[Contrat][Etudes] Temps plein ?

Hello la zone.

J’aimerais vous soumettre une de mes interrogation du moment car la fin de mes études approche, et il faut anticiper pour le futur et donc je me pose plusieurs questions dont certaines personnes de ma société n’ont pas été capable de m’éclairer, ni mon ecole d’ailleur…

/malife

Je sui actuellement en BTS en alterance en Informatique de Gestion - Administrateur de Réseau (Bac +2 donc), jusqu’ici tout va bien. Je viens de recevoir récemment mes dates d’examen, je sais donc quand tout ce toutim se termine.

Paralellement dans l’entreprise ou j’ai effectué mon alternance durant ces deux ans, ils sont susceptible de m’embaucher après la fin de mon contrat. Un question se pose donc, que ce passe t-il lorsque j’ai fini de passer mes examens (le 8 Juin), sachant que mon contrat d’alternance se fini le 31 Août ? Pour répondre à cette question j’ai donc été voir les Ressources Humaines pour avoir une réponse. La personne en question m’a répondu que j’était sensé venir à temps plein donc plus seulement le mercredi, jeudi et vendredi comme durant ces deux années (les lundi et mardi étant réservés aux cours),et tout ceci pour la même paye (85% du SMIC exactement).
J’ai donc proposé de venir à plein temps mais moyennant une réhausse de mon salaire car n’étant plus obligé d’aller en cours je suis dispo toute la semaine (arrêt des cours du centre de formation planifiée pour fin Avril), donc en gros de rompre mon contrat d’alternance pour un CDI.

Ma question est donc, ont- ils le droit de faire ca sachant que je vais faire du 35h par semaine pour une paye tout juste égale a 700€ donc pas le SMIC légal et règlementaire ? Ce n’est pas que ca me dérange mais j’ai un appart a payer derrière et une augmentation serait la bienvenue. Mais soyons clair je n’impose pas une augmentation mais tout bonnement un CDI avec la paye qui va avec. J’ai bien évidement regardé les conditions de mon contrat de professionnalisation mais rien a propos de ça. Idem pour l’école qui est incapable de me répondre.

Qu’en pensez vous ? Qu’est ce que je suis supposé faire ?

Poulet, encore un étudiant qui va se faire exploiter grâce a un contrat bancale (ou pas…)

Alors, ce qu’il faut savoir, c’est que, dans le cas présent, ton entreprise est dans son droit le plus total.
En effet, ce qu’il faut savoir avec le Contrat d’apprentissage (ou de professionalisation, ou de qualification), c’est qu’il s’agit d’un CDD a temps plein.
Comprendre, le salaire qui t’es versé l’est en considerant que tu effectues un travail à temps plein pour l’entreprise.
Certes tu me diras que ce n’etait pas le cas avant que tu allais en cours. Et je te repondrais que si, car les cours sont considéré comme du temps de travail. Pour effectuer un parallele, c’est un peu le cas d’un salarié envoyé en formation.
C’est une des raison pour laquelle tu dois, dans l’ideal, effectuer un nombre d’heures de cours egal a ton nombre d’heure de travail.
C’est aussi une des raison pour laquelle tu peux avoir des retenues sur salaire en cas d’absenteisme en cours.
En contrepartie, l’apprenti est considéré comme un salarié de plein droit.
Si l’entreprise dispose d’un CE, il y a accès, comme tout autre salarié (et c’est generalement très interessant, car les subventions d’un CE sont inversement proportionnel aux impots versé par le salarié. Hors comme un apprenti ne paie pas d’impot)
Si l’entreprise dispose d’un restaurant d’entreprise, il y a accès comme les autres (pas de surcout, comme dans certaines boites pour les prestataires)
etc., etc.
En resumé, certes, l’apprentissage est contraignant (tu en fait l’experience), mais les avantages que tu tires n’ont rien a voir avec ceux d’un stage.

Après, concernant ton entreprise, un accord a l’amiable est toujours possible. Je te rappelle toutefois qu’il t’es interdit de demissionner avant le terme de ton contrat, etant donné qu’il s’agit d’un CDD (toutefois, un accord a l’amiable, toujours…)

Enfin, concernant ton ecole, s’ils n’ont pas été fichu de te repondre sur ce pooint, c’est qu’il s’agit, passez moi l’expression (et le sel tant que vous y etes), de gros branques. Il s’agit quand même des principes de bases concernant l’apprentissage.

