[LINUX][FSCK] Ça commence à faire long quand même

Bonjour à tous,

J’ai eut la désagréable surprise en changeant le disque de mon serveur Linux (Ubuntu Server 9.10), d’avoir une foultitude d’erreurs au boot de linux, (erreur fsck mais ca boote quand meme), j’ai donc lancé un fsck depuis un live cd et comme ca avait bloqué sur une entrée j’ai arrêté le fsck et rebooté la machine… et là… c’est le drame, il veux plus du tout booter et me demande de lancer fsck manuellement.
Ce que j’ai donc fais hier soir depuis un live CD (fsck -y /dev/sda1) et quelle ne fut pas ma surprise de voir que ce matin le fsck n’est toujours pas fini, et bloque plusieurs heures sur certaines entrées (inode ou block).

Déjà est-ce que c’est normal que ça puisse être aussi long ? (HD IDE neuf de 500Go avec 300Go de datas), si oui ca peux durer encore combien de temps ?
Comment savoir si les dégâts sont logiques ou physiques ?

Merci de vos éclaircissement…
Ben

Oui, ca peut etre normal, dans le cas ou le disque se desagrege, c’est a dire qu’il est en train de generer un nombre constant de secteur defectueux. C’est long parce que linux essayer de lire et n’y arrive pas, et tente jusqu’a un certain timeout. Sur ton linux live, c’est assez facile a voir, tu fait un tail -f /var/log/messages et tu vas voir la vitesse du timeout: tu aurais un truc « I/O error reading block n » et quelques secondes apres, tu auras un « I/O error reading block n+1 ». Un fdisk -l te donnera le nombre de bloc total et tu auras une idee du temps que ca va prendre (tips: ca va etre long et ca servira a rien).
D’ailleurs, dans ce genre de cas la, il faut forcer le mount des les premiers signes de fatigue et tout sauvegarder, dans ton cas ca me parait un poil tard, j’espere que t’avais sauvegarde.

D’apres ta description, les degats sont physiques.

LoneWolf
Sauvegarde est le leitmotiv de l’admin. :smiley:

Merci pour ta réponse,

Entre temps j’ai noté sur quoi ça bloquais et en fait je me suis rendu compte que ça tournais en rond sur 2 blocks ou inodes…
Donc j’ai pas plus insisté et suivi ton conseil : récupérer les datas en croisant les doigts… (pour l’instant ca marche)
Au pire on a bien des backups, mais ils datent de la semaine dernière et y a eut pas mal de mouvement ces jours-ci (pourquoi ca merde le jeudi quand on backup le vendredi ? :D)

Pour les dégâts physiques, on peut marquer les secteurs défectueux avec fsck -c /dev/sdaX (déjà est-ce-que c’est efficace ?) mais comment les quantifier ?

C’est a ca que sert le raid 1 (ou 5, 10, 0+1, etc).

Ca depend des disques mais j’aurais tendances a dire: pas vraiment (et pis surtout c’est super lent, surtout si t’as plein de bad clusters)
La vraie solution est simple bien que chiante si c’est un serveur de prod:
_Noter la marque du disque qui fait chier
_Recuperer l’outil de diag du constructeur
_Faire un quick test ET un long test (qui verifie les clusters)
_Normalement tu devrais avoir un message assez vite “oulala mais c’est plein de caca votre truc, je peux reparer mais ca efface tout, ca vous dit?”
_Ca te fait un formatage bas niveau et il marque (mieux que linux) les secteurs defectueux.
_Tu retente avec une sauvegarde tous les jours (ou tu fais du raid)

En theorie, si le disque est en “destruction progressive”, il refusera le formatage bas niveau. J’ajouterais que, si le disque est neuf ou presque, j’irais voir le revendeur en disant que j’en veux un autre plutot que de garder un disque qui va fonctionner peut etre.

voila voila

LoneWolf
Reformater un disque, c’est simple. Qu’il marche apres est une autre histoire

Merci pour ces infos

Donc j’ai récup les datas ça à été long mais ca s’est fait.
Puis j’ai testé le disque avec l’outil WD adéquat (rapide et complet) : rien
�?criture de 0 sur la surface : OK
Test de la surface (avec un live CD Paragon) : OK

Tout me parait donc OK mais malheureusement ce n’est pas le cas, en effet quand je veux copier la partition de backup sur le nouveau disque ça coince, Paragon bloque (sans me mettre d’erreur)…
Je retenterai la manip à froid cet après midi, car hier les disques on été extrêmement sollicités.

Je pense qu’on va investir dans un “vrai” serveur sous peu…