24 - 1 = 23

Ben les gens, je reviens du cinéma où je suis allé voir l’avant première de 23 (la seule manière à Liège de voir des versions originales de films à budgets capitalistes, l’autre cinéma snobant idiotement tout ce qui dépasse le million de dollars de budget)…

Mon dieu, allez le voir.

Joel Schumacher, qui n’en est pas à son premier chef-d’oeuvre, (8 mm, Le Droit de Tuer, Chute Libre ou encore le cultissime L’Expérience Interdite sont parmi ses meilleurs) signe ici d’une main de maître un thriller qui vous prend à la gorge en brisant immédiatement tout espoir du spectateur de pouvoir s’attendre à la suite.

On se trouve vraiment dans la peau de Jim Carrey (qui vraiment s’améliore de film en film, il se retrouve dans un personnage un peu semblable à celui de Eternal Sunshine), sans jamais pouvoir anticiper correctement sur ce qui pourrait se passer ou sur la personne ou l’entité qui se cache derrière ce chiffre… Chaque personnage du film, même croisé le temps d’un plan et d’une ligne de dialogue, devient un suspect plus plausible que le précédent…

Le travail sur l’image, sur l’ambiance en général, et sur le son est un pur bonheur pour les sens. Le thème du film est un peu celui de Pi: une obsession des chiffres qui mène au drame. (Ici, au lieu d’être 3,14159, c’est tout simplement 23 qui se retrouve à chaque coin de rue).

Vraiment, je vous conseille de courir le voir.

Attends, tu veux dire que tu étais au Palace hier soir?! putain si ça se trouve j’étais deux sièges plus loin moi! B) Si on avait su

Pour ce qui est du film je ne peux que confirmer les bonnes impressions d’Ilford. On a eu droit à un grand film à l’ambiance très bien travaillée, la musique et la photo n’y sont pas pour rien. Le thème, effectivement proche de Pi, est très prenant et on ne s’ennuie pas un instant dans ce thriller onirique.

Bon Ilford la prochaine fois que tu vas au ciné PM moi avant B)

Ca veut dire que ca finit en queue de poisson ?

Non du tout

Bon ben moi je vais casser l’ambiance parce que j’ai trouvé le film ridicule.
En fait, ca commence bien, Jim Carrey est convaincant, l’histoire est credible, tout ca… meme a partir de la moitie du film ca commence a prendre une tournure interessante et inattendue… mais ca part trop en couille, surtout avec des retournements de situations qui, pour moi, sont “gratuits”, genre pour faire “ha haAAAA! vous ne vous attendiez vraiment pas a ca hein?”. Bref, deçu…
Quelques remarques pour ceux qu’on vu le film:

Le chien gardien des morts, j’ai trouvé ça super ridicule.

Quand le héro va voir le gars en prison, pourquoi ce dernier ne le reconnait-il pas? Ca me semble douteux qu’il ait pu sortir avec la fille sans jamais avoir rencontré Jim Carrey, surtout que dans le bouquin, ils se connaissent. Enfin admettons…

Faudrait arrêter de faire des films avec une fin du genre “et en fait c’était lui-même”, ou alors “et en fait il est mort”… c’est comme “et en fait, c’était juste un rêve”, ça a été fait plein de fois, mieux, et ça a tout simplement perdu de son intérêt, à moins que ça soit SUPER justifié et bien amené, ce qui n’était pas le cas ici à mon avis.

Je suis assez peu sensible au jeu des acteurs d’habitude, mais là j’ai trouvé que certaines scènes laissaient à désirer.

[quote=« Lupuss, post:2, topic: 33130 »]Attends, tu veux dire que tu étais au Palace hier soir?! putain si ça se trouve j’étais deux sièges plus loin moi! B) Si on avait su

Pour ce qui est du film je ne peux que confirmer les bonnes impressions d’Ilford. On a eu droit à un grand film à l’ambiance très bien travaillée, la musique et la photo n’y sont pas pour rien. Le thème, effectivement proche de Pi, est très prenant et on ne s’ennuie pas un instant dans ce thriller onirique.

Bon Ilford la prochaine fois que tu vas au ciné PM moi avant B)[/quote]

çà pour une coincidence ! :smiley:

Moi j’étais quelques rangs au dessus du muret. Promis, la prochaine fois que j’y vais, je te préviens. Mais la bière offerte après est assez dégueu, donc nous on va plutôt s’en jeter un au Mad Murphy’s dans le carré.

edit: et pour répondre sur le film, je dirais que [spoiler]Le chien est tout simplement l’incarnation du réalisateur du film, du scénariste, un peu comme le clown de Lost Highway, selon moi.

De plus, pour le personnage en prison, çà ne m’a pas perturbé car il me semble qu’ils ne se connaissent pas. La fille couche juste avec son prof et çà le rend malade.

Et c’est vrai que j’ai été déçu du coup de l’amnésie. D’un autre côté, je m’attendais à tout sauf à çà, vu que tout au long du film, çà peut tellement être tout le monde, même le chien, qu’on finit par se dire en permanence que c’est surement un de ceux là. Moi sincèrement, je me suis laissé mener par le bout du nez. [/spoiler]

Moi juste en-dessous B)

Au moins tu n’étais pas avec les trois erasmus qui ont parlé anglais pendant presque tout le film B)

Gné ?
B)

Y’a un clown dans Lost Highway ?

