Spotify


#301

[quote=“Faskil, post:297, topic: 49389”][/quote]
Je critique pas tellement l’argument que pour les petits Spotify c’est l’arnaque, je suis d’accord, mais l’argument qu’il fait est completement foireux et il aide pas sa cause. Comparer des “play” de l’album a des achat de l’album c’est comparer l’incomparable: penser que 5000 ecoutes c’est 5000 personnes, il est ouf… A faire des comparaisons boiteuses, allons y, entre les gens qui ont entendu une fois vs ceux qui achetent un album au prix plein pot, un ratio de 1 pour 2500 est-il si horrible? 1 pour 2500 c’est ptet faible, mais peut etre qu’il fait pas dans un genre populaire, si on considere 1 pour 1000, c’est pas si abusé que ca comme marketing, on a vu bien pire que 1000 impression resultant en un achat. Dans la meme veine on peut aussi dire que si son truc avait ete joue sur une mini radio de province et entendu par 5000 personnes il aurait touché moins de 20 livres.

Enfin donc on peut tourner le truc dans tous les sens pour dire que c’est assez, pas assez, trop, etc. C’est un mode d’ecoute mi-pub, mi-marketing, mi-vente, ou ecouter un track une fois ne veut rien dire sur les intentions de celui qui ecoute et rendent les comparaisons avec les autres methodes de vente quasi-impossible. Alors apres que en l’etat le resultat est que les petits artistes voient leur revenus fondre parceque l’acces a une audience plus grande ne compense pas assez la baisse de revenus moyenne quand ily a une relation plus directe avec l’auditeur, surement.


#302

Il dit pas du tout ça. Il dit que sur 5000 écoutes, y’a au moins plus de deux personnes qui auraient pu l’acheter. Et que donc, c’est potentiellement contre-productif pour ses ventes parce que du coup le ratio est pas bon. Après, on peut contester l’argument. Mais perso, pour avoir pu expérimenter Spotify de l’autre côté de la barrière (celle du label), je suis plutôt d’accord avec lui pour dire que c’est certainement plus nuisible que bénéfique sur les ventes pour des petits artistes.


#303

[quote=“GloP, post:301, topic: 49389”][/quote]

Ca serait pas mal comme slogan pour Spotify. “50 % pub, 50 % marketing, 50 % vente = 150 % fistage d’indé !”


#304

[quote=“Faskil, post:302, topic: 49389”][/quote]

Cf les réactions que je décrivais plus tôt quand on parle avec les mecs qui viennent nous voir après les concerts (ou sur notre page FB) : "Je vais pas acheter l’album, vous êtes sur deezer/spotify, je vous écouterai là-dessus :)"
En plus, les mecs sont persuadés de nous rendre service et de nous soutenir avec la meilleure volonté du monde. Y a clairement un manque d’info vis-à-vis du public je trouve.


#305

[quote=“Chernyfox, post:304, topic: 49389”][/quote]

Je pense que c’est là le vrai souci: "je paie déjà avec Spotify, pourquoi prendre l’album? Je vous donne déjà mes sous"
Alors que le piratage, sur 5000, tu en auras au moins 2 qui vont faire “hmmm allez on va aider, je prends l’album”.


#306

Oui, c’est exactement ça. Le téléchargement a pas cet effet un peu pervers au final (Oui, ça parait pas logique de prime abord. Et pourtant ^^)


#307

[quote=“Chernyfox, post:306, topic: 49389”][/quote]

Sérieux ? Alors je ne connais rien au marché de la musique mais préférer que les gens qui t’écoutent piratent tes albums plutôt qu’ils passent par une plateforme légale…

Au pire sur le millier de personnes qui l’ont écouté (oui parce que 5000 écoutes ce n’est pas 5000 personnes) il y en a peut-être 2 ou 3 qui ont acheté son album ou des albums plus anciens ou qui ont décidé d’aller le voir en concert…
Après, qu’il n’ait gagné que 20€ avec ces 5000 écoutes, je trouve aussi que ce n’est pas beaucoup (encore qu’il faudrait avoir des chiffres sur le nombre d’écoute moyenne par morceau) mais cela lui a aussi apporté de nouveaux auditeurs et peut-être des clients.
Spotify et Deezer ne sont pas la panacée côté artistes, on le comprend bien mais de là à en faire le grand méchant qui détruit l’industrie musicale et de déclarer que finalement avant c’était mieux grâce au piratage c’est clairement pousser le bouchon un peu loin.


