[Tips, Plugins, Apps] La Prod' Audio sous toutes ses Waveforms

C’est parce que ça me gênait un peu de faire un topic pour chaque recherche de conseils ou partage de soft cool, et qu’en 20 ans de Geekzone je ne tombais que sur des vieux threads, je me suis dit que ça serait bien un topic dédié à la prod’ audio, autant musicale que podcastale que sound designale et sans discrimination de plateforme donc mobile-friendly (rien que sur iOS y’a des trucs à dire).

Donc je me lance en premier en présentant d’abord plein de soft/app que j’utilise.

Ressources

Niveau ressources pour apprendre des trucs, j’aime beaucoup ce site :
Projet Home Studio
Le gars présente pas mal de tips, explique plein de concepts et de techniques de façon claire et présente plein de plugins d’une manière très vulgarisée. C’est parfait quand on commence.

Ensuite, y’a unfa, un youtubeur chantre de l’open source qui fait régulièrement tests ou tuto le tout sous Linux.

DAW

J’vais pas parler des gros mastodontes que sont Cubase, Abbleton, Logic, FL Studio, Bitwig etc, parce que je ne les utilise pas et ils n’en ont pas vraiment besoin, mais plutôt des petits pas chèrs et pas très connus, mais tous multi OS (Win, Mac, Nunux)

Reaper

Bon OK, j’vais pas m’étaler dessus non plus vu que @Faskil le prêche constamment, mais c’est vrai que c’est du bon. Après, y’a des trucs qui m’empêchent de l’utiliser autrement que pour monter des podcasts :

  • L’édition MIDI est pas super smooth
  • Sa gestion des drivers audio est parfois un peu capricieuse (après, Windows hein …)
  • Et surtout, c’est du faux multitrack recording. Si t’as pas une interface audio à lui plugger aux fesses, il récupèrera que la source définie par défaut dans ses settings. Sérieux, les DAW qui sont capables de « voir » les différents inputs de ton PC et de les assigner par track sans passer par ASIO4ALL (l’outdated), y’en a que deux dans cette liste et je comprends toujours pas pourquoi …
    En revanche, si tu veux pas subir la courbe d’apprentissage du suivant de la liste, sur Linux çà tourne du feu de dieu (avec support VST3 et LV2)

Ardour

L’autre petit qui devient gros et qui monte. Open source si tu le compiles toi-même (XD), 45$ si tu veux qu’un barbu le compil’ pour toi (et moins si tu veux pas les updates vers une version majeure).
Son gros problème je trouve, c’est sa learning curve à se frapper les dents avec un cruciforme à cause d’une interface que je qualifierais poliment de programmeur :smirk:. Faut s’accrocher, mais Unfa dit que ça vaut le coup et il faut croire Unfa.

Mixcraft 9

Voilà, maintenant on parle des petits. C’est mon DAW de chevet, celui avec qui j’ai commencé parce que c’était celui qu’utilisait FamilyJules7x dans sa série de tutos quand je voulais apprendre à mixer ma guitare avec mon RP250 tout neuf (judge me and die). Je l’utilise encore énormément aujourd’hui parce que lui, il voit mes inputs (les micros, les câbles virtuel, tout) grâce a la tech d’Acoustica (Wave RT), son interface est clean, simple à utiliser, il est performant et le routing se fait simplement. Y’a aussi la possibilité de composer en mode partition pour ceux allergiques au pianoroll. Pour enregistrer (zik ou podcast), c’est ce que j’utilise.
En revanche, y’a quand même des p’tits trucs relous.

  • J’ai découvert récemment que y’a pas moyen d’enregistrer l’audio d’un instrument MIDI simplement. Faut router la piste MIDI dans une piste Audio et enregistrer cette derrière, contrairement à Reaper qui prend ce que tu lui donnes. Bon, c’est pas dommage mais un peu quand même.
  • L’interface d’ajout des plugins et d’intégration de leurs interfaces qui fait vieillotte.
    C’est vraiment un excellent DAW qui se bonifie d’année en année (j’ai commencé sur la v6, on en est a la v9 et c’est le jour et la nuit).