Il a confondu avec le téléfilm “ça” sur M6 B)
Sinon, certaines personnes semblent appeller le gars bizarre “le clown” (comme par ici, cherche “clown” sur la page).
Ca me serait pas venu à l’esprit mais bon…

Si vous préférez que je dise “gars bizarre”, je retire le mot “clown”… (même si selon moi, il a le maquillage typique d’un clown)

C’est juste que parfois quand je veux parler d’un gars bizarre que je connais, je dis
"Oui, tu sais, Faskil, le clown là…"

bon ok je sors, mais n’empêche, je parlais pas d’un clown au sens propre (quoiqu’il soit quand même un peu trop maquillé pour être simplement un gars bizarre)

Mais si çà te fait mieux dormir, Fask, on dira plutot “le gars bizarre”. B)

@Lupuss: non je n’étais pas avec ce groupe là, mais nous avons eu aussi droit à l’encerclement de papoteurs. Vers la fin du film, si t’as entendu des “CHUUUUUUUUT”, ben c’était moi B)

Et j’aimerais rajouter un truc sur le film: ce qui m’a le plus plu, ce sont deux instants du film: le moment où la fille s’écrase au sol alors qu’on s’y attend pas du tout ("…job well done…") et l’autre moment où Jim court vers la caméra avec un effet terrible de tremblement qui m’a foutu les nerfs comme jamais un autre film n’a su le faire.

Bah c’est pas une question de mieux dormir, c’est juste que “clown”, ça n’a rien à voir avec son rôle dans le film (= la conscience du héros), donc ça fait un peu bizarre de
le voir décrit comme ça. Fin de la parenthèse.

[quote=“Faskil, post:11, topic: 33130”]Bah c’est pas une question de mieux dormir, c’est juste que “clown”, ça n’a rien à voir avec son rôle dans le film (= la conscience du héros), donc ça fait un peu bizarre de
le voir décrit comme ça. Fin de la parenthèse.[/quote]

Bizarre, mais j’en étais à peu près SUR… Fask’ a été le DERNIER a posté hier sur la Zone avant la giga coupure. B)
et après on va dire, mais nan Fask’ il est pas malchanceux, il porte pas du tout la poisse…

remarquez, en dessous de son pseudo, c’est marqué “Monsieur Lose”… c’est pas usurpé pour moi cette réputation.

enfin, on peut pas etre bon partout, et puis c’est des choses qui arrivent. très souvent à Fask’ apparemment vu son surnom, mais çà arrive. B)

Doud

Edit : faut que j’aprenne à me relire, il manquait des mots. les gypsy king et hotel california m’ont tuer

Je suis allé voir le film hier soir et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il m’a pas marqué.

Durant tout le long du film, je me suis jamais sentit impliqué, embarqué dans l’histoire. Ca commence plutôt bien, même si j’ai pas vraiment apprécié Jim Carrey dans ce film. Mais quand il commence à devenir obsédé par le bouquin et le chiffre 23, on se demande pourquoi il devient barjo.
Au début je pensait que le film allait s’orienter vers une voie plus fantastique (le 2/3=0,666) mais non, on reste au raz des pâquerettes. Tout au long du film on assiste passif a la suite des événements, sans qu’on nous laisse un instant anticiper la suite. Le pire arrive quand on apprend ce qui c’est vraiment passé. Déjà ça dure 15 min et ils se sentent obliger de tout nous repasser au cas où on n’aurait pas bien compris (alors qu’on nage en pleine déception). On apprend que le nombre 23 ne sert à rien, ne correspond a rien, est juste une fausse excuse pour placer le chiffre dans le titre du film. Ensuite le coup de l’amnésique ils auraient pu s’en passer. Franchement pendant le film il parle de son père, du chien du voisin, etc … mais sans jamais nous dire “au fait je suis amnésique, je me souviens de rien”, ça le fait pas vraiment. Les personnages secondaires sont aussi vraiment à l’ouest: sa femme continue de le supporter et n’a pas peur de lui (alors qu’elle a lu le bouquin), le fils ne sert a rien, et on sait toujours pas pourquoi le prof c’est pointé à l’Hopital et a aidé sa femme à déplacer le squelette.
Bref, ça m’a pas plu. Ca se laisse regarder mais c’est pas terrible.

edit: J’allais oublier, le pire c’est que ça finit en happy end (mais pourquoi il a pas pris ce bus).

C’est vrai que pendant que toute la famille s’embrasse dans des effusions de guimauve, je me suis dit “tiens, ça serait cool qu’un 2ème bus les écrase”! B) Aaaah, Destination Finale, où es tu quand on a besoin de toi?!

Sinon globalement j’suis d’accord avec Robert.

J’ai eut quelques (beaucoup) histoires de coïncidences avec ce nombre, j’ai hate de le voir, en tout cas ca me montre bien que je suis pas fou… B)

Je n’ai vraiment pas aimé le film.
Alors oui, la réalisation est sympa . Jim carrey est excellent (ce qui n’est pas le cas de tout le casting).

Mais alors qu’est-ce que c’est ridicule… Comment peut-on se sentir impliquer quand le personnage principal nous sort des astuces énormes pour retomber sur le nombre 23 ? On a pas vraiment le sentiment qu’il devient parano mais ridicule.
Je ne rentrerais pas dans les détails mais le scénario devient vraiment décousu et bancale sur la fin.

Bref je le déconseille fortement malgré des points positifs parce qu’un thriller qui n’arrive pas à être angoissant, c’est vraiment insupportable.

[quote=“BloodAngel, post:16, topic: 33130”]Mais alors qu’est-ce que c’est ridicule… Comment peut-on se sentir impliquer quand le personnage principal nous sort des astuces énormes pour retomber sur le nombre 23 ? On a pas vraiment le sentiment qu’il devient parano mais ridicule.[/quote]Exactement, on a l’impression que le scénariste c’est amusé a googler pendant des mois pour trouver le maximum d’évènements qui collent (de manière bancale) au nombre 23. Au final on arrive a des trucs totalement ridicule: ma couleur préférée c’est le rose, rouge = 20, blanc =12, donc 12+20=32=23 à l’envers.