#308

[quote=“Macgyv, post:307, topic: 49389”][/quote]

Ben… Oui.
Quitte à ce qu’on ne touche rien (ou tellement peu que c’est pareil) sur l’écoute via piratage ou spotify, je préfère qu’ils le sachent (raisonnement type : “j’ai téléchargé pour voir, je leur donne rien mais si j’aime/j’ai envie j’irai acheter sinon tant pis”) plutôt qu’ils pensent DEJA nous rémunérer (“Je les écoute et je paye mon abonnement, du coup c’est bon, je suis dans la légalité et ils sont rémunérés, pas besoin d’acheter l’album”)

Dans le cas du piratage, on a au final une plus grande chance de vendre un album > Plus grande rémunération.


#309

Mouais, je ne sais pas si le raisonnement tient debout. Pour ma part, j’ai un abo premium à Spotify, mais ça sert surtout à “valider” des choses, les écouter et si vraiment ça perdure alors je mets la main au porte-feuille pour acheter le CD (et donc pouvoir disposer de la musique comme je l’entends, ripper, mettre sur les tous les supports non connectés - auto-radio, baladeur mp3, chaîne de salon, etc…). Après je ne pense pas représenter la majorité des utilisateurs, mais j’ai toujours eu conscience que Spotify n’était qu’un moyen de défricher, pas d’écouter de manière pérenne. De toute façon je n’aime pas cette impression de “fil à la patte” laissé par la connexion permanente (même si mode offline) et par la fluctuation de la présence ou non de certains artistes.
Alors maintenant qu’en plus on a une preuve supplémentaire que les majors ont encore réussi à transformer ce service à leur avantage… bref ça fait 10 ans que je le dis : ACHETEZ DES CD!!!


#310

[quote=“Macgyv, post:307, topic: 49389”][/quote]

Pour te donner une idée, par rapport à ce que je constatais sur le label dont je m’occupais il y a 2 ans, 5000 écoutes sur un mois pour un indé, à l’échelle de Spotify c’est beaucoup, vraiment beaucoup.


#311

D’accord, donc c’est clairement pas assez.


#312

[quote=“Ghadzoeux, post:309, topic: 49389”][/quote]

Oui mais voilà, t’es un cas à part :wink: Crois-moi c’est pas la tendance qui se dégage des commentaires qu’on a (Je parle de mon expérience perso, mais il n’y a pas de raison que ce soit très différent pour les autres…)
 

[quote=“Ghadzoeux, post:309, topic: 49389”][/quote]

Exactement ! :slight_smile:


#313

mouai ok, mais un indépendant touche quoi sur un cd? 5%? moins?


#314

Ça dépend de plein de facteurs, mais c’est clairement largement plus que 5% pour un indé. Ça peut monter à 100% des marges s’il fait tout en autonome. Sur Bandcamp par exemple (qui est LE portail qui va bien pour vendre sa zique en indépendant), les marges pour l’artiste sont de 85% sur le numérique (90% si tu dépasses les 5000$ de vente) et 90% sur le physique.


#315

non je parlais plus d’un indépendant qui a réussi à mettre son cd dans les bacs d’un supermarché ou de la fnac


#316

Si c’est un vrai indépendant, le deal en général tourne autour des 50%, mais ça peut monter à plus en fonction des labels. Encore une fois, difficile de faire une moyenne vu la spécificité des contrats hors-majors. Mais c’est clairement bien au delà d’un 5%. 5%, c’est plutôt la marge d’un groupe signé chez une major. :stuck_out_tongue:


#317

bon ok, ça me semblait beaucoup plus ridicule que ça…
J’avais un collègue (en 2009) qui était le leader d’un groupe local, et qui m’avait expliqué que si il ne vendait pas son cd à plus de 8 euros (cds pressés à 1000 exemplaires) il perdait de l’argent dessus (frais d’enregistrement, mixage, pressage+ impression cover).
Bon, on va alors dire qu’il ne savait pas se débrouiller…


#318

Ha mais tu mélanges tout là. Quand on parle de % de marge, c’est sur les bénéfices de vente, point barre. Les investissements en amont, c’est encore autre chose, et ça s’amortit sur un volume de ventes, ça ne se calcule pas en % (on parlera plutôt d’un nombre de CD à vendre pour faire de la marge).


#319

Sauf que personne n’a envie d’acheter des CDs. J’ai aucune intention d’acheter un CD dans le futur. Aucun. Je veux pas faire mon chieur, je vois que le point de vu du consomateur dans le bordel, mais on s’est plein pendant des annees que les majors etaient 20 ans en arriere par rapport au piratage, et maintenant on dit “achetez des CDs”? On est plus en 1993… c’est pas la solution.


#320

Il me semble que dans l’état actuel des choses, c’est la seule viable si j’ai bien tout saisi.