Shooter

J’en reviens et personne n’en a encore parlé. Premières impression à chaud.

Le pitch: Le personnage joué par Mark Wahlberg, un sniper ayant pris sa retraite après s’être fait lâcher comme une vieille merde par ses chefs (genre il est dans le caca dans un endroit où l’armée n’est pas censée être, zou, il est “expandable”) se fait relancer par un général (Danny Glover, mouais) qui a besoin de ses talents pour planifier l’assassinat du président des ztazinis. Planifier hein, pas exécuter, le but de la manoeuvre étant de lui demander “comment tu ferais, toi?” pour attraper les vrais méchants qui veulent zigouiller le big boss of ze monde libre. Mais, au jour dit où Mark a dit qu’il le ferait, au moment où il dit qu’il faut intervenir à l’endroit présumé où se trouve le supposé sniper, personne n’intervient, on tente de le flinguer et le président se prend une balle. Oups… La suite sur grand écran…

Réalisé par Antoine Fuqua, ce film marque le retour d’un genre de film d’action qu’on croyait disparu depuis un moment. Des films comme Assassins, l’Expert,… bref, tout ce qui contient un héros vachement balaise avec des gros muscles et des flingues encore plus gros qui fait tout péter et tue les méchants pas beaux par paquets de douze.
La réalisation est descriptable comme ce qui se fait de mieux pour ce genre de film: discrète (à part peut-être un ou deux plans genre ralenti/contre plongée du héros qui marche pendant que la moitié du pays explose derrière lui) et efficace, pas du genre qui se démode en deux ans.
En gros, c’est propre et efficace.

Ce que j’en pense: le scénar est pas trop débile mais pas trop tordu non plus, on en prend plein les yeux et on ne s’emmerde pas une seconde sans non plus faire d’overdose, bref, un bon film à pop corn à regarder en célibataire le jour où on veut se vider la tête.

çà à l’air sympa vu comme tu en parles, j’en ai entendu parler avant, oui mais ou ? etait-ce dans mon quotidien préféré ?

mystère et boule de gomme.

Doud

J’etais censé gagné un stupide pack avec des places à la radio, mais rien n’est arrivé. Dommage.

Je le mattes ce soir, je verrais si c’est bien B)

… arf le magnifique passage “je sors du hangar au ralenti en chaussant mes lunettes de playboyz sur fond de musique zimmerienne (comme Hans) et de bannière étoilée claquant au vent de la liberté”, j’avais plus vu ça depuis Armageddon. La moitié de la salle ricanait.

Sinon film d’action honnête, avec quelques scènes sympatoches (“l’arroseur arrosé” sur le glacier, entre autres ). Les balles sifflent, les douilles pleuvent par paquet de 30, on snipe au .50 BMG et on s’offre même le luxe d’une bonne conscience politique. Que demande le peuple ? B)

quote="spitfeuer, post:5, topic: 33857"
Sinon film d’action honnête, avec quelques scènes sympatoches (“l’arroseur arrosé” sur le glacier, entre autres ). Les balles sifflent, les douilles pleuvent par paquet de 30, on snipe au .50 BMG et on s’offre même le luxe d’une bonne conscience politique. Que demande le peuple ? B)[/quote]
Pas vraiment, la conclusion du film, en caricaturant un peu, c’est “Le système est inefficace et va à l’encontre des innocents. Le seul moyen d’obtenir justice, c’est de faire couler le sang par soi même.”

Je vous avais prévenu que c’était pas très fin hein B) Sachant ça et sans trop faire gaffe aux drapeaux qui flottent au vent, je trouve que c’est un divertissement tout à fait honnête avec quelques jolies scènes (oui, la scène au sommet est assez classieuse)

Héhé oui j’ai précisé “conscience politique”, c’était pour le côté ouuuh le méchant gouvernement qui tue des pauvres pour avoir plein de pétrole , après effectivement pour le côté moral et “légal”, bah ça reste un film d’action, faut bien qu’il y ait des gens qui se fassent descendre…

Ca me fait penser à un débat qui avait eu lieu à une époque à propos de Matrix premier du nom sur la moralité de zigouiller les vigiles (la scène du hall d’entrée) qui n’avaient rien demandé à personne et qui faisaient juste leur boulot. Dans la vraie vie, ce serait pas glop, mais c’est du cinéma, faut bien trouver des gens à massacrer même pour une raison bancale. C’est comme l’histoire des hommes de main du Dr. Evil dans Austin Powers, ces braves gens, limite des intérimaires qui se font exploser gaiement… Bah, c’est pour du faux hein, c’est du cinéma et rien d’autre. Si le public trouve ça rigolo de voir des gens se prendre un demi chargeur de 5.56 dans le bide, ben vendu! On veut de l’action, ben on en a pour son pognon, ce serait quand même moins drôle de voir le héros assommer gentiment chacun des vilains avant de le ligoter parce que c’est ce qui devrait être fait dans le monde réel. Les lois ne sont pas les mêmes au cinoche et c’est tant mieux.

Cela dit, je ne sais pas vous, mais je n’ai encore jamais tiré de leçons de ce que j’avais vu dans un film comme ça. Ce n’est pas parce que j’ai bien aimé ce film où le héros se fait justice lui-même parce que les méchants ont tué son chien que j’ai compris/absorbé que la vengence est le meilleur moyen de rendre justice.
Pour tout vous dire, je n’ai même pas cherché de conclusion au film, ce n’est pas pour ça que j’étais venu. Je voulais en prendre plein les yeux et je suis certain que c’est comme ça que le réalisateur voit la chose aussi.