Chuck Palahniuk

J’ai envie de vous présenter, faire découvrir, papoter d’un auteur que j’adore.

[u]Situons.

[/u]Le petit Chuck a une vie violente : son grand-père tue sa grand-mère, puis se suicide. Son père divorcé sera tué par le mari de sa nouvelle femme. Il décidera d’entreprendre des études de journalisme, mais sera garagiste et volontaire dans des hospices pour jeunes sidaïques et cancéreux en parallèle.

Pourquoi commencer la présentation de cet écrivain par ces anecdotes, et bien tout simplement pour permettre d’introduire la notion de violence sociale et humaine, pilier de l’oeuvre de Palahniuk. Vous devez normalement tous le connaitre, du moins sans le savoir : il est à l’origine du célèbre “Fight Club” adapté par Fincher. Adapté, car c’est Chuck qui a écrit le livre. Ça y est ! ça vous parle ! on situe tout de suite le style de l’écrivain si l’on a vu la bête (et oui, le livre est mieux, c’est dire) Vu sa vie, on peut désormais mieux envisager son oeuvre.

Prenons un livre en exemple.

Dès son premier roman (Monstres Invisibles) les bases sont posées : une mannequin riche et célèbre, jolie se prend une balle perdue et devient défigurée, laide. Donc pauvre, invisible, white-trash. Elle va donc plonger dans le nouveau monde, celui des gens “du bas” Au travers d’un road-book trash, la jeune femme va redécouvrir, reconstruire un nouvel univers, tentant de renier l’ancien. Détruire les mécanismes étatiques admis, scruter la réalité cachée, vaincre l’obscurantisme des puissants. Autant de sujets abordés dans un maelstrom de violence, de personnages secondaires iconiques.

Thèmes.

Tueurs en série, pouvoir des médias, pulsions animales, sectes, religions, capitalisme outrancié, sadisme, tréfonds de l’âme humaine, maladies mentales, psychiatrie … mais … on dirait du Bret Easton Ellis allez-vous me dire. Et bien seulement sur le fond. La forme est ici encore plus inventive et parfois surprenante : “Peste” est un récit entrecroisé de témoignages contradictoires quant à la vie d’un tueur en série dont le but est d’exterminer rapidement le plus de personnes possibles. On se plait à être promené à travers les indices qui diffèrent selon les témoins, le champ lexical change, le style, la réthorique … on voyage dans les mentalités.

Mise en garde
.
Oui, une légère mise en garde car ses livres peuvent être très choquants. Pour résumer vite fait, en film ça serait du genre à faire se suicider toute la commission du CSA en 10mns. De nombreux thèmes violents et malsains sont toujours abordés dans tous ses livres. De surcroit, il enveloppe ça dans un humour noir des plus … noir, une ironie et un cynisme dantesque. (surtout dans “Choke”)

Bon, t’es gentil mordo’, mais pourquoi vouloir lire des trucs qui ont l’air si trash gratuitement ? Tout est dans le “ont l’air”. Laissez vous tenter par une de ses oeuvres, vous parviendrez à saisir toute la finesse et l’intelligence que je ne parviens pas à clairement expliquer ici. Ça fait réfléchir sur notre société, ça dérange, ça perturbe, ce n’est pas de tout repos mais on termine la dernière page avec le sentiment d’avoir appris des choses, au moins sur notre environnement.

Bon, j’espère en avoir motivé quelques uns.

Un lien amazon avec plusieurs de ses livres

Je conseille vivement Survivant, un des romans les plus barrés que j’aie jamais lu. Un exemple qui spoile pas? Les pages et les chapitres sont numérotés à l’envers (le livre commence page 380). :slight_smile:

je rajoute “berceuse”, vraiment excellent aussi !

Ow je suis entrain de lire ça de lui Tripes (une nouvelle). C’est effectivement super trash, il parle de s’insérer des bouts de métal dans l’engin (chez un garçon, hein.).

Ahh.

Fini… et ben mon vieux. ouch.

