Naver Whale Browser


#1

Voici Whale, le browser de Naver, disponisble sur Windows (7 ou plus récent), macOS (10.10 Yosemite ou plus récent), Linux (Ubuntu 14.04 64 bits ou plus récent), depuis vendredi dernier sur Android et bientôt (sans date precise) sur iOS.

Le design est génial, il y a un store du genre Chrome Store, il gère Naver Papago (le Google Translate de Naver) de manière très intelligente et efficace, et surtout, il gère l’omnitasking: la possibilité d’afficher deux pages web sur un même onglet. Il est dispo en anglais.

PS: Il est basé sur Chromium.


Browsers Internet
#2

“15 ans plus tard” c’est rigolo mais useless et pas descriptif donc hop.

Sur le sujet lui-même, tous ces navigateurs basés sur Chromium et donc de joli combos facelift / tools mais toujours dépendant du taf de Google, ça commence à me fatiguer. :confused: Vivaldi doit être le seul dont je continue d’espérer un truc intéressant. Naver est HUUUGE en Corée mais je pense que personne va regarder le truc hors du pays.


#3

Dans l’absolu, chromium étant la partie libre et ouverte de chrome, peut-on lui faire confiance ?

Ou bien il existe toujours un risque que la maison mère puisse faire remonter des infos d’une customisation comme Vivaldi, Naver ou Brave (un autre truc qui se veut open et secure mais basé sur chrome) ?


#4

Il sont huge en Corée et veulent s’internationaliser. Je suis pas du tout objectif mais j’espère qu’ils arriveront à percer à l’étranger. J’avoue que j’apprécie leurs produits en général et ils ont l’air d’être plus respectueux de leur utilisateurs que les GAFAM. Du moins, c’est ce qui ressort en lisant les médias coréens…

Après, même si c’est base Chromium, je pense que Google n’a aucun contrôle sur la chose, non?


#5

Aucun contrôle faut voir, vu que 90% des contribs viennent de Google (obviously).


#6

J’en profite donc pour remettre cette indispensable conférence sur l’histoire des navigateurs et pourquoi Google a gagné et est un gros FDP avec chrome.

Edit : la partie sur chrome est à 17m40.


#7

Le talk de la déprime mais super intéressant (si on ignore la critique des coréens qui parlent mal anglais, venant d’un français, c’est osé). Par contre c’est pas aussi one sided que “Google est un gros FDB avec Chrome” dans la vidéo

Si j’ai bien compris, les problèmes de Google c’est :

  • Faire des features spécifiques à leurs usages internes, par exemple pour Gmail, que les autres navigateurs implémentent même si c’est de la merde car les produits de Google sont trop utilisés pour être ignorés
  • Les développeurs web en général qui font de la compatibilité Chrome mais s’en foutent des autres navigateurs ; du coup les autres navigateurs implémentent -webkit.

Google abuse de sa position pour améliorer ses produits ce qui est pas complètement un mal car si on avait du attendre qu’IE progresse pour sortir des améliorations sur le rendering, ça aurait été moche. Les grosses boites tech ont largement le budget pour sortir un navigateur qui peut suivre Chrome s’il le faut pour certaines features tout en travaillant sur des nouveautés pour essayer de contrebalancer leur monopole. Si ce qu’il dit est vrai et que Apple a que 6 à 10 devs qui bossent sur Safari, il y a sans doute moyen d’allouer plus de ressources

C’est plutôt l’effondrement de Firefox conjugué avec le fait que MS a été au fond du trou pendant de longues années qui ont fait mal et explique que Chrome soit en quasi monopole. Perso je suis quand même bien content qu’on ait eu Chrome ces dernières années ; même si j’essaye de repasser sur Firefox pour dépendre un peu moins de Google.


#8

C’est pas tant la faute que à Firefox ou Microsoft (tout le monde a des hauts et bas) que de la puissance marketing de google et leur forcing (better with chrome) qui permet de rester en place même quand les gens sont insatisfaits de chrome. Je me souviens y a des années passer sur la ligne 14 à la gare saint lazare et voir une pub chrome gigantesque (le fameux hall avec les escalators et le double escalier là) et ça m’a marqué. Genre “ah on en est à avoir de la pub pour un browser dans le métro, et de cette taille”.


#9

Moi j’attend le jour ou Apple décidera que finalement c’est lui que les annonceur doivent payer pour etre visible sur ses produits (en court-circuitant les régies de pub de google, des sites indépendant, des adblock etc…) juste parce qu’ils le peuvent… ça risque d’etre drole.