Tracktion Waveform 11

Lui aussi il est vieux, mais je l’ai découvert que récemment et la version gratuite est franchement cool avec pas mal de paradigmes niveau prise en mains différentes du reste (mais que je soupçonne être fortement inspiré par Ableton). L’interface peu paraitre intimidante quand on voit sa façon de gérer un projet, mais on s’y fait bien. L’édition des tracks est particulière je trouve, au point d’avoir envie d’essayer de monter un podcast dessus.
Les plus que j’ai trouvé bienvenus, c’est qu’il a des plugins et des instruments built-in bien cools, des templates tout prêts pour absolument tout et surtout, la chaîne d’effet directement accessible sur chaque track.
J’ai bien envie de creuser un peu plus.

EnergyXT

Attention, coup de pied au cul, orienté musique électronique quand même. J’ai découvert ce petit DAW en lisant un article qui se demandait qu’elle était la différence entre un enregistreur audio plus ou moins multipliste à la Audacity et un DAW, et ça prenait EnergyXT en exemple en disant que le soft se définissait comme faisant partie de la première catégorie tout en ayant les features de la seconde pour un prix dérisoire de 20 FUCKING € ! Sérieux, le truc est livré avec des loops et des instrus, des effets essentiels (dont un guitar Amp, toi-même tu sais), se pilote comme un kart, pèse le dixième de mon poids et met un grand taquet aux solutions Pro.
Alors attention quand même, sous Windows, c’est ASIO fortement conseillé sinon, ça crachouille, mais sous Linux, c’est butter smooth as fuck. J’ai pondu un truc à l’arrache avec les synthés built-in et mon Microkey 25 Air, j’avais la banane de dedans mon slip affichée sur ma gueule.

Hindenburg Journalist

Cette fois, on entre dans le spécialisé, parce que ce DAW est orienté voix, donc radio, donc podcast et il est impressionnant. Cela dit, cette impressionance a un prix en accord : 100€ pour une version que je qualifierais d’Hindenburg Montage version-si-t’es-pas-chiant et 400€ pour la version Hindenburg Faskil édition pour gérer tout de l’enregistrement (avec multi input à la Mixcraft) au montage mix avec de-esser, de-noiser, bibliothèque de son pour virgules sonore et jusqu’à la publication et gestion des metadatas (qui sont, rappelons le, une blague dans Reaper. C’était gratos).
J’ai testé la démo et depuis je sacrifie un Blue Yeti chaque mois pour que l’une de leur très rare opération promo, généralement lors des journées internationales de la radio ou du podcast, coïncide avec un compte en banque assez rempli. Cela dit, les promos sont violentes avec 40 a 90% de reduc’.
Balancer tes pistes voix et voir leur niveau de loudness se faire ajuster automatiquement, et je sais que l’automatisation automatico-automatique ne plait pas à tout le monde, mais le résultat donne une base bien solide pour bosser.

Et sur IOS ?

Ben oui. Y’en a plein et c’est pas Caf qui dirait le contraire. Pareil, je vais bypasser les gros (Auria, AUM, Cubase, Beatmaker, Garage Band, etc).
En fait, j’en utilise que deux, enfin trois.

Nanostudio 2

Complètement orienté MIDI et fatalement musique électronique, c’est l’un des meilleurs investissements que j’ai pu faire sur iOS. Y’a même pas besoin d’aller chercher des instruments ou des plugins tant ceux dispos dans l’app sont vachement bien. L’interface est super jolie, bien qu’il faille un petit temps d’adaptation (surtout sur iPhone). Mais comme je l’ai dit, c’est MIDI only donc pas d’enregistrement audio (qui devrait arriver prochainement depuis 2 ans XD), mais quand même la possibilité d’importer des clips audio (des samples, quoi :/). L’autre truc un peu relou, c’est sa gestion des projets pas ergonomique.
De toute façon, c’est rien devant la puissance du bouzin, sa responsivité (?) et ce qu’il permet de faire.

Audio Evolution

Un petit DAW qui recommence à être mis a jour régulièrement et qui contrairement à NanoStudio est complet, mais qui contrairement à lui aussi, est un peu moins ergonomique avec pas mal de manip à faire, mais au moins il n’essaye pas de tout coller sur un écran ou derrière des icônes minuscules. C’est vraiment un bon soft surtout pour 10€.

