Chroniques noires d'une résistance - Tome 1 À l'origine : les Neuf

Bonjour à tous et à toutes sur ce forum ! :lol:

Je tiens tout d’abord à m’excuser s’il fallait faire une présentation au préalable dans une section particulière. Après recherche, je n’ai pourtant pas vu de telle section.
En apercevant ce forum par une recherche un peu hasardeuse, je me suis dis : « chouette, je suis tombé sur un site de « geek » où on peut en plus parler de bouquins ! Je fonce ! » ^^
 
Bref, j’en viens maintenant au réel sujet de ce message. Actuellement étant geek amateur de films imaginaires (S.F., fantastique, héroic fantasy…), de jeux vidéo en tout genre (en ce moment : Borderlands 2 ^^) de livres aux mondes divers et variés, j’ai aussi une passion envahissante pour l’écriture en général, au point de passer six à huit heures sur mes écrits (mon projet professionnel : devenir écrivain de métier en parallèle de web rédacteur) !
Pour faire court, voici une petite intro/résumé de mon roman intitulé « À l’origine : les Neuf » gravitant autour d’un univers personnel toujours en cours de construction, résultat pour le moment de deux ans et demi de travail acharné.

« Imaginez les États-Unis dans environ soixante ans.
Un pays en chute libre et gouverné pas des politiciens véreux. Des hommes et des femmes corrompus qui ont participé à la mise en place d’une dictature mûrement préparée depuis une dizaine d’années.
Du côté de la classe ouvrière et des minorités: la misère, la mort, la faim, et surtout la peur. Une peur imprégnée jusque dans les entrailles des habitants des villes-refuges qui sont les dernières terres de salut pour une société éclatée et instable.
De l’autre, des hommes de pouvoir et une classe de cadres au rythme de vie luxueux et sans limite. Des humains gouvernés par le profit et la domination de l’autre pour parvenir à ses fins.
Dans une époque moderne ou avancée technologique, catastrophes naturelles et décadence de la civilisation humaine se mêlent, des millions de personnes survivent dans un pays dévasté qui ne cesse encore de sombrer. Parmi eux, un habitant de Seattle, un homme des plus banals nommé Clay Evans. Un homme amené à vivre nombre d’horreur qui le pousseront à agir.
À agir contre la volonté d’un présidents et de ses sbires. À agir pour l’intérêt du peuple et de ses droits. À agir parfois jusqu’à côtoyer la mort et la folie.
Construire une communauté de courageux et de dévoués pour mettre fin à cette folie humaine : une résistance. Voilà l’unique solution…
Mais se dresser contre les puissants amène obligatoirement de lourdes conséquences qu’il faudra assumer un jour ou l’autre. Et qui pourront marquer les esprits à jamais…
Dans n’importe quelle guerre, il y a forcément des pertes. Le plus douloureux n’est pas de savoir que des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants sont morts pour la liberté. Le plus dur, c’est de savoir que ce sont des frères, des sœurs et des amis qui y ont laissé la vie.
Et vous, à la place de cet homme lambda, entre la soumission, la révolte ou la mort, qu’auriez-vous choisi ? »

Voilà donc pour la petite présentation ! :smiley:

Pour l’instant, je suis à la recherche d’un éditeur pour ce premier tome qui fera partie d’une trilogie (je travaille déjà sur le tome 2). Et j’espère avoir un jour une réponse positive!

À tous les fans de récits dystopiques, de S.F, d’univer riche en détails… ou tout simplement d’univer imaginaire et de récits transporteurs ! À tous les amateurs d’univers relatant la décadence humaine avec une ambiance noire où se mêlent robotique, meurtre et rébellion, je vous invite ainsi à découvrir mes créations en deux liens :

http://www.fichier-pdf.fr/2014/07/17/premier-chapitre => lien vers le premier chapitre du roman pour vous faire une idée de son ambiance.
https://www.facebook.com/chroniquesnoiresduneresistance => lien vers ma page facebook dédiée spécialement à mon univers (photo, textes, info en tout genre…)

Bonne lecture à tous les curieux qui oseront franchir les portes de mon univers ! :slight_smile: Et n’hésitez pas en m’envoyer un mail, un MP ou à aimer ma page facebook si vous aimez ce que j’écris !

