Tout compte fait les majors resteront dans la légalité

Il y a quelques jours, le New York Times (l’article n’est plus disponible sur leur site) révélait (voir l’article de ZDNet) que les majors du disque avaient décidé de s’attaquer aux réseaux de P2P de façon… musclée.

Vu que les procès étaient longs, couteux et pas toujours couronnés de succès, elles étaient en train de tester des logiciels dont les fonctionnalités allaient du cheval de troie redirigeant vers des sites vendant les chansons que l’utilisateur était en train de tenter de télécharger à carrément des programmes bloquant pendant plusieurs minutes, voire plusieurs heures les ordinateurs des piratins ou effaçant les MP3 illégaux qui traineraient sur le disque dur… (ndFask: y’a pas que les procès qui sont longs, hein… on se prend pour Proust ? :P) Des méthodes à la légalité assez douteuse il faut l’avouer…

Les majors ont répliqué à cet article en annonçant au magazine Billboard que, tout compte fait, elles allaient abandonner l’idée de ces méthodes, en se concentrant sur «des mesures techniques légales», ce qui montre que les avocats de ces entreprises préfèrent faire des procès que s’en prendre

Par exemple, elles ont annoncé qu’elles allaient continuer à polluer les réseaux par des versions dégradées, voire ne correspondant pas à leur description (le fameux “What the fuck do you think you’re doing?” de Madonna par exemple, tube spécial P2P qui se fait passer pour des chanson de l’artiste), ou alors limitées dans le temps.

source : ZDNET (France et UK)

edit :

Ce message a été édité par lucasbfr le 12/05/2003

vu que je telecharge pas de musique sur p2p (ni de wrz) je me sens pas concerner
par contre j aimerais bien qu’il vire leur protection à la noix qui m empeche de lire certain cd sur mon pc :confused:
siouplai :o