Medly

Celle-ci, c’est plus un outil tout en un de composition musicale qu’un DAW. Déjà, c’est fermé. Pas de plugin. Ensuite, c’est MIDI only, et la partie audio (loop et sample) est fortement contrainte par ça et les tracks gérées comme des grilles. Mais au delà de ça, c’est d’une simplicité et d’une fluidité déconcertante, blindé de sons et ça permet de faire de super p’tites maquettes ou de mettre en forme des idées. C’est un peu comme feu Bosca Ceoil ou Sound Club. Ça sonne midi évolué, très coloré. Le problème majeur en fait, c’est que depuis qu’ils sont passés à l’abonnement pour accéder à toutes leurs banques de son, ils passent leur temps à t’abreuver de packs qui finissent par se ressembler au lieu de rajouter des features essentiels (Chiffrage de mesure et rythme rigide, son acoustique médiocre, etc).

Plug-Ins

Ouuh le gros morceau. Bon. Vu que y’en a déjà une chiée qui sort quand tu cherches VST ou Plugin dans le moteur de recherche de Geekzone, et que y’en a plein que j’utilise parce que j’ai fait exactement ça, je vais présenter ceux que j’ai pas vus.

ToneLib GFX

Un multi-effet, amp simulator pour guitare qui défonce la gueule. Avant j’utilisais le Pod Farm 2.5 fourni avec mon Studio UX1 ou j’allais Dick Riverser Amplitube ou Guitar Rig, jusqu’à ce que je trouve ToneLib GX et débourse les 40 malheureux euros pour rocker la casba de ouf. Ça émule les pédales légendaires de Boss ou de Rat, ça te sort ça par des trous de Cabinet en forme de JCM800, c’est léger, ça se configure super simplement, c’est multiplateforme et y’a de plus en plus de preset fournit par la communauté grâce au bouche-à-oreille.

EZdrummer 2

Un petit instrument pas très connu qui … bon, ouais, c’est un peu THE Batterie « virtuel » en fait, si on omet sa version pro, Superior Drummer 3. Y’a pas grand-chose à en dire, j’utilise que ça quand je veux une batterie acoustique. Le soft est pas très cher et ses packs de son non plus et le tout est régulièrement en promo. Dedans, c’est pas seulement des samples, mais également toute une banque de patterns midi, achetable séparément, qui est en fait l’intérêt principal du soft : avoir des plans joués par des vrais batteurs quand t’a pas Senri Kawaguchi ou JUNNA sous la main.

ABPL II

C’est la version gratuite de la Bass P de chez AmpleSound qui en propose plein d’autres ainsi que des guitares électriques ou acoustiques et je dois dire que si EZ Drummer, c’est mon batteur virtuel, Bass P-chan, c’est ma bassiste virtuelle. C’est assez ouf la qualité et les nuances qu’il est possible d’appliquer sans que ça sonne électronique.

Sforzando

C’est un lecteur gratuit de sample au format SFZ capable de convertir les soundfont SF2 également que j’utilise très souvent. Comme il est dispo qu’avec des banks de son limitées, faut aller en chercher sur les internets et OH ! Quelle coïncidence, il se trouve que j’en ai un peu.

Unreal Instruments

C’est un Japonais qui fait ça tout seul et c’est gratos et la qualité des samples et du setup force l’admiration, avec articulation et tout (par exemple pour la guitare, palm mute, tremolo, etc) Au menu :

  • Des guitares
  • Des basses
  • Deux Kotos
  • des percus de … cuisine
  • Des music-box
  • Une flute
  • un carillon

C’est à posséder.

Sonatina Symphonic Orchestra

Une banque de sample excellente pour faire le chef d’orchestre. Tout est de qualité et sélectionné avec soin. C’est aussi gratuit que de leur dire merci.

BBC Symphonic Orchestra

Restons donc dans les instruments d’orchestre. Via Spitfire Audio (les gars qui proposent plein d’instruments gratos via leur LABS dont Faskil a parlé ici ) qui propose gratuitement tout un orchestre dans un plugin magnifique, pleinement configurable et doté de plein d’articulations pour chaque instrument. On a une base amplement suffisante pour faire ce genre de zik, c’est une fois de plus vraiment coolos.

