Covid-19: et après?

Pour toi oui. Pour moi aussi je vais te dire.

Pour d’autres non…

1 J'aime

Mais ce choix n’est pas possible pour tout le monde que ce soit économiquement ou psychologiquement notamment dans les familles plus pauvres et / ou sujettes à une promiscuité de fait qui était gérable tant que les gens ne vivent ensemble qu’entre 21h et 7h du matin.

Mais même pour les familles sans trop de problèmes économiques c’est difficilement gérable de s’occuper des enfants 24h/24h. Il suffit de lire les protestations des mères de famille au Maroc dont les enfants vivent très mal leur confinement prolongé.

Sans parler des personnes âgées qui sont certes les plus à risques mais perdent pied complètement à ne plus voir personne.

Et pour ce qui est du côté économique il n’y a que les pays occidentaux qui peuvent prendre en charge le chômage partiel.

Donc oui un re-confinement partiel ou localisé sera peut-être nécessaire mais ça me paraît très improbable qu’un confinement total ne soit possible au delà de 3 semaines.

Perso, c’est vraiment pas un choix en fait, c’est surtout une évidence. Maintenant, je comprends parfaitement les conséquences désastreuses que ça peut avoir pour plein de gens. À titre personnel, je suis touché aussi. J’ai clairement vu ma charge de travail chuter ces derniers mois, mes réserves fondre comme neige au soleil, sans compter l’impact moral sur le fait d’être isolé depuis plusieurs mois (même pour un ours comme moi), donc je ne suis pas particulièrement épargné non plus.

Mais je n’oublie pas pour autant qu’on est en pleine crise sanitaire mondiale, que ça nécessite des mesures drastiques et que ça aura forcément des répercussions, parfois dramatiques, sur la population. Fermer les yeux et espérer un retour à la vie d’avant, comme le font beaucoup de gens j’ai l’impression, même des gens qui finalement ne souffrent pas trop (relativement parlant) du confinement, ça ne change pas cette réalité.

J’en discute beaucoup en ce moment avec mes potes qui évoluent dans les milieux artistiques (grosses victimes de la pandémie qu’on oublie parfois), et j’ai le même genre de schisme dans les retours : ceux qui pensent que c’est fini, qu’on en entendra plus parler, et qui n’envisagent absolument pas l’éventualité d’un reconfinement ; et les autres, qui voient plutôt les choses comme moi, à savoir qu’une deuxième vague est inéluctable et que sans vaccin, il sera essentiel de se reconfiner, ou à défaut d’imposer des mesures drastiques de distanciation physique (en pénalisant ceux qui refusent de s’y conformer, quelles que soient les raisons), même si ça impose de bosser et vivre dans des conditions plus difficiles pendant une période déterminée.

Honnêtement, je serai le premier à faire des bonds si je me plante et si on peut revenir à 100% à la vie qu’on avait avant. Mais en vrai, j’ai fait une croix dessus et je modifie déjà mes comportements et habitudes pour me conformer à cette « nouvelle normalité » (j’aime pas le terme, mais vous avez l’idée). D’autant que COVID-19 n’est que le début d’une longue série et qu’on va devoir désormais s’habituer à vivre avec les pandémies en épée de Damoclès. Et que s’il y a bien un truc que nous ont appris ces derniers mois (et dans une certaine mesure, les débats ici), c’est qu’on est clairement pas prêts.

Et sur ce, I rest my case comme on dit, j’ai un bouquin à finir, ce qui dans les conditions actuelles n’est déjà pas une mince affaire (se motiver à parler des futilités du MCU vu ce qu’on traverse, c’est chaud). Mais si en plus, je passe des heures à débattre ici, je ne le finirai jamais dans les temps. :grin:

1 J'aime

Alors perso c’est pas du tout ainsi que je vois les choses.
Quand je dis que je ne crois pas à un autre confinement, c’est pas parce que je ne le souhaite pas !
Je sais qu’on n’en a pas fini avec la pandémie. Clairement. Je sais qu’il va sans doute y avoir une autre vague. C’est clair.

