[SERIES TV] Une feux de l'amourisation des séries

Salut à tous ,

Voilà une impression bizarre que je ressens au moins sur les 2 séries citées mais à mon avis qui doit de retrouver sur d’autres .

Mettons le contexte en place :

tout le monde a du regarder au moins une fois dans sa vie les feux de l’amour, ou amour gloire et beauté, et baillé voire zappé immédiatement devant ces couleurs bizarres, vetements trop brillants, personnages au teint hyper maquillé, ambiance lumineuse bizarre, gros plans sur les visages , postures coincées des acteurs, decors totalement artificiels , bref tout ce qui a fait de ces trucs une belle série de merde

l’ennui cest que j’ai retrouvé ca dans la derniere saison de 24 heures (notamment les passages dans le bunker présidentiel) et des 4400 (partout) …

ca m’ennuie fort. parce que justement ces 2 séries ont commencé à m’ennuyer alors que j’étais un beau fan .

et a priori je suis pas le seul , des gens auxquels je n’avais pas fait part de mon ressenti lors d’une discussion ou d’un visionnage commun d’épisode m’ont dit la meme chose.

Alors à quoi est ce du ? une baisse de qualité générale, la greve des scénaristes, le passage à la HD qui rend les scènes + statiques et irréalistes? un complot de la créature de Roswell?

Je ne sais pas si ça a quelque chose à voir, mais chez un ami équipé d’un téléviseur HD, tout paraît moins… pas moins beau, mais moins “naturel”.
Des films, le meilleur exemple qu’on ait trouvé étant Tomb Raider 2, gagnent une image qui ressemble à de mauvais téléfilms produit par AB.
Mais si tu n’as remarqué ça que sur 24 et les 4400, je suppose que ça vient d’ailleurs (comme la vérité -> x-files -> complot de roswell -> je sors)

Je suis d’accord avec ton expression mais pas pour les mêmes raisons. Au bout de 3 ou 4 saisons je lâche quasiment toutes les séries par lassitude car très souvent elle ne se renouvèlent pas au delà. (une recherche me dit que les feux de l’amour ont 34 saisons !!! :slight_smile: )

http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_feux_de_l%27amour

Soit 8800 épisodes de 42 minutes !!!
Incroyable.
Mathématiquement pour tout regarder, il faut 256 jours et 16 heures, sans manger, ni dormir.

Marrant, la « feuxdel’amourisation » je la ressent dans NCIS en ce moment, notamment dans l’épisode de vendredi dernier sur la 6, avec plein de phrases très clichées et « sniffantes » (comprendre qui font pleurer « tellement c’est beau et profond ce que tu dis »). Pas dans la couleur ou le fond de teint, mais dans les dialogues.

Ouais enfin y’avait quand meme notre lot de bidoche dans le NCIS de vendredi dernier (et merde, ils ont tué un personnage récurrent quand meme)

NoooOOOOOoooon, ils zont tué qui ?

3 indices :

-le seul agent du NCIS qui ait du régulièrement exercer ses fonctions sur une univté à la mer de la Navy

  • 95 B
    -ex de Di Nozzo

[quote=“princeofsky, post:2, topic: 36512”]Je ne sais pas si ça a quelque chose à voir, mais chez un ami équipé d’un téléviseur HD, tout paraît moins… pas moins beau, mais moins “naturel”.
Des films, le meilleur exemple qu’on ait trouvé étant Tomb Raider 2, gagnent une image qui ressemble à de mauvais téléfilms produit par AB.
Mais si tu n’as remarqué ça que sur 24 et les 4400, je suppose que ça vient d’ailleurs (comme la vérité -> x-files -> complot de roswell -> je sors)[/quote]
Tomb Raider 2 , je ne l’ai pas vu donc …

Mais oui ce que tu décris est exactement dans le meme ordre d’idée , et ca doit etre renforcée ( là je m’avance mais bon) au fait que les séries sont maintenant diffusées en HD , donc HD sur HD, tandis quer Tomb Raider devait etre en SD , donc moins flagrant peut etre …

néanmoins si jamais tu as l’occaze de te faire les 24 h , ou tout du moins les 4400-4 ( y - d’épisodes…) tu pourras vérifier si l’impression est tjrs là.