Anaglyph

Un Spatializer gratos et ultra bien foutu qui permet de faire du Bi-Aural, mais bon, j’l’utilise surtout comme remplacement au contrôle du Panning, vu que tu peux placer ton son où tu veux.

dearVR MICRO (ex Seinheiser AMBEO Orbit)

Un autre spatializer tout aussi gratuit et encore plus simple venant des maitres du son. Je l’utilise pas mal pour les jingles pourris que je fais pour le KY Show. En fait, c’est Dear Reality une boite qui fait DearVR Pro un spatializer pour la VR (sans dec ?!) qui s’est associé avec Seinnheiser et leur tech AMBEO (si j’ai bien compris). Bref, j’alterne avec lui et Anaglyph.

Helm et Surge

Je ne suis pas un pro des synth virtuels, mais c’est les deux que j’aime bien. Le premier pour son interface claire et le second pour sa versatilité. Les deux sont gratuits, multiplateforme et open source.

chipsynth SFC

Ça c’est un sampler un peu particulier parce que c’est aussi un instrument qui émule le chip sonore de la Super Nintendo. Y’a tout un boulot de retro enginering là-dedans qui fait de ce plugin le must pour qui veut faire sonner un morceau comme directement joué par une SNES. Alors attention, lui balancer un morceau complet de J-Pop va pas vous permettre de berner vos copains en leur faisant croire que cette song de Utada Hikaru était dans Street Fighter 2. La doc est très complète et le bonus, c’est que tu peux lui faire bouffer du .SPC, le format de fichier audio original de la console (qui se trouve facilement, hein), et écouter les ziks original d’un jeu joué bit-by-bit dans le plugin.
À noter que c’est le troisième plugin du genre de Plogue après ChipSynth PortaFM (euh, FM) et ChipSynth MD (Megadrive) et avant les futurs ChipSynth FC (NES) et ChipSynth 64 (N64).

Vocaloid

Hein ?! Que ? Quoi ?
Ben quoi ? Au point où on en est musicalement sur #Asianvibe
Bon en fait, Vocaloid c’est le nom du soft qu’a inventé Yamaha dont la voix la plus connue est Hastune Miku, et je vais faire l’impasse sur celui-ci pour encore une fois ciblée les alternatives.

CeVIO Creative Studio

C’est le gros concurrent du Vocaloid de Yamaha (le soft, oui). Un poil moins cher et aux voix de meilleure qualité à mon avis, de plus il n’est pas seulement axé chant, mais aussi parlote puisque certaines voix viennent aussi en version Talk comme le montre ce morceau de démo :

Le soft en lui-même est gratuit et ils font leur beurre sur le pack de voix.

Synthesizer V

Sur la scène des « virtual singer », puisque c’est de ça dont il s’agit, le Japon règne. Synthesizer V vient du Japon et rivalise sans peine avec Vocaloid (le soft de Yamaha, suivez un peu, là) au point d’avoir des features pas encore dispo chez celui-ci et une interface plus agréable à utiliser. S’il ne lui fait pas encore la nique, c’est parce qu’il cible le marché chinois dans un premier temps et de fait, dispose surtout de plein de voix chinoises et très (très) peu de voix japonaises ou même anglaises, mais ça ne serait tarder tant le résultat est excellent … en y mettant les mains, hein.

NEUTRINO

À l’inverse, la conception de Neutrino va chercher à limiter l’intervention humaine en faisant appel à … un réseau neuronal (brrr), qui à partir d’un fichier Midi classique (ou MidiXML) comme pour les softs classique de chanteur.euse virtuel classique est chargé de rendre une piste chantée par l’une des bank de voix. Et comme c’est un soft japonais, c’est tout en ligne de commande lol. Mais parce que c’est un soft japonais, y’a déjà quelqu’un qui a fait un GUI ultra chiadé (et en anglais malgré les screens) permettant de faire plein de réglages dont modifier les paroles et les notes et tweaker les transients. Rien ne se fait en temps réel, et il y a trois modes de rendu pour écouter ses modifications : quick, normal et un dédié aux cartes graphiques Nvidia (les vieilles que vous avez tous, là, parce que les nouvelles … lol). À la fin le tool produit un fichier wav à coller dans son DAW.
Le résultat se laisse juger par lui-même ||Ça explose tout. C’est quelque chose de malade||
Utako(féminine mature)