Raphael Thomas

PS : Je serais peut être prêt à proposer le PDF complet du roman en échange simplement d’une adresse mail pour ceux qui seront vraiment intéressés :wink:
2eme PS : mon roman n’est pas du style Hunger Games ou Divergente, je tiens vraiment à le préciser.

[quote=“RaphaelThomas, post:1, topic: 55777”][/quote]

Tu devrais: c’est là qu’il y a des sous à gagner.

Je sais, mais c’est pas vraiment mon but (évidemment que si je peux vivre de ma passion, c’est encore mieux, je ne dis pas le contraire :luv: ). Ce que je veux dire, c’est que je veux proposer un univers complet et intéressant. Pas quelque chose de surface et rien en profondeur. Quelque chose qui a une entité, une histoire, des personnages, des lieux, des événements. Un univers qui restera dans le temps.
Et je pense que ce genre d’univers peut être digne d’intérêt pour des gens :slight_smile:

Je ne sais pas si je me suis bien fait comprendre ^^ Et j’ai fait le 2eme PS pour pas que les gens disent ( tout ça parce qu’il y a des thèmes communs) : ah oui tu as pompé sur Hunger Games => pas du tout ! C’est obligatoire que des romans de dystopie, anticipation… traitent sur des sujets communs…

En bref : c’est de la création personnelle pure. Pour te dire, quand j’ai eu l’idée, je ne connaissais même pas Hunger Games ou autre…

aie aie aie le style …

Bravo pour le courage , pour la perseverance , la somme de travail accompli mais le style mon dieu … 

Tu n’aimes pas ? T’inquiète je ne vais pas te jeter des cailloux lol J’aimerai simplement savoir ce qui ne va pas ^^

selon moi c’est tres mal ecrit , phrases trop longues, détails soit manquant soit à profusion lorsque inutiles, description caricaturales , cheminement cousu de fils blanc…manque d’originalité. 

exemple : 

Ils pouvaient décider quand sortir et quand rentrer à l’abri pour se mettre ensuite à regarder la télévision tout en sirotant une boisson et en grignotant tout ce qui se trouvait à portée de main.”

bon c’est une phrase au hasard mais sérieux : "décider quand sortir et quand rentrer "…( c’est du français ça ?) 
la phrase est trop longue il y a 3 “à” et 2 “et”   et pas une seule virgule ! c’est trop ! prononce là à voix haute tu verras. Et sinon c’est quoi que tu cherches à dire ? est ce utile comme description ? 
et n’ecrit pas “bien au contraire” toutes les pages ,

La langue utilisé manque de maturité et tout ça pour une description assez caricaturale …on a compris le truc , c’est la loose , c’est gris c’est la déprime , ok ok … mais ton chapitre ça n’est que çà et en plus mal écrit …Ça lasse … et c’est pas original. il ne se passe rien . on s’ennuie . un livre ça n’est pas qu’une atmosphère aussi bien rendue soit elle et elle ne l’est pas bien . 

maintenant note  que je dis tout cela en me mettant dans la peau d’un type qui va à la fnac et le feuillette pour savoir si ça mérite de claquer 25 euros dedans vu que tu cherches un editeur . …pas du tout comme un écrivain , je ne sais pas écrire. mais je lis . Cependant je salue l’effort des deux bras et tends mon chapeau pour le courage de le mettre à dispo … 

Je préfère ce genre de critique plûtot qu’un truc du genre : " ton style il est nul". Je te remercie d’abord pour avoir étayé tes propos :wink:

Voici donc ce que je répond :

"Ils pouvaient décider quand sortir et quand rentrer à l’abri pour se mettre ensuite à regarder la télévision tout en sirotant une boisson et en grignotant tout ce qui se trouvait à portée de main."
=> ça, je te l'accorde. C'est un peu lourd et il faudrait que je le retravaille, mais crois-moi j'ai vu bien pire dans certains livres/extrait ;)

bon c’est une phrase au hasard mais sérieux : "décider quand sortir et quand rentrer "…( c’est du français ça ?)

