Un Pavel dans la mare

Un mythe s’est effondré, Sony n’est pas l’inventeur du Walkman. C’est un allemand, Andreas Pavel, 59 ans, qui en a la paternité. Après des années de batailles judiciaires et la mort du fondateur de Sony, Aiko Morita, un accord à l’amiable de plusieurs millions de dollars a été trouvé. Et Pavel compte bien réclamer des royalties aux autres constructeurs de baladeurs, dont…Apple.

Plus fort encore, le même Pavel a déposé en 1989 aux Etats-Unis une demande de brevet pour un système combinant téléphone mobile et lecteur audio. De quoi faire frémir les constructeurs de téléphones portables.

Source : ZDNet.fr

[quote]Fort de cette victoire, Andreas Pavel dit désormais vouloir s’attaquer aux autres fabricants de baladeurs, y compris Apple. Car son iPod est en quelque sorte le successeur numérique du Walkman.[/quote]Il pousse pas un peu loin là? Si on y va comme ça, les inventeurs du disque vinil peuvent réclamer des royalties aux inventeurs du CD. (Euh en relisant ma phrase, j’ai comme un doute…)

C’est l’inventeur de la roue qui a déconné, la thune qu’il pourrait se faire avec les vendeurs de vélos et de voitures.

Ben si le type a vraiment inventé le Walkman et que son idée a été pompée par Sony et autres, je trouve ça plutôt normal et juste qu’il soit reconnu comme tel. Si Sony a payé, c’est sûrement que c’est un peu vrai quand même…

Je suis pas pour les brevets débiles déposés par certaines firmes aujourd’hui (le brevet sur le double clic (nan mais franchement)) mais un brevet sur un walkman, qui est quand même une petite révolution (de la musique portable , ouééééé), à priori je n’ai absolument rien contre…

ALors il faut demander des royalties à tous les gars qui se sont baladés avec leur gros radio-cassette stéréo sur l’épaule… Ils ont surement pompé le concept du monsieur

[quote]ALors il faut demander des royalties à tous les gars qui se sont baladés avec leur gros radio-cassette stéréo sur l’épaule… Ils ont surement pompé le concept du monsieur [/quote]Je ne pense pas que ton idée s’applique puisque le brevet porte probablement sur une machine portable dépourvue d’enceintes et juste munie d’une prise casque. Apparemment, si l’on en juge par l’attaque sur Apple il n’était pas précisé que ça devait nécessairement être à cassettes, l’engin. En tout cas cette histoire nous remet bien en tête que les inventions ne viennent pas toujours des départements R&D mais bien du vol pur et simple et il ne faut pas oublier que le Walkman a en très grande partie “construit” le Sony qu’on connaît aujourd’hui.

Ce message a été édité par yavin le 04/06/2004

[quote]Mais ils n’en ont pas fait une utilisations commerciale… enfin je crois pas [/quote]Non mais d’un autre côté ils diffusent de la musique hors du cercle privé et donc devraient logiquement payer des droits d’auteur pour cela. D’où l’énorme différence entre ces appareils et les baladeurs, justement.

[quote][quote]ALors il faut demander des royalties à tous les gars qui se sont baladés avec leur gros radio-cassette stéréo sur l’épaule… Ils ont surement pompé le concept du monsieur [/quote]Je ne pense pas que ton idée s’applique puisque le brevet porte probablement sur une machine portable dépourvue d’enceintes et juste munie d’une prise casque. Apparemment, si l’on en juge par l’attaque sur Apple il n’était pas précisé que ça devait nécessairement être à cassettes, l’engin. En tout cas cette histoire nous remet bien en tête que les inventions ne viennent pas toujours des départements R&D mais bien du vol pur et simple et il ne faut pas oublier que le Walkman a en très grande partie “construit” le Sony qu’on connaît aujourd’hui.

