Bonnel Unlimited

On savait Infogrames/Atari dans une situation plus que précaire au vu des résultats financiers publiés en début de semaine. Aujourd’hui, Bruno Bonnel présente : La Haine. Le bonhomme annonce en effet un grand nettoyage et l’intention de se défaire de ses cinq gros studios internes : Reflections, Melbourne House, Paradigm, Shiny et le français Eden Games.

Le club des 5 sera donc bientôt à vendre même si Bonnel affirme que ce n’est pas pour tout de suite sachant qu’ils ont encore d’importants projets en cours pour Atari (Test Drive Unlimited et Alone in the Dark 5 chez Eden, par exemple). Dans la foulée, les employés américains d’Atari doivent également s’attendre à des licenciements sans qu’on en sache encore le nombre exact. Mais tout ça n’est pas bien grave ! Ne dramatisons pas. Comme le dit notre ami Bruno le clown : “People love the drama of speculating about Atari. But they should think of us as heroes. Our teams have done an incredible job in difficult times.” Ah bon ben tout va bien alors !

Source : Next Generation

bon, je vais peut etre sonner dur, mais le licensiement et l’ecremage au passage au next gen n’est a mon sens pas un mal : beaucoup de personnes ne sont pas assez adaptees (comprendre par la ce que l’on demande aux graphistes se rapproche plus des connaissances de la post prod que du jv old gen) et d’autre part ce ne sera que temporaire, le temps qu’ils realisent qu’ils vont etre short en main d’oeuvre.

Je predis donc des licenciement en masse mais dans un delais assez court (on va dire un prod rush de 9-10 mois), ils vont realiser qu’ils n’auront pas assez de main d’oeuvre, donc on reembauche.

-Joe a.k.a. Pacco Rabane a ses heures

Ce que tu dis a un sens pour Activision et Electronic Arts qui taillent dans les effectifs mais le problème est quand même assez différent pour Infogrames / Atari dans le sens où cette boite a été capable de vendre des bouses énormes comme Enter The Matrix à plus de 4 millions d’exemplaires et d’un autre côté, infoutue de vendre correctement de l’or comme Fahrenheit (encensé par la presse dans le monde entier) tellement ils ont oublié de le marketer auprès du grand public. C’est pas nouveau que la boîte est gérée de manière complètement stupide depuis plusieurs années. Et là on ne parle pas de licenciement mais de ventes pour récupérer du cash, le truc c’est qu’on ne sait pas “quand” et qu’accessoirement c’est fantastique pour plomber le moral des développeurs concernés qui n’ont aucune idée du futur des projets en cours.

Tout comme pour Outcast en son temps. De l’autre côté Eidos avait mieux fait son boulot avec Nomad Soul. Faire confiance à Atari Infogrammes ? Jamais !

edit : merci LeBaronNoir pour m’avoir corrigé :stuck_out_tongue:

Ah bah totalement, le cas Outcast (un peu évoqué dans cette news) c’était assez monstrueux aussi. Si je me souviens bien, Appeal avait investi énormément en matos pour le développement de la suite censée être éditée par Infogrames avant que ces derniers n’annulent tout le projet, laissant Appeal dans la mouise complète.

Oui je me souviens bien, j’avais même passé un entretien pour un poste de développeur (j’avais essayé de grapiller des goodies par la même occasion :P). Je me souviens aussi avoir lu dans un magazine qu’un journaliste allemand voulait dormir sur place tellement il était fan du jeu ! :stuck_out_tongue:

J’espère qu’un jour ou l’autre Outcast aura une suite quitte à ce que la license soit revendue à un autre studio (talentueux of course).

C’était pas Eidos qui avait édité Nomad Soul ?
Pour Infogrames, ben ça leur apprendra à trouver moyen de perdre des trucs en or comme le contrat d’édition des Unreal par exemple… Comme dit, ils semblent gérer étrangement leur marketing. D’un autre côté, pour avoir été à une conférence sur les métiers du jeu vidéo à Lyon début décembre dernier, cela ne m’étonne pas guère, un des commerciaux de la boite en question avait posément dit qu’il faisait son boulot comme s’il vendait des boites de conserve, des voitures, des matelas ou n’importe quel truc. Il avait le mérite de l’honnêteté, bien que j’aie failli lui demander quels étaient les bénéfices d’Atari à l’époque.