Je reviens sur le coup de NCIS, parce que justement je trouve que ça n’est pas un bon exemple de feu de l’amourisation. C’est pas parce que l’un des personnages, coureur invétéré, commence a se caser et a ne pas savoir dire “je t’aime” que ça vire a l’eau de rose. Bien au contraire. On a certes eu droit, sur cet episode, a :

les éléments bisou-hihi
[ul]
[li]Gibbs qui prends un week end bisous bisous avec sa premiere copine non rousse, et qui se fait mettre une rouste au base ball (les militaires ça cache bien leur jeu)[/li][li]Tony qui nous fait une séance de psychanalyse amoureuse avec l’agent Cassidy (edea : un indice en gras dans cette ligne)[/li][li]Le meme qui nous fait un final tout en larme /déclaration d’amour/bisous (combo imparable).[/li][/ul]

Sinon pele mele, dans le reste, on a eu droit a
[ul]
[li]Une recherche de tete dans un faux plafond.[/li][li]Une tete qui tombe d’un faux plafond :)[/li][li]Une séance d’autopsie fort sympathique “qu’en pensez vous monsieur Palmer ?” (les maquilleurs de cadavres doivent prendre leur pied a chaque episode)[/li][li]Une fusillade et un méchant terroriste criblé de balles dans le torse[/li][/ul]

hmmm c’est a peu pres tout. Par contre, ce que j’ai bien retenu, c’est qu’avec le 9/11, on a une génération d’auteurs qui vont hériter du meme travers que les scénariste japonais de la génération hiroshima : des terroristes partout, des méchants, et des bombes (ou des virus. Ou des bombes virales, ou bactériologiques…). On peut reprocher a Bellisario de produire une série qui finalement se retrouve un peu piégée par son cadre (restrictif) de l’agence concernée. Du coup, on tombe souvent dans des thématiques fortements récurrentes. La seule marge de manoeuvre se situe au final (comme beaucoup de séries) dans le développement des intrigues secondaires des personnages principaux. On peut d’ailleurs trouver plusieurs de ces arcs assez facilement.

[ul]
[li]la branche “Agent David”, avec toutes les histoires liées au Mossad, Assouari, les transfuges ou les infiltrés[/li][li]McGee (dans une moindre mesure) qui perd peu a peu son coté ultra-geek/nerd (“touche pas mon PC”, “on a rerouté le flux Ip vers un routeur proxy a processeur quantique pour détramer les chpaf !”, *oh, une fille… rougit)[/li][li]Gibbs, le gros bougon solitaire qui fait son bateau et qu’a pas réussit a garder une femme (femmes qu’on a juste entraperçu a chaque fois, cf ep01, avec le recrutement de Kate), et qui d’un coup se retrouve pris entre son ex (sa chef, une rousse) et la nouvelle (une enquetrice militaire lt-colonel… WTF ? BLONDE ? ZOMG !!!)[/li][li]Palmer et l’agent asiatique qui font les coquinous dans les backroom de la salle d’autopsie[/li][li]et JUSTEMENT, Tony, qui apres avoir passé X saison a draguer tout ce qui porte une paire de seins, se case peu a peu.[/li][/ul]

Ils auraient pu tout a fait développer des intrigues basés sur leurs difficultés a payer leurs impots, ou a trouver le temps de faire leurs courses avec des horaires aussi chargés, mais faut avouer que pour eveiller l’interet du public, c’est pas l’ideal. les relations amoureuses reste un des moyens les plus “simples” (evident, pas simple a mettre en place) pour creer un interet, la curiosité, et surtout, un lien emotionnel avec le public.

Bon, cet apres midi je parlerai du développement des personnages Dieter et Horst, les deux “simples flics” dans Alerte Cobra (le gros barbu et le grand maigre), et j’enchainerai sur une analyse poussée de “Le Renard” (tout ayant été dit sur Derrick)

Uhuh joli post.