Ce message a été édité par yavin le 04/06/2004[/quote]C’était une blague hein…
Ceci dit, que se passe-t-il si 2 personnes inventent la même chose en même temps? Imaginons que Sony ait créé son walkman de son côté et ait voulu déposer juste après l’allemand? Après tout, l’Allemagne (ou l’Italie) c’est pas la porte à coté, et rien ne prouve qu’ils ont “volé” l’invention. Ils ont aussi bien pu commercialiser avec succès un truc qu’ils avaient eux aussi inventé; et qu’un gars avait breveté plus vite ailleurs. On remarquera d’ailleurs que même s’il l’a inventé, il n’en a pas tiré grand chose…
Que vaut-il mieux, que le produit soit commercialisé par celui qui ne l’a pas inventé, ou qu’un vieux grippe-sous campe sur son invention sans en faire rien (sans prendre de risque industriel ou commercial) en attendant de sauter à la gorge de la première entreprise qui va vraiment rendre le produit disponible?
Qui a le plus de mérite dans ce cas, celui qui a inventé ou celui qui a rendu disponible l’invention à l’ensemble de la communauté?

[quote]Que vaut-il mieux, que le produit soit commercialisé par celui qui ne l’a pas inventé, ou qu’un vieux grippe-sous campe sur son invention sans en faire rien (sans prendre de risque industriel ou commercial) en attendant de sauter à la gorge de la première entreprise qui va vraiment rendre le produit disponible?
Qui a le plus de mérite dans ce cas, celui qui a inventé ou celui qui a rendu disponible l’invention à l’ensemble de la communauté?[/quote]L’inventeur n’a peut-être pas eu les moyens de concrétiser son invention justement et aller voir une multinationale et leur dire “tenez, j’ai inventé ça” c’est aussi risquer de se faire chourrer l’invention à moins d’être blindé de milliards de protections juridiques. Là le mec il a le brevet datant d’avant celui de Sony donc il est en droit de réclamer son dû, même si c’est mal-intentionné de sa part, c’est simplement comme ça que ça marche et je trouve ça plutôt normal finalement. C’est pas comme s’il était impossible pour une grande boîte de vérifier si un brevet existe ou pas, ils ont des départements juridiques, ça sert à ça.

Effectivement, ils n’ont qu’à vérifier avant si ce n’est pas déjà déposé.

Et pour répondre à Jeep qui dit qu’il suffit d’attendre à qqun de s’asseoir sur son brevet sans rien en faire, et sans le licencier à ceux qui veulent développer l’affaire, c’est théoriquement interdit.

Si une boite veut développer qqch basé sur un brevet, et que le propriétaire n’utilise pas (et ne prévoit pas d’utiliser) le-dit brevet, un tribunal peut le forcer à licencier son invention à la boîte qui veut en faire qqch.
Maintenant dans la pratique…

Mais dans un brevet, qu’est ce qui est breveté ? Une invention ou une idée ?
parceque si c’est une idée, moi je le trouve gonflé le pavel de porter plainte.
Dans ce cas, moi je vais deposer un brevet sur les vaisseaux spatiaux habités qui iront plus loins que Mars, comme ca dans 100 ans mes arrieres-petits enfants toucheront des royalties ? ou je depose un brevet sur la respiration ? Bah oui, je suis sur que personne l’a fait ca ???
ou un brevet sur l’eau ?
Bon par contre, si c’est une invention qui est breveté, la il a raison Pavel, surtout s’il avait vraiment deposé un brevet, SONY aurait dû se renseigner.

Maintenant, est ce que ca veut dire que SONY a vendu des produits sans license, et c’est tant pis pour eux, ou bien ils ont deposé un brevet, mais c’est bizarre que personne leur ait dit qu’il y en avait deja un ? Ou bien ils etaient aux courants mais ils s’en foutaient, et la ils n’ont que ce qu’ils meritent.

Enfin, ca change rien, pour moi Sony reste une grande marque et un gage de qualité.

Ce message a été édité par jeclake le 04/06/2004

[quote]Mais dans un brevet, qu’est ce qui est breveté ? Une invention ou une idée ?[/quote]ca m’interesse grandement de savoir si on peu breveter une idée…

.Brochure du ministere de la recherche :

http://www.recherche.gouv.fr/brochure/brevet/default.htm
Ce message a été édité par Bleuzaï le 04/06/2004
Ce message a été édité par Bleuzaï le 04/06/2004

jeclake a dit: Mais dans un brevet, qu’est ce qui est breveté ? Une invention ou une idée ? ca m’interesse grandement de savoir si on peu breveter une idée…

Le site de Bleuzaï répond bien à cette question, bien évidemment la réponse est négative, il y a une marge entre une idée et son application, les brevets se posent généralement sur des prototypes accompagnés d’un descriptif détaillé, il me semble.