Kiritan (féminine jeune)

Alors les puristes reprocheront que y’a plus d’esprit de compétition à qui réussira à faire sonner Miku le plus réalistement possible, ni que le chant produit n’a plus que très peu de ce grain particulier du son produit, mais j’ai envie de dire, qu’on s’en cogne et qu’il faut de toute façon tweaker pour obtenir quelque chose de vraiment bluffant.
Ah et il est complètement GRATUIT.

image

Et sur IOS (bis)

Houla. Ben pareil. Y’en a une chiée, mais ça va aller vite.

Tonebridge & BIAS FX 2

Commençons par les plus importants, comme ça, c’est fait : les multi-effets pour guitare (toi-même tu sais bis). Y’en a beaucoup, mais ceux que je préfère c’est ToneBridge, gratuit qui tourne autour de presets proposé par la commu et visant à reproduire le son des tunes de grand groupe. Y’a du X Japan, j’étais comme un ouf.
Le second, BIAS FX est bien plus conventionnel et bien plus versatile, il est axé effet (pedales et rack) avec une sélection d’Ampli limité, là où sa sœurette BIAS AMP se concentre uniquement sur l’émulation … d’Ampli. Les deux app s’intègrent l’une à l’autre parfaitement si vous voulez construire votre son de A à Z, mais FX est amplement suffisante à mon humble avis. Après, Positive Grid s’est pris un shitstorm monumental lors de la sortie de la version 2 (abo powered en plus), car les presets achetés dans la version 1 ne sont pas transférables dans la v2 et au prix de ceux-ci, c’est pas passé du tout. Vaut mieux choper la V1, toujours mise à jour et sans abo.

X Drummer et Beat Station

Si niveau multi-effet de gratte ou synthé, on peut facilement faire le switch avec le desktop, niveau batterie acoustique, c’est vraiment pas ouf et on est loin de l’équivalence avec EZ Drummer.
Même principe de loop MIDI & samples catégorisés par genre et que l’on peut assembler pour faire une track complète. X Drummer fait par les mêmes personnes que les BIAS, n’est dispo que sur iPad via un achat unique puis des packs de son & loop. Beat Station est plus orientée practice et planque sa fonction plugin et ses packs derrière un abo pas bien cher. En revanche les deux ne proposent pas d’édition de leur pattern ou la création de nouveau, ce qui malgré le millier promis (divisé par genre divisé par tempo) devient vite limitant si tu cherches à faire du prog. Enfin, si, y’a moyen en exportant ta track batterie en midi et en l’important dans le DAW, mais c’est vraiment pas plus glop que ça. Ça reste des app de qualité … par défaut.

Fugue Machine et Cycle

Deux tools musicaux bien rigolos à utiliser. Le premier permet de tout plaquer et de se barrer loin, sauf que non, c’est l’autre définition, celle de Bach. Faut créer une phrase mélodique et régler jusqu’à 4 « tête de lecture » en altérant leur vitesse, leur octave, leur sens et leur position de départ pour créer des boucles musicales complètes toujours surprenantes. L’autre, Cycle, est plus simple et permet de toujours faire des boucles, mais un peu comme un « tourbillon » : les premières notes jouées vont petit à petit s’estomper à mesure que de nouvelles les remplacent, c’est assez cryptique dit comme ça, j’avoue. C’est très rigolo.

