Hadopi : le rapport du LOL

On peut retourner le bilan de la Hadopi jusqu’ici, difficile d’en tirer quelque chose de brillant. En tous cas, rien qui aille concrètement dans le sens de ses missions. Un rapport sénatorial publié hier propose du coup de redéfinir les priorités de la Haute Autorité. Pour plus d’efficacité ? Permettez-moi d’en douter.

hadopi.jpg

Ne tournons pas autour du pot, les recommandations du rapport vont globalement toutes dans le même sens : punir. Et vite, si possible. Dans un premier temps, en supprimant tout parasitage de la Justice, cette vilaine institution qui fait perdre du temps. Plus de juge dans le cycle de répression, on passe directement à la case amende. Vous me direz : plus de coupure de connexion à l’horizon, certes, mais je ne suis pas sûr qu’on y gagne au change.

Ensuite, la Hadopi devra désormais se charger elle-même de collecter les IP des contrevenants, ce ne sera plus à charge des ayant-droits. Vu son efficacité déjà faillible avec ses attributions actuelles, nul doute que tout cela va encore améliorer la situation.

Le rapport préconise aussi la mise en place d’une liste noire des sites illégaux et une plus grande responsabilisation des hébergeurs, pour empêcher les sites fermés de ré-ouvrir aussitôt à côté. Comment ? Aucune idée, le rapport ne propose aucune piste concrète si ce n’est d’aller secouer la Commission européenne pour qu’elle prenne des mesures. Ça promet.

Enfin, et c’est sans doute le pire, la Hadopi perdrait son rôle de développement et de promotion de l’offre légale, qui en a pourtant bien besoin. Il suffit de regarder le catalogue français de Netflix et de le comparer aux autres pays pour se rendre compte de l’ampleur du problème. Des propositions inexistantes pour la chronologie des médias qui plombe pourtant le marché français, malgré une mention dans la liste des choses à faire.

Bref, plus de répressif, et des volontés sans réelles suggestions. Ça a toujours bien fonctionné, non ? Et pour le reste, espérer que les comportements changent, et que les gens se dirigent spontanément vers des solutions légales à la traine par rapport au marché pirate. Vœux pieux et naïfs, si vous voulez mon avis. A l’inverse de Free, ce pays a encore une fois tout compris.

Il y a un service que j’avais trouvé assez classe (mais très peu connu), c’est ça:

http://www.offrelegale.fr/a-propos/signalement-oeuvre-introuvable

Mais ca marche pas super:
http://offrelegale.fr/oeuvre/le-monstre

Dommage.

LoneWolf
Pour le reste, il y a… Ben voila quoi :frowning:

C’est vrai que c’est exaspérant de devoir attendre 4 à 6 mois pour revoir un film après le cinéma, ça me coupe parfois l’envie de le revoir même ! (Chronologie des médias)

La chronologie des médias fait partie des propositions, c’est la 11 d’ailleurs

https://twitter.com/Senat_Direct/status/619036515226767360

La 10 veut systématiser les DRM… :doh:

Ah my bad, bien vu pour la chronologie. Je corrige la news, merci.

ici le rapport pour ceux qui veulent le lire en entier : http://www.senat.fr/notice-rapport/2014/r14-600-notice.html

Pour infos, les deux sénateurs qui ont fait ce rapport n’étaient pas là lors de la création d’Hadopi. Ils avaient donc une approche « nouvelle », un homme (udi) de 35 ans et une femme (ecolo)  de 51 ans.

Il y a la liste des personnes qu’ils ont rencontré lors de leur recherche : http://www.senat.fr/rap/r14-600/r14-600_mono.html#toc277 
Je trouve que cela reste beaucoup entre ayant droits, représentant d’un secteur et analyste / professeur. Il y a une seule table ronde avec un blogueur et une personne de NextImpact.
Il y a un décalage avec le monde réél :frowning:
Je me demande comment ils arrivent à justifier un budget de 6 millions par an pour ça… 

Ceci dit, ils ont pas tort de dégager la justice et de partir sur des amendes.

Ça a fait ses preuves et c’est simple. Tu te fais chopper à télécharger un film ? 40€ d’amendes. Au bout de trois fois, tu arrêtes (ou tu apprends à te planquer).

Il n’y a pas plus simple et efficace en terme de répression  que les petites sanctions rapides des petits délits.

Et on part pas dans des délires à what millions d’euros, ou de suspension de ton accès internet.

Par contre, avec les partages de connexion (coucou windows phone), ca va commencer à etre compliquer de faire le lien personne physique / IP …

C’est bien, ça arrive pile poil au moment de la loi renseignement, comme c’est pratique.

J’imagine qu

[quote=“Ben, post:7, topic: 56317”][/quote]
Et c’est pour ça que c’est une super mauvaise idée.
Une des principales conséquences, c’est que ça va motiver les gens à apprendre à se planquer, et du coup ils vont aussi se planquer pour faire des vraies saloperies, plus grave que de copier des trucs.

Pour moi c’est toujours le même pb, si tu  veux inciter les gens à faire des trucs, il faut un baton pour les irrécupérables, mais seulement une fois que tout est propre et que tu as une carotte pour inciter les gens à revenir dans le droit chemin.
En l’occurrence, côté musique ça va à peu près avec les grosses plate forme qui ont arrêté de faire du DRM qui tâche, mais côté films et séries, c’est juste lamentable.
Côté jeu, il y a encore beaucoup de DRMs à la con, mais au moins l’offre dispo est bonne.

Du coup, je me dis que faire ce qu’ils veulent faire pour les films et séries, c’est un peu comme vouloir apprendre à son chien à être propre, mais jamais le sortir. Et lui foutre des mandales à chaque fois qu’il pisse.