Parce qu’elles n’apportent pas de solution technique à un problème technique, certaines créations sont exclues de la brevetabilité, notamment les méthodes de calcul, les règles de jeu, les méthodes théoriques dans le domaine de l’économie, les plans, principes et méthodes, les présentations d’information.

Pavel est allé plus loin que d’avoir l’idée d’un appareil avec lequel on se balade pour écouter de la musique, si c’était si facile on serait tous milliardaires. Transformez pas ce topic intéressant en fantasme généralisé!
Ce message a été édité par yavin le 04/06/2004

[quote]Transformez pas ce topic intéressant en fantasme généralisé![/quote]ok chef.
dommage, j’aurais bien breveté des idées moi…

[quote]certaines créations sont exclues de la brevetabilité, notamment les méthodes de calcul, les règles de jeu, les méthodes théoriques dans le domaine de l’économie, les plans, principes et méthodes, les présentations d’information.[/quote]  Euh, 'scusez moi si je me trompe mais, c’est pas remis en cause ça avec la loi européenne sur les brevets ?..

Ya un truc de vraiment dérangeant : Est ce qu’on peut se reposer sur un brevet (dans l’article le mec a tenté de toucher des royalties tranquillement, et s’il avait pu toucher sa rente sans refus de la part de Sony, ben il dirait que c’est bien Sony qu’a inventé le truc aujourd’hui ) et en vivre sans rien faire d’autre ou presque ? Est ce que ça vous parait normal qu’un type qui ponde une fois une chanson sympa puisse en vivre toute sa vie tranquillement, en se touchant le bout “oui bientôt un nouvel album…” ?

“Alors que moi pendant ce temps là, je me la donnais grave” © LGD

Par décence, par respect pour tous les riendutout de mon espèce, ma réponse est non, archi non. On ne peut pas vivre sur des brevets, des droits d’auteurs et cie. Pas sans obligation de créer de la propriété intellectuelle. Le type en question aurait pu faire autre chose de ses inventions que courir dans tout les pays à gratter du blé…
Ce message a été édité par Bassah0lic le 04/06/2004

[quote]Ya un truc de vraiment dérangeant : Est ce qu’on peut se reposer sur un brevet (dans l’article le mec a tenté de toucher des royalties tranquillement, et s’il avait pu toucher sa rente sans refus de la part de Sony, ben il dirait que c’est bien Sony qu’a inventé le truc aujourd’hui ) et en vivre sans rien faire d’autre ou presque ? Est ce que ça vous parait normal qu’un type qui ponde une fois une chanson sympa puisse en vivre toute sa vie tranquillement, en se touchant le bout “oui bientôt un nouvel album…” ?[/quote]Tu peux préciser ce que tu trouves de dérangeant au principe qui consiste à collecter le fruit de son invention?

La règle est simple. Elle a pour but (du moins en théorie, au moins jusqu’à ce que des juristes ne se mettent à chercher des trous dans les règlements et à abuser le système) de favoriser l’innovation.

Ici on a un inventeur, une personne et non une entreprise, qui a du batailler pendant plusieurs années car il avait réussi à concevoir un mécanisme permettant d’écouter de la musique sans dépendre d’une prise électrique.

A priori, cet inventeur a réussi à convaincre les différents bureaux de brevets que son invention était véritablement nouvelle et ne relevait pas de la science-fiction car pouvait directement être mise en oeuvre par un ingénieur moyen en utilisant les règles de l’art connues à cette époque.

Ce brevet n’a par ailleurs pas l’air d’avoir été rejeté par une cours de justice et est donc toujours valable.

A partir de là, il est normal que cet inventeur puisse collecter le fruit de son invention, car il a permis à l’humanité de progresser, et a donc droit à un monopole temporaire sur l’utilisation commerciale de son invention, aux même titre que les autres inventeurs depuis que la société humaine a choisi de les récompenser.

Le brevet est, entre autres, déposé aux USA sous le numéro  5,201,003, dont la date de dépot remonte jusqu’à 1978, via plusieurs dépots antérieurs.
Ce message a été édité par ZarkDav le 09/06/2004

En parlant de brevets (ouais, c’est un gros squattage ), zdnet.fr : même les membres de l’OEB (Office Européen des Brevets) commencent à dénoncer publiquement le manque de moyens patent (ahahah) dont ils souffrent de manière chronique !