Morphit

Allez un effet pour changer. Enfin pas vraiment, c’est plus un outil de monitoring qui à la manière de SoundID ou Reference 4 de Sonarworks sur PC (dont je parle plus bas) permet de lisser les défauts de son casque audio afin d’avoir un son le plus neutre pour le monitoring. À la différence des produits SonarWorks, il est dispo partout, bien moins cher et sous forme de plugin. Ça marche bien … à condition que le modèle de vot’ casque ait été « profilé » dans leur base de données. À noter que le développeur, ToneBoasters, propose également toute une gamme de plugin, tous multiplateformes (et aussi dispo comme achat in-app directement dans Audio Evolution, le DAW mobile dont je parle plus haut)

AudioKit | AudioKit Pro

En fait, c’est le nom de la boite qui fait plein de synthés virtuels super biens. Ils font une série Limited Edition que l’on peut choper gratos lors de la sortie pendant une durée limitée, puis, ils la foutent à 99 € (n’y allez pas) et il faut attendre leur opé spéciale ou ils les remettent a 5 €. Ils ont aussi des app accessibles normalement. En vrac :

  • Synth One (complètement gratos et super complet)
  • Digitalism (mortel celui la, pour avoir des nappes de synthé chelou plein de reverb’ comme la partie Culture de Torrefaction)
  • Analogue Rythm 909
  • Bass 808
  • Et d’autres.

TAQS.IM World Synth

Orienté instrument acoustique dit « ethnique », c’est il me semble la seule app du genre et heureusement, elle est excellente. On étoffe sa banque de son avec des packs pouvant être achetés a l’unité ou via un abo et c’est ma foi vachement éclectique avec des instrus qui m’étaient complètement inconnus. C’est aussi assez rare pour être souligné : il y a aussi une version desktop de l’app et des packs de son (compatible Kontact Pro) mais niveau prix, c’est pas la même. De toute façon, y’a plus besoin grâce à …

Studiomux

C’est une app qui permet de récupérer les donnés midi ou l’audio d’une app (genre les synthés du dessus, là) et de les envoyer dans le DAW sur son PC et qui n’est plus à jour depuis 2 ans, et à vrai dire, sous windows, elle n’a jamais fonctionné pour moi. Mais ça, c’était avant parce qu’après une nouvelle escapade sur les internets, je découvre qu’une nouvelle version entièrement réécrite est actuellement en beta et ça marche enfin.
On installe un p’tit serveur sur le PC qui va s’occuper du lien avec l’iDevice, on le branche en USB (latence : <5ms lol) ou via le WiFi, dans l’une des channels de l’app à la manière d’Audiobus, on choisit l’app que l’on veut envoyer dans le slot Input, un effet dans le slot FX et l’instance du serveur dans le slot Output. Dans le DAW faut foutre le VST3 de Studiomux sur la track qui enregistra le son en sélectionnant l’iDevice et le même channel que dans l’app et DONE. L’avantage par rapport à juste brancher un jack audio + adaptateur vu que y’a plus de jack sur les iDevices, c’est que le son récupéré est brut, et n’a pas été traité par le téléphone avant d’être sorti.
Ensuite, on enregistre soit le signal Midi, soit l’output du plugin comme un signal Audio classique et c’est là où selon le DAW utilisé, ça peut être plus ou moins relou :
Tracktion permet en natif d’enregistrer n’importe quelle output d’une track.
Mixcraft, lui, va devoir router dans un Send jusque dans un Bus de Sortie avec un Câble Virtuel, puis, sélectionner ce câble comme input d’une track audio que l’on enregistrera.
Reaper, pour sa part, ne fait pas la distinction entre piste Midi et Audio donc, c’est encore plus simple : on met le VST comme Input FX et on Arm la track pour qu’elle enregistre l’Output stéréo. Et voilà.
Ça marche pas.

Oui, oui. Vous avez bien lu. Dans Reaper, ça marche pas, impossible de récup quoique ce soit ¯_(ツ)_/¯

Concernant l’enregistrement Midi, le MPE est pas encore géré donc le plugin que tu envoies vers le PC agit seulement comme un plugin PC : ça veut dire qu’il faut que ton iDevice reste connecté et que tu entres les notes via le DAW, mais à terme il y aura la possibilité d’envoyer les inputs du iDevice vers le PC.
Ça marche trop bien et ça me permet d’enchaîner avec …