MAIS je pense malgré tout que l’humanité n’est pas prête à sacrifier encore autant que ce qu’elle a fait pour lutter contre cette pandémie.
Elle n’est pas prête, et elle ne le souhaite pas, et advienne que pourra.

C’est pourquoi, même si je pense, comme toi, que ça serait sans doute la meilleure façon de lutter, les gouvernants ne prendront pas la décision d’un second confinement (et par certains côté, je ne peux pas leur donner tort).

Mon espoir était quand même qu’on tirerait les leçons de ça (notamment sur notre système de production). Mais au vue des dernières nouvelles et des décisions prises récemment, cet espoir est aussi déçu…

Donc, on se dirige vers des morts, clairement.

Et il n’y a pas forcément de schisme: une 2ème vague est loin d’être improbable, mais même dans ce cas un reconfinement total ne sera pas possible vu les conséquences, à moins qu’elle soit très limitée dans le temps.

Édit :

Là oui sans doute.

Mouais. Si les raisons sont de l’ordre du confort, ok, mais si ce sont des nécessité de survie économique, non.

Les pandémies ne sont pas nouvelles pour l’humanité et elle ne s’est pour autant arrêté de vivre quelques soient les conséquences. Ce qui est nouveau, à l’échelle du temps long, ce qu’il y ait beaucoup moins de pandémies grâce notamment aux mesures d’hygiène et aux vaccins. Mais comme notre population augmente encore aux détriments des autres animaux, on va peut-être effectivement être le réceptacle le plus prisé pour les virus.

La mondialisation aussi, ça voyage dans tous les sens d’un bout à l’autre du monde, y’a rien de mieux pour diffuser l’épidémie. Avant, c’était plus localisé.

2 J'aimes

Bon dans ma boîte c’est déjà annoncé, retour à la normale dès les conditions allégées mises en place.
La boîte fonctionne à 100% de capacité, il n’y a eu aucun effet négatif du télétravail et on est en Occitanie où le virus circule le plus en France métropolitaine.
Quelle était l’urgence de rameuter tout le monde en présentiel ?
C’est la convivialité qui est l’ADN de la boîte selon mon patron (qui fait cette annonce depuis chez lui) !
Faudra pas compter que je fasse de zèle pour les mois à venir (sachant que je faisais des semaines de 50h mini jusque là)

1 J'aime

En fait les premiers supercontaminateurs en France étaient des hommes d’affaires venu des US apparemment.

1 J'aime

:open_mouth:

Réouverture des locaux début juillet pour nous. Phase de test sur la période Juillet-Aout avec seulement une partie des salariés et quelques aménagement des locaux (fermeture de la salle de pause, sens de circulation pour pas se croiser) avec un retour à la normale espéré pour la rentrée de Septembre.

Pareil. Réouverture générale le 29 juin. Le « surplace » devient la règle alors que nos boulot sont 100% télé compatible.

Le chef de labo a cependant le droit d’autoriser certains à continuer le télétravail… histoire de bien créer des tensions.

2 J'aimes

Je comprendrais jamais comment on peut faire un « article » sur Twitter…

1 J'aime

Allez tiens:

Nan mais c’est pas qu’une question de présentation hein…

1 J'aime

Idem j’ai pas lu. Le support compte toujours pour passer efficacement un message.

1 J'aime

Sans surprise, déjà une suite prévue dans les salles…

Certes mais ce n’est pas un nouveau film mais un feuilleton qui dure depuis des siècles voire des millénaires.

1 J'aime

Et les probabilités sont avec nous.

a priori, la grippe est un peu plus maitrisée, dans la fabrication de vaccin ou sur les traitements. Sur les coronavirus, on part quasi de zéro…

Le mot pandémie est à la mode et les journaux aiment les modes… Sans compter les marronniers.
Je pense que des chercheurs qui font ce genre d’alertes, il y en a régulièrement, en ce moment, ils ont des relais.

Edit: et après lecture de l’article, on peut être encore plus serein : 4,4% de la population testée positive pour un virus qui circule depuis 4 ans… Et pour les autres caractéristiques, c’est un virus de grippe comme un autre…

Ou alors, j’ai vraiment rien compris.