Palahniuk, je ne peux que plussoyer, c’est sans doute l’auteur “moderne” qui m’a collé la plus grosse baffe littéraire. Choke et Survivant sont très très bons. Le mélange de trash guidé par de la finesse, c’est juste sublime. De plus, c’est bien écrit, ça se lit très bien. L’univers est tellement accrocheur, lorsqu’on commence à lire un de ses livres, on ne peut plus en décollé, c’est comme une apnée dans son univers.

Autre chose : comme certains l’auront remarqué dans fight club, le monsieur est très documenté (cf la fabrication du savon, le napalm à partir d’essence et de jus d’orange concentré) et pleins de ces indications, de ces “savoir faire” ou connaissances sont distillées tout au long de ses livres, étayant le background des personnages et renforçant l’immersion (en tout cas, pour ce que j’ai pu vérifier, les faits médicaux de Choke sont véridiques).

Dire que fight club et berceuse sont sur mon étagère “à lire” … en même temps, pour le moment c’est Pratchett qui primme

La même, j’adore ce type. Ses écrits sont divins, c’est fou.

hannnnn, y’a des gens y m’ont piqué mon livre !!!

Enfin, moi je les aime tous de lui.

Yeurk, je viens de lire Tripes et j’en suis littéralement malade (et j’ai même pas fini). Palahniuk, pas pour moi.

En même temps, t’as pas choisi le plus facile pour commencer :slight_smile:

Piaz, tu aurais dû commencer par Survivant.
Tu serais en plus devenu un expert dans l’art d’enlever les tâches.

[quote=« Krok, post:7, topic: 47203 »]hannnnn, y’a des gens y m’ont piqué mon livre !!!

Enfin, moi je les aime tous de lui.[/quote]

hihi je confirme allégrement, mertci de la decouverte du reste :slight_smile:

Son premier roman etait Fight Club. Monstre Invisibles est le 2eme ou 3eme.

J’adore aussi Palahniuk, mais le dernier bouquin que j’ai lu de lui (Diary) etait super bof. Faut que je prenne le temps de lire Haunted, voir s’il se rattrape.
Sinon, je l’ai vu en interview a la TV, c’est rigolo, il est tout calme, bien propre sur lui et tout.
Pour ceux qui habitent dans l’Oregon, en plus, il donne des lectures a voix haute de ses bouquins en cours d’edition assez souvent. De fois, il fait des tournees dans d’autres villes, aussi… y’a des rumeurs comme quoi des gens tombent dans les pommes pendant ses lectures…

Je crois aussi qu’il a déclaré que le film Fight Club était meilleur que son bouquin.

Sinon ouais, moi aussi j’adore Palahniuk et ses histoires complétement déjantées.

Fight club (le bouquin) m’avait bien plus. Il m’a permis de mieux comprendre et d’apprécier encore plus le film. J’avais continué par Choke qui ne m’avait pas emballé plus que ça. Donc je me suis arrêté là. Mais à vous lire, j’ai furieusement envie de m’y remettre! Je crois que Peste ou Monstres invisibles sera le prochain et en attendant, je vais relire choke. Merci. :slight_smile:

Trailer de l’adaptation de “Choke”

Et dans l’interview sur Evene on apprend le sujet de son prochain livre :

Pour être exact, il a largement préféré la fin du film à celle du bouquin. Le reste, il trouvait que c’était une très bonne adaptation.

Je n’ai lu que Fight Club, Choke et Survivant de cet auteur mais sa façon d’écrire et des mettre en place des personnage totalement barré est absolument géniale.
C’est le genre de livre qui met mal a l’aise mais q’on prend plaisir a lire une fois qu’on est bien rentré dans son style particulier d’écriture.

Non son premier roman est bien Monstres invisibles meme si Fight Club est sorti avant.

Bon, ben tout ça vient d’être ajouté sur ma to-read list, merci Mordo

Tiens c’est amusant j’ai justement lu Fight Club cet été.
Sympa.
Mais :

Ben je suis d’accord avec lui, pour moi le film est aussi percutant que le livre (voire plus) et la fin bien plus belle.

Cela dit j’ai bien aimé le livre, sans plus. Je continuerai à lire ses oeuvres quand j’aurai fini celle de Ballard (autre écrivain dont le thème de prédilection est l’imbécilité de nos sociétés, mais qui va bien plus loin sans être trash, je trouve).