Suck my Geek !

Nan spa vrai, ya pas encore de lien dessus ?! Alors voilà la page de Suck my Geek, un documentaire en cours de réalisation sur… Les geeks bien sûr. Il y a une première bande annonce disponible, laquelle ne laisse entrevoir que du bon pour le moment. Ca a l’air fouillé, pas cliché gnan gnan, et réalisé avec un vrai “amour des geeks” de la part des auteurs. Bref que du bon. Et ils recherchent des témoignages pour leur docu, avis aux amateurs.

Sur ce…

deja passé je crois

mais j’avais pas postulé hors maintenant c’est choses faite ^^.

Bussiere

http://www.geekzone.fr/ipb/index.php?showtopic=34749
http://www.geekzone.fr/ipb/index.php?showtopic=34642

Je l’avais déjà vu, ici je crois bien.

Ya un truc qui vient de me Wizzer B), sur la prononciation du mot G33K ?

Dans le reportage ils disent “Guique”, moi j’ai toujours dit “dgique”. Et vous ?

DocV B)

Non, c’est bien Guique, mais personnellement, j’arrive pas à le dire, ça reste coincé dans la gorge, c’est trop moche.

Il y avait eu un très long thread à ce propos il y a quelques années justement… Et on dit bien guik (comme on dit guir pour gear, ce qui donne guirz of war ou game guir normalement).

Ou guirbox pour une boîte de vitesses. Tu sais, le truc où il faut mettre de l’huile…

Ca me rappelle ces grands moments de France quand, dans la pub Sega Game Gear, au début des années 90, ils disaient la “Game Jire”.

oui mais là c’est un mauvais exemple car ça s’écrit gear.

Comment prononcez-vous “American Mc Gee”?

Maintenant ça se prononce bien “guik!” mais je ne sait vraiment pas pourquoi.
On dit que c’est le cri d’un bébé mais un bébé ça peut faire n’importe quoi comme son.
Faut pas chercher non plus. La langue, les mots, leurs définitions et leur sonorité tout ça appartient aux gens et c’est la majorité qui décide.

On a pas une assemblée d’érudits qui statue là dessus ?
Des personnes âgées en costume désuet, qui statuent sur l’opportunité de la présence de “tareum” au sein de notre belle langue ?

Académie brittle.

Je viens de me rendre compte que j’ai toujours pronnoncé le nom de cette console comme ça B)

Dans le même style, le nombre de nanas en France qui sont en pamoison devant celui qu’elles appellent Richard Djire.
Après ça, je vois pas en quoi “gear” ou “geek” seraient des mauvais exemples de quoi que ce soit. Il y a pleins d’autres mots qui s’écrivent comme ça en Anglais, et qui se prononcent “g” et pas “j” (gecko, geese, get, geyser, Richard Gere, etc).
L’Anglais c’est comme le Français, ça ne se prononce pas forcément comme ça s’écrit.

<< Pour tout ceux que la courte durée de Suck My Geek ! a pu légèrement frustrer, une version longue devrait voir le jour avant la fin de l’année, et être diffusée sur Ciné Cinéma. >>

Bon je déterre le topic puisque je viens de voir le docu. Bon en gros j’ai assez apprécié mais j’ai trouvé aussi le reportage trop court jusqu’à me demander si c’est pas une volonté marketing(d’ailleurs dans le trailer sont présents des extraits qui ne sont pas dans le documentaire). Donc je rejoins sur le fond ton avis, TDamned, cependant la volonté du documentaire est de donner un éclairage global sur les multiples facettes de cette communauté, sans prétention ni exhaustivité.