Bah ça vire quand même sérieusement au sentimental ces derniers temps quand même. On a déja parlé du dernier épisode, mais dans un ou deux avant, on a l’agent David (Ziva, wazi wasa !) en plein gnagnatisme amoureux avec un soldat en train de mourir. Alors venant d’un agent « froid » et capable de tuer n’importe qui juste avec le regard, ben ça fait un peu feux de l’amour. Tout arrive en même temps avec le casage de Tony. Ca fait quand même beaucoup, et les phrases stéréotypées s’enchainent de plus en plus fréquemment.

Je trouve que ça change de cap quand même.
On a le même résumé:

[spoiler]-tony « aime » jaqueline
-Ziva s’amourache d’un futur mort
-Gibbs (tiens il a pas de prénom au fait ?) nous donne des leçons de base ball collé-serré.

Manque plus que le bleu qui flirte plus que maintenant avec Aby, et on aura la totale quand même.[/spoiler] Le fait est que tous ces évènements arrivent dans la même saison à quelques épisodes d’intervalle, ce qu’il n’y avait pas (ou moins) dans les trois saisons précédentes. Ca ressemble à une feuxdelamourisation.
Ca reste une bonne série, l’action est quand même recherchée, mais ça change, on ne peut le nier. Bientôt ils emmeneront leurs gosses dans le même parc d’attraction ? :slight_smile:
Ceci dit c’est la série avec la plus grosse claque scénaristique que j’ai vue. Fin de saison 2 avec la scène sur le toit.

N’oublies pas Rex pour cet après midi. (je dis ça mais j’adore toutes ces « vieilles » séries allemandes.) :crying:

(Leeroy Jethro Gibbs)

Je laissais vagabonder mon esprit pendant le cours que je viens de suivre, et j’etais en train de me dire que j’etais “un peu” hors sujet rapport aux séries dont il est question plus haut (et encore plus par rapport aux interrogations de Tibo sur la photographie et la réalisation des episodes de ces séries. Mais je prefere blablater sur le theme de “l’amuuuuur” dans ces séries). En effet, on peut en (tres) gros catgoriser les séries en 2 groupes :

  • Les séries a grosse histoire avec des gens dedans qui subissent cette meme histoire sur XX episodes : 24, Lost, Heroes, Desperate Housewives, 4400. Un gros pitch, qu’on tient la saison.
  • Les séries a theme, avec des gens dedans qui subissent des histoires sur 1 ou 2 episodes : Columbo, Le Renard, NCIS, Les Experts - Jouy en Josas.

Dans le premier groupe, une FDLA-tisation est super chiante si mal gérée (HEROES SAISON 2 BORDEL DE CHIE OSEF des bisous de Claire) car elle se fait au détriment de l’histoire, dans le second groupe, c’est le liant des episodes. C’est presque necessaire en fait de faire evoluer les relations des personnages. Regardez House MD. Dans chaque episode, il diagnostique. Et il casse. Mais s’il ne faisait QUE ça, ça lasserait. Donc on fait evoluer les personnages, on rajoute du saiks, de l’amour, de la haine, de la drrroooogue.

Oui mais je crois que ce que je percois n’est pas tant lié au scénario , mais plus à la cosmétique .
A la facon de réaliser , à la photographie, aux costumes ,au décors, voire au jeu des acteurs.

Marrant moi c’est la morale à deux balles qui ressort à chaque fois dans pas mal de séries qui me gonfle au possible (cf Smallville), le pire c’est que quand ça se retrouve dans un film ça casse toute l’ambiance (cf Harry Potter, le dernier en devient chiant tellement c’est niais)

[quote=“tibo, post:7, topic: 36512”]3 indices :

-le seul agent du NCIS qui ait du régulièrement exercer ses fonctions sur une univté à la mer de la Navy

  • 95 B
    -ex de Di Nozzo[/quote]

Ah ben crotte, les 4 seuls épisodes de NCIS que j’ai vus commencent à montrer leurs limites, je vois pas de qui tu parles. Tant pis.