Teocali, 5 ans d’apprentissage dans les dents, et elles sont toujours là.

B)

C’est vrai ça?

[quote=“JeeP, post:3, topic: 44674”]B)

C’est vrai ça?[/quote]

Autant que je me souvienne, non, mais t’a une chiée de pénalitées si tu démissionne.

Après vérifications rapides sur travail.gouv.fr :

[quote]Dans quelles conditions le contrat peut-il être rompu ?

Le CDD peut être rompu avant son échéance uniquement dans les cas suivants (sous réserve des règles particulières éventuellement applicables aux contrats conclus dans le cadre de la politique de l’emploi : CIE, CI-RMA…) :

  • à l’initiative du salarié qui justifie d’une embauche en contrat à durée indéterminée. Le salarié doit alors respecter un préavis d’une durée égale à 1 jour par semaine compte tenu de la durée totale du CDD (renouvellement inclus) ou - s’agissant d’un CDD sans terme précis - de la durée du contrat effectuée. Dans tous les cas, le préavis ne peut excéder 2 semaines. Toutefois, avec l’accord de l’employeur, le salarié peut être dispensé de préavis ;
  • accord conclu entre l’employeur et le salarié ;
  • force majeure, c’est-à-dire un événement exceptionnel, imprévisible et insurmontable qui rend impossible l’exécution du contrat de travail (des difficultés économiques ou la liquidation judiciaire de l’entreprise ne constituent pas, pour l’employeur, des situations de force majeure) ;
  • faute grave de l’employeur ou du salarié.

En dehors de ces quatre situations, la rupture prématurée du contrat est sanctionnée, selon qu’elle est le fait de l’employeur ou du salarié :

  • l’employeur doit verser au salarié des dommages-intérêts d’un montant au moins égal aux rémunérations que le salarié aurait perçues jusqu’au terme du contrat ;
    - le salarié peut être condamné à verser à l’employeur des dommages-intérêts correspondant au préjudice réellement subi par l’entreprise.[/quote]

[Edit] De mémoire, tu faisait aussi une croix sur ta prime de fin de CDD (s’il y en avait une de définie dans le contrat), et tu devait rembourser les 8% de prime mensuels versée pour cause de précarité du contrat. Mais ça, c’est ce qu’il me semble avoir retenu de mes cours de droit, qui se font un peu lointain. Et là, franchement, j’ai la flemme d’aller farfouiller dans le code du travail.

Ok donc c’est bien ce que je pensais, les heures de cours sont bien assimilés à des heures de travail, a mon grand désespoir… En ce qui concerne l’accord alamiable© il semble bien que ce soit mort de chez mort (radins inside ?), donc bon je vais finir mon contrat comme un grand et apres on verra ce qu’ils me proposeront…

Oui ce sont des branques, tu as tout a fait raison, je ne vais pas me lancer dans la liste exhaustive de toutes leurs incompétences au niveau de cette école parceque je n’en finirai pas. Aparament tout les centres de formations (petits) ont une administration à chier. Ah l’dmin réseau de notre centre si vous saviez…
Allez juste un petit extrait de ses compétences “C’est quoi un SSID”, le mec est quand même sencé être administrateur réseau… Bon j’arrête, je m’éloigne du sujet…

En tout cas merci de vos réponses.

Poulet, la professionalisation m’a tuer…

Au moins, s’ils refusent de t’augmenter, tu n’auras pas de regret à passer les prochains mois à chercher du taf’ ailleurs, histoire de faire jouer la concurrence… S’ils ne te font pas de cadeau, pas de raison de rester sagement chez eux à la fin.

( Et s’ils t’augmentent, cherche quand même, il faut TOUJOURS faire jouer la concurrence B) )

Et pour l’admin réseau en bois, ca n’est pas spécificque aux petits centre de formations. Les écoles d’ingé avec des campus de 1000 personnes y ont droit aussi ^^

Je plussoie Arrgh. Cherche un taf, hesite pas. Non seulement, ainsi que l’a relevé Mad, comme tu es en CDD, tu peux te barrer avant la fin si on te propose un CDI.
En plus, j’ai tendance a croire que c’est la bonne periode pour chercher, là.

Teocali