Qu'appeles-tu du français ? Parce que techniquement, ça l'est. Cependant, je vois ce que tu veux dire car ce n'est pas couramment employé dans le language quotidien. La vérité : je voulais insister sur ce fait et expliquer que le couvre feu est adapté selon les classes.

on a compris le truc , c’est la loose , c’est gris c’est la déprime , ok ok … mais ton chapitre ça n’est que ça et en plus mal écrit

Je plante l'ambiance dès le départ avec un bon nombre de description, c'est vrai. Mais c'est assumé car je ne voulais pas faire patienter le lecteur pendant plusieurs chapitres sans qu'on est l'image véritable d'une société dystopique en tête. Car si j'allège comme tu le suggère, il n'y aura plus cet effet. Après, de là à dire que le chapitre n'est que ça, je trouve pour le coup que c'est un peu exagérer. Il se passe des choses au milieu et à la fin du chapitre. Le problème : si tu met de l'action dès le début, le lecteur ne s'est même pas pourquoi ça se passe, ni où, etc. Si tu n'en met pas, tu perd le lecteur car c'est trop mou. Pour essayer d'être objectif, j'ai essayé d'avoir un bon équilibre entre temps calmes et actions.

Ça lasse … et c’est pas original

Pas original ? C'est à dire ? Je ne prétend aucunement que mon oeuvre est originale tout simplement par le fait que l'originalité de nos jours, c'est beaucoup plus compliqué de l'atteindre qu'il y a cent ans ;) J'essaye d'être original en proposant un univers qui j'espère, sera plus complet que ceux j'ai pu lire dans certains livres et qui n'ont aucune profondeur ( pour l'instant, le seul univers que j'ai véritablement accroché : celui de Tolkien).

maintenant note  que je dis tout cela en me mettant dans la peau d’un type qui va à la fnac et le feuillette pour savoir si ça mérite de claquer 25 euros dedans vu que tu cherches un editeur .

=> ceci est incontestable. payer un livre 25 euros, bonjour la carotte (faute à une TVA à ch*** et à des éditeurs (certains mais pas tous je précise) qui s'en mettent plein les poches en abusant). Ma réponse : ce que je vais dire est valable pour bien d'autres choses comme un jeux vidéo ou un film par exemple. Mais on ne peut apprécier l'ensemble d'un récit que si on l'a lu de bout en bout. Je suis désolé, mais c'est vrai.  Il est vrai que j'essaye de défendre ce que j'écris, c'est indéniable et je serai menteur si je disais le contraire. Je concède que mon style est encore à travailler ( ce que je continue à faire), autant au niveau de la langue, de l'orthographe et des effets de styles (c'est mon premeir roman en même temps). Mais je persiste sur le fait que mon univers peut être intéressant à découvrir et qu'il n'est pas plat comme tu le dis ^^ Ce que tu as lu n'est qu'un début ;) Note : les oeuvres de dystopie/anticipation se rejoignent souvent par des thèmes communs. J'espère que je ne paraitrais pas trop agressif car ce n'est pas mon but :-| Par curiosité et pour mieux comprendre ton commentaire, quel genre de livre lis-tu?

PS : par contre, si d’autres personnes me disent ce que tu viens de me dire, là ok il y aura un véritable problème lol

[quote=“RaphaelThomas, post:7, topic: 55777”][/quote]

AS-tu essayé de le soumettre à une maison d’édition ? Tu aurais (peut-être) un avis pro non ? Tu devrais aller lorgner aussi un peu du coté du site de Kylie Ravera ici présente. Elle parle pas mal justement des maison d’edition et de l’auto-édition… En plus, elle est gentille et elle mord pas^^  http://kylieravera.fr/

Oui j’ai déjà envoyé à 4 maisons d’éditions et j’attend pour le moment. En vérité, j’essaye pour le moment de savoir combien de personne serait intéressée par ce que je produis et qui serait donc prêt à me suivre.

Merci pour l’info’, je vais tout de suite regarder :slight_smile:

[quote=“RaphaelThomas, post:7, topic: 55777”][/quote]

Tu vas aller loin avec ce genre de jugement de comptoir… :pinch:

Patryn a raison, il y a plusieurs problèmes, à la fois au niveau du style et au niveau de la construction.

Pour le style, ça s’apprend. Il existe des ateliers d’écriture, des bouquins, des tonnes de resources sur le net.
Pour la contruction et l’univers, tel que c’est présenté, on a l’impression de se trouver devant un background post-apo déjà lu 100 fois, avec en plus une lutte classe caricaturale.
Du coup ça ne donne pas envie d’aller plus loin. D’autant que la concurence est rude.

