquée, hors la on brade l education. C est la merde dans l education au final et on se retrouve avec des gens qui crament leurs propre quartier, qui sont conspirationniste.

Et sans aller jusque là si tu additionne lepen + fillon, ca fait 50% des votant capable de voter pour quelqu’un de corrompus …

La démocratie directe ne marche que si tu eduques les gens. Hors la meme dans l education on a merdé a fond les ballons.

Discute avec des profs et ecoute les …


#6885

Je suis d’accord


#6886

Ma femme est prof. l’education est bradé oui mais c’est la faute des parents. L’ecole s’occupe de l’instruction . Pas de l’education .


#6887

Meme au niveau de l’éducation, pour avoir bossé dans le 93 et y avoir des potes prof je peux dire que la bas c’est vraiment bradé.

Si l’education nationale faisait son taff, l’on aurait une représentation fidèle dans les cursus de la réalité.

Si tu veux une liste de discrimination dans l’éducation nationale de certains coins google est ton amis.

Dans les pistes de recherches :

Tu as un nombre de demissions chez les profs incroyables :

Et on peut parler aussi du salaire des profs qui est tres loiiiiiiiin de pas mal de pays et pas tres motivant.
Techniquement pour être prof il faut vraiment avoir la foi. Serieusement prof sur paris quand tu as un bac + 5 mais c’est vraiment quedalle par rapport au diplome …


#6888

D’où le nom d’ailleurs, “Éducation Nationale”.
Oh wait… :wink:


#6889

Même ne pas bien payer ses profs c’est brader l’éducation qu’ils donnent.
Crise des vocations + démissions cela ne donne pas forcément une bonne éducation au bout.
Pareil tu avais aussi le manque de moyens :


#6890

on est d’accord , elle porte très mal son nom et je crois que ça vient du fait qu’elle est censée “éduquer” aux valeurs de la république. Mais quand tu vois que les parents voient leur rôle comme fournisseur de “tablettes” , les gamins arrivent dans un état cataclysmique sans compter le nombre de pathologies mentales en croissance exponentielle par rapport à ces gamins. et on parles même pas des retards de développement .


#6891

Y’a des manques de partout, rien que sur la santé par exemple.
Le secteur de la santé cela fait 10 ans qu’ils tirent la sonnette d’alarme …
(Tout les toubibs / infirmiers que je connais qui bossent en hopitaux n’en peuvent plus).

Tu as un décrochage au niveau du numérique, la au taff on préconise et on envois de plus en plus de force les gens sur le site web de la ou je bosse. C’est hallucinant le nombre de gens pauvres qui ont peur d’internet.
On est en train de les laisser sur le carreau mais vraiment. La fracture numérique ce n’est pas qu’un slogan de campagne, je la vois tout les jours. Tu sors ces gens d’un téléphone playskool il n’y a plus personne.
Hors bah normalement cela serait a l’école aussi de fournir les bases la dessus.
De même que des maths basiques pour comprendre les crédits, ou des cours de paperasse …
La paperasse tu vois vraiment qu’il y a un bagage culturel qui n’est pas le même selon les niveaux sociaux.
Tu as une trouille de la paperasse (qui rejoint parfois celle de l’internet aussi), qui fait que des choses auxquels ils ont le droit parmis les plus pauvres. Ils n’osent pas utiliser ces droits par trouille …


#6892

Rapidement, dans l enseignement supérieur, c’est pas mal non plus depuis l’autonomie des universités. ET le dernier clou du cercueil de l’université va être planté par les “idex”. Le but d’un côté va être de transformer les IUT en BTS et de privatiser de plus en plus les LP de l autre de transformer le 1er cycles universitaire en une formation élitiste. La dernière réforme"parcoursup" a introduit une grosse différence. Avant c’était “une chaise pour chaque étudiant” maintenant c’est"un étudiant pour chaque chaise". Mine de rien, c’est très différent. Ça permet de sélectionner les candidats (et chez nous c’est un réseaux de neurones qui le fait ).

Si en plus on ajoute la reforme de la taxe d’apprentissage, l’université publique est bientôt a la morgue. Regardez iut de Cachan par exemple…

Edit: Apres tout n’est pas noir, faire partie d’une université d’excellence apporte pas mal de bon côté mais beaucoup plus en recherche qu’en enseignement. Et comment on veut jouer les classements, on nous en donne les moyens. A voir quelle université on veut.