J’ai déjà constaté ce phénomène de “feu de l’amour-isation”, mais uniquement sur une TV LCD proposant une image 100Hz : une méchante impression de regarder un making of plutôt qu’un vrai film, toutes les mimiques paraissent surjouées au possible, c’est plus réaliste du tout. La palme revient au blueray de spiderman 3 vu à la FNAC sur un écran HD de-la-mort-qui-tue : spidey perdait toute sa crédibilité, c’était plus qu’un gros naze en collant qui tape des poses ridicules.

Tibo, je sais pas sur quoi tu mates tes séries mais essaie de voir si ça vient pas de là (t’aurais pas eu une nouvelle TV HD par hasard à noel ?) et si c’est le cas teste de virer le mode 100Hz. D’ailleurs il me semble avoir lu quelque part que ce mode est plus conseillé pour les documentaires et les jeux vidéo, plutôt que pour les films.

[quote=“susmab, post:15, topic: 36512”]J’ai déjà constaté ce phénomène de “feu de l’amour-isation”, mais uniquement sur une TV LCD proposant une image 100Hz : une méchante impression de regarder un making of plutôt qu’un vrai film, toutes les mimiques paraissent surjouées au possible, c’est plus réaliste du tout. La palme revient au blueray de spiderman 3 vu à la FNAC sur un écran HD de-la-mort-qui-tue : spidey perdait toute sa crédibilité, c’était plus qu’un gros naze en collant qui tape des poses ridicules.

Tibo, je sais pas sur quoi tu mates tes séries mais essaie de voir si ça vient pas de là (t’aurais pas eu une nouvelle TV HD par hasard à noel ?) et si c’est le cas teste de virer le mode 100Hz. D’ailleurs il me semble avoir lu quelque part que ce mode est plus conseillé pour les documentaires et les jeux vidéo, plutôt que pour les films.[/quote]

Il y a des reglages possibles sur le plupart des TV pour appliquer des sortes de “filtres”. J’ai le souvenir de la TV d’un pote (pas encore HD a l’epoque) qui avait un rendu proche de ce que tu decris, ca cassais pas mal l’ambiance de notre film prefere (Dumb and Dumber) et des autres. Mais sur la HD c’est un vrai probleme pour moi: le cote ultra net, “sharp” (pardonne moi ce mot anglais Yavin), c’est bien pour un docu BBC sur les centipedes geants (ou pas…) mais pour un film j’ai encore de gros doutes… Et je me disais justement que c’est pour des films comme Spiderman 3 que c’est le moins genant sachant qu’on a une “photo” ultra propre et lisse.

Alors je sais pas si il y a d’autres facteurs qui pourraient rendre l’image moins « réaliste » qu’avant, mais apparemment le 100Hz en est un. Voici un petit extrait d’un article de HFR mettant en cause le procédé de Samsung (j’ai un pote qui a une Samsung HD-Ready 100Hz, et c’est sur cette télé que l’effet m’a sauté aux yeux. Je n’ai jamais essayé sur une télé d’une autre marque) :

Dans un comparatif chez ère numérique, toujours à propos d’une télé Samsung :

Je trouve que les descriptions qu’ils font rendent bien ce qu’on ressent lorsqu’on a le phénomène sous les yeux. Garuffo, la techno 100Hz était dispo aussi sur les TV CRT, je pense que l’effet de fluidité bizarre devait être là aussi avec ces télés, mais moins perceptible quand-même que sur une TV LCD. La vraie question c’est : tibo, sur quoi tu regardes tes séries pour constater ce « feu de l’amour effect » ? :slight_smile:

[quote=“tibo, post:7, topic: 36512”]3 indices :

-le seul agent du NCIS qui ait du régulièrement exercer ses fonctions sur une univté à la mer de la Navy

  • 95 B
    -ex de Di Nozzo[/quote]

L’agent Cassidy, la ptite blonde enervante (surtout envers dinozzo).

et les balises spoil grrrr :slight_smile:

Surtout que ca n’a rien a voir avec le topic la…