Geoshred

C’est l’app que j’ai acheté le plus rapidement après avoir vu deux vidéos de présentation par Jordan Rudess, claviériste émérite de Dream Theater et concepteur de l’app avec les gars de MoForte, malgré le prix premium. C’est un vrai instrument. J’insiste sur le « vrai », qui reprend le principe du Linninstrument, un clavier MIDI tactile qui est pensé pour ça et pas juste une reproduction de manche de guitare, de tom de batterie ou de piano comme dans Garage Band.
Mais là où Geoshred défonce, c’est par tout l’aspect organique de production d’un son : l’algo derrière l’app n’émule pas, elle module physiquement le son comme s’il sortait d’un couple Guitare - Ampli. Il faut l’entendre pour le croire : les effets de Wammy, de feedback, larsen, de fret sont hallucinant et je lance régulièrement l’app juste pour jouer (comme quand je chope ma guitare pour la même chose). Rudess oblige, y’a une chiée de sons dispos, la possibilité de concevoir les siens et toute une gamme d’instrument a corde, en pack (à 80 balles l’un). On peut bien évidemment utiliser GeoShred comme contrôleur MIDI pour profiter du concept de sa surface de contrôle (d’où ma joie de voir une nouvelle version de Studiomux) avec d’autres instrus pluggés dans Nanostudio, par exemple.
C’est une pure must have, nan mais écoutez-moi ça :

Outils

C’est pas fini. Petite partie sur des outils son bien spécifique.

SoundID

J’ai balancé le nom un peu plus tôt sans développer plus que ça alors j’explique. C’est la nouvelle version de Hi-Fi Sonarworks qui consistait à être défini comme périphérique d’écoute par défaut du PC afin de traiter tous les sons qui en sortaient selon le profil du casque que l’on utilise. Ça permettait de corriger les défauts de celui-ci afin d’avoir un son « neutre », utile quand on n’a pas d’enceinte de monitoring (ou de casque de monitoring. Je sais, on va pas débattre). La version iOS était un lecteur audio permettant d’écouter sa zik proprement. Sauf qu’ils se sont rendu compte que ça vampirisait les ventes de leur solution pro, Reference 4 (qui permet la simulation de différents casques, en plus) : un achat à 70$ Vs un achat à 300. Alors ils ont pondu SoundID qui est exactement la même chose, mais avec un abonnement et création de compte, en dégageant leur player iOS pour une app mobile qui consiste à juste définir ton son, selon le casque, avec une série de tests (deux rendus sonore et faut dire celui que tu préfères) pour produire un profil que tu utiliseras exclusivement sur ton PC …
Alors tout le monde a fait « aucun des deux » pour avoir le son le plus neutre possible et en s’en rendant compte, Sonarworks a fini par proposer l’option « neutre », direct.
Tout ça pour ça.
Bon le rant étant terminé, faut quand même dire que ça marche vraiment du feu de dieu.

DSP Series

On entre dans le sound design pour le coup avec une série de cinq petits softs conçu par la boite japonaise Tsugi Studio et issus de leur solution pro dédié aux jeux et aux films, Gamesynth. Cinq petits soft tout simples permettant la création d’effets sonores, dont quatre basés sur une thématique :

  • Retro
  • Fantasy
  • Si-Fi
  • Anime

Chaque soft est scindé en plusieurs catégories (dialogue, combat, émotion, environnement, etc) et permet de générer un SFX associé en manipulant des p’tites réglettes au format wav (ou pour différent game engine aussi)
DSP Motion, le cinquième de la série est diffèrent dans le sens où on va modifier le comportement du son et sa tessiture en … gribouillant avec la souris (ou une tablette graphique). On choisit un type de son (feu, eau, vent, grognement, etc) puis l’une des surfaces de contrôles (rotation, apparition) qui selon la position du curseur de la souris, sa vitesse et la pression (si tablette graphique) va altérer celui-ci en temps réel et générer un wav. Y’a la possibilité de sauvegarder ses gribouillages pour les réutiliser et ils prévoient la possibilité d’importer ses propres samples.
C’est un soft de bruitage pour créer un son raccord avec ce qu’il se passe dans une vidéo ou une cutscene, mais en dessinant un caca, quoi.

Et si les deux bundles sur leur site ne vous conviennent pas, un petit mail et ils vous font un bundle custom.


Bon je crois que c’est pas mal, non ? Notebooks me dit que j’ai écrit 30 000 signes (oui, j’ai tout écrit sur mon iPhone).
Maintenant, c’est parti, partagez vos soft, vos conseils, vos tutos sur la prod audio !