Un univers ça ne suffit pas. Il faut une histoire, un récit construit, des personnages…

Tu devrais peut-être essayer de commencer par faire un nouvelle, la diffuser, la retravailler… Commencer directement par un roman c’est casse-gueule et tu as de bonnes chances de devoir tout réécrire au final.

(NB: je ne suis que lecteur (vorace), je n’ai pas de connaissance spécifiques en écriture)

[EDIT] Et n’attend pas une relecture détaillée et des conseils de la part des éditeurs auxquels tu as envoyé ton roman. Leur boulot c’est de le faire sur les romans qu’ils publient, pas sur tout ce qu’on leur envoie. Ils n’en ont de toutes façons pas les moyens. Les plus gentils envoient un mail de refus, ça va rarement plus loin.

Désolé je vais encore t’enfoncer un peu, mais un écrivain qui s’exprime en faisant pas mal de fautes (de grammaire notamment) ça commence mal :/.
Ça ne donne pas envie de lire/ne fait pas sérieux.

Tu vas aller loin avec ce genre de jugement de comptoir… :pinch:

Je voulais dire certains, pas tous. Evidemment qu'il ne faut pas mettre tout le monde dans la même case ;)

Pour le style, ça s’apprend. Il existe des ateliers d’écriture, des bouquins, des tonnes de resources sur le net.
Pour la contruction et l’univers, tel que c’est présenté, on a l’impression de se trouver devant un background post-apo déjà lu 100 fois, avec en plus une lutte classe caricaturale.
Du coup ça ne donne pas envie d’aller plus loin. D’autant que la concurence est rude.

Un univers ça ne suffit pas. Il faut une histoire, un récit construit, des personnages…

Tu devrais peut-être essayer de commencer par faire un nouvelle, la diffuser, la retravailler… Commencer directement par un roman c’est casse-gueule et tu as de bonnes chances de devoir tout réécrire au final.

Oh moins, ça a le mérite d'être clair et franc, je peux pas le nier.

Désolé je vais encore t’enfoncer un peu, mais un écrivain qui s’exprime en faisant pas mal de fautes (de grammaire notamment) ça commence mal :/.
Ça ne donne pas envie de lire/ne fait pas sérieux.

Pourtant, j'essaye vraiment de m'appliquer. J'ai encore de grosses lacunes mais je fais tout mon possible pour faire un minimum de faute ^^

Je suis d’accord avec tout ce que vous avez dit. Ok mon style est à revoir, ok mon orthographe est pitoyable… Je le confesse, j’ai énormément de progrès à faire. Mais à ranger directement l’ensemble de mon récit dans la case “mauvais” , c’est un peu un jugement hâtif je trouve… Si vous aviez lu en entier le livre et qu’après en effet vous m’auriez dit tous ces commentaires, je n’aurai rien dit mais là, il n’y a que le chapitre un…

Un univers ça ne suffit pas. Il faut une histoire, un récit construit, des personnages…

=> tu connais tous mes personnages ? L'intrigue principale, les sous intrigues ?

Je suis pas le roi de la S.F et je ne le serai jamais car je ne suis ni Asimov, ni H.G Wells. Ce ne sont que mes débuts et je veux apprendre. Mais se faire dessouder à ce point, je ne pense pas que je mérite ça.

[quote=“RaphaelThomas, post:12, topic: 55777”][/quote]

Je suppose que je t’ai blessé vu le ton aggressif. Ce n’était pas le but.

Mon avis est peut-être cash, mais si tu veux vraiment publier ton roman tu vas devoir affronter bien pire. Je considère que te dire ce que je pense vraiment va plus t’aider que de te faire des compliments bidons

D’autre part tu ne peux pas demander à ton lectorat de réserver son jugement jusqu’à la fin du livre. Ça ne fonctionne pas comme ça.
Ce qu’on te dit, c’est qu’aussi bon que puissent être les personnages et l’intrigues, ça ne sert à rien tant que le style et le rythme empêchent le lecteur d’y accéder.

Et puis c’est mon avis (de lecteur qui plus est, je ne bosse même pas dans le livre), pas une vérité universelle.