Justement à y réfléchir, c’est aussi le coté “communauté” de geek qui me dérange un peu. Je trouve qu’on a tendance à un peu trop utiliser ce mot n’importe comment. C’est pas parce que j’aime bien la SF et les jeux-vidéos que je me sens dans une communauté, d’ailleurs mes amis et moi même sommes loin des gens présentés dans Suck my Geek, mais je me considère quand même un geek. Donc l’idée de présenter une “communauté” geek comme si elle avait une sorte d’unicité du fait de ses gouts me parait assez étrange, voire contre-productif. J’veux dire, je suis un metalleux, avec les tshirts, les cheveux longs et la barbe, mais c’est pas pour ça que je m’entend avec tous les metalleux qui passent. Ca aide d’avoir un sujet de conversation commun mais je me sens pas dans une communauté spéciale du fait que j’écoute du métal, pareil quand je joue aux jeux-vidéos. Parce que je ne suis pas qu’un geek ou un métalleux, ca fait parti de moi mais ce n’est qu’une facette de ma personnalité et de mes gouts…

amusant ce topic qui sort d’outre tombe :slight_smile:

Moi j’ai bien aimé ce reportage d’autant que je l’ai vu assez récemment, et qu’il m’a surtout révélé ma fierté d’etre geek, et que je suis bien mieux dans ma peau depuis ^^ c’est con hein ?

Ça reste, comme ça a été dit plus haut, un docu par des geeks sur des geeks pour des geeks!
Ça tape fort dans l’auto congratulation quand même.

Le couplet final “le geek va sauver le monde parce qu’il pense différemment et il ne regarde pas le JT de 20h” (je résume grossièrement) est un peu… irritant.

Justement dans le reportage il me semble bien que deux trois phrases sont lâchées sur ce sujet par les deux gugus dans la voiture.
ça donnait quelque chose comme " Certaines personnes vont surement se découvrir geek après avoir vu ce reportage" “Certains sont peut-être geek sans le savoir”
"il y a autant de sortes de geek que de personnes"
phrase tirées de ma mémoire du reportage que j’ai vu il y a bien 2 mois donc bon …
Et je crois bien que les deux anglais dans l’appart en rajoutait une petite couche aussi sur l’acceptation de soi.
Tout comme le Jdr de plateau qui expliquait qu’“ici on peut se taper contre un chef d’entreprise ou un étudiant”.

Et puis surtout il y a Mr Kaamelot qui dans son discours se gardait bien justement de classifier les gens de cette manière. Il parlait plutôt de “génération” si je me souviens bien.

Donc ce sentiment de boite dans le reportage est biensur/néanmoins présent mais comment faire autrement en moins d’1h de reportage ? et surtout ça reste une réalité même si ça ne veut pas dire que tout le monde s’y retrouve. (je suis pas sur d’être bien clair là)

Ce que je veux dire c’est que pour parler d’un phénomène on est bien obligé de faire une liste de description.
Peut-être qu’il manque une case "je fais un peu tout mais je suis pas hardcore, pourtant je suis geeks quand même"
or dans ce cas il manque aussi une case “je fais un peu tout ça et pourtant je suis pas geek”. (comme ma femme par exemple)

Vendredi soir, sur canal ! :] (après Silent Hill, pas excellent mais sympatiquement watchable entre potes)

“Alors ?” (c’était bien, c’était nul, j’ai préféré regarder la star’ac, … ?)

Bah… c’était plutot sympa.

On a pu apprécier la présence de quelques Geek Stars comme Pen of Chaos (Naheulbeuk), Yannick Dahan (Opération frisson), Alexandre Astier (Kaamelot), Kevin Smith (Silent Bob, les Clerks, Dogma, etc…), Nick Frost, Edgar Wright (il ne manquait plus que Simon Pegg, Shaun of the Dead, Hot Fuzz, Spaced), Sam Raimi (spiderman, evil dead, etc…).
Euh par contre, Bernard Werber… franchement… ce n’était pas la peine.

La présentation de la “communauté” geek était plutot correcte. Donc il y avait un panel de geeks de toute sorte plus ou moins connu; Un bémol pour le geek informatique, une sorte d’übernolife qui, lui, n’était pas dutout représentatif.

Ça a donc parlé de cinéma, de cosplay, de WoW, d’IRL de roliste, de comics, de figurines et de littérature… histoire de ratisser large.