[quote=“joebount, post:2, topic: 27573”]Je predis donc des licenciement en masse mais dans un delais assez court (on va dire un prod rush de 9-10 mois), ils vont realiser qu’ils n’auront pas assez de main d’oeuvre, donc on reembauche.

-Joe a.k.a. Pacco Rabane a ses heures[/quote]
Ou on prends des stagiaires
Bussiere aka lapalisse a ses heures

Pour y avoir bossé y’a 5 ans comme beta-testeur (même quand on est “que” beta-testeur, on voit des choses), je ne peux que confirmer qu’ils font absolument n’importe quoi (j’vais pas vous parler de l’incompétence totale de mes responsables, des chefs nazes qui connaissent rien et ne s’interessent pas, on en trouve partout).

Niveau QA, ils sont aux fraises y’a pas photo (y’a qu’à voir CivIII tiens… et le nombre de bugs graves qu’on nous disait “on va le laisser” parceque bon… faut faire rentrer du pognon vite et qu’il s’en vende plus avant la fin du bilan trimestriel)

Niveau Innovation, j’en parle même pas. J’ai vu passer pleins de projets novateurs en alpha. Jamais ils n’iront au delà de l’alpha. Pourquoi ? “ouhla! trop novateur, on prend le risque que ça marche pas… non on va plutot développer des trucs moches débiles et buggés qui coutent rien”, genre lucky luke (un jeu qui était completement à la ramasse techniquement, mais c’était pour les gamins alors on s’en foutait, et puis pas innovant pour un sou), ou encore mister nuts sur gba : le chef me dit “tiens, faut que tu fasses une passe complete sur le jeu, si t’as besoin des codes sont là”… j’ai pris peur au début que ça me prenne un temps fou… coup de bol, le jeu se torche en 30 minutes facile sans les codes… le jeu était vendu au même prix que les autres qui te durent 10h. C’est honteux
Sans déconner j’avais mauvaise conscience, j’me disais “tous ces parents ou grand parents qui vont acheter un jeu pour leur gamin, croyant faire un joli cadeau”. Pour Infogrames, le calcul était simple : “ça coute rien, mais il s’en vendra quand même, pas mal de gens achetant totalement au pif”

Pendant ce temps, monseigneur Bonnel passe dans les bureau avec une équipe de journalistes “oui, on est géniaux, on est trop fort, regardez comme ils sont heureux de travailler chez nous, c’est que nos jeux sont formidables, ahahaha… moui, je suis beau, aussi”

Dernières nouvelles du front, ça sent un peu la panique.

Et une analyse sur CNN Money.

Finalement, on en sait un peu plus sur les premières mesures : Atari qui emploie 750 personnes, va se séparer de 20% des effectifs

Ben voila c’est fait :stuck_out_tongue: Et pendant ce temps Bonnel reste en place y a de quoi avoir peur pour les 80% restant

Monde de merde :stuck_out_tongue:

[quote=« skid, post:11, topic: 27573 »]Finalement, on en sait un peu plus sur les premières mesures : Atari qui emploie 750 personnes, va se séparer de 20% des effectifs
Ben voila c’est fait :stuck_out_tongue: Et pendant ce temps Bonnel reste en place y a de quoi avoir peur pour les 80% restant
Monde de merde :P[/quote]
Faudrait voir à pas oublier tous les studios de dev’ qu’infogrames qu’atari fait vivre. Là pour eux c’est encore plus simple « tu vois le cheque ? hop, y’a plus cheque », car je doute que tous ces petits studios aient des contrats betons les mettant d’égal à égal avec atari (mais bon… c’est le jeu ma pauv’ lucette)