[quote=“RaphaelThomas, post:12, topic: 55777”][/quote]

Je crois que le problème est que tu écris un livre… avec des mots et des phrases. Si elles sont mal construites et que tu utilises trop d’adjectifs et d’adverbes, ton univers aura beau être riche et intéressant, personne n’aura envie de le lire…

2 solutions:

  • soit tu améliores ton style (le conseil des ateliers d’écriture est très bon, il y en a dans beaucoup de médiathèques)
  • soit tu transformes ça en scénario (de film, de série, de jeu, etc…) pour que les gens n’aient pas à lire mais ca te permet quand même de partager ton univers.

Bref, j’ai encore du travail, je l’ai bien compris ^^

Et sinon, ce n’est pas le fait d’être blessé, non, c’est le jugement expéditif qui m’agace.

Mon avis est peut-être cash, mais si tu veux vraiment publier ton roman tu vas devoir affronter bien pire. Je considère que te dire ce que je pense vraiment va plus t’aider que de te faire des compliments bidons

D’autre part tu ne peux pas demander à ton lectorat de réserver son jugement jusqu’à la fin du livre. Ça ne fonctionne pas comme ça.
Ce qu’on te dit, c’est qu’aussi bon que puissent être les personnages et l’intrigues, ça ne sert à rien tant que le style et le rythme empêchent le lecteur d’y accéder.

Je suis toutefois d'accord avec toi pour ce que tu viens de dire. Mais ne demande pas aux écrivains amateurs d'avoir un style irréprochable et une maitrise de la langue parfaite. On essaye, c'est tout. Il y a certes le contenant qui est important mais le contenu est bon aussi à voir ;)

Si personnes d’autres ne se manifestent dans les jours suivants, je ferme le sujet.

Bonne soirée à tous et à toutes ! :slight_smile:

PS : je travaille continuellement mon style. Seulement, dans un livre, il faut être compris. Ca, c’est l’essentiel et c’est ce que j’essaye de faire. Il y a donc des styles infinis…

[quote=“RaphaelThomas, post:15, topic: 55777”][/quote]
À partir du moment où tu cherches à te faire publier, il faut accepter d’être jugé comme le serait un professionnel.

[quote=« RaphaelThomas, post:12, topic: 55777 »][/quote]

Ben si tu le merites mais il ne faut pas le prendre personnellement ,tu veux etre edité ? donc tu veux que ton bouquin soit à coté de Asimov , et compagnie dans les rayons .Donc tu dois tenir la comparaison . desolé mais c’est vrai . 
et un bouquin ca doit marcher et captiver des le depart sinon on jette , on se fout de ne pas connaitre tes intrigues, tes personnages , de n’avoir lu que le chapitre 1 , ce chapitre à suffit pour nous faire classer ton travail dans la categorie " on n’ira pas juqu’au chapitre 2" .Dommage si il y avait plein de truc chouettes dans le chapitre 2 on ne le saura jamais et on a pas envie de le savoir . Maintenant il y aurait un beau style , on se laisserait porter .mais si le style est mauvais on se dit qu’il y a peu de chances que cela change par la suite et c’est toujours vrai .

concentre toi sur des nouvelles de 10-15 pages , que tu leches bien , remet les en lecture ici et on te donnera notre avis .
mais oui il faut que tu l’entendes .Ton oeuvre c’est nul … digere le , ca doit faire mal à lire , je compatis , mais maintenant tu le sais , tu as le choix de progresser ou de te braquer … c’est entre toi et toi :wink:
maintenant c’est pas grave de ne pas reussir du premier coup , tant que tu réussis au dernier ;) 

Les plus grand auteurs de SF ont tous commencé par de la nouvelles . tous 

Surtout que tu es tombé sur un forum de gens qui disent les choses telles quelle. C’est pour ca qu’on y reste. Prend le temps de paufiner, et tu verras, on est plus riches qu’à la première impression^^ 

Après lecture de tout ça et prise de recul, merci pour tous ces commentaires en vérité. Je n’ai pas été assez objectif en fait à propos de mes écrits :confused: C’est juste que oui, je l’avoue, ça fait mal quand on se dit qu’on a passé des heures et des heures sur ça et que ça plait pas. Mais peu importe en vérité, tu as raison Patryn : le choix m’appartient, et c’est tout choisi.

Vous pouvez être sûr que je reviendrai :wink: Mais plus tard, quand il y aura du mieux !

Bonne soirée tout le monde ! :slight_smile:

PS : je laisse le choix au modos de supprimer ou non le topic.