[piratage]Sombre divagations d'un béotien (moi)

Il m’est venu à l’esprit une solution pour résoudre le problème du piratage, même si je sais que sa concrétisation n’ira jamais plus loin que ça mise en écrit ici.

En gros, cela consiste à légaliser le piratage, et a considérer internet comme la télévision. Je m’explique: avec la télé, il suffit d’avoir un poste et de payer la télé-redevance, et l’on peut voir tout les films que l’on veut (à condition d’avoir de la chance avec la programmation).

Pourquoi ne pas aborder internet de la même façon, surtout que dans la pratique, les gens ont la même philosophie d’approche d’internet que de la télévision("si c’est disponible, j’écoute/je regarde).

Bref pourquoi ne pas faire une télé-redevance pour internet, une internet-redevance?

Concrètement cela s’appliquerait ainsi: vous avez internet, vous payez l’internet-redevance, et vous avez légalement le droit de télécharger ce que vous voulez. Pour que les choses soit claire, seuls les industries qui rendraient eux-même leur matériel disponible sur leur site officiel pourrait bénéficier de l’argent de cette taxes, ce qui permettrait aussi de savoir de manière claire et précise qu’est-ce qui a été télécharger en quel quantité et en quel proportion, afin que tout ceux qui mettent leur production intellectuel à disposition touche la juste part qui leur revient, en fonction de la popularité de leur création. Grand majors, comme petits indépendants en bénéficieraient, simplement en signalant à l’autorité concernée la page où ils mettent leurs œuvres à disposition, afin que celle ci puisse mesuré sa quantité de téléchargement, et lui donner sa part en fin d’année.

A noter que cela ne signifierait pas non plus la fin de la vente en ligne, en effet, si l’utilisateur lambda continue à acheté en ligne, ce qu’il à acheté serait déductible de cette taxe, au point que s’il achète suffisamment, il n’ai plus à la payer.

Notez aussi que tout cela n’empêche en rien la publicité de continuer à exister.

La taxation se ferait tel que si l’on a une connexion internet, on paye la taxe, si l’on en a pas, on a pas à la payer. Simple à priori, bien que je vois déjà les emmerdes administrative se pointer avec les cybercafé et les points Wifi disponibles dans de nombreuses villes.

à cela s’ajoute qu’une telle mesure, pour être efficace, se devrait de s’appliquer au niveau international, et mettre tout le monde d’accord ne sera pas facile.

Et puis surtout, la question la plus importantes, à combien devrait s’élever cette taxe, cette internet-redevance, pour être efficace, satisfaire les majors et les indés, sans qu’elle ne deviennent pour autant abusive pour le simple surfeur de la toile? C’est là pour moi, où ça coince vraiment.

�?a s’appelle la Licence Globale et ça a déjà été jeté par nos représentants politiques. Pour plein de mauvaises raisons (et une bonne : la répartition des recettes générées par cette taxe allait de nouveau être au profit d’organismes au statut discutable AMHA, comme la SACEM).

Ca s’appelle la license globale, le concept date de la découverte du modem par l’industrie du disque et ne tient pas debout.
Ton paragraphe sur les modalités de reversement du pactole rappelle les heures les plus sombres du plaidoyer d’HADOPI en matière de compréhension de ce qu’est internet -à savoir pas la télévision- .

EDIT : Oh c’te grilled avec le même début de phrase et tout, presque fier en fait.

La faute d’orthographe à « licence » en moins :smiley:

quote="nbertrand59, post:3, topic: 51107"
Ton paragraphe sur les modalités de reversement du pactole rappelle les heures les plus sombre du plaidoyer d’HADOPI en matière de compréhension de ce qu’est internet -à savoir PAS la télévision- .(…)[/quote]
Tu parles du fait que la redistribution de la taxe ne serait que uniquement basée sur les téléchargements fait à partir de la page spécifique signalée par le créateur?

Sans entrer dans les détails et sans avoir eu le temps d’y songer plus que ça, je présume que cela poserait des problèmes d’ordre international:

Tu paies la redevance télé dans ton pays, en échange ton fournisseur te donne accès à toute une série de chaînes qui diffusent du contenu disponible dans ton pays (vraisemblablement parce que ces chaînes on payé les licences nécessaires aux propriétaires dudit contenu).

Dans ton hypothèse tu paies une “redevance internet”, en échange de laquel ton ISP te fournit l’accès à toute une série de sites “pirates légaux” qui t’offrent l’accès à du contenu qui n’est pas forcément disponible à la base dans ton pays, comme par exemple des épisodes de séries US fansubbés. Partant de là, qui devrait recevoir quel pourcentage de ta redevance internet, et ce dans quel pays devient très vite une question inextricable, sans compter que grosso modo tous les pays du monde devraient s’y plier. Ou alors ce n’est valable que pour le contenu disponible légalement dans ton pays, ce qui revient à dire que le piratage illégal (i.e. du contenu non-disponible dans ton pays) reste présent et que pas grand chose ne change (je n’ai pas de statistiques, mais je présume qu’il y a plus de téléchargement de la dernière saison d’une série HBO qui n’eset pas encore passée en Europe que de Julie Lescault ^^).

Tout ça pour dire qu’effectivement sur papier c’est une très belle idée, mais qu’elle a effectivement peu de chances de devenir réalité dans un monde où certains jeux musicaux sortent en Belgique avec plusieurs mois de décallage par rapport à la France pour des questions de licences (et là on parle de deux pays voisins qui font tous deux partie de l’UE) - pour changer de contexte.

hey hey, je peux voir tout les films que je veux a la télévision ? Il y a comme une faille dans cette comparaison : Tiens, je vais regarder Citizen Kane /zap sur les 200 chaines freebox /ah bah non, y a pas. (si j’étais tomber dessus, je serais aller jouer au loto). ce que tu apelle « la chance » fait partie du concept du broadcast traditionnel et donc on vends des dvd et de la vod et des mp3 malgré la télévision et la radio.

Certes mais avec tous les services de VOD payant ou catch-up TV qui se mettent en place sur la plupart des box, on y arrive doucement.

ouais et on paye « en plus » pour ça :smiley: C’était surtout pour rapeller que les comparaisons avec les médias tradi (eux même en train de muter) ne marche jamais quand on parle du net

Je vois d’ici les majors lancer des scripts qui téléchargeraient leurs propres catalogues à longueur de journée :smiley:

Ps il n’y a qu’en france qu’il y a le raquette de la sacem :smiley:
Car c’est une obligation legal de payer pour les artistes la sacem.

Il y a un article dans libé ou lepoint un article aujourd’hui , qui montre les rémunérations des patrons des organismes privée qui gèrent les rétributions , tres instructif.
Et donc les aberations et le non controles des notes de frais par exemple . Aparté fini.

A l"etrangé il existe d’autre système pour rétribuer les artistes cf les commentaires des artistes (pas des interpretes) les compositeurs/ auteurs/ arrangeur cf

@€dit: retrouvé rue rue89, de plus en bas justement le compte rendu ! http://eco.rue89.com/2010/04/15/primes-not…la-crise-147567