Note : ce post est l’équivalent de je sais pas combien de pages de magazine. Il n’est possible de rédiger des papiers de cette taille que parce que je me fais chier au taff et que j’emmerde mes patrons. Oui, je sais, c’est pas super corporate. Mais moi, j’m’en cogne. Du coup, pensez à soutenir Geekzone via Paypal ou Patreon, ça n’a rien à voir avec moi, je gagnerais que dalle, mais ça les motivera pour qu’ils puissent augmenter la cadence (et qu’ils fassent eux-mêmes ce genre de post inchiable bien chié) !

25 J'aime

Je n’y connais rien et j’ai surtout pas envie de mettre un début de doigt dedans (coucou le temps libre), mais je suis bluffé par la qualité et la quantité de ce qui est mentionné dans le dossier.

Ah et la conclusion est :ok_hand:

(maintenant la même avec le matos physique ? :crazy_face:)

1 J'aime

I bow to you, my good sir. Et bordel, sur iPhone quoi. LE GG. iOS superior productivity. QUOI QUE. Hahaha :smiley:

PS : le prochain qui me fait « oui mais je tapais sur mon tel alors j’ai pas fait les apostrophes gnagnagna », je le cartonne et je l’envoie ici. :clap:

4 J'aime

Mais mais… c’est quoi ce post d’autiste supreme. Respect.

3 J'aime

Merci à @Lelolo pour la correction du master post ! :slight_smile:

Il n’y a que moi qui trouve ça flippant de voir quelqu’un ecrire un tel article avec sur un iphone?

3 J'aime

iOS powah. :smiley: (et ok, lot of downtime au taf. :wink: )

Hey, on est sur Geekzone ici ou bien ?

Bon, quand ton taff te laisse de long moments d’attente et que t’as pas de PC sous la main …
Ca s’ecrit vite en faite, le plus chiant c’est recup’ les urls et les images (j’ai fais ça sur PC juste avant de poster). Et puis j’utilise une app qu’elle est bien, Notebooks 10, un mix entre Ulysses et IA Writer. Le top.

Voila. Ca aussi c’est relou XD j’ai passé ça sous Language Tools, mais ca vaut sûrement pas Antidote (que j’ai pas sous W10).
Merci à @Lelolo :smiley:

1 J'aime

Je n’ai pas utilisé antidote (même si je l’ai); je l’ai fait en manuel.
mon surnom au boulot c’est Maître Capello

5 J'aime

Wouoh ce post :crazy_face:
Je vais jeter une oreille sur ToneLib GFX, en simu j’ai déjà racké pour de l’Amplitube (la nouvelle version a gagné en clarté, merci le rework UI), j’utilise aussi celles aussi du DAW, mais pour l’instant j’arrive pas vraiment à trouver mon bonheur et me fixer sur un truc (trop de choix sans doute!).

Merci pour le repérage :slight_smile:

Y’a des Compressor, de l’EQ, et des bundles thematique, plein de trucs qui ont toujours un « twist » (par exemple leur VU meter fait aussi du Gain stagging), pour faire de la prod’ sans se ruiner avec des plugins vraiment simple et puissant.

2 J'aime

Olala, moi qui ait commencé un peu à me pencher sur la prod audio pour tenter quelque chose du côté de la DnB, je bookmark ça et je me repenche dessus dès que j’ai un peu de temps.
Merci, joli taff !

1 J'aime

Vu le bordel avec Audacity, voici des alternatives, qui si elles ne cocheront pas toute les cases, sont quand meme ce qui me parait le mieux.

Categorie - Je veux etre FOSS à tout prix :

Categorie - Gratuit avant tout

  • Reaper. Bah ouais.
  • OceanAudio. Moins feature packed qu’Audacity mais gere les VSTs.

Voilou.
Faites péter vos alternatives !

2 J'aime

Merci

Et y a-t-il un candidat dans la catégorie gratuit-et-de-toute-façon-je-n’utilise-que-10%-des-fonctions-de-Audacity-c’est-juste-pour-enregistrer-une-chronique-pour-un-podcast ?

Ocean Audio, donc :smiley:
